AccueilLittérature et numérique : vers quelles écritures ?

Littérature et numérique : vers quelles écritures ?

Literature in the Digital Era: the future of writing

*  *  *

Publié le jeudi 21 avril 2011 par Karim Hammou

Résumé

L'Atelier français est heureux de vous convier à la rencontre « Littérature et numérique : vers quelles écritures ? ». Le métier d’écrivain change-t-il alors que la nature du livre évolue si profondément sous l’effet des nouveaux supports de lecture – smartphones, tablettes, iPad et bientôt télévision connectée ? Quelle est la marge créative de l’écrivain dans la production d’un livre-application ? S’agit-il encore d’édition quand il s’agit d’orchestrer la création d’un livre enrichi qui contient tant des contenus écrits que vidéo et audio ? C’est pour tenter de répondre à ces questions et à bien d’autres encore que l’Atelier français et la Société des gens de lettres (SGDL) ont convié un panel composé de spécialistes de l’écriture et des nouvelles technologies, d’éditeurs numériques et d’écrivains à explorer la nouvelle carte de l’écriture.

Annonce

A l’occasion de la sortie des mémoires de l’acteur et humoriste Stephen Fry, les éditions Penguin en association avec l’agence Dare ont produit une application iPhone qui donne accès au texte de manière inédite. Le contenu du livre y est indexé dans un graphique composé d’éléments de 4 couleurs différentes qui chacune correspondent à 4 catégories : gens, sujets, sentiments et Fryismes. Quand le lecteur clique sur un élément coloré, il peut ensuite naviguer dans le texte indexé par ‘tags’ comme “Emma Thompson”, “BBC” ou encore “cigarette”.

Ce mode de navigation interactif, propre à internet et aux applications mobiles, nous est aujourd’hui familier. Cependant, il bouleverse en profondeur la nature même du livre et de l’écriture. En effet, peut-on encore parler de livre alors qu’il s’agit d’une application qui invite le “lecteur” à un parcours fragmenté, à l’opposé de l’organisation linéaire de la narrativité classique? Peut-on parler d’écriture alors que la production d’une telle application relève d’un travail d’intégration de contenus multimédias mené collectivement par un auteur, un designer d’interaction, un développeur et un éditeur de services numérique?

Les technologies bouleversent aujourd’hui en profondeur l’écriture et le livre. L’auteur doit d’emblée penser l’interactivité, la multiplicité des écrans et la diversités des contenus (écrits, audio, vidéo) pour exploiter tous les possibles proposés par internet et les nouveaux supports de lecture comme les smartphones, l’iPad et bientôt la télévision connectée. Il n’est plus seulement un écrivain, mais un auteur transmédia, un chef de projet dont l’écriture n’est qu’un des multiples savoirs-faires.

Le destin du livre numérique n’est pas un livre homothétique numérisé mais une application, une interface de programmation qui redéfinit les rapports avec le lecteurs. Le renouveau des livres dont vous êtes le héros et autres livres-jeux, la multiplication des projets de livres transmédia et les plateformes de co-création témoignent de la mutation du processus créatif vers des pratiques ludiques et collaboratives.

Les implications de ces changements pour les écrivains et les éditeurs sont nombreuses : le métier d’écrivain change-t-il alors que la nature du livre évolue si profondément? Quelle est la marge créative de l’écrivain dans la production d’un livre-application? S’agit-il encore d’édition quand il s’agit d’orchestrer la création d’un livre enrichi qui contient tant des contenus écrits que vidéo et audio?

Cette révolution numérique et les nouveaux comportements qu’elle induit seront-ils perçus par les auteurs comme une fatalité ou bien plutôt comme une opportunité à saisir et l’occasion d’explorer de nouveaux chemins ?

Nous aborderons également la question de la littérature augmentée dans une perspective internationale :

- Quelles opportunités offre la littérature augmentée pour la littérature française à l’étranger? (en termes de traductions, d’accompagnement de la sortie d’un ouvrage papier…)
- Où en sont les pays comme les Etats-Unis, le Canada, etc. dans ce domaine ?

C’est pour tenter de répondre à ces questions et à bien d’autres encore que l’Atelier Français et la Société des gens de lettres (SGDL) ont convié un panel composé de spécialistes de l’écriture et des nouvelles technologies, d’éditeurs numériques et d’écrivains à explorer la nouvelle carte de l’écriture.

Jeudi 21 avril 2011 à 19h

La Gaîté Lyrique, 3 bis rue Papin, Paris 3e

Intervenants

  • Alexandra Saemmer, enseignant chercheur à Paris 8, spécialiste de l'écriture numérique.
  • Philippe Boisnard, artiste multimedia et écrivain.
  • Kenza Boda, auteur du roman fusion Journal d'un Caprice.
  • Nicolas Francannet, co-fondateur de la société d'édition numérique StoryLab.

Inscription gratuite (obligatoire) en suivant ce lien http://www.atelier-francais.org/event/litterature-et-numerique-vers-quelles-ecritures

Pour en savoir plus sur l'Atelier Français, la plate-forme des industries créatives : http://www.atelier-francais.org

Les participants sont invités à twitter durant l'événement avec le hashtag #atfr
L'Atelier Français est un projet de l'association Diversités, soutenu par le Ministère des Affaires Etrangères.

Les discussions seront animées par l'équipe de l'Atelier Français.

Lieux

  • 3 bis rue Papin (La Gaîté Lyrique)
    Paris, France

Dates

  • jeudi 21 avril 2011

Mots-clés

  • littérature, édition, numérique, industries créatives, auteur, artiste, innovation

Contacts

  • Camille Pène
    courriel : camille [at] diversites [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Camille Pène
    courriel : camille [at] diversites [dot] org

Pour citer cette annonce

« Littérature et numérique : vers quelles écritures ? », Informations diverses, Calenda, Publié le jeudi 21 avril 2011, http://calenda.org/204129