AccueilMobilités ouest-africaines

Mobilités ouest-africaines

West African Mobility

*  *  *

Publié le mercredi 15 juin 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Financé dans le cadre du Programme ANR-AIRD « les Suds, aujourd’hui », le projet de recherche « mobilités ouest-africaines » (MOBOUA, 2008-2011) tient son atelier final de restitution du 21 au 23 juin 2011 sur le campus du Jardin tropical de Paris (Nogent-sur-Marne, RER A). Les deux journées de communications et de discussions des 22 et 23 juin sont ouvertes au public et sont organisées par l’UMR 201 « développement et sociétés » (IRD et Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne) dans l’amphithéâtre du bâtiment IEDES. Déroulée selon six programmes de travail, la recherche s’est attachée au fait que l’Afrique de l’Ouest retient mieux ses migrants qu’elle ne les exporte, et constitue à cet égard un « Sud » cohérent, divers et dynamique.

Annonce

Présentation du programme

Financé dans le cadre du Programme ANR-AIRD « Les Suds, aujourd’hui », le Projet « Mobilités ouest-africaines » (MOBOUA, 2008-2011) tient son atelier final de restitution de recherche du 21 au 23 juin 2011 sur le Campus du Jardin tropical de Paris (Nogent-sur-Marne, RER A). Les deux journées de communication et de discussion des 22 et 23 juin sont ouvertes au public et sont organisées par l’UMR 201 « Développement et Sociétés » (IRD et Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne) dans l’amphithéâtre du bâtiment IEDES. Déroulée selon six programmes de travail, la recherche s’est attachée au fait que l’Afrique de l’Ouest retient mieux ses migrants qu’elle ne les exporte, et constitue à cet égard un « Sud » cohérent, divers et dynamique.

 Trois questions ont structuré le questionnement spécifique du Projet au regard de travaux déjà anciens, bien qu’inégalement capitalisés, consacrés au faits migratoire et urbain dans la sous-région :

  1. La migration internationale intra-africaine reste le chaînon manquant des études sous-régionales.
  2. Les prolongements intra-urbains des migrations vers les villes sont à approfondir au vu d’autres circulations et relocalisations marquant la métropolisation du continent.
  3. S’impose une compréhension multi-site des liens que les migrants entretiennent avec d’autres composantes, migrantes et non migrantes, du peuplement ouest-africain.

Dans cette perspective, la recherche argumente de l’intérieur la notion de mobilité : en montrant que les flux qui s’orientent depuis l’Afrique de l’Ouest, vers le Nord en particulier, sont indissociables d’un système plus large de mouvements qu’il convenait d’aborder à différentes échelles de contextualisation. C’est en articulant les observations (mouvements internationaux / nationaux dans les cursus biographiques et pluri-générationnels, parcours résidentiels métropolitains / mobilité et dissociation quotidienne des lieux de vie…), sans a priori de mesure spatio-temporelle, que la mobilité s’impose en effet sous toutes ses formes pour rendre compte de processus d’individuation et de discriminations sociales affectant les circulations migratoires, les flux d’entrée et de redistribution dans les villes.

Ce renouvellement des études impliquait donc la nécessité de combiner deux méthodes : le suivi biographique et pluri-générationnel des migrants, d’une part, selon leurs parcours respectifs dans trois pays francophones et un pays anglophone ; l’analyse de sites significatifs de l’accès des individus et des collectifs aux ressources économiques et sociales locales, d’autre part.

Les travaux de restitution font suite à deux ateliers sous-régionaux intermédiaires tenus par le Projet MOBOUA à Ouagadougou et Bamako, en 2009 et 2010. Le programme des journées ouvertes reprend les deux axes transversaux qui ont orienté les précédents débats :

Mercredi 22 juin :

« Trajectoires, expériences et projets migratoires »

9 heures – 12 heures 30 :

  • Jean-Pierre GUENGANT (IRD), Issaka MAGA (U. Niamey), Gabriel SANGLI (U. Ouagadougou) : « Contexte global démographique, socio-économique et principaux déterminants des migrations ouest-africaines »
  • Daouda GARY-TOUNKARA (UMR 201) : « Migrations dans le sud Mali : interroger les échelles des mobilités urbaines à Sikasso »
  • CISSE Pierre (U. Bamako) et KONATE Famagan Oulé (U. Bamako) : « Mobilités ouest-africaines et villes d’accueil ou de transit de Sikasso, de Koutiala et de Bougouni dans la Région de Sikasso, au Mali »

14 heures – 18 heures :

  • Benedetta ROSSI (U. Liverpool) : « The consequences of free and slave descent for Ader migrants, 1920-present »
  • Monique BERTRAND (IRD, UMR 201) : « Histoires familiales, récits de migrations, épreuves citadines : "ressortissants" du Nord malien à Bamako »
  • Christophe DAUM (Université de Rouen) : « Entre stratégies d'individualisation et pressions familiales : les mobilités des jeunes de la région de Kayes (Mali) »
  • Daniel DELAUNAY et Florence BOYER (IRD, UMR 201) : « Patrons migratoires, transitions des régimes démographiques et recompositions urbaines dans deux villes sahéliennes : Ouagadougou et Niamey en 2010 »

Jeudi 23 juin :

« Des migrants en quête de ressources urbaines, des villes à l’épreuve de la mobilité »

9 heures – 12 heures 30

  • Daniel DELAUNAY et Florence BOYER (IRD, UMR 201) : « Trajectoires biographiques: interactions et analyse séquentielle »
  • Daniel DELAUNAY et Florence BOYER (IRD, UMR 201) : « Classification et synthèse des unités domestiques selon le cycle de vie, les systèmes migratoires, la localisation dans la ville »
  • Abdoulaye ADAMOU : « Empreinte différentielle des migrations sur les espaces résidentiels de Niamey »

14 heures – 18 heures :

  • Harouna MOUNKAILA (U. Niamey) : « Parcours migratoires, logiques d’installation des ressortissants de Tahoua à Niamey »
  • Monique BERTRAND (IRD, UMR 201) : « Migrants nigériens à l’épreuve du Grand Accra (Ghana) : figures "zabrama" du zongo dans l'espace métropolitain »
  • Abdou BONTIANTI (U. Niamey) : « Enjeux sociaux,  spatiaux et économiques de la mobilité des pêcheurs rencontrés sur le territoire de la Communauté Urbaine de Niamey et sa périphérie »
  • François de Charles OUEDRAOGO Université de Ouagadougou) : « La sécurité alimentaire en milieu urbain subsaharien : précarité et vulnérabilité dans les ménages à Ouagadougou »

Lieux

  • 45 bis avenue de la Belle Gabrielle (Campus du Jardin tropical de Paris (RER A Nogent-sur-Marne), UMR 201 "Développement et Sociétés")
    Nogent-sur-Marne, France

Dates

  • mercredi 22 juin 2011
  • jeudi 23 juin 2011

Mots-clés

  • Mobilité, Afrique, projet migratoire, insertion urbaine

Contacts

  • Monique Bertrand
    courriel : monique [dot] bertrand [at] ird [dot] fr

Source de l'information

  • Monique Bertrand
    courriel : monique [dot] bertrand [at] ird [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mobilités ouest-africaines », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 15 juin 2011, http://calenda.org/204669