AccueilLe discours sur la musique religieuse dans la presse française, XVIIe-XVIIIe siècles

Le discours sur la musique religieuse dans la presse française, XVIIe-XVIIIe siècles

Discourse about sacred music in French periodicals of the 17th-18th centuries

*  *  *

Publié le lundi 16 mai 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

« Le discours sur la musique religieuse dans la presse française, XVIIe-XVIIIe siècles », journée d'étude sous la responsabilité de Pierre Saby (Univ. Lyon II) et Thierry Favier (Univ. Poitiers), le 20 mai 2011 de 9h30 à 17h30 ; Université de Poitiers, entrée libre. Cette journée d’étude, qui s’inscrit dans le programme ANR Muséfrem (Musiques d’église en France à l’époque moderne), regroupe une dizaine d’intervenants issus de la musicologie mais également de l’histoire et des études littéraires. Elle est ouverte à des questionnements très divers, avec pour perspective l’émergence possible d’axes d’étude renouvelés quant à la question du statut public de la musique religieuse.

Annonce

Journée d’étude : Le discours sur la musique religieuse dans la presse française, XVIIe-XVIIIe siècles, 20 mai 2011, Université de Poitiers, Salle des Actes, 8 rue René Descartes

Organisateurs : Pierre Saby (U. Lyon-II) et Thierry Favier (U. Poitiers)

Présentation

Le discours de presse sur les arts, présent déjà au XVIIe siècle (Mercure galant, Gazette…) se développe naturellement dans les publications périodiques du XVIIIe, notamment en sa seconde partie, et la musique tient une place de premier plan dans les différents corpus. Au XVIIIe siècle, parallèlement à la tradition des comptes rendus et chroniques du Mercure de France, l’information, le débat, le discours critique relatifs à l’actualité musicale s’intensifient, surtout à partir de 1777, année de naissance du Journal de Paris, premier quotidien français. La fin du siècle voit, quant à elle, outre la création de périodiques spécialisés consacrés à des répertoires spécifiques (Journal de harpe, Journal de guitare, Journal de clavecin…), celle d’organes dédiés au premier chef à l’information musicale – parutions, concerts et manifestation diverses – (Almanach musical, 1775–79, 1781–83 ; Journal de Musique, 1770–1777), mais intégrant aussi des articles sur la musique  qui font place à la réflexion et au jugement critique. Parfois largement phagocyté par le débat sur l’opéra, notamment au moment de la querelle des gluckistes et des piccinnistes, le discours sur la musique, cependant, se développe progressivement dans des domaines plus divers. Quelle place la musique religieuse occupe-t-elle au sein des discours journalistiques des XVIIe et XVIIIe  siècles ? Quelle en est la consistance critique et littéraire ? Comment le périodique se positionne-t-il par rapport aux institutions et aux musiciens ?  Comment dépasse-t-on les lieux communs relatifs à l’accueil du public, à la renommée du compositeur et au talent des interprètes, par exemple dans les comptes rendus des séances du Concert Spirituel ? Quelle place la presse fait-elle aux œuvres exécutées ailleurs que dans l’enceinte de cette institution majeure ? Un discours proprement esthétique émerge-t-il dans le champ de la musique religieuse ? Comment certaines œuvres considérées aujourd’hui comme majeures, ou réputées pour avoir fait date, sont-elles présentes dans la presse de l’époque ? Que peut-on dire, pour ce qui concerne le champ journalistique, de la place prise par la musique religieuse dans le développement du discours critique et esthétique sur la musique ? La journée proposée sera ouverte à l’ensemble de ces questionnements, avec pour perspective l’émergence possible d’axes d’étude renouvelés quant à la question du statut public de la musique religieuse.

Programme

MATINÉE

Président de séance : Gilles Feyel (U. Panthéon-Assas)

9h30-9h45 : accueil des participants

9h45 :     Denis Reynaud (U. Lyon II), « La musique religieuse dans les Mémoires de Trévoux ».

10h15 :    Marie Demeilliez (U. Paris IV-Sorbonne), « La musique religieuse dans les Nouvelles ecclésiastiques ».

10h45 :    Théodora Psychoyou (U. Paris IV-Sorbonne) : « Échos de musique dans le Journal des sçavans »

11h15 : discussion

11h30 :    Sophie Hache (U. Lille III),  «  Le Journal chrétien de l’abbé Joannet : jugements sensibles d’un amateur de musique sacrée ».

12h :       Cécile Davy-Rigaux (CNRS, IRPMF), « La lecture du Mercure par un chanoine musicien dans la première moitié du XVIIIe siècle : le manuscrit Fleury à Besançon ».

12h30-12h45 : discussion

12h45-14h15 : déjeuner

APRÈS-MIDI :

Présidente de séance : Cécile Davy-Rigaux (CNRS, IRPMF)

14h15 :    Thierry Favier (U. de Poitiers), « Critique esthétique et analyse stylistique du motet à grand chœur dans la presse d’Ancien régime ».

14h45 :    Cécile Queffelec (Ecole des Chartes, U. Poitiers), « Voix de femmes et musique religieuse à Paris au XVIIIe siècle à travers la presse ».

15h15 : discussion

15h30 :    Pierre Saby (U. Lyon II), « Les commentaires de presse sur les exécutions du Stabat Mater de Pergolèse au Concert Spirituel ».

16h :       Benoît Michel (CMBV), « La musique religieuse en français à travers la presse française du XVIIIe siècle ».

16h30 : discussion        

16h45 : pause

17h– 17h30 : Bernard Dompnier (U. de Clermont-Ferrand), conclusions

Lieux

  • 8 rue René Descartes (Université de Poitiers, salle des Actes)
    Poitiers, France

Dates

  • vendredi 20 mai 2011

Contacts

  • Thierry FAVIER
    courriel : thierryfavier [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Thierry FAVIER
    courriel : thierryfavier [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le discours sur la musique religieuse dans la presse française, XVIIe-XVIIIe siècles », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 16 mai 2011, http://calenda.org/204369