AccueilRéinventer la gauche en Languedoc-Roussillon, 1945-1968

Réinventer la gauche en Languedoc-Roussillon, 1945-1968

Reinventing the left in Languedoc-Roussillon, 1945-1968

*  *  *

Publié le mercredi 27 avril 2011 par Karim Hammou

Résumé

Journée d'étude organisée par l'association Maitron Languedoc-Roussillon.

Annonce

- Maitron Languedoc – Roussillon - 

Journée d’étude 

Réinventons  la gauche en  Languedoc-Roussillon  (1945-1968)  

21 mai 2011 - Béziers 

Les célébrations et commémorations organisées à l’occasion du 40ème anniversaire de Mai 1968 ne sauraient faire oublier que depuis la Libération, la gauche française connaît un nombre certain de projets de rénovation ou de tentatives de ruptures avec les modèles organisationnels et idéologiques traditionnels.

Depuis la restauration de la République, de nouvelles organisations politiques ont tenté de battre en brèche le quasi-monopole du PCF et de la SFIO sur la gauche en proposant de nouvelles formes de militantisme et d’idéologie. C’est notamment au cours des années 1950 que plusieurs initiatives essaient de créer un nouvel espace partisan entre les deux grands partis. Issues de la Résistance, de la gauche chrétienne, du trotskysme, portées par des déçus du communisme ou du socialisme, ces tentatives connaissent un succès mitigé d’un point de vue électoral alors qu’elles restent une formidable école de formation pour cadres politiques.

Malgré l’introduction de nouveaux référentiels et la mobilisation de nouveaux enjeux politiques, ces nouvelles organisations (PSU 1ère et 2e générations, PSA, UGS, MLP, CAP, UGS, CIR puis plus tard MIVOC …) ne peuvent battre en brèche l’emprise électorale des partis classiques. Ce constat n’est pas uniquement valable pour le seul champ politique. Qu’il s’agisse du syndicalisme ou du monde associatif, nombre de projets s’inscrivent dans les mêmes perspectives, avec un succès plus ou moins significatif.

L’organisation d’une journée d’étude consacrée à cette histoire, tente, avant tout, de comprendre les logiques de ses mobilisations, leur capacité à faire évoluer « les lignes » du débat politique tout en essayant de mesurer ce que furent les stratégies communiste et socialiste face à l’émergence de ces nouvelles offres idéologiques.

S’intéresser à ces nouvelles dimensions de mobilisation politique en Languedoc-Roussillon, c’est aussi interroger un espace politique particulier où la gauche est électoralement dominante. Mais il s’agit aussi de mesurer que Mai 1968 est également l’héritier de ces tentatives d’émergence d’une nouvelle gauche. Les nouvelles approches sociétales et idéologiques qui émergent après cette date ne peuvent en effet être analysées qu’au regard des mobilisations des deux décennies antérieures qui ont permis leur structuration.   

Renseignements :

Lieu : Sortie-Ouest, Domaine de Bayssan, Route de Vendres, 34 500 Béziers. http://www.sortieouest.fr/presentation/acces-plan-bus.html

Tarif : Gratuit.

Coordonnées : Maitron Languedoc-Roussillon. http://www.histoire-contemporaine-languedoc-roussillon.fr/

Olivier Dedieu, dedieu.olivier@free.fr / 06 64 88 57 35 

- Programme de la Journée - 

9h : Accueil des participants 

9h15 : Introduction de la journée d’étude 

  • Jean-Michel Duplaa, conseiller général de Béziers, représentant André Vézinhet, président du conseil général de l’Hérault
  • Claude Pennetier, Directeur de publication du Maitron, CNRS / CHS, Université de Paris I
  • Olivier Dedieu, Président du Maitron Languedoc-Roussillon 

9h30 : 1er Partie : Les moments de rupture (1947-1962) 

Présidence de séance : François Prigent, Université Rennes 2 

  • Hélène Chaubin, IHTP, « Pouvoir parlementaire et idéal démocratique : la crise de 1958 »
  • Didier Lavrut, IHTP,  « La guerre d’Algérie »
  • Philippe Martel, Université Montpellier 3 : « Mouvance occitaniste et Nouvelle gauche »
  • Miquèl Ruquet,  Maitron Languedoc-Roussillon, «René Nelli, un humaniste à la croisée de la gauche et de l'occitanisme (1906-1982) » 

12 h : Débat avec la salle 

12h 30 : Pause déjeuner 

14 h : 2e Partie : Organisations et trajectoires militantes 

Présidence de séance : Raymond Huard, Université Montpellier 3 

  • Fabien Nicolas, Université Montpellier I, « L’échec du mendésisme comme entreprise politique durable »
  • Olivier Dedieu, Université Montpellier I, « Sortir de la SFIO, les limites d’une alternative socialiste »
  • André Balent, Maitron Languedoc-Roussillon, « La Nouvelle Gauche dans les Pyrénées-Orientales, étude des trajectoires des militants  du Dictionnaire Biographique du Mouvement Ouvrier Français»  
  • François Prigent, Université Rennes II, « Les conseillers généraux PSU en France (1960-1975) » 

16 h 30 : Débat avec la salle 

17h : Clôture de la journée d’étude

Lieux

  • Route de Vendres (Sortie Ouest, Domaine de Bayssan)
    Béziers, France

Dates

  • samedi 21 mai 2011

Fichiers attachés

Contacts

  • Olivier Dedieu
    courriel : dedieu [dot] olivier [at] free [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Olivier Dedieu
    courriel : dedieu [dot] olivier [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Réinventer la gauche en Languedoc-Roussillon, 1945-1968 », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 27 avril 2011, http://calenda.org/204168