AccueilLes acteurs de la vie et du rayonnement de l’occitan

Les acteurs de la vie et du rayonnement de l’occitan

Xe congrès de l'Association internationale d'études occitanes

*  *  *

Publié le mardi 26 avril 2011 par Karim Hammou

Résumé

Le congrès de l’association Internationale d’études occitanes arrive à sa dixième édition et se tiendra à Béziers, ville symbolique pour l'occitanisme, théâtre de l'un des épisodes les plus tragiques de l'histoire de l'espace occitan, qui a su maintenir à travers les siècles son attachement à la culture et à la langue d’oc et affiche sans complexe son occitanité. Le Xe Congrès aura lieu cinq ans après la grande manifestation de défense de la langue d'oc qui a réuni à Béziers 20 000 personnes et montré que l’héritage des Troubadours est parvenu au XXIe siècle. Ce Xe Congrès sera l'occasion de rendre hommage à tous ceux qui, grâce à leurs activités de chercheurs, d'artistes, d'écrivains, d'éditeurs, de chanteurs, d'enseignants, de militants… ou tout simplement comme locuteurs ont permis à la langue occitane d'être encore vivante au troisième millénaire. Ce congrès sera l’occasion de présenter et de discuter des recherches de haut niveau en domaine occitan et de montrer la vitalité de cette langue et de cette culture. Il réunira 150 communications présentées par des chercheurs de 25 pays, sur des domaines aussi variés que la littérature (du Moyen-Âge à l'époque contemporaine), la linguistique, la sociolinguistique, la dialectologie, l'histoire, la sociologie du mouvement occitan, l'enseignement... Une après-midi sera consacré à un hommage à Robert Lafont, fondateur de l'AIEO, décédé en juin 2009. Plus d'informations à l'adresse : https://recherchedit.univ-montp3.fr/maj/AIEO_CONGRES2011/

Annonce

NB : étant donné l’abondance des communications, celles-ci sont réparties en ateliers de 4 salles qui fonctionnent simultanément. Pour connaître le détail, on se reportera au programme en ligne sur le site du congrès

Lundi 13 juin – 14 h 30 – 19 h

(Centre Universitaire Du Guesclin – Béziers)

1- Langue et littérature médiévale

  • Caterina Menichetti, La sezione di tenzoni del canzoniere occitano
  • Maria Sofia Corradini, L’edizione critica del Viage al Purgatory di Ramon de Perellos fra tradizione e innovazione.
  • Gianluca Valenti, Pour une nouvelle édition de la chanson Deus, vera vida, verays (BdT 323,16)
  • Maria-Grazia Capusso, Interlocutrici storiche e 'senhals' in alcune liriche trobadoriche
  • Sergio Vatteroni, Peire Cardenal: tempi e luoghi dell’attività poetica
  • Dorothea Kullmann, Rostan Bonet et son codex rolandien
  • Shaun Lalonde, L’évolution des thèmes de la tornade dans la poésie des troubadours

 2: Espace catalano-occitan

  • Vicent J.Escarti, Jaume I i Montpeller: dos referents d’aproximació entre França i la monarquia hispànica al segle XVII
  • Rafael Roca, Teodor Llorente i les Festes Llatines de Montpeller (1878)
  • Antoni Ferrando, L’edició de la Crònica de Jaume I “en sa llengua natural” (València, 1557): consideracions textuals, lingüístiques i sociolingüístiques
  • Georg Kremnitz, Ismaël Girard e Josep Carbonell i Gener: lo rescontre de doas renaissènças devers 1930

3- Littérature moderne et contemporaine

  • Joan Thomas, Fernand BARRUÉ, entre Gasconha e Lengadòc
  • Magali Fraisse, Les fonctions de la garrigue dans l’œuvre en prose de Max Rouquette
  • Kirsch Fritz Peter, Les Thèmes de l’extase matérielle chez Jean-Marie Gustave Le Clézio et Max Roqueta
  • Xavièr Bach, Pierre-Joan Bernard, Le pot-pourri occitan, de Montpellier à Frontignan

4- Enseigner l’occitan hier et aujourd’hui

  • Audrey Bergugnath, L'enseignement du catalan et de l'occitan : enquête générationnelle autour de quatre collèges de la Région Languedoc-Roussillon
  • Patrick Couffin, L’ensenhament bilingüe occitan-francés  a la crosada dels camins
  • Luc Bonet, La pedagogia regionalista a l’escola francesa (1870-1925): discursos, propostes i controvèrsies sobre el català i l’occità
  • Yan Lespoux, Un pilier méconnu de l’occitanisme : Pierre-Louis Berthaud.

5- L’occitan dans la société

  • Hervé Terral, Le retour au pays de « l’enfant prodigue » : une posture des sociologues occitans de la seconde moitié du XXème siècle ?
  • Christelle Chaillou, 30 ans de musique et musicologie à l'AIEO
  • Jean-Claude Bouvier, La place de l’occitan dans la toponymie urbaine de  quelques grandes villes du sud de la France
  • Christian Coulon, La table comme marqueur de l’identité occitane : étude sur quelques textes  culinaires

6- Linguistique et dialectologie

  • Raphaël Sichel-Bazin, Trudel Meisenburg, L’estudi de la prosodia de l’occitan
  • Jean-Christophe Dourdet, Los sistèmas accentuaus e intonatius en occitan lemosin : descripcion e modelizacion
  • Patrick Sauzet - Guylaine Brun-Trigaud, L’aso e l’òmi, una paradòxa de cronologia relativa en gascon
  • Hervé Lieutard, Lo tractament eterosillabic de las Muta cum liquida en occitan
  • Guylaine Brun-Trigaud - Pierre Darlu - Antonella Gaillard-Corvaglia - Jean Léo-Léonard - Patric Sauzet, Exploration cladistique de l’ALLoc
  • Dominique Billy, Diphtongaison de ieu < e + w et problèmes connexes : à la recherche de traits dialectaux
  • Franco Bronzat - J.Michel Effantin, Storia delle grafie utilizzate per la scrittura dell’Occitano in Piemonte
  • Hans Peter Kunert, La variacion dins l’occitan de La Gàrdia

MARDI 14 JUIN

(Centre Universitaire Du Guesclin – Béziers) 8 h 30 – 11 h

1- Moyen Age

  • Laurent Alibert, Quelques structures indo-européennes dans le roman de Jaufre
  • Thomas Field, La déclinaison a-t-elle existé en ancien gascon ?
  • Barbara Wehr, Quelques remarques à propos du problème de l’oralité en ancien occitan
  • Barbara Vance, La syntaxe des pronoms clitiques objet de l'ancien occitan: système stable ou dynamique?

2- Littérature moderne et contemporaine

  • Claire Torreilles, Les traductions occitanes de l’abbé Séguier (1705-1766)
  • Jean-Yves Casanova, Frédéric Mistral et Maurice Barrès : l’ombre du jardin sur la terre
  • Philippe Gardy, Sully-André Peyre et les « poètes de Marsyas » : un maître, une école, une langue (assiégée) ?
  • Celine Piot, « L’Escolo Gascouno de Margarito de Nérac : une tentative de décentralisation félibréenne en Gascogne ? »-

3 - L’enseignement de l’occitan hier et aujourd’hui

  • Myriam Bras - Eric Sudrat - Marie-Pierre Vernières, Experiéncias d’immersion linguistica tardiva dins las escòlas calandretas
  • Richard Vacula, La Calandreta Gapiana : son image extérieure et son rôle dans le rayonnement de l’occitan
  • Patrici Baccou - Xavier Ferré, Familhas de Lengas e Musicas de las Lengas: del bilinguisme immersiu al plurilinguisme•Joan Francés Albert, L’immersion, escòla de l’exigéncia.

4 - Linguistique et dialectologie

  • Jean Sibille, L’évolution de [s] en coda et ses conséquences sur la morphonologie nominale dans un parler occitan du Lot
  • Cordula Voigts, La palatalisation des occlusives vélaires en Occitan alpin
  • Franco Bronzat, L’articolo determinativo nelle parlate Occitano Alpine del Piemonte occidentale e la formazione del plurale.
  • Daniela Muller, Retroflexion de la laterala geminada latina en Gasconha – apròchis a travèrs l’istòria de la lingüistica moderna

11h : Conférence Anthony Lodge : L'occitan médiéval et l'étude du changement linguistique

13 h 30 – 19 h – Hommage à Robert Lafont

  • Françoise Jouanna : La Fèsta de Robert Lafont et El pelegri apassionat de Joan Puig i Ferreter, rayonnement et intertextualité.
  • Danielle Julien : Deux récits fulgurants: L'Icòna dins l'Iscla et Nadala
  • Charmaine Anne Lee : Robert Lafont et la langue de l’épopée occitane
  • Giovanni Agresti : Praxématique et planification linguistique
  • Marie-Jeanne Verny : Robert Lafont et l’édition littéraire occitane 1950 – 1965
  • Jean –Claude  Forêt : Apocalypses de Robert Lafont
  • Etienne Hammel: La geografia de Robèrt Lafont : sistemas e cambiaments
  • André Neyton: Lafont dramaturge
  • Mme Marienstras (titre à venir)

Lecture bilingue de La Gacha a la cisterna  / The Watcher at the Cistern (traduction de Marie-Christine Rixte) : Marie-Christine Rixte et Peter Ricketts

20 h 45 : Théâtre  (Palais des Congrès) : Occitania for ever (Centre dramatique occitan) : d’après l’œuvre théâtrale de Robert Lafont

MERCREDI 15 juin

Déplacement à Montpellier (sous réserve)

Table ronde Hôtel de Région (sous réserve)

Occitània i Catalunya: cultures en contrast

Coordinateurs: Henri Boyer (U. De Montpellier) et Jordi Suïls (U. De Lleida)

Participants (à confirmer)

  • Emili Casanova (U. de Barcelona / IEC), Les llengües catalana i occitana al segle XIII
  • Lola Badia (U. de Barcelona), La literatura occitana i catalana al segles XII-XIII
  • Jean-Yves Casanova (U. de Pau)  El llarg camí de la foscor: Les cultures catalana i occitana en l’edat moderna
  • Georg Kremnitz (U. de Viena)  , Semblances i diferències de la Renaixença catalana i el Felibritge occità
  • Christian Lagarde (U. de Perpinyà), Perifèria o centralitat? Una visió sociolingüística del català i de l’occità

Après-midi - Table ronde - Université Paul-Valéry  (Amphi H)

Y a-t-il une "exception occitane" au temps des Troubadours ? Traits communs et spécificités méridionales dans l'Occident Médiéval

Coordinateur : Philippe Martel

Participants : -H. Debax, L. Macé, Martin Aurell, Linda Paterson

  • 16h45-17h15 - Présentation du projet : Corpus des Troubadours (Vicenç Beltran, Tomàs Martínez Romero)
  • 17h15-17h45 - Présentation du projet : Diatopía y cambio lingüístico. Scripta y variación dialectal (Àngels Massip Bonet, Joan Veny)

Jeudi 16 juin

Excursion sur le Canal du Midi

Vendredi 17 juin

(Centre Universitaire Du Guesclin) 8 h 30 – 12 h 30

- 1-  Moyen Age

  • Michael Mazzola, Le Déploiement de l’occitan avant l’essor des Francs
  • Kathryn Klingebiel, Esser et estar dans la Concordance de l’occitan médiéval: contrastes et concurrence
  • Emili.Casanova, La llengua de la versió occitana del llibre de sidrac (segle xiv)
  • Wilhite, Valerie Michelle Ms, Entre amour et éthique, Le rôle de la langue occitane selon les premiers grammairiens
  • Giorgio Barachini, Cor comme nom particulier en ancien occitan et le rôle du Consistori del Gay Saber dans la création de la norme grammaticale
  • Rosa María Medina Granda, La partícula discursiva modalizadora mala del occitano antiguo: una primera aproximación a su estudio distribucional y semántico.
  • María Elena Roig Torres, “Fassa cantar mon sirventes al rei navar” (bdt 80,35): Bertran de Born y la poesía trovadoresca en Navarra
  • Francesca Gambino, Su alcune espressioni di Guglielmo IX
  • Naohiko Seto, Messages ambigus dans le diptyque de l’étourneau (Marcabru: PC 293, 25-26)
  • Paolo Rinoldi, Les Coblas doblas dans la lyrique occitane.
  • Lisa Pericoli, Il trovatore Marcoat e l’uso satirico del versus tripertitus caudatus
  • Sabrina Galano, I poeti ‘tardivi’: il caso di Peire de Ladils. Regressione o innovazione del genere lirico?
  • Gaia Gubbino; Pus vey lo temps fer frevoluc: Bernart de Venzac contra Guillaume IX
  • Gerardo Larghi, Indagini su Jaufre e Rainaut de Pons

-2- Littérature moderne et contemporaine

  • Jean-François Courouau, Un prophète en son pays ? Godolin, de sa mort à l’Empire
  • Bernard Vernières, Andrieu Lagarde, passaire de la lenga
  • Peire Pessemesse ; Trois écrivains occitans hors-norme de la première moitie du XIXe siècle

- 3 - Enseignement de l’occitan hier et aujourd’hui

  • Christian Lagarde, Tolosa, « capitala pedagogica » de la lenga occitana ?
  • Olivier Moliner, Jòrgi Reboul, le Manifeste de Belmont et le rôle des élus socialistes dans le contexte de l’adoption de loi Deixonne (1951)

- 4- Usages de l’occitan

  • Aurelie Joubert, Le rayonnement de l’occitan: évolution du prestige et des attitudes linguistiques
  • James Costa, Se comparer pour exister : revitalisation linguistique et comparaisons de contextes en Pays d’oc
  • Naoko Sano, La politica linguïstica de la lenga minoritària- enquista als participants de la manifestacion "Anem, òc! per la lenga occitana" d'octòbre 2009 a Carcassona

- 5- Culture occitane pyrénéenne

  • Fabrice Bernissan, Bilan de l’operacion Culturas pirenencas e navèras tecnologias (CPT)
  • Gotzon Aurrekoetxea Olabarri - Charles Videgain, Recherches sur les textes basques du corpus SACAZE: les germes d’un projet pyrénéen
  • Aitor Carrera Baiget, Uns documents plan interessants entar estudi deth lexic der occitan dera Val d’Aran. Era descubèrta des fiches inedites de Jusèp Sandaran Bacaria

VENDREDI 17 juin

(Centre Universitaire Du Guesclin) 14 h – 18 h

- 1 - Moyen Age

  • Marjolaine Raguin, La figure du prélat dans l’argumentaire propagandiste de l’Anonyme de la Chanson de la Croisade albigeoise.
  • Stefano Asperti, Théorie des genres lyriques
  • Pierre Swiggers, At(h) de Mons, didacticien de l’amour courtois
  • Viviane Cunha, Les pèlerinages à Compostelle et les chansons : un regard sur la canso des pellegrins d’Orlhac
  • Miriam Cabre - Sadurni Marti, Pour une première esquisse des sources textuelles du chansonnier Sg
  • Beatrice Solla, I Canzonieri provenzali L ed N a confronto.
  • Maria Victoria Rodriguez Winiarski, Pour une nouvelle approche du Chansonnier de Paris-Carpentras
  • A. Schippers, Poésie hébraïque et poésie occitane: la sixième Mahberet ou pièce de prose rimée d’Immanuel de Rome (1261-1328)
  • Guido Mensching et Julia Zwink, L’ancien occitan en tant que langage scientifique de la médecine. Termes vernaculaires dans la traduction hébraïque du Zad al-musafir wa-qut al-hadir (XIIIe siècle)
  • Victoria Turner, Les Sarrasins du sud: la (re)présentation des sarrasins dans les chansons de geste occitanes.
  • Linda Paterson, Les troubadours autour des croisades orientales de Jacques le Conquérant
  • Wendy Pfeffer, Tout est dans la farce
  • Gérard Le Vot, La canso des troubadours et ses avatars chantés modernes
  • Francisco Villanueva Macias, Ve.us m'aici ben a vostra guisa/ tota nudeta en camisa. Dispositivos pulsionales einvención figurativa del cuerpo en Flamenca

-2- Littérature moderne et contemporaine

  • Olivier Pasquetti, A la limite du Surréalisme, Joan-Luc Sauvaigo, écrivain niçois d’expression occitane (né en 1950)
  • Gilles Bancarel, Junior Sans, un disciple de Mistral, témoin de trente ans d’actualité biterroise
  • Céline Baquié, Une « permanence de l’épique » dans la poésie d’Alan Pelhon?
  • Joëlle Ginestet, Paysage(s) de la littérature en langue occitane (XIXe -XXIe siècles)
  • Roy Rosenstein, Comment chanter Jaufre Rudel au XVIIIe
  • Corinne Lissalde, Ludovic Legré, cet inconnu
  • Rose Blin-Mioch, Discorses e practicas fàcia a las femnas en país d'òc al sègle XIX.

-3- Rayonnement de l’occitan

  • Nicole Nivelle, Le Moyen-âge occitan dans le texte français du XXe siècle. Pierre Benoit et les troubadours, influence et dérision.
  • Antoni Rossell, La garde et la diffusion du patrimoine occitan: Le fonds épistolaire de Bernard Lesfargues à l'Arxiu Occità (Universitat Autònoma de Barcelona)
  • Elena Grinina - Galina Romànova, La imatge de l’occità als ulls dels filòlegs Russos
  • Maria De Los Angeles Garcia Aranda, Les mots occitans dans les dictionnaires d’espagnol
  • Poschauko Vera Carla, La langue occitane à l‘Université de Vienne, de 1863 à nos jours
  • Peter Cichon, Le “processus de Bologne” comme défi pour l´occitan dans les curricula universitaires du monde germanophone
  • Gala Denisenko, La literatura i la cultura occitanes en Russia

SAMEDI 18 juin

(Centre Universitaire Du Guesclin) 9 h – 12 h

- 1- Moyen Age

  • Marina Navas, La double lecture de la canso “Cors mot gentils fons e grans mars d’apteza” de Ramon de Cornet
  • Simone Ventura, Vers et prose dans le De proprietatibus rerum occitan : étude linguistique et problèmes d’édition
  • Catherine Leglu, Une traduction en Occitan pour le pape? Le cas des Abreujamens de las estorias (MS British Library Egerton 1500). Présentation d’un projet d’édition.

- 2- Rayonnement de l’occitan

  • Nicolaas Unlandt, Un répertoire métrique du Minnesang
  • Marco Prost, La réception de l’oeuvre des troubadours dans la lyrique allemande de la fin du XIIème siècle et l’exemple de Rudolf de Fénis
  • Ella Imbalzano, Gli Albigesi di Giuseppe La Farina
  • Giuseppe Noto, Les études provençales en Italie au XVIIème siècle

-3-  Littérature moderne et contemporaine

  • Elodie De Oliveira, L'œuvre de Jean Boudou : de l'anti-régionalisme à l'occitanisme
  • Jean-Pierre Chambon, L’enracinement de la langue de Boudou : sur quelques diatopismes phoniques et lexicaux dans le Libre dels Grands jorns
  • Jean Feuillet, L’inversion del subjècte dins tres autors del segalar roergat : Besson, Molin e Bodon
  • Uta Hahn, Le rythme de Jean Boudou

- 4. Linguistique et  dialectologie

  • Myriam Bras - Guylaine Brun-Trigaud, Los jorns de la setmana e la referença temporala en occitan lengadocian
  • Louise Esher, Evolucions formalas del futur e del condicional de la classa flexionala IIIb
  • Franck loricic, Négation connexionnelle et cliticisation en occitan languedocien
  • Marc Hinzelin ; Le rôle du syncrétisme dans la morphologie de l’occitan

13- 30 à 15 h : Table ronde : L’occitan à l’école publique - témoignages et perspectives

 Animée par Claire Torreilles et Marie-Jeanne Verny.

 Les contenus :

  • Introduction : les diverses interventions sur la pédagogie dans le Congrès. Le statut actuel de l’enseignement de l’occitan à l’école publique.
  • Légitimité ? les textes nationaux (législatifs, concours, programmes…), mais….
  • Dynamisme ? une production pédagogique diversifiée, une réflexion didactique développée, mais…
  • Etat des lieux : combien de profs par niveaux ? combien d’élèves ? tendances ?

2 axes

1 –Le national et le régional. Premier tour de table

  • Vidéo sur le bilinguisme dans l’Académie de Toulouse (discours d’un recteur). Témoignage de D Decomps (discours d’un professeur).
  • La tendance est-elle à la réduction ou à l’accroissement des disparités entre académies, entre LR ?
  • Interventions des Inspecteurs Pédagogiques Régionaux : Marie José Villeneuve et Didier Agar. Des exemples de ce qui se joue à l’échelon national et de ce qui relève de l’échelon régional.
  • Les Régions. Le point de vue des Chargés de mission : Jérémie Obispo, Bordeaux (qui peut parler aussi de la différence basque / occitan). Montpellier : Dominique Ralaivao.
  • Les enseignants : un représentant de la FELCO : Yan Lespoux.

2 – Evolutions et perspectives. Deuxième tour de table

  • Document : article de Robert Lafont ci-après : “Bofam sus un fuòc d’avenir” 1969.
  • Intégration ? A quoi et pourquoi ? Dans quelle société ?
  • Evolution vers une intégration des LR dans l’EN ou vers une marginalisation ?
  • Peut-on aller vers un enseignement non « militant » ?
  • Bofam sus un fuòc d’avenir, Robèrt LAFONT

Probable que i a dins toti lis esfòrç que fasèm dempuèi d’annadas pèr que l’occitan aga sa plaça justa dins l’Escòla, una languison de normalitat. Normau seriá un ensenhament coma lis autres, que se deguèsse pas conquistar a l’intrada de cada an e toti lis oras puèi, a la poncha d’una lucha còntra l’ostilitat, la mesfisança ò lo desinterès de l’Administracion, la concurréncia di “matèrias assetadas”, la pigresa escolara costumiera e l’immènsa inhorança entretenguda. Un ensenhament integrat is emplecs dau tèmps, i servicis, pagat dignament, sanccionat pèr d’espròvas d’examens. Integrat, òc ! Pèr aquò siám lèsts encara a d’annadas de paciéncia, de batèstas, d’amabilitats.

Mon idèa es pas de refusar aquela rega d’accion, aquela endralhada d’espèrs que podèm pas dire que sián pas d’un biais fruchosas. Dau biais de l’integracion, sai que.

Cau pasmens entre nosautres parlar un lengatge de veritat e de clartat. Sotmete a la reflexion di pedagògs occitanistas un vejaire categoric, ganhat au fiu de la paciéncia.

Vejaire primier sus l’integracion. Integracion a qué ? A un sistèma d’ensenhament tengut pèr estadís, justificat a la basa e pas ges contestat. Se pòt pas desirar una integracion e dau meteis tèmps pas reconéisser l’encastre ont òm se vòu integrar. D’aquí, per exèmple, que lo militant occitanista, en demandant una espròva valedoira au Bachalairat, rasona segon una estabilitat dau Bachalairat. Sa revindicacion lo condamna teoricament e practicament a se plaçar dau costat de l’òrdre, a se laissar trespassar pèr li reformas. O vegueriam l’an passat, pron clar.

Sus aquò, ges d’illusion. A la fòrça, nos podrem integrar dins de sistèmas que trantalhan, lo tèmps qu’an pas encara cabussat. E la plaça que nos acordaràn serà totjorn una plaça pichòta, laterala, que nos portarà pas la solucion vertadiera de nòstre grand problèma.

Lo grand problèma, vaquí coma lo vese : la lucha de doas amiras istoricas. La primiera, la que s’es facha l’Escòla francesa coma una aisina quasi perfiecha a son usança. Amira nacionalista : monòlinguisme absolut, geografia exagonalista, istòria pastada de finalisme, celebracion de l’imperialisme (imperialisme de la lenga après lo dis armas). Amira tanben borgesa, ò pichòt borgesa : tria dins la quita literatura francesa per fòrabandir li revòutats màgers ò, çò pus fin, lis aprivadar ; moralisme laïc ; silènci fach sus toti li motius, politics, filosofics, sexuaus de metre la societat en boloversa. Per cementar l’edifici, lo pragmatisme que tot lo mond ne son consènts : l’Escòla es la d’una societat, que dona de plaças a aqueli que s’engatjan a la servir. Lo pensament d’au mestier de daverar, dau concors de capitar, es aquò que fai virar la mecanica.

Dise aquí rèn d’originau. Aquela critica s’es tan talament legida qu’a perdut sa fòrça, sèmbla.Mai la fòrça se reviuda se metèm en parallèl l’amira occitanista dins sa puretat de fenomèn d’istòria. Un pòble qu’a perdut sa lenga, negada en tant que lenga, conchada de mespretz o desgaunhada en pintorèsc folkloric. Un pòble alienat, desculturat a caud ò a freg, que li an levat lo signe de l’identitat. Un pòble relenquit a son èstre de pòble relenquit a son èstre de pòble, que sa borgesiá l’a traït d’un biais contunhós. Un pòble que se pòt reconquistar la vida qu’en se pausant categoricament còntra l’òrdre culturau, còntra l’òrdre economic, còntra l’òrdre sociau. Un pòble que non pòt qu’èstre revolucionari sus toti li plans ò s’escafar dins li plecs de la França immobila, satisfacha, au Musèu.

Un pòble en lucha d’existéncia contra l’enueg.

Lo dire aqueu es pas ni mai originau. O sèmbla e semblarà extremista simplament perqu’avèm la costuma de prene la tactica per una finalitat e li relais dis escaliers per una apoteòsi.

Es ben evidènt pasmens que se volèm desalienar un pòble e non pas renovar li classas de latin, i a qu’una plaça legitima per l’occitan dins l’Escòla en Occitània : la primiera. E que per qu’aquò siá possible, acceptat e mai vougut, cau que l’occitan vènga a l’Escòla la clau d’una desalienacion economica, sociala. Caudriá dire enfin que nòstra pedagogia es una ideologia ! Toti ne son.

Evidènt tanben que nòstri victòrias a miejas son la resulta de rapòrts de fòrça, ont sovènt la flaquiera de l’autre nos ajuda mai que nòstri progrès. Dempuei 1951 avèm progressat perque l’assèti ideologic francés servit per l’Escòla s’escrancava. L’Escòla racionalista, mai tanben progressista a son ora, qu’un Estieu, qu’un Perbòsc podián servir, èra venguda un ostau desertat de voler, de mai en mai contestat, de mai en mai clarament coercitiu, e qu’au tèmps d’exigéncias mai grandas, jogava de pus mau en pus mau son ròtle de promocion sociala. L’ideologia racionala, secotida per la descolonizacion, quichada per lo succès de l’imperialisme anglo-saxon, preniá lo biais d’un vestit desmodat. La via nòstra èra dessenhada : l’occitanisme perdiá si tissas de folklòre, preniá talènt d’istòria a dicha que se levava en fàcia la languison d’una epòca eroïca, un felibrisme folkloric qu’exprimís tanben un Gaston Bonheur.

Aquò siá dich per nos botar davant nòstri responsabilitats. Çò que se fai ara dins una classa d’occitan es ò deu èstre çò mai important qu’un pedagòg pòsca faire : dins una lenga que sèmbla anodina, sus de tèxts que sèmblan rèn que bèus, amb d’auditòris que l’Administracion jutja encara pichòts, bofam sus un fuòc d’avenir. Es lo contrari d’una integracion, maugrat toti li prudéncias. Precisament, siám pas coma lis autres.

Ajonhirem jamai qu’una normalitat. La nòstra. La dau movement. L’integracion vertadiera serà totjorn au davant de nosautres. Lis autri son tacticas.

Cahiers Pédagogiques de l’Institut d’Études Occitanes,

n° 45, 3ème trimestre 1969, p. 1-3

Lieux

  • Centre Du Guesclin (Université Paul Valéry)
    Béziers, France

Dates

  • samedi 18 juin 2011
  • dimanche 12 juin 2011
  • lundi 13 juin 2011
  • mardi 14 juin 2011
  • mercredi 15 juin 2011
  • jeudi 16 juin 2011
  • vendredi 17 juin 2011

Mots-clés

  • langue occitane, Moyen Âge, troubadours, littérature occitane, dialectologie

Contacts

  • Marie-Jeanne Verny
    courriel : mjvb [at] orange [dot] fr
  • Carmen Alén-Garabato
    courriel : Carmen [dot] Alen-Garabato [at] univ-montp3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marie Jeanne Verny
    courriel : mjvb [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les acteurs de la vie et du rayonnement de l’occitan », Colloque, Calenda, Publié le mardi 26 avril 2011, http://calenda.org/204157