AccueilLa crise génératrice de(s) modèle(s) ? Le cas italien

La crise génératrice de(s) modèle(s) ? Le cas italien

Crises as generator of model(s)? The Italian Case

*  *  *

Publié le jeudi 19 mai 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

C’est au moment où le foyer artistique italien renaissant connaît ses derniers feux et où s’avère la dislocation des ordres politique, religieux et artistique, que doctes, intellectuels, cercles de lettrés et académies artistiques italiens semblent fédérés par la nécessité de proposer dans les champs linguistique, artistique, politique, civique, esthétique, moral, domestique… leur(s) définition(s) du « modèle italien ». La nécessité de cette codification semble alors particulièrement s’exacerber, créant la dynamique de sa diffusion au sein de la péninsule, puis son exportation en Europe. Nous nous interrogerons lors de cette journée sur les modalités de genèse et de diffusion de « modèle(s) italien(s) » en nous demandant en particulier si la médiation culturelle est apte à cristalliser, figer, entériner un, voire des « modèles », pour palier une dislocation et une fragilisation politiques.

Annonce

Présentation

C’est au moment où le foyer artistique italien renaissant connaît ses derniers feux et où s’avère la dislocation d’ordre politique, religieux et artistique qui marquera de 1492 à la fin du Concile de Trente la fin de la stabilité Renaissante, que doctes, intellectuels, cercles de lettrés et académies artistiques italiens semblent fédérés par la nécessité de proposer dans les champs linguistique, artistique, politique, civique, esthétique, moral, domestique…leur(s) définition(s) du "Modèle italien". La nécessité de cette codification semble ainsi particulièrement s’exacerber à la charnière des XVe et XVIe siècles, soit au plus fort de la crise en acte, créant la dynamique de sa diffusion au sein de la péninsule, puis son exportation en Europe.

Nous nous interrogerons lors de cette journée sur les modalités de genèse et de diffusion de "Modèle(s) italien(s)" en nous demandant en particulier si la médiation culturelle est apte à cristalliser, figer, entériner un, voire des "Modèles", pour palier une dislocation et une fragilisation politiques. Un effort d’explicitation, d’identification, de formalisation, de diffusion d’un " Modèle italien " est-il sensible chez les contemporains de la crise et si oui, quelles formes prend-il ? Quels sont les éléments qui peuvent confirmer la volonté d'une compensation du déclin politique par une survivance et une sublimation d'une identité culturelle italienne?

La pertinence dialectique du concept de crise génératrice de Modèle(s) sera dans un premier temps interrogée dans le champ politique de l’Italie contemporaine : le modèle de démocratie italienne en état de crise permanente ouvrira ainsi notre journée de réflexion (Marc Lazar). A cet éclairage contemporain correspondra ensuite, à rebours et en miroir, l’examen des modalités de genèse et de diffusion des "Modèle(s)" qui du Tasse (Carlo Ossola) au pétrarquisme (Jean-Luc Nardone) parvinrent à s’imposer en Europe en des temps où la péninsule italienne vivait au plan politique les cuisants revers de ses aspirations hégémoniques déçues.

Programme

9h45 Arrivée et accueil des participants

10h15. Ouverture officielle de la Journée.
Manuela Bertone. Professeur, Vice-Président de l'Université Nice Sophia-Antipolis, délégué au PRES et aux affaires européennes.

10h30 – 10h45:  Présentation de la Journée par Véronique Mérieux, Université Nice Sophia-Antipolis

10h45 – 10h55. Ouverture de séance.
Présidente de séance: Maria Ghazali Professeur UNS.  Directrice adjointe du Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine

11h00 – 11h45: Marc Lazar, Professeur d'histoire et de sociologie politique à Sciences Po (Paris) et à la Luiss-Guido Carli (Rome).
" La République italienne: un modèle d'une démocratie en  crise  (quasi) permanente?"

11h45 - 12H30 : Carlo Ossola, Professeur au Collège de France. Professeur titulaire de la chaire de «Littératures modernes de l’Europe néolatine». Membre de l’Accademia dei
Lincei (Rome).
"La fin de l'héroïque : naissance d'un modèle. Le Tasse et les modernes."

12h30 – 13h.  Débat
 
14h30. Reprise des travaux.
Présidente de séance: Edwige Fusaro.  Maître de Conférences, Université de Nice Sophia-Antipolis.

14h 30 - 15h15 : Jean-Luc Nardone, Professeur à l'Université Toulouse Le Mirail.
"La poésie lyrique d'Europe à l'aune du pétrarquisme."

15h15 – 15h45. Débat.

Lieux

  • 98 Bd Edouard Herriot (Campus Carlone, salle du Conseil, bâtiment A)
    Nice, France

Dates

  • vendredi 20 mai 2011

Mots-clés

  • crise, Italie, modèles, renaissance

Contacts

  • Véronique Mérieux
    courriel : Veronique [dot] Merieux [at] unice [dot] fr

Source de l'information

  • Silvia Marzagalli
    courriel : Marzagalli [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La crise génératrice de(s) modèle(s) ? Le cas italien », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 19 mai 2011, http://calenda.org/204410