AccueilLa médiatisation de l'évaluation

La médiatisation de l'évaluation

Evaluation in the Media

*  *  *

Publié le jeudi 26 mai 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Conférence internationale « la médiatisation de l'évaluation » (15-16 mars 2012, Paris), appel à communications. Date limite: 24 juin 2011. Objets : genèse et processus de productions, formes visuelles et éditoriales, circulation et effets des dispositifs d'évaluation médiatiques.

Annonce

Evaluation in the Media, International Conference, Paris, March 15-16, 2012

Conference presentation

The aim of international conference “Evaluation in the Media” is to question the role of the media in the process of evaluation; they form an integral part of what may be termed the  “culture”, the “fever”, the “mania” and the “explosion” of evaluation procedures observed in developed countries since the 1970s. While recognising that evaluation procedures  – and the role of the media therein – were not novel, this conference aims to explore how the evaluation process has became ever more linked to the media (press, radio, television, web) in contemporary society.

The conference will stress mechanisms of evaluation based on quantification or “evaluative measures” such as: “rankings”, “winners”, “tops”, “lists”, “league tables”, “ratings”, “barometers”, “dashboards”, “benchmarks”. The conference will also pay attention to qualitative evaluation mechanisms that likewise flourish in the media: “prizes”, “labels”, “contests”, “rewards”, “trophies”, etc. By focusing on such traits, the conference hope to throw light on the rise of impersonal evaluation mechanisms, that exist alongside the traditional journalistic genres based on the expression of personal opinion (editorial, op-ed piece, criticism,...); the media  appear to simultaneously fulfill  the roles of producers and co-producers, of relays and critics.

Four specific questions will be addressed. The first one is concerned with the origins, production processes and conditions – social, economic, journalistic, material, technical and legal – that underpin how the media become producers or co-producers of the evaluation process. Editorial and visual forms, ceremonies and events, and the communication processes in general that characterise evaluation mechanisms will be another theme of the conference. We consider here that these evaluation procedures are held not only to favour the production of “knowledge” but also to promote its dissemination and recognition. Media evaluation mechanisms also circulate more or less in various social spaces (media, political, economic, professional, civic, cultural, consumerist, ...). By analyzing the circulation of such evaluation mechanisms, the conference will attempt to shed light on both success and failures in the communicative process. Finally, the conference will address the effects of media evaluation.

The proliferation of evaluation procedures leads to an increase in the instances, mechanisms and numbers of actors involved in the overall process. In this regard, the conference is open to any field as long as the approach is in line with the general scientific guidelines outlined previously. The following list is indicative, not exclusive: the areas covered will include higher education and research, regions, culture, education, health, web, brands, capital, finance, communication, tourism, wine, sports, media, business, etc.

Proposals may come from the humanities and the social sciences: media studies and communication, semiology, sociology, history, political sciences, linguistics, economics, etc.

Proposals

Submission deadline – June 24th, 2011

Scientific committee notification of acceptance – July 20th, 2011

Mailing address for submitting proposals – evalmedia2012@gmail.com

Content and framework of proposals – Proposals will include a maximum 6 000 characters. They will be structured in four parts: a) argument, explaining the theoretical framework and approach of the problem b) methodological framework, presenting the empirical material and the methodology; c) originality, specifying the relevance of the proposal and d) bibliography, comprising the eight main references.

Proposals should include the following: 1) title 2) first name, 3) name, 4) professional status, 5) institution, 6) country and 7) email (professional and/or private)

Please note that full papers (between 30 000 and 40 000 characters) for accepted abstracts will have to be submitted to the scientific committee no later than November 30th 2011 for the publication of the conference proceedings.

  • Languages of proposals – English or French
  • Technical format of proposals – .doc
  • Website – www.evalmedia2012.fr

Conference Organizing Committee

Julie Bouchard (University Paris 13); Etienne Candel (University Paris Sorbonne – Celsa); Hélène Cardy (University Paris 8); Gustavo Gomez Mejia (University Paris Sorbonne – Celsa)

Conference Scientific Committee

Stefanie Averbeck-Lietz (University of Leipzig) ; Christine Barats (University Paris 5); Julie Bouchard (University Paris 13); Etienne Candel (University Paris Sorbonne – Celsa); Hélène Cardy (University Paris 8) ; Patrice Carré (Telecom ParisTech); Jean-Baptiste Comby (University Paris 3); Emmanuel Didier (Ehess) ; Brooke Duffy (University of Pensylvania); Michel Durampart (University of Toulon) ; Wendy Espeland (Northwestern University); Andreas Fickers (Maastricht University); Pascal Froissart (University Paris 8); Gustavo Gomez Mejia (University Paris Sorbonne – Celsa) ; Yves Jeanneret (University Paris Sorbonne – Celsa); Alice Krieg-Planque (University Paris 12) ; Sarah Labelle (University Paris 13) ; Joëlle Le Marec (University Paris 7); Guy Lochard (University Paris 3) ; Cécile Méadel (Mines ParisTech Graduate School); Claire Oger (University Paris 13) ; Stéphane Olivesi (University Lyon 2); Michael Palmer (University Paris 3) ; Frédéric Pierru (Cnrs); Philip Schlesinger (University of Glasgow);  Michel Sénécal (University of Quebec in Montreal); Emmanuël Souchier (University Paris Sorbonne – Celsa); (Joseph Turow (University of Pensylvania);  Jacques Walter (University Paul-Verlaine)

Guest Speaker : Wendy Espeland, Northwestern University

Version française

La médiatisation de l’évaluation, Colloque international, Paris, 15-16 mars 2012

Présentation du colloque

Le colloque international « La médiatisation de l’évaluation » se donne pour ambition générale de questionner l’évaluation sous l’angle de sa médiatisation, considérant celle-ci comme consubstantielle à la « culture », à la « fièvre », à la « manie » ou encore à l’ « explosion » de l’évaluation que l’on a pu observer dans les pays développés depuis les années 1970. Sans souscrire à l’idée d’une absolue nouveauté tant de l’évaluation elle-même que de ses rapports avec les médias, et en gardant à l’esprit leur longue historicité, le colloque s’attachera à comprendre l’évaluation, en lien – d’une manière ou d’une autre mais toujours fortement –, avec les médias (presse, radio, télévision, web) dans les sociétés contemporaines.

L’emphase sera mise sur les dispositifs d’évaluation socialement fondée sur la quantification, et aux appellations observables multiples : « classements », « palmarès », « tops », « listes », « rankings », « ratings », « baromètres », « tableaux de bord », « benchmarkings »,… Le colloque portera également attention à des dispositifs d’évaluation qualitatifs qui font aussi florès dans le champ médiatique : « prix », « labels », « concours », « récompenses », « trophées », etc. On tentera ainsi de comprendre plus particulièrement la montée en puissance de certains dispositifs d’évaluation impersonnels qui coexistent aujourd’hui avec les genres journalistiques traditionnels fondés sur l’expression d’un jugement personnel (éditorial, billet d’humeur, critique,…), et pour lesquels les médias endossent simultanément les rôles de producteurs et coproducteurs, de relais et de critiques.

Quatre questions spécifiques à propos de ces dispositifs d’évaluation médiatique seront abordées. On s’intéressera d’abord à leur genèse et à leur processus de production. Il s’agit de comprendre comment et à quelles conditions sociales, économiques, journalistiques, matérielles, techniques et juridiques des médias parviennent ou non à s’imposer comme des producteurs ou des coproducteurs de dispositifs d’évaluation. On souhaite aussi analyser les formes visuelles et éditoriales, les cérémonies et les événements, et plus généralement la mise en communication qui accompagne ces dispositifs d’évaluation. On abordera ici ces dispositifs d’évaluation non seulement comme des dispositifs de « savoir » ou de « connaissance » mais aussi comme des dispositifs de « faire-savoir » et de « reconnaissance ». En-dehors de leurs foyers de production, les dispositifs d’évaluation médiatiques circulent plus ou moins dans divers espaces sociaux (journalistique, politique, économique, professionnel, associatif, culturel, consumériste,…). A travers l’analyse de la circulation de ces dispositifs d’évaluation, on souhaite éclairer non seulement les voies de diffusion mais aussi les manières dont ces dispositifs sont ou non relayés, commentés, réappropriés, contestés dans tel ou tel espace social. Enfin, on s’attachera à comprendre les effets des évaluations médiatiques sur les agents évalués ainsi que sur les publics auxquels elles s’adressent.

La prolifération des dispositifs d’évaluation est caractérisée par la multiplication des agents évaluants et par la multiplication des agents évalués. A cet égard, le colloque restera ouvert à tout domaine pour autant que l’approche soit en phase avec les orientations scientifiques générales énoncées précédemment. Sans souci d’exhaustivité, les domaines couverts pourront porter sur l’enseignement supérieur et la recherche, les territoires, la culture, l’éducation, la santé, le web, les marques, le capital, la finance, la communication, le tourisme, le vin, le sport, les médias, les entreprises, etc.

Les propositions pourront émaner de diverses disciplines et spécialités en sciences humaines et sociales : sciences de l’information et de la communication, sémiologie, sociologie, histoire, sciences politiques, linguistique, économie, etc.

Propositions de communication

Date limite de soumission des propositions – 24 juin 2011

Réponses du comité scientifique – 20 juillet 2011

Adresse électronique pour l’envoi des propositions – evalmedia2012@gmail.com

Contenu des propositions – Les propositions de communication comporteront au maximum 6 000 signes. Elles seront structurées en quatre parties : a) argument, exposant le cadre théorique, la problématique et l’approche ; b) cadre méthodologique, présentant le matériau empirique et la méthode ; c) originalité, précisant la pertinence de la proposition et d) bibliographie, comportant les huit références bibliographiques principales.

Les propositions seront accompagnées: 1) d’un titre, 2) du prénom, 3) du nom, 4) du statut professionnel, 5) de l’institution, 6) du pays et  7) de l’adresse électronique de l’auteur.

Les propositions acceptées devront faire l’objet d’un article de 30 000 à 40 000 signes soumis au comité scientifique au plus tard le 30 novembre 2011 pour la publication des actes du colloque.

  • Langues des communications et des articles – anglais ou français
  • Format informatique des propositions – .doc
  • Site Web – www.evalmedia2012.fr

Comité d’organisation

Julie Bouchard (Université Paris 13); Etienne Candel (Université Paris Sorbonne – Celsa); Hélène Cardy (Université Paris 8); Gustavo Gomez Mejia (Université Paris Sorbonne – Celsa)

Comité scientifique

Stefanie Averbeck-Lietz (Université de Leipzig) ; Christine Barats (Université Paris 5); Julie Bouchard (Université Paris 13); Etienne Candel (Université Paris Sorbonne – Celsa); Hélène Cardy (Université Paris 8) ; Patrice Carré (Télécom ParisTech); Jean-Baptiste Comby (Université Paris 3); Emmanuel Didier (Ehess) ; Brooke Duffy (Université de Pensylvanie); Michel Durampart (Université de Toulon) ; Wendy Espeland (Université Northwestern); Andreas Fickers (Université de Maastricht); Pascal Froissart (Université Paris 8); Gustavo Gomez Mejia (Université Paris Sorbonne – Celsa) ; Yves Jeanneret (Université Paris Sorbonne – Celsa); Alice Krieg-Planque (Université Paris 12) ; Sarah Labelle (Université Paris 13) ; Joëlle Le Marec (Université Paris 7); Guy Lochard (Université Paris 3) ; Cécile Méadel (Mines ParisTech); Claire Oger (Université Paris 13) ; Stéphane Olivesi (Université Lyon 2); Michael Palmer (Université Paris 3) ; Frédéric Pierru (Cnrs); Philip Schlesinger (Université de Glasgow); Michel Sénécal (Université du Québec à Montréal); Emmanuël Souchier (Université Paris Sorbonne – Celsa); Joseph Turow (Université de Pensylvanie);  Jacques Walter (Université Paul-Verlaine)

Conférencière invitée : Wendy Espeland, Northwestern University

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 24 juin 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Médias, médiatisation, palmarès, classements, rankings, prix, récompenses

Contacts

  • Julie Bouchard
    courriel : julie [dot] bouchard [at] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Julie Bouchard
    courriel : julie [dot] bouchard [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La médiatisation de l'évaluation », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 26 mai 2011, http://calenda.org/204492