AccueilSciences de l'homme, sciences de la punition

Sciences de l'homme, sciences de la punition

Human Sciences, sciences of Punishment

Réformes pénales et mesures de sûreté en Europe. 1918-1939

Penal Reform and Treatment of Dangerousness in Europe. 1918-1939

*  *  *

Publié le jeudi 14 avril 2011 par Karim Hammou

Résumé

L'équipe ANR Sciencepeine organise une journée d'études sur la question des rapports entre les sciences de l'homme et les réformes pénales de l'entre-deux-guerres en Europe. Avec le soutien du GRHIS (Université de Rouen), du centre A. Koyré. Histoire des sciences et des techniques (CNRS-EHESS-MNHN) et de la plate-forme Criminocorpus.

Annonce

A la fin du XIXe siècle, le débat sur le droit de punir est intense, sous l'influence de l'essor des sciences humaines. On sait le rôle essentiel joué dans ces échanges par une criminologie alors incarnée dans une anthropologie criminelle scientiste et conquérante. Notre intention n'est pas de revenir sur la querelle scientifique nouée autour de la notion de criminel-né. Il s'agit plutôt de s'arrêter aux effets de cette irruption des sciences de l'homme criminel dans le champ des politiques pénales. Alors que la France ne semble pas avoir cédé à l'appel de la « défense sociale », plus d'une trentaine de pays – en Europe et aux Amériques – ont entrepris de réviser leur législation en ce sens, c’est-à-dire, pour « défendre la société ». Les nouvelles dispositions prises allaient de la prévention de la délinquance juvénile à l’élimination des individus « dangereux » par des « mesures de sûreté ». L’ampleur et le contenu de ces « politiques criminelles » varia selon les gouvernements.

Cette journée d'études entend contribuer à une meilleure connaissance de ce mouvement en explorant les liens entre les sciences de l'homme et les réformes pénales de l'Entre-deux-guerres. L'anthropologie criminelle fût-elle limitée à la seule théorie de Lombroso ? Quelle fût la nature des relations (de proximité ou de défiance) entre les nouvelles théories et les juristes ? Les savoirs scientifiques eurent-ils un rôle de légitimation ou d'impulsion dans les réformes pénales de l’entre-deux-guerres ? Le diagnostic de « crise de la répression » et ses signes (impunité croissante des coupables, clémence fatale de la justice) était-il partagé ? Les mesures adoptées furent-elles de simples adaptations ou des réformes de fond ? En quoi ces mesures ont-elles infléchi la défense sociale après 1945 ? La France fût-elle effectivement hermétique au mouvement réformateur qui se dessinait au niveau européen ?

Nous tenterons de répondre à ces questions en dressant un inventaire des différences et des similitudes des contextes nationaux en prenant les exemples de l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, l'Italie et la France.  

Programme de la journée

9h30-17h30

Présidence de Martine KALUSZYNSKI (Directrice de recherches  au CNRS Pacte-CNRS-IEP Grenoble)

Matinée

  • Réformes pénales et psychiatrie en Espagne (1920-1936). Ricardo Campos, Instituto de Historia Centro de Ciencias Humanas y Sociales (CSIC),
  • Entre guerre et prophylaxie : la biologisation du  droit pénal allemand de 1933 à 1945. Johann Chapoutot (maître de conférences, Université de Grenoble II, laboratoire LARHA),
  • Du projet Ferri au Code pénal Rocco : existe-t-il un droit pénal fasciste ? Jean-Yves Frétigné (maître de conférences, Université de Rouen, laboratoire GRHIS),

Après-midi

  • Au tribunal de la science. L'observation médico-pédagogique des jeunes "irréguliers" en Belgique, 1906-1965. David Niget (Chargé de recherche postdoctoral, Centre d'histoire du droit et de la justice, Université de Louvain - UCL ),
  • Criminologie, mesures de sûreté et dangerosité en France avant 1939. Marc Renneville (maître de conférences, Centre A. Koyré. Histoire des sciences et des techniques (UMR 8560),
  • Une revue « fascinée » ? La Revue de science criminelle et de droit pénal comparé (1936-1939). Jean-Claude Vimont (maître de conférences, Université de Rouen, laboratoire GRHIS),

Lieux

  • Université de Rouen (UFR Lettres et Sciences Humaines. Bâtiment Robespierre. Salle F101)
    Rouen, France

Dates

  • vendredi 06 mai 2011

Mots-clés

  • droit pénal, criminologie, histoire des sciences, histoire sociale

Contacts

  • Marc Renneville
    courriel : marc [dot] renneville [at] damesme [dot] cnrs [dot] fr
  • Jean-Claude Vimont
    courriel : jean-claude [dot] vimont [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Camille Lazare
    courriel : camille [dot] lazare [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Sciences de l'homme, sciences de la punition », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 14 avril 2011, http://calenda.org/204078