AccueilApprendre à peindre. Les ateliers privés à Paris de la fin du XVIIIe siècle à 1863

Apprendre à peindre. Les ateliers privés à Paris de la fin du XVIIIe siècle à 1863

Learning to paint. Private workshops in Paris from the late 18th century to 1863

*  *  *

Publié le lundi 06 juin 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Ce colloque, organisé par France Nerlich (Université François-Rabelais, Tours) et Alain Bonnet (Université de Nantes), dans le cadre du projet ArtTransForm (ANR / DFG), rassemble les chercheurs travaillant sur le fonctionnement de ces espaces de formation et / ou leur rôle dans la constitution d’une image sociale de l’artiste. L’objet de ces journées d’études est en effet de revenir sur des expériences concrètes d’enseignement à partir de l’étude de cas particuliers.

Annonce

Colloque international "Apprendre à peindre ! Les ateliers privés à Paris de la fin du XVIIIe siècle à 1863" 16-17 juin 2011, Université François-Rabelais, Tours, Salle des Actes (salle 203) – Site des Tanneurs

Présentation

La formation des peintres subit, avec les mutations politiques et sociales engagées par la Révolution, des transformations importantes au XIXe siècle, à la fois dans les pratiques de l’instruction et dans les buts assignés à l’apprentissage. La multiplication des ateliers privés de formation à Paris va fournir des lieux d’expérimentation offrant une alternative au modèle académique représenté par l’École des beaux-arts. En dépit des nombreux ouvrages consacrés à la vie artistique au XIXe siècle, à l’enseignement académique ou à l’administration des arts, il n’existe pas à ce jour d’ouvrage de synthèse sur ces ateliers parisiens qui permettaient l’initiation à la pratique même de la peinture et, qui offraient une étape préparatoire aux grands concours de l’Académie et/ou des lieux de formation alternatifs, notamment pour les genres dits mineurs comme la peinture de paysage et de genre.

Ce colloque, organisé par France Nerlich (Université François-Rabelais, Tours) et Alain Bonnet (Université de Nantes), dans le cadre du projet ArtTransForm (ANR/DFG), rassemble les chercheurs travaillant sur le fonctionnement de ces espaces de formation et/ou leur rôle dans la constitution d’une image sociale de l’artiste. L’objet de ces journées d’études est en effet de revenir sur des expériences concrètes d’enseignement à partir de l’étude de cas particuliers.

En abordant des figures centrales, et dans la plupart des cas oubliées aujourd’hui, de l’enseignement de la peinture de l’époque, comme Léon Cogniet, Paul Delaroche, Charles Gleyre, Jean-Victor Bertin ou Eugène Lepoittevin, ces interventions vont aborder des problématiques liées à la question de la « transmission de l’art », de l’insertion sociale des artistes et de l’organisation artisanale ou libérale de ces institutions à un moment où la conception de l’art se transforme radicalement. Le caractère international de ces ateliers, où notamment de nombreux peintres allemands vont se former, sera un autre point abordé au cours de ces deux journées.

Programme

Jeudi 16 juin

  • 9h30 France Nerlich (Université François-Rabelais, Tours/InTRu) Introduction
  • 9h45 Arnaud Bertinet (ATF, Paris I-Panthéon-Sorbonne) Présentation du projet ArtTransForm (ANR/DFG)
  • 10h Clémentine Garcia, Margot Renard, Véronique André (Université François-Rabelais, Tours) Présentation du projet ATELIER

Présidence : Anne Lafont (INHA/Marne-la-Vallée) 

  • 10h15 Alain Bonnet (Université de Nantes) Les ateliers privés : organisation, fonctions, folklore
  • 11h Olivier Lefeuvre (docteur en histoire de l’art, Paris IV-Sorbonne) Us et abus : les ateliers de Francesco Giuseppe Casanova et de Philippe Jacques de Loutherbourg

11h45 Pause

  • 12h Nina Struckmeyer (ATF, Technische Universität Berlin) Dans l’atelier de Jacques-Louis David. « C’est que seul (…) je vaux une académie »
  • 12h45 Christian Omodeo (Paris IV-Sorbonne) L’atelier romain de Vincenzo Camuccini au Collegio Greco, 1801-1842

13h30-15h Pause déjeuner

Présidence : Barthélémy Jobert (Paris IV-Sorbonne) 

  • 15h15 Cédric Lesec (INHA, Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense, Université de Fribourg) Delaroche et ses élèves : l’atelier et ses affinités électives
  • 16h Lisa Hackmann (ATF, Technische Universität Berlin) Les élèves allemands dans l’atelier de Paul Delaroche

16h45 Pause

  • 17h Séverine Sofio (CNRS) « Mon élève que je regarde comme l’un de mes meilleurs ouvrages… ». Former les jeunes filles à la peinture dans la première moitié du XIXe siècle

Vendredi 17 juin

Présidence : Stéphane Paccoud (Musée des Beaux-arts de Lyon) 

  • 9h30 Michaël Vottero (Institut National du Patrimoine) L’atelier Léon Cogniet
  • 10h15 Beata Studziżba Kubalska (Musée national de Cracovie) Les artistes polonais dans le cercle de l’atelier de Léon Cogniet

11h Pause

  • 11h15 Kamila Kłudkiewicz (Université Adam Mickiewicz, Poznań) Un élève polonais de Léon Cogniet – Henryk Rodakowski
  • 11h45 Frauke Josenhans (ATF, Université de Provence, Aix-Marseille I) La nature conçue depuis l’atelier : la formation dans les ateliers de peintres de paysage à Paris dans la première moitié du XIXe siècle

12h30-14h : Pause déjeuner

Présidence : Ségolène Le Men (Université Paris Ouest-Nanterre-La Défense) 

  • 14h15 Armelle Jacquinot (M. A. Paris I et Leicester) Copier le moderne. Les marchands de tableaux et la location de tableaux dans la pratique de l’étude, 1820-1850
  • 15h Camille Mathieu, (Université de Californie, Berkeley) Le dessin dans la pratique de l’atelier de Thomas Couture

15h45 Pause

  • 16h Hélène Jagot (directrice du musée de la Roche-sur-Yon) La formation des néo-grecs : des ateliers de Delaroche et Gleyre à l’école Gérôme
  • 16h45 France Lechleiter (docteure en histoire de l’art, Paris IV-Sorbonne) Paris – Rome – Tanger : itinéraires, formation et pratique artistique des grands prix de Rome de peinture sous les années réformées 1863-1872
  • 17h30 France Nerlich Ateliers privés – pistes et problématiques pour l’histoire de l’art du XIXe siècle

Informations

Organisé dans le cadre du projet de recherche ArtTransForm (« Formations artistiques transnationales ») dirigé par France Nerlich (Université François-Rabelais, Tours) et Bénédicte Savoy (Technische Universität, Berlin), financé par le programme franco-allemand en sciences humaines de l’Agence nationale de la recherche et de la Deutsche Forschungsgemeinschaft, avec le soutien de la Jeune équipe InTRu (« Interactions, transferts, ruptures artistiques et culturels », JE 2527), de la Maison des Sciences de l’Homme (Tours).

Comité scientifique : Alain Bonnet (Université de Nantes), Barthélémy Jobert (Paris IV-Sorbonne), Anne Lafont (INHA/Marne-la-Vallée), Ségolène Le Men (IUF/Paris Ouest-Nanterre), France Nerlich (Université François-Rabelais, Tours/InTRu)

Responsables : France Nerlich et Alain Bonnet

Organisation : Pauline Chevalier, Frauke Josenhans et Arnaud Bertinet

Plus d'informations :

Lieux

  • 3 rue des Tanneurs (Université François-Rabelais)
    Tours, France

Dates

  • jeudi 16 juin 2011
  • vendredi 17 juin 2011

Contacts

  • Laboratoire InTRu ~
    courriel : intru [at] univ-tours [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Laboratoire InTRu ~
    courriel : intru [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Apprendre à peindre. Les ateliers privés à Paris de la fin du XVIIIe siècle à 1863 », Colloque, Calenda, Publié le lundi 06 juin 2011, http://calenda.org/204552