AccueilStratégies d’anticipation de la lecture dans le monde arabe (SALMA)

Stratégies d’anticipation de la lecture dans le monde arabe (SALMA)

Colloque PRE-TEXTE : discours d’introduction, d’explication, d’attribution (5)

*  *  *

Publié le mercredi 11 mai 2011 par Karim Hammou

Résumé

Le colloque ouvre une réflexion sur la place qu’occupe le livre dans le champ culturel arabe, à travers l'étude des discours qui l’accompagnent. Il interrogera ainsi le « hors-livre », c’est-à-dire tous les documents écrits, audio-visuels, numériques ou multimédias destinés à décrire, annoncer, accompagner, justifier ou invalider un ouvrage publié, et s'appuiera sur un corpus en arabe ou en traduction relatif à des ouvrages touchant aux différents domaines de la production écrite en langue arabe (littérature, histoire, sciences, etc.). Les contributions feront ainsi ressortir les stratégies que déploient ces textes conçus comme préalables à la lecture des ouvrages dont ils traitent, leur diffusion ainsi que les relations qui les lient aux ouvrages présentés. Elles traceront, de cette manière, les contours d’une identité collective qui se construit sur une mémoire commune, des repères culturels récurrents et des modes de validation ou de rejet partagés, dans le contexte de désenclavement politique, social et culturel auquel aspirent aujourd’hui de larges secteurs de la population.

Annonce

Appel à contribution Colloque SALMA 

PRE-TEXTE : Discours d’introduction, d’explication, d’attribution (5) 

Stratégies d’Anticipation de la Lecture dans le Monde Arabe, 3-4 novembre 2011 

Colloque international organisé par :

LASIMA (EA ERIMIT), Université de Rennes 2 - CERCI, Université de Nantes 

Le cinéaste jordanien Yahya al-Abdallah  insère en épilogue de son court-métrage Six minutes le carton suivant : « Un enfant arabe lit en moyenne 6 mn par an en dehors des programmes scolaires. » Dans le même temps, le roman Banât al-Riyâd (Les filles de Riyad) de la séoudienne Rajâ’ al-Sâni‘ en était déjà à sa  6e édition, moins de 2 ans après sa première parution en 2005, alors qu’une partie de la critique l’avait accueilli de façon négative au motif qu’il donnait une image peu élogieuse du pays.  On sait aussi que de violentes polémiques enflamment régulièrement la presse arabe à l’occasion de la publication ou de la réédition de certains ouvrages : Critique du discours islamique, de Nasr Abu Zayd, Festin d’algues de Haydar Haydar ou Les Fils de la médina de Neguib Mahfouz, par exemple.

Ce paradoxe apparent témoigne de l’importance symbolique de l’écrit dans le monde arabe, dans la mesure où il apparaît comme un des lieux où se dévoilent les tensions à l’œuvre dans la société et spécialement dans les représentations d’elle-même qu’elle se plaît à élaborer. 

On peut donc s’interroger sur la place qu’occupe le livre dans le champ culturel arabe à travers les discours qui l’accompagnent pour le questionner, le commenter, le valider ou le rejeter. Pendant longtemps, ces discours étaient produits de façon quasi exclusive par une autorité prescriptive, incarnée par des critiques institutionnels parfois soumis au pouvoir politique ou idéologique. La situation évolue aujourd’hui avec l’apparition de nouveaux outils de communication, en particulier Internet et les supports multimédias, qui concurrencent les canaux traditionnels du discours autorisé, voire les contournent. Ils ont changé les pratiques de lecture en multipliant les voies d’accès au livre et en permettant un contact direct entre celui-ci et son lecteur.

Il apparaît, par conséquent, nécessaire d’interroger le « hors-livre », c’est-à-dire tous les documents écrits, audio-visuels, numériques ou multimédias destinés à décrire, annoncer, accompagner, justifier ou invalider un ouvrage publié. La réflexion s’inscrit dans le champ d’étude du monde arabe en s’appuyant sur un corpus en arabe ou en traduction relatif à des ouvrages touchant aux différents domaines de la production écrite en langue arabe (littérature, histoire, sciences, etc.). Elle visera à faire ressortir les stratégies que déploient ces textes conçus comme préalables, à étudier leur diffusion ainsi que les relations qui les lient aux ouvrages présentés, à identifier les représentations collectives qu’ils élaborent ou véhiculent, ainsi que les effets que ces textes induisent – volontairement ou non – sur une lecture ultérieure. Elle tracera, de cette manière, les contours d’une identité collective qui se construit sur une mémoire commune, des repères culturels récurrents et des modes de validation ou de rejet partagés, dans le contexte de désenclavement politique, social et culturel auquel aspirent aujourd’hui de larges secteurs de la population.  

On s’attachera notamment à préciser les points suivants :

1. Les nouvelles voies de diffusion du livre et les évolutions qu’elles induisent.

  • outils traditionnels et nouvelles technologies
  • publics visés
  • pratiques de lecture, d’écriture et de promotion 

2. Les représentations que véhiculent les discours d’accompagnement du livre.

  • contenus et modes de validation ou d’invalidation du livre
  • rapport au dicible et à l’indicible
  • autorité, normativité et prescription
  • redéfinition du rapport auteur-lecteur
  • place de la critique
  • livre et champ symbolique de l’écrit

3. Le paratexte comme lieu de tensions entre expression identitaire et contraintes politiques ou économiques :

  • stratégies commerciales et éditoriales,
  • mémoire et modernité des sociétés arabes
  • insertion dans le contexte international des nouveaux médias et de la mondialisation

Les propositions de communication seront adressées avant le 20 juin 2011 à :

Elisabeth Vauthier (elisabeth.vauthier@uhb.fr) ou Najeh Jegham (najeh.jegham@univ-nantes.fr)

Liste des membres du comité scientifique 

  • Naoum Abirached (Université de Strasbourg)
  • François Clément (Université de Nantes)
  • Najeh Jegham (Université de Nantes)
  • Xavier Luffin (Université Libre de Bruxelles)
  • Abdelhaq Regam (Université Cadi Ayyad – Marrakech)
  • Elisabeth Vauthier (Université de Rennes 2)

Catégories

Lieux

  • Université de Rennes 2 et Université de Nantes
    Rennes, France
  • Université de Rennes 2 et Université de Nantes
    Nantes, France

Dates

  • mercredi 20 juillet 2011

Contacts

  • Elisabeth Vauthier
    courriel : elisabeth [dot] vauthier [at] uhb [dot] fr
  • Najeh Jegham
    courriel : najeh [dot] jegham [at] univ-nantes [dot] fr

Source de l'information

  • Elisabeth Vauthier
    courriel : elisabeth [dot] vauthier [at] uhb [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Stratégies d’anticipation de la lecture dans le monde arabe (SALMA) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 11 mai 2011, http://calenda.org/204215