AccueilRegards interdisciplinaires sur l’épistémologie du divers

Regards interdisciplinaires sur l’épistémologie du divers

Interdisciplnary regards on epistemology of the intercultural

Interculturel, herméneutique et interventions didactiques

*  *  *

Publié le vendredi 15 avril 2011 par Karim Hammou

Résumé

La question des fondements d’une épistémologie de la diversité, largement débattue au sein des sciences humaines et sociales, mérite d’être posée d’un point de vue interdisciplinaire. Les problématiques liées à la diversité et la pluralité paraissent incontournables quand il est question des dimensions linguistiques ou culturelles de l’expérience humaine : la réflexion est menée depuis longtemps déjà en didactique des langues ou des cultures, où pluralité linguistique et interculturel sont mutuellement interrogés, sans que l’un ne soit réduit à l’autre ou que l’un n’épuise l’autre. Mais on peut aussi identifier la résurgence, dans différents domaines et souvent en leurs marges, d’une « épistémologie de l’inter- » caractérisée par un ancrage, plus ou moins explicité, dans la tradition herméneutique.

Annonce

La journée d'étude organisée par l'équipe de recherche Dynadiv à Tours le 27 juin 2011 sera l'occasion de croiser les regards sur les problématiques de l'interculturel, dans une perspective herméneutique, en la présence de L. Bonoli, M. A. Pretceille, J. Demorgon, P. Legrand, J. Aden et D. de Robillard.

L'équipe de recherche DYNADIV (Dynamiques et enjeux de la diversité) organise à Tours, le 27 juin 2011, une journée d'étude intitulée :

Regards interdisciplinaires sur l’épistémologie du divers,  Interculturel, herméneutique et interventions didactiques.

Cette journée d'étude a pour objectif de faire dialoguer ensemble des chercheurs d'horizon et de points de vue différents, autour des problématiques mêlées de l'interculturel et de l'herméneutique.

Le programme de cette journée est le suivant : 

9h00 – 9h15 – Cécile Goï et Marc Debono - Introduction à la Journée d’étude

  • 9h15 - Lorenzo Bonoli : Herméneutique et formation : Limites et atouts de l’approche herméneutique pour penser la situation de formation en contexte interculturel.

Lorenzo Bonoli est docteur ès lettres à l’Université de Lausanne avec une thèse en Philosophie. Il s'intéresse aux questions épistémologiques, sémiotiques et esthétiques concernant le langage et le texte dans le domaine des sciences humaines, avec une attention particulière pour les problèmes soulevés par la connaissance et la communication interculturelle. Il travaille actuellement comme Maître de recherche à l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) de Lugano en Suisse, où il mène, entre autres, des recherches sur l’impact du multilinguisme et du multiculturalisme sur le fonctionnement des institutions de formation supérieure. 

  • 10h15 - Martine Abdallah-Pretceille : Quelle anthropologie pour quel enseignement ?

Martine A. Pretceille, Professeur des Universités (Paris 8), Directeur de recherche à Paris 3 Sorbonne Nouvelle est actuellement Directrice de l’Association Bernard Gregory qui a pour mission de promouvoir la formation par la recherche dans le monde socio-économique et d'aider à l'insertion professionnelle en entreprise des jeunes docteurs de toutes disciplines.

Elle a publié de nombreux ouvrages et articles sur l’éducation et la communication interculturelles et assuré des missions d’expert pour l’UNESCO, l’OCDE et le Conseil de l’Europe. 

11h15-11h30 : PAUSE

  • 11h30 - Jacques Demorgon : Rencontres en Europe : Comprendre avec l’autre les défis de l’histoire et de l’anthropologie

Jacques Demorgon, philosophe et sociologue (Universités, E.N.A, E.N.M., Unesco, Ofaj) conduit des recherches sur les terrains interculturels de l’Europe et des entreprises. Il a publié de nombreux articles et ouvrages. Citons  « L’histoire interculturelle des sociétés. Pour une information monde » (Economica, 2002), « Les sports dans le devenir des sociétés » (L’Harmattan, 2005). Il a produit une « Critique de l’interculturel » (Economica, 2005). Il s’est entretenu avec Jean Moreau, au cours de sept journées, dans « Le Vénérable et le Philosophe. Franc maçonnerie et mondialité » (Detrad, 2008). Sa théorie systémique de la culture est présentée, traduite en quatorze langues dans « L’apprentissage interculturel », ouvrage diffusé par le Conseil de l’Europe. Jacques Demorgon publie en 2010 : « Complexité des cultures et de l’interculturel. Contre les pensées uniques » (Economica). Et « Déjouer l’inhumain », sous-titré : « Avec Edgar Morin » (Economica).

12h30 - 14h00 : Repas

  • 14h00 - Pierre Legrand : De la relevance de l'étrangeté en droit

Boursier Rhodes et diplômé de l'Université d'Oxford, Pierre Legrand est professeur à l'Ecole de droit de la Sorbonne (Université de Paris I) où il dirige le master « globalisation et pluralisme juridique ». Il intervient chaque année aux universités de San Diego, Melbourne, Curitiba (Brésil) et Cambridge. A titre de professeur invité, il a récemment enseigné aux universités de Toronto, Copenhague, Timisoara et Rovaniemi ainsi qu'aux universités CUPL (Beijing), Zhejiang (Hangzhou) et Georgetown (Washington). Il enseignera l'an prochain à l'université de Singapour. Auteur de Le Droit comparé (3e éd., PUF, 2009), directeur de Comparer les droits, résolument (PUF, 2009) et de Derrida and Law (Ashgate, 2009), co-directeur de Comparative Legal Studies: Traditions and Transitions (Cambridge University Press, 2003), Pierre Legrand travaille à la valorisation des droits étrangers et cherche à approfondir les protocoles devant en guider l'appréciation, notamment sur le plan épistémologique. Il écrit en anglais et en français, certains de ses textes ayant été traduits dans diverses autres langues, et participe régulièrement à des colloques internationaux. Plusieurs publications récentes peuvent être téléchargées à partir du site . 

  • 15h00 - Joëlle Aden : Vers une herméneutique de la rencontre interculturelle à l'interface de la didactique, du théâtre et des neurosciences

Joëlle Aden est enseignant-chercheur en didactique des langues-cultures à l'université Paris Est Créteil  où elle dirige le groupe de recherche ALDIDAC (Approche Linguistique et Didactique de la Différence Culturelle) au sein d'IMAGER EA 3958. Elle est également responsable du département des langues à l’IUFM-UPEC où elle est chargée de la recherche en didactique dans les masters langues. Elle étudie la communication inter et transculturelle au travers des arts, en particulier le théâtre, dans l’enseignement des langues, et elle développe un cadre de référence cognitif pour les langues-cultures notamment à partir des notions d’incoporation et d’empathie. 

16h00 – 16h15 : Pause

  • 16h15 - Didier de Robillard – Grand témoin

D. de Robillard a travaillé dans le domaine des contacts de langues dans les zones créoles (politiques linguistiques, lexique du français, sociolinguistique) en étant en poste à l'Université Aix-Marseille I, puis à l'Université de la Réunion. Depuis son affectation à l'UFRT il s'oriente de manière plus marquée vers l'épistémologie des situations de contacts de langues / culture.

Catégories

Lieux

  • 3 rue des Tanneurs (Université François Rabelais, Salle 5ème BU - 9h00 à 17h30)
    Tours, France

Dates

  • lundi 27 juin 2011

Mots-clés

  • interculturel, herméneutique, diversité, épistémologie, pratiques didactiques

Contacts

  • Cécile Goï - MCF - Université François Rabelais - Tours ~
    courriel : cecile [dot] goi [at] univ-tours [dot] fr
  • Marc Debono
    courriel : marc [dot] debono [at] univ-tours [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Cécile Goï
    courriel : cecile [dot] goi [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Regards interdisciplinaires sur l’épistémologie du divers », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 15 avril 2011, http://calenda.org/204089