AccueilHommes de mains

Hommes de mains

Right Hand Men

*  *  *

Publié le vendredi 22 avril 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

La recherche en sciences humaines et sociales a récemment prêté une grande attention à la dimension pragmatique de la fabrication des savoirs. Les travaux de R. Sennett, l'entreprise des « Lieux de savoir » menée par C. Jacob notamment, ont conduit à rendre à la part sensible de la connaissance toute sa place. Cette journée d'études, tout en s'inscrivant dans la continuité de telles recherches, a pour objectif d'explorer toutes les conséquences de cet « effet pragmatique ». Par la confrontation de l'expérience de différents « hommes de mains » (musiciens, artisans, artistes, chercheurs, etc.), il s'agira d'apprécier la part de la main dans l'élaboration de savoirs et de savoir-faire. Non la manière dont elle traduit ou trahit une pensée qui la précèderait, mais plutôt ce que la main « fait » à la pensée et la façon dont elle participe à son émergence.

Annonce

Journée d’études : Hommes de mains (Université de Toulouse Le Mirail – Maison de la recherche, Salle D29, 17 mai 2011)

Présentation

L’actualité est à la rencontre, ou plutôt au désir de la rencontre. Il ne faut pas y entendre le contact avec des proches évidents, voire des mêmes. Cela ne serait en effet que l’expression faussement altruiste du repli sur soi. L’enjeu, et la difficulté, est au contraire de se confronter à ce qui, en premier lieu, semble l’inattendu et à l’altérité « vraie ». Une version « tiède » de ce mouvement a eu lieu en sciences humaines et sociales par les appels répétés et insistants à l’interdisciplinarité. De façon plus suggestive, les mondes des pratiques artistiques et esthétiques ont, depuis longtemps déjà, cherché à inventer des lieux et des moments de perméabilité (les « croisements d’arts » comme l’on dit), dans l’idée de franger les bords habituels des domaines installés. Les rencontres d’un plasticien et d’un écrivain, d’un metteur en scène et d’un peintre font désormais partie des usages des mondes de l’art, sans pour autant, là encore, qu’il s’agisse de véritables confrontations puisque l’on reste, d’une certaine manière, dans l’entre soi ce que illustre notamment le fait que ces figures peuvent, souvent, s’incarner en une seule personne (comme Jean Cocteau, Antonin Artaud pour ne citer qu’eux).

Or, dans le cadre de ces invitations au voisinage, le lieu de la contiguïté, celui qui fait angle la plupart du temps, c’est l’intellect. C’est sous son gouvernement que sont rapprochés les créateurs, qu’il s’agisse du peintre, de l’écrivain, du sculpteur, obéissant à cette tendance naturelle que l’on a d’associer à l’esprit la totalité des ressorts de la création. C’est pourquoi l’on cherche, dans cette journée d’études, à « travailler » par l’autre bout en quelque sorte ces rencontres. C’est en effet la dimension physique de la création, ce que sait la main, qui sera ici questionnée, ce reste d’indépendance des mains et du corps doués de leur vie propre, dissociée de la seule raison instrumentale. Nous espérons ainsi que l’écrivain, le musicien, l’artisan, le médecin seront à même, par l’évocation en écho de leurs « restes », de révéler le dessin de la figure de l’« homme de mains » inspirée de visages pourtant différents mais dont l’appréciation selon un angle de vue particulier laisse deviner l’air de famille.

  • Organisateur : Nicolas ADELL (UTM, LISST-Centre d’anthropologie sociale)
  • Contact : Nicolas Adell nicolasadell@yahoo.fr

Programme

Matinée (9h30-12h30)

présidée par Jean-Pierre ALBERT (Directeur d’études, EHESS)

Nicolas ADELL (MCF, Université de Toulouse II – Le Mirail) : Introduction - Ce que sait la main

Gilbert RONCHI, Montauban l’Ami du Travail (compagnon, Union compagnonnique) : La main du plombier zingueur

Rémy ALIAGA (kinésithérapeute / ostéopathe) : La main de l’ostéopathe

Louis MERLET (professeur au Conservatoire, violon alto) : Ma main c’est ma voix

Claude SOMAGGIO, Tarnais Cœur Loyal, (compagnon, Union compagnonnique) : La main du cuisinier

Pause déjeuner

Après-midi (14h-17h)

présidé par Yves POURCHER (Professeur, Université de Toulouse II – Le Mirail)

Frédéric GUERRIN (MCF, Université de Toulouse II – Le Mirail) : Il poursuivra sa croissance sauf en ce point

Jean-Yves BOUSIGUE (Neurochirurgien) : Le corps sous la main

Stéphane MÜLLER (archetier) : De la matière au son

Stéphanie VIGNAUX (artiste peintre) : La main de l’artiste peintre

Christian DELPERIE, Montauban l’Ami du Travail (compagnon, Union compagnonnique) : La main du métallier

Institutions partenaires

  • LISST – Centre d’anthropologie sociale (donc CNRS, UTM, EHESS)

Lieux

  • 5 allées Antonio Machado (Université Toulouse 2 Le Mirail)
    Toulouse, France

Dates

  • mardi 17 mai 2011

Mots-clés

  • Pragmatique, artisanat, art, pensée

Contacts

  • Nicolas Adell
    courriel : nicolasadell [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Nicolas Adell
    courriel : nicolasadell [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Hommes de mains », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 22 avril 2011, http://calenda.org/204125