AccueilLa littérature mauritanienne francophone

La littérature mauritanienne francophone

Mauritanian french-speaking literature

Bilan et perspectives

Past and future

*  *  *

Publié le jeudi 14 avril 2011 par Karim Hammou

Résumé

L'université de Nouakchott organise le premier colloque sur la littérature mauritanienne francophone afin de baliser ce domaine de recherche encore jeune. Le colloque s'intéressera tant aux œuvres qu'aux auteurs, dans une perspective d'analyse mais aussi de constitution d'une histoire littéraire de cette littérature contemporaine en pleine expansion. Il se veut aussi un espace de réflexion sur les questions d'émergence en littérature dans un espace francophone post-colonial.

Annonce

L’Université de Nouakchott

La Faculté des Lettres et Sciences humaines et sociales

Le Département de Langue et de Littérature française

Organisent un Colloque international pluridisciplinaire sur  La littérature mauritanienne francophone

Bilan et Perspectives

14 et 15 Décembre 2011 

Argumentaire :

Depuis le milieu des années 1960, la Mauritanie voit fleurir une littérature écrite en français. L’ensemble des œuvres est difficilement disponible : publiées pour leur grande majorité à l’étranger (en plus du compte d’auteur à Nouakchott ou sur internet), les éditeurs et les auteurs ne fournissent pas d’exemplaires à la Bibliothèque nationale, (très) peu diffusées en Mauritanie… tout concourt à leur invisibilité. Pourtant, de nombreux textes (aujourd’hui autour de 130), qui illustrent de nombreux genres (roman, poésie, théâtre, contes, chroniques journalistiques, essais, autobiographie) ont été publiés et continuent de se publier. Deux anthologies, un numéro de revue, deux thèses ainsi que plusieurs communications à des colloques et divers articles lui ont été consacrés. Aujourd’hui, de nombreux auteurs ont développé des œuvres de grande qualité et sont désormais des classiques, pourtant pas encore intégrés dans les programmes scolaires du secondaire. De nombreuses initiatives autour du livre et de la littérature sont en train de voir le jour en Mauritanie.

Chantiers de recherche :

Nous organisons donc le premier colloque consacré à la littérature mauritanienne  francophone et sommes en face d’un nouveau champ d’étude. Comment le circonscrire ? Des réponses ont déjà été apportées à certaines questions. Nous voudrions ici rassembler, organiser et réfléchir ensemble sur les chantiers à mettre en œuvre :

  • Histoire de la littérature mauritanienne francophone
  • L’Histoire dans la littérature mauritanienne francophone
  • Littérature mauritanienne francophone et langues mauritaniennes (de l’intertextualité à l’interférence)
  • Littérature mauritanienne francophone et oralité
  • Phénomènes d’intertextualité dans la littérature mauritanienne francophone
  • L’édition de la littérature mauritanienne francophone
  • Didactique de la littérature mauritanienne francophone
  • Littérature mauritanienne entre imaginaire et réalité
  • Une littérature de trait d’union entre l’Afrique subsaharienne et le Maghreb ?
  • La littérature francophone sur la Mauritanie : récit de voyage, romans, poésies etc.

Ces axes ne sont pas exhaustifs, nous étudierons toute autre proposition.

Format des propositions de communication : 400 mots au plus

Date limite d’envoi des propositions de communication : le 31 juillet 2011

Adresse d’envoi des propositions de communication : litteraturemauritanienne@gmail.com.

Réponses aux propositions : le 15 septembre 2011. 

Coordinateurs du colloque :

Comité scientifique :

  • Xavier Garnier : Professeur de littératures francophones, auteur de plusieurs ouvrages de critique littéraire francophone africaine, postcoloniale, directeur et co-directeur de publication de nombreux actes de colloques sur les littératures africaines, spécialiste du roman swahili, traducteur de plusieurs romans swahili, Université Paris 3, Laboratoire « Ecritures de la modernité ».
  • Jean-Claude Blachère : Professeur émérite de littératures francophones, auteur de plusieurs ouvrages et articles sur les littératures francophones, les littératures coloniales, Université de Montpellier 3.
  • Mamadou Kalidou Bâ : Maître de conférence - Département de Langue et de Littérature françaises – Université de Nouakchott (auteur de LE ROMAN AFRICAIN FRANCOPHONE POST-COLONIAL - Radioscopie de la dictature à travers une narration hybride, Paris, L’Harmattan, coll. « Critiques littéraires », 2009, 254 p.)
  • M’Bouh Séta Diagana : Maître de conférence de littératures française et francophones -Département de Langue et de Littérature françaises – Université de Nouakchott (auteur de ELÉMENTS DE LA LITTÉRATURE MAURITANIENNE DE LANGUE FRANÇAISE "Mon pays est une perle discrète", Paris, L’Harmattan, 2008, 238 p.)
  • Mohamed Ould Bouleïba : Maître de conférence de critique littéraire - Département de Langue et de Littérature françaises – Université de Nouakchott (auteur de Critique littéraire occidentale - Critique littéraire arabe - Textes croisés, Préface de Abdel Wedoud Ould Cheikh, Nouakchott, Éditions Universitaires de Nouakchott, 1998, 266 p.)
  • Idoumou Ould Mohamed Lemine : Maître assistant - Département de Langue et de Littérature françaises – Université de Nouakchott (co-auteur avec MARTIN GRANEL, Nicolas, et VOISSET, Georges, Guide de littérature mauritanienne, Une anthologie méthodique, Paris, L’Harmattan, 1992, 204 p.)
  • Manuel Bengoéchéa : Chercheur en littératures francophones (spécialiste de littérature mauritanienne francophone), professeur de FLE (Bruxelles), (auteur de la thèse : La Littérature mauritanienne francophone : panorama, analyses, réflexions (ss la dir. de M. Garnier), décembre 2006, Université Paris 13, 1114 p. ; co-directeur de publication des actes du colloque « Discours et écritures dans les sociétés en mutation », in Itinéraires et Contact de Cultures n° 39, Paris, L’Harmattan/Université Paris 13, 2007, 218 p.), affilié à l’Université Paris 3, Laboratoire « Ecritures de la modernité ».

Comité d’organisation :

  • Aïchetou Mint El Hassen : Chef du département de Langue et de Littérature française – Université de Nouakchott
  • Mohamedoun Wane (dit Doudou) : Chef du département de Linguistique et des Langues nationales - Université de Nouakchott
  • Bah Ould Zein : Professeur de linguistique - Université de Nouakchott (co-auteur avec QUEFFÉLEC, A., Le français en Mauritanie, Vanves, EDICEF-AUPELF, 1997, 191 p.) – Université de Nouakchott
  • Mamadou Kalidou Bâ : Maître de conférence - Département de Langue et de Littérature françaises – Université de Nouakchott
  • Mohamed Vall Ould Babana : Maître de conférence - Département de Langue et de Littérature françaises – Université de Nouakchott
  • Alassane Dia : Maître assistant de linguistique, spécialité ethno/socio-linguistique et linguistique comparée – Université de Nouakchott
  • Boubacar Datt : Chargé de cours - Département de Langue et de Littérature françaises – Université de Nouakchott
  • Amadou Gueye Konté : Chercheur associé en didactique des langues

Lieux

  • Nouakchott (Mauritanie), Université de Nouakchott

Dates

  • dimanche 31 juillet 2011

Mots-clés

  • littérature, francophonie, Afrique de l'Ouest, Maghreb, postcolonialisme, multilinguisme

Contacts

  • Manuel Bengoéchéa
    courriel : bengoechea [dot] manuel [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Manuel Bengoéchéa
    courriel : bengoechea [dot] manuel [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La littérature mauritanienne francophone », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 14 avril 2011, http://calenda.org/204073