AccueilVoyages d’artistes à l’époque contemporaine : continuités et ruptures

*  *  *

Publié le lundi 02 mai 2011 par Karim Hammou

Résumé

La mobilité a souvent caractérisé les artistes : qu’il s’agisse de se former auprès de maîtres, de s’approcher d’un mécène ou de découvrir des œuvres anciennes et contemporaines, le voyage a toujours été un incontournable de toute carrière artistique. Avec le développement et la démocratisation des transports, la mondialisation de l’économie et du marché de l’art, les déplacements d’artistes se sont multipliés à tel point qu’ils se sont même institutionnalisés avec l’apparition de structures d’accueil à travers le monde. Cette journée d’étude se propose ainsi de réfléchir sur les continuités ou les ruptures qui se dessinent dans la tradition du voyage d’artiste. Quelle place occupe le voyage à l’époque contemporaine et quels sont ses incidences sur la création d’œuvres particulières ?

Annonce

Voyages d’artistes à l’époque contemporaine : continuités et ruptures 

Journée d’étude –  mardi 17 mai 2011 

Maison Interuniversitaire des sciences de l’Homme – Alsace (MISHA), Salle des conférences

5, allée du Général Rouvillois, Strasbourg 

Présentation 

La mobilité a souvent caractérisé les artistes : qu’il s’agisse de se former auprès de maîtres, de s’approcher d’un mécène ou de découvrir des œuvres anciennes et contemporaines, le voyage a toujours été un incontournable de toute carrière artistique. Au fil des siècles, cette pratique a pris de nombreuses formes pour répondre à des buts et des objectifs variés. Séjour en Italie, Grand Tour, visite de foyers artistiques ou de pays exotiques étaient autant de moyens de se confronter à d’autre modes de vie et de création, de trouver de nouveaux motifs et renouveler ses moyens artistiques, voire de diffuser son œuvre. Au cours du XXe siècle, avec le développement et la démocratisation des transports, la mondialisation de l’économie et du marché de l’art, les déplacements d’artistes se sont multipliés à tel point qu’ils se sont même institutionnalisés avec l’apparition de structures d’accueil à travers le monde. 

Générer une œuvre à partir d’un voyage, faire d’un voyage une œuvre, œuvrer en voyage, résider ailleurs pour créer : la multiplicité des combinaisons possibles entre le déplacement de l’artiste et son œuvre augmente de concert avec la banalisation de la pratique du voyage. Il parait alors important de se questionner sur la place occupée par le voyage d’artiste aux XXe et XXIe siècles ainsi que sur ses incidences sur la création d’œuvres particulières.

En effet, si la mondialisation du marché de l’art est bien étudiée, la circulation des acteurs de la scène artistique, facteur de l’internationalisation des échanges culturels, a moins fait l’objet d’analyses approfondies. 

Cette journée d’étude se propose ainsi de réfléchir sur les continuités ou les ruptures qui se dessinent dans la tradition du voyage d’artiste aux XXe et XXIe siècles. La recherche de dépaysement, de nouveaux motifs est-elle par exemple toujours au cœur de cette pratique ? De nouvelles motivations ont-elles vu le jour, à l’instar des raisons pragmatiques et financières conduisant parfois certains artistes à solliciter une résidence pour finaliser une œuvre ? La généralisation du tourisme a-t-elle transformé la place du voyage d’artiste ? Y a-t-il une nouvelle topographie des déplacements d’artistes ? Que signifie-telle ? À travers ces interrogations, il s’agit également de dévoiler l’impact artistique du voyage : dans quelle mesure concourt-il à la réalisation d’œuvres spécifiques ? Comment en vient-il à modifier la pratique d’un artiste ? Existe-t-il une particularité des œuvres  de voyage contemporaines ?

Programme  

8h45 Accueil des participants 

9h15 Ouverture de la journée. Christine PELTRE, Professeur en histoire de l’art contemporain, Université de Strasbourg 

1. Lieux de l’art, destinations et circulations 

Ce premier thème se propose de questionner les lieux de l’art – traditionnels ou nouveaux, officiels ou alternatifs – pour évaluer leur impact tant sur la création des artistes-voyageurs que sur leur mode de vie ou leur importance dans la mise en place d’une nouvelle géographie du voyage au cours du XXe siècle. Les déplacements artistiques sont perçus comme favorables à la reconnaissance en offrant un accès à une formation mais aussi un endroit d’exposition. Toutefois, ces lieux constituent conjointement des espaces de libertés : ils rendent possible l’affirmation de sa différence, la contestation, la réalisation de démarches alternatives ou encore l’instauration de nouveaux modes de relation avec le public.  

  • 9h30 Le séjour romain d’Harriet Hosmer. Nicolas BOURGUINAT, Maître de conférences HDR en histoire contemporaine, Université de Strasbourg 
  • 10h00 Nomades du verre. Jean-Louis HESS, Photographe, Professeur associé en arts visuels, Université de Strasbourg

10h30 Discussion et pause 

  • 11h00 Les artistes français à la conquête des États-Unis. Hélène TRESPEUCH, Docteur en Histoire de l’art contemporain, ATER en arts plastiques, Université de Provence 
  • 11h30 Grand Palais et Palais Idéal : lieux de l'art et manières de voyager. Florent SCHMITT, Doctorant en Arts visuel, Université de Strasbourg 
  • 12h00 Les collectifs vidéo anti-télévision aux États-Unis : le nomadisme alternatif d’Ant Farm. Caroline TRON-CARROZ, Docteur en histoire de l’art contemporain 

12h30 Discussion, déjeuner libre

2. Rencontres, regards : expériences de l’altérité 

En observant différentes formes de rencontre avec l’Autre, cette thématique a pour objectif de montrer comment l’époque contemporaine, et plus particulièrement le XXe siècle, ont renouvelé le regard porté sur l’altérité. Avec ce changement d’approche c’est la manière même dont les artistes se nourrissent du voyage qui se modifie : élargissement de l’iconographie, renouvellement des motifs formels et chromatiques ou découverte de nouveaux processus de création - cette expérience est devenue aujourd’hui une démarche plastique à part entière pour certains artistes qui en font le cœur de leur travail et de leur questionnement artistique.  

  • 14h30 François-Marie Rosset (1743-1824), Peintre voyageur en Turquie d’Asie (1781-1782). Marie-Liesse PIERRE, Doctorante en Histoire de l’art, Université de Strasbourg 
  • 15h00 Bill Viola et Robert Cahen : syncrétisme, cosmopolitisme et exotisme au XXème siècle. Tiphaine LARROQUE, Docteur en histoire de l’art contemporain, ATER en Histoire de l’art, Université de Strasbourg 
  • 15h30 Myriam Mihindou, artiste vidéaste et photographe. Tzvetomira TOCHEVA, Doctorante en Histoire de l’art, Université de Strasbourg 

16h00 Discussion et pause 

  • 16h30 Voyage aux marges, voyage social : Picasso et Compagnie à Montmartre. Claire LE THOMAS, Docteur en histoire de l’art contemporain, ATER en arts visuels, Université de Strasbourg 
  • 17H00 Carnets de voyage : L’expérience de la ville, La splendeur du vrai. Madeleine MILLOT-DURRENBERGER, Collectionneuse, éditrice, commissaire indépendante d’exposition 

17h30 Discussion,  Buffet

Exposition : « Carnets de voyage : L’expérience de la ville, La splendeur du vrai »

Une exposition de photographies issues des carnets de voyages édités par Madeleine MILLOT-DURRENBERGER est proposée en regard de son intervention sur son expérience éditoriale de carnets de voyage dans le hall de la MISHA.

Ces livres, L’expérience de la ville et La splendeur du vrai, se composent d’une sélection de photographies commentées par des scientifiques, des architectes ou des universitaires. À travers ces interprétations très personnelles se révèle alors tout le pouvoir imaginaire de l’art : toute œuvre est un voyage pour le spectateur qui y projette sont expérience particulière.
Une sélection de carnets de voyage conservés à la bibliothèque des Arts de l’Université de Strasbourg accompagnera la présentation de cette expérience éditoriale singulière

Organisateurs, Comité scientifique 

  • Christine PELTRE, Professeur en histoire de l’art contemporain, Université de Strasbourg
  • Michel DEMANGE, Maître de conférences en arts plastiques, Université de Strasbourg
  • Tiphaine LARROQUE, ATER en histoire de l’art, Université de Strasbourg
  • Claire LE THOMAS, ATER en arts visuels, Université de Strasbourg 

Cette manifestation est organisée conjointement par les départements Arts visuels et Sciences historiques de l’Université de Strasbourg ; les Écoles Doctorales des Humanités et des Sciences de l’Homme et des sociétés ;  l’ACCRA (Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques, EA 3402) et l'ARCHE (Art, civilisation et histoire de l'Europe, EA 3400).

Lieux

  • 5, allée du Général Rouvillois (MISHA, Maison interuniversitaire des sciences de l’homme – Alsace)
    Strasbourg, France

Dates

  • mardi 17 mai 2011

Mots-clés

  • voyages d’artiste, arts visuels, lieux de l’art, destinations et circulations, expériences de l’altérité, carnets de voyage

Contacts

  • larroque #
    courriel : larroquetiphaine [at] hotmail [dot] com
  • Le Thomas
    courriel : le-thomas [dot] claire [at] voila [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Tiphaine Larroque
    courriel : larroquetiphaine [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Voyages d’artistes à l’époque contemporaine : continuités et ruptures », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 02 mai 2011, http://calenda.org/204193