AccueilPluralisme judiciaire et interactions institutionnelles dans l’islam médiéval et moderne

Pluralisme judiciaire et interactions institutionnelles dans l’islam médiéval et moderne

Judicial pluralism and interactions between institutions in medieval and modern Islam

*  *  *

Publié le lundi 02 mai 2011 par Karim Hammou

Résumé

Organisé dans le cadre du programme « les justices dans l’espace islamique médiéval et moderne », ce colloque international propose d’examiner la dimension plurielle de la justice dans l’histoire de l’Islam. Bien que cette pluralité soit connue depuis longtemps, les articulations entre institutions restent encore largement inexplorées. Les contributeurs, spécialistes des mondes musulmans pré-modernes et modernes, s’interrogeront sur les frontières institutionnelles, sur les interactions entre tribunaux et sur les usages politiques et sociaux différenciés des institutions judiciaires.

Annonce

Dans sa monumentale Histoire de l’organisation judiciaire en pays d’Islam, dont la première édition parut en 1940, Émile Tyan proposait le premier essai de synthèse sur les principales juridictions de l’Islam médiéval. Ce travail pionnier, qui demeure jusqu’à aujourd’hui une référence incontournable pour les historiens comme pour les islamologues, suscita des vocations et de nombreux chercheurs sont venus, depuis lors, compléter, nuancer ou infirmer les résultats de Tyan. Tributaire des sources disponibles à son époque, Tyan tendit à reconstruire, à partir de pièces éparses, le puzzle d’institutions qu’il considérait comme relativement homogènes dans le temps et dans l’espace. De nombreuses études, notamment régionales, ont depuis lors entrepris d’élaborer une image plus complexe de l’appareil judiciaire islamique. Il n’en demeure pas moins que la dimension plurielle des institutions judiciaires tend à être négligée jusque dans des études récentes. C’est une partie de cette pluralité que ce colloque se propose de restituer, en se concentrant sur les interactions entre institutions judiciaires et leurs usages aux époques médiévale et moderne.
Si les cadis (ar. qadi, pl. qudat) représentent les plus célèbres juges de l’Islam médiéval et moderne, ils étaient en effet loin de monopoliser l’exercice de la justice. D’autres institutions possédaient des prérogatives judiciaires, telle la police (shurta), l’inspection des marchés (hisba), les gouverneurs de provinces, etc. Des tribunaux spécifiques se développèrent, comme la justice militaire (qada’ al-‘askar) ou celle du redressement des abus (mazalim, parfois qualifiée de « justice séculière »). Le fonctionnement des institutions extérieures à la judicature du cadi demeurent néanmoins mal connues, peut-être car les ‘ulama’ auteurs de nos sources les considéraient comme en marge de la justice religieuse – seule justice qu’ils reconnaissaient comme légitime. La frontière entre juridictions reste ainsi difficile à déterminer, comme en témoigne la question, toujours épineuse, des véritables compétences des cadis en matière criminelle.

Une meilleure compréhension de ces institutions nécessite une réflexion renouvelée sur l’articulation entre les diverses instances judiciaires et sur leurs interactions. Les participants au colloque, spécialistes de l’Islam médiéval et moderne (jusqu’à la fin de l’époque ottomane) seront donc invités à réfléchir aux thématiques suivantes :

1. Les frontières institutionnelles :

  • Est-il possible de délimiter les champs de compétences des institutions judiciaires les unes par rapport aux autres ?
  • Les diverses instances étaient-elles spécialisées dans des affaires particulières ou, à l’inverse, peut-on constater des chevauchements de compétences ?
  • Quelles instances définissaient-elles les compétences de chaque juridiction (le pouvoir politique, des juristes privés, une association entre les deux, etc.) ?

2. Les interactions institutionnelles :

  • Chaque type de tribunal fonctionnait-il en autarcie, ou interagissait-il avec les autres ?
  • Peut-on replacer chaque institution judiciaire au sein d’une hiérarchie administrative, officielle ou officieuse ?
  • Quelles relations unissaient-elles les différentes institutions, et comment s’articulaient-elles les unes aux autres ?
  • Peut-on déceler les traces d’une concurrence entre juridictions ?

3. L’usage des institutions :

  • Les différents tribunaux remplissaient-ils des fonctions différentes dans la société et auprès du pouvoir ?
  • Quel fut l’usage symbolique des tribunaux ?
  • Dans quelle mesure les gouvernants instrumentalisaient-ils ces institutions ?
  • Quelle image les sources dessinent-elles de ces institutions ?
  • Comment la critique des institutions et de leur utilisation s’exprime-t-elle dans les sources ?

Modalités

Le colloque aura lieu à Damas, au Centre Culturel Français, les 16 et 17 mai 2012. Les communications seront données en français, anglais ou arabe, avec traduction simultanée. Une publication des actes du colloque sera prévue aux Presses de l’Ifpo.

Les chercheurs intéressés sont invités à envoyer une proposition, contenant le titre et le résumé (300 mots maximum) de leurs interventions à Mathieu Tillier (mathieu.tillier [AT] univ-provence.fr)

avant le 5 juin 2011

Comité scientifique / scientific commitee:

  • Christian Lange, professeur à l’Université d’Utrecht.
  • Pierre Lory, directeur des études arabes, médiévales et modernes (Ifpo).
  • Christopher Melchert, lecturer à l’Université d’Oxford.
  • Christian Müller, directeur de recherches à l’IRHT (CNRS)
  • Vanessa Van Renterghem, chercheuse à l’Ifpo.

Lieux

  • Centre culturel français
    Damas, Syrie

Dates

  • dimanche 05 juin 2011

Mots-clés

  • justice, institutions judiciaires, juges, interactions

Contacts

  • Mathieu Tillier
    courriel : mathieu [dot] tillier [at] univ-provence [dot] fr

Source de l'information

  • Mathieu Tillier
    courriel : mathieu [dot] tillier [at] univ-provence [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pluralisme judiciaire et interactions institutionnelles dans l’islam médiéval et moderne », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 02 mai 2011, http://calenda.org/204177