AccueilDiversité et développement au Nord Cameroun

Diversité et développement au Nord Cameroun

Diversity and development in North Cameroon

*  *  *

Publié le mardi 31 mai 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Ces journées d’étude devront penser la poursuite d’un développement qui veuille donner à tous les sahéliens du Cameroun une vie sécurisée, dans un climat de fraternité et d’harmonie, et ce à travers l’exploitation et l’orientation de la diversité au profit de l’effort de développement, de la lutte contre la pauvreté qui ravage cette région sahélienne.

Annonce

Journées d’études organisées par Le Groupe de Recherche sur les Dynamiques Sociales et Politiques (GREDYSOP) en partenariat avec l’Association pour le Développement du Sahel et l'Environnement (ADESE)

Argumentaire

Le Nord Cameroun est caractérisé par une diversité de peuples, de langues différentes et variées, de religions et de niveau de vie. Ces différences qui pourraient êtres considérées comme objets de controverses et de divergences possèdent des valeurs et des idéaux autour desquels s’unissent tous ces peuples, et représentent pour eux un héritage commun qu’il faut préserver et défendre, surtout que le consensus humain a depuis toujours été considéré comme base de toute construction sociale. L’organisation en société et la subjugation de la nature au service de l’homme (développement), exigent l’harmonie de toutes les différences (culturelles, linguistiques, religieuses, sociales...) des communautés à identités multiples. Pourtant, à cause des espaces réduits d’opportunités économiques au Nord Cameroun, des conjectures sur le vécu des autres, une sorte de concurrence semble voir le jour, hypothéquant ainsi les possibilités que la diversité pourrait apporter au développement.

D’ailleurs, la diversité représente la clé fondamentale de la pensée et de la mise en action du développement. En effet, les comportements des hommes vis-à-vis de leur environnement et vis-à-vis des autres sont profondément liés à leur culture. C'est l'expression culturelle d'un peuple qui va offrir des réflexions et des comportements s'inscrivant dans les principes du développement durable. La préservation de la diversité culturelle par exemple n'est pas un aspect immatériel, dont la préoccupation est superficielle par rapport à la nécessité absolue de la lutte contre la pauvreté ou de la préservation de la biodiversité.

Diversité biologique et diversité culturelle sont liées : la diversité culturelle est une source de représentations, de connaissances, de pratiques, et également d'innovation et de créativité, qui permettent d'envisager un système pour l'avenir viable et durable, aussi bien pour les ressources terrestres que pour l'humanité. La diversité est le lien crucial entre les dimensions matérielle et immatérielle du développement. Le développement matériel peut être évalué en termes de santé humaine, de capacités économiques, de flux de marchandises et de garanties physiques quant à la sécurité et à la productivité. Le développement immatériel réside dans l’esprit de participation, l’enthousiasme de l’autonomisation, les joies de la reconnaissance et le bonheur de l’aspiration.

Selon Claude Lévi-Strauss, la diversité est moins fonction de l’isolement des groupes que des relations qui les unissent. La diversité provoque le rassemblement autour de différents patrimoines, civilisations, expériences, modes de vie... Le respect de la diversité des cultures implique des échanges et un dialogue allant dans le sens de la tolérance et de la paix, indispensables amortisseurs aux chocs des civilisations et à la crispation identitaire. Le respect des autres cultures est la condition sine qua non à une commune humanité.

L’objectif de ces journées d’étude est de penser la poursuite d’un développement qui veuille donner à tous les sahéliens du Cameroun une vie sécurisée, dans un climat de fraternité et d’harmonie, et ce à travers l’exploitation et l’orientation de la diversité au profit de l’effort de développement, de la lutte contre la pauvreté qui ravage cette région sahélienne.

Thèmes :

  • La diversité culturelle en investissant le champ politique dans le sens de la pluralité des élus, impacte-t-elle les politiques développementalistes locales ?
  • Comment lutter efficacement et durablement contre toutes formes de discrimination pour que diversité et pluralité culturelle soient acceptées et mieux vécues dans le monde économique au Nord Cameroun ?
  • Comment penser un développement holistique qui fait de la diversité un facteur de développement durable ?
  • En quoi la théologie de la tolérance suppose-t-elle la préparation à l’acceptation de l’autre et à la confiance dans les affaires ? 
  • Comment la diversité sociolinguistique peut-elle favoriser une cohabitation interculturelle durable au Nord-Cameroun ?

Modalités de participation :

Ces journées d'études sont ouvertes à toutes les disciplines des sciences humaines et à la participation des chercheurs de différentes catégories (jeunes chercheurs et chercheurs seniors).

Les propositions de communication doivent être envoyées, au plus tard le 10 mai 2011, aux trois adresses suivantes:

Les auteurs des propositions retenues en seront informés le 15 mai 2011.

Les textes définitifs devront parvenir aux mêmes adresses au plus tard le 10 juin 2011. Ces textes devront être présentés en caractère Times New Roman 12, interlignes simples. Système classique, bas de page, 10 à12 pages maximum.

Pour tout renseignement complémentaire, s'adresser à l'un des organisateurs (adresses email ci-dessus).

Lieux

  • Université Protestante d’Afrique Centrale
    Yaoundé, Cameroun

Dates

  • mardi 10 mai 2011

Contacts

  • Adder Abel GWODA
    courriel : gadder_a [at] yahoo [dot] fr
  • Zelao ALAWADI
    courriel : alazelao [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Adder Abel GWODA
    courriel : gadder_a [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Diversité et développement au Nord Cameroun », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 31 mai 2011, http://calenda.org/204522