AccueilLes parcours sociologiques d'Andrew Abbott

Les parcours sociologiques d'Andrew Abbott

The sociological enquiries of Andrew Abbott

*  *  *

Publié le vendredi 13 mai 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Ce colloque réunira des sociologues partageant un intérêt pour les recherches menées par Andrew Abbott, et souhaitant discuter l’un de ses aspects. Les communications devront permettre d’approfondir la discussion sur des concepts centraux dans ses travaux, ou favoriser la compréhension de son héritage et des singularités de sa sociologie. Les organisateurs cherchent tout particulièrement à susciter des contributions s’éloignant des aspects les plus connus de ses travaux, et ce à partir d’enquêtes et d’espaces disciplinaires variés. L’un des objectifs du colloque est de favoriser le croisement des points de vue, et de ce fait il alternera conférences, tables rondes, et autres formules pour le débat scientifique.

Annonce

Colloque international, LES PARCOURS SOCIOLOGIQUES D’ANDREW ABBOTT, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, 25 et 26 mai 2011

Présentation

Andrew Abbott, sociologue américain de renommée internationale, a produit une œuvre d’une ampleur rare dans l’histoire récente de la sociologie. La progression de cette œuvre s’est effectuée sur plusieurs versants, avec des contributions majeures dans le domaine de la sociologie historique, au sujet des professions ou des sciences sociales américaines, mais aussi sur le versant des méthodes d’enquête (qualitatives et quantitatives) et dans les termes d’une approche « processuelle » des faits sociaux.

En France les différents aspects de cette production foisonnante et ambitieuse sont inégalement connus. Aucun de ses livres, pourtant considérés comme des références de la sociologie américaine contemporaine, n’a été traduit dans notre langue, et seuls quelques uns de ses articles et chapitres d’ouvrages sont disponibles en français. Ce constat est à l’origine du colloque, qui vise à impulser un élargissement et un approfondissement du dialogue entre les sociologues français et Andrew Abbott, qui sera présent. S’il est surtout connu pour ses travaux de sociologie des professions, le but est notamment de prendre la mesure de la diversité des thématiques, approches, concepts et modèles qu’il a articulés au fil de son parcours.

Le colloque réunira des sociologues partageant un intérêt pour les recherches menées par Andrew Abbott, et souhaitant discuter l’un de ses aspects. Les communications devront permettre d’approfondir la discussion sur des concepts centraux dans ses travaux, ou favoriser la compréhension de son héritage et des singularités de sa sociologie. Les organisateurs cherchent tout particulièrement à susciter des contributions s’éloignant des aspects les plus connus de ses travaux, et ce à partir d’enquêtes et d’espaces disciplinaires variés.

L’un des objectifs du colloque est de favoriser le croisement des points de vue, et de ce fait il alternera conférences, tables rondes, et autres formules pour le débat scientifique.

Programme

Mercredi 25 mai

10h00-10h30 Introduction par D. Demazière (CSO, CNRS) et M. Jouvenet (Printemps, CNRS)

  • 10h30-11h10 Andrew Abbott et « the manufacturing of the Chicago school », C. Topalov (CMH, École des hautes études en sciences sociales)
  • 11h10-11h50 Abbott of Chicago : la reprise d’un héritage ?, D. Cefaï (IMM, École des hautes études en sciences sociales)

11h50-12h05 Pause

  • 12h05-12h35 Critique de la causalité linéaire, I. Ermakoff (University of Wisconsin-Madison)
  • 12h35-13h00 Enjeux de l’ontologie sociale d’Andrew Abbott, A. Saint-Martin (GSPR, École des hautes études en sciences sociales)

13h00-14h30 Pause déjeuner

14h30-15h35 Session thématique « Perspectives séquentielles »

présidée par E. Ollion (CMH-ETT, École des hautes études en sciences sociales) :

  • L’analyse séquentielle des carrières. Le cas des architectes portugais, V. Borges (ICS, Université de Lisbonne)
  • À la suite d’Andrew Abbott : temps et processus dans les sciences sociales, C. Bidart (LEST, CNRS) & A. Mendez (LEST, Université de la Méditerranée)
  • Les séquences : une proposition alternative de causalité ?, M.-E. Longo (LEST)

15h35-16h20 Session thématique « l’Optimal matching analysis et sa diffusion »

Présidée par J. Deauvieau (Printemps, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

  • Du prosélytisme à la sécularisation. Parcours de diffusion de « l’Optimal Matching Analysis », N. Robette (Printemps, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)
  • « Validity, falsifiability, parsimony, consistency, precision, and so on » : les vicis­situdes de l’innovation statistique, P. Blanchard (IEPI, Université de Lausanne)

16h20-16h35 Pause

16h35-17h40 Session thématique « Professions 1 »,

Présidée par G. Pruvost (CESDIP, CNRS)

  • Capacités d’observation et dynamique des professions. La conservation des biens culturels, L. Hénaut (CGS, Mines-ParisTech)
  • Des écologies liées aux écologies enchevêtrées : le développement professionnel de la finance d’entreprise en France, V. Boussard (IDHE, Université Paris Ouest Nanterre La Défense)
  • Relire les luttes de juridiction : le cas du groupe professionnel des architectes d’intérieur, C. Ollivier (GIRSEF, Université catholique de Louvain)

Jeudi 26 mai

  • 10h00-10h40 Temporalité, action et interaction, P.-M. Menger (CESPRA, École des hautes études en sciences sociales)
  • 10h40-11h20 Du chaos des disciplines à la fin du modèle disciplinaire ?, J.-L. Fabiani (École des hautes études en sciences sociales & Central european university Budapest)

11h20-11h35 Pause

11h35-12h35 Table ronde « Lectures historiennes d’Andrew Abbott »

Présidée par C. Ollivier (GIRSEF, Université catholique de Louvain), avec la participation de : Q. Deluermoz (CRESC, Université Paris 13 Nord), C. Lermercier (CSO, CNRS), C. Rabier (London School of Economics), C. Zalc (IHMC-École normale supérieure, CNRS).

  • 12h35-13h00 Structure et événement dans la sociologie historique d’Andrew Abbott et dans l’art de la guerre. Essai de parallèle, P. Tripier (Printemps, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

13h00-14h30 Pause déjeuner

14h30-15h35 Session thématique « Professions 2 »

Présidée par T. Le Bianic (IRISSO, Université Paris-Dauphine) :

  • Aux frontières des écologies professionnelle et politique : l’audit de performance dans le gouvernement canadien, S. Troupin (PMI, Katholieke Universiteit Leuven)
  • Organisation et reproduction des concurrences professionnelles. Le cas du traite­ment « pluridisciplinaire » de l’échec scolaire, S. Morel (CESSP, École des hautes études en sciences sociales)
  • Juridiction sur la psychothérapie et juridiction des problèmes personnels, F. Champion (CERMES3, CNRS)
  • 15h35-16h05 Construction séquentielle des territoires et ontologie sociale dans The System of Professions, F. Champy (CESPRA, École des hautes études en sciences sociales)
  • 16h05-16h35 L’action chez Andrew Abbott : pierre de touche ou chaînon manquant ?, P. François (CSO, CNRS)

16h35-16h50 Pause

  • 16h50-17h50 Du manque à l’excès : la surabondance comme problème-clé de la théorie sociale, A. Abbott (Chicago University)
  • 17h50-18h00 Clôture du colloque par D. Demazière (CSO, CNRS) et M. Jouvenet (Printemps, CNRS)

18h00 Présentation de posters par les doctorants (et cocktail)

Lieux

  • Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
    Guyancourt, France

Dates

  • mercredi 25 mai 2011
  • jeudi 26 mai 2011

Contacts

  • Morgan Jouvenet
    courriel : morgan [dot] jouvenet [at] printemps [dot] uvsq [dot] fr

Source de l'information

  • Morgan Jouvenet
    courriel : morgan [dot] jouvenet [at] printemps [dot] uvsq [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les parcours sociologiques d'Andrew Abbott », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 13 mai 2011, http://calenda.org/204358