AccueilSignature performancielle et construction identitaire

Signature performancielle et construction identitaire

The signature of performance and identity construction

*  *  *

Publié le lundi 02 mai 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Deux journées d'études organisées par le CRILLASH (Université des Antilles-Guyanne), le LÉO (Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie de l’Université de Montréal) et le CIRCPLES (Centre interdisciplinaire récits, cultures, psychanalyse, langues et sociétés) de l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, en partenariat avec le CIRIEF (Centre international de recherches interdisciplinaires en ethnomusicologie de la France). Avec le soutien du CFQCU (Conseil franco-québécois de coopération universitaire).

Annonce

Comité scientifique :

  • Luc CHARLES-DOMINIQUE (Professeur d’ethnomusicologie à l’Université de Nice-Sophia-Antipolis
  • Monique DESROCHES (Professeure d’ethnomusicologie à) l’Université de Montréal)
  • Yves DEFRANCE (Ethnomusicologue HDR, Université de Rennes II)
  • David KHATILE (Docteur en anthropologie de la danse, UAG).

Programme

Mardi 24 mai 2011

9h00 : Discours d’ouverture de Mme Corinne Mencé-Caster, directrice du CRILLASH et doyenne de la Faculté de LSH.

9h15 : Allocution de Luc Charles-Dominique et Monique Desroches, co-directeurs du projet de recherche CARGO (Confluence des Anthropologues en Recherche sur la Gestuelle et l’Oralité sonores – Caraïbes-Océan Indien).

Session 1. Présidente de séance : Monique Desroches

9h30. David Khatile (docteur en anthropologie de la danse, ATER UAG, CIRIEF, CARGO)
« Signature identitaire, individuation, continuité historique du geste dansé et musical dans la haute-taille : Lucien Rosamond et le style perriolat ».

10h15. Marie-Hélène Pichette (doctorante, Université de Montréal,  Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie – LEO)
« Comprendre le gwoka par la performance ».

11h00. Apollinaire Anakesa (docteur en ethnomusicologie, UAG)
« De la performance musicale dans la Guyane traditionnelle : expression d’un singulier système socioculturel cognitif à travers l’art du dire musical ».

11h45. Laure Garrabé (docteure en Esthétique, Sciences et technologie des Arts, ATER université de Nice Sophia-Antipolis, MSH Paris-Nord Laboratoire d’ethnoscénologie EA 1573)
« Des modalités du brincar ou comment une pratique spectaculaire négocie ses identités : individuations et socialisations du maracatu-de-baque-solto entre la fulgurance du carnaval et l’entre-soi des fêtes des sambadas ».

12h30. Léna Blou (danseuse-chorégraphe)
« Le concept du bigidi comme réponse d’une interculturalité forcée ».

Session 2.  Président de séance : Luc Charles-Dominique

15h00. Dominique Cyrille (docteure en ethnomusicologie)
« Léwoz a fanm : notion d’identité féminine/masculine dans le gwoka de  Guadeloupe ».

15h45. Rébecca Arrouvel (doctorante, Université de Montréal,  Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie – LEO)
« L’être-musiques, un prélude liminaire de l’existence sociale ».

16h30. Mahalia Lassibille (Maître de Conférences en Ethnologie de la danse, Laboratoire RITM EA 3158, Université de Nice Sophia-Antipolis)
« De l’authenticité touristique : danses, tourisme et revendications politiques chez les Peuls Wodaabe du Niger ».

17h15. Josy Michalon (danseuse-chorégraphe)
« Réflexion à partir d’une expérience de vie dans la pratique et la transmission de la danse traditionnelle martiniquaise ».

18h00. Max Bélaise

Mercredi 25 mai 2011

Session 3. Président de séance : David Khatile

9h30. Jessica Roda (doctorante, Université de Montréal,  Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie – LEO)
« La patrimonialisation musicale et les politiques culturelles ».

10h15. Marie-Line Dahomay (Médiathèque Lameca)
« La notion de neg-mawon dans la poésie gwoka ».

11h00. Patrick Womba (Conteur-comédien et musicien)
« Réflexions autour d’une expérience personnelle dans les arts de la parole ».

11h45. Monique Desroches (Professeure d’ethnomusicologie, directrice du Laboratoire d’ethnomusicologie et d’organologie – LEO – de l’Université de Montréal)
« Geste performanciel et stylistique musicale ».

12h30. Luc Charles-Dominique (Professeur d’ethnomusicologie, laboratoire CIRCPLES EA 3159, Université de Nice Sophia-Antipolis)
 « Les années 2000 ou le virage patrimonial du revivalisme français dans la musique et la danse traditionnelles ».

Lieux

  • Campus universitaire de Schoelcher (Martinique)
    Pointe-à-Pitre, Guadeloupe

Dates

  • mardi 24 mai 2011
  • mercredi 25 mai 2011

Fichiers attachés

Contacts

  • Luc Charles-Dominique
    courriel : luc [dot] charles-dominique [at] unice [dot] fr
  • David Khatile
    courriel : davidkhatile [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Solen Cozic
    courriel : solen [dot] cozic [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Signature performancielle et construction identitaire », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 02 mai 2011, http://calenda.org/204202