AccueilLes oiseaux chanteurs. Sciences, pratiques sociales et représentations en Europe du Moyen Âge à nos jours

*  *  *

Publié le mercredi 15 juin 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

« Les oiseaux chanteurs » est un projet pluridisciplinaire, transversal et international initié et porté par l’UMR ARTeHIS 5594 de l’Université de Bourgogne et l’UMR Calhiste de l’Université de Valenciennes. Ce projet consiste à élargir une thématique déjà étudiée par les ornithologues, les éthologues, les littéraires et les musicologues, à d’autres disciplines a priori éloignées, dont les problématiques centrales touchent essentiellement aux domaines des sciences du vivant, de l’environnement et des sciences humaines et sociales.

Annonce

Présentation

« Les oiseaux chanteurs » est un projet pluridisciplinaire, transversal et international initié et porté par l’UMR ARTeHIS 5594 de l’Université de Bourgogne et l’UMR Calhiste de l’Université de Valenciennes. Ce projet consiste à élargir une thématique déjà étudiée par les ornithologues, les éthologues, les littéraires et les musicologues, à d’autres disciplines a priori éloignées, dont les problématiques centrales touchent essentiellement aux domaines des sciences du vivant, de l’environnement et des sciences humaines et sociales.

L’objet de recherche étant commun aux sciences de l’homme et de la société dans les champs de l’anthropologie, des sciences du vivant et des neurosciences, la période retenue s‘inscrit donc dans la longue durée en allant du Moyen Âge à nos jours.

Le projet est initié et porté par Corinne Beck, historienne et archéo-zoologue médiéviste (professeur à l’Université de Valenciennes) et Martine Clouzot médiéviste et spécialisée dans l’histoire culturelle (maître de conférences à l’Université de Bourgogne et UMR 5594 – ARTeHIS). 

Opportunité du colloque

L’ambition de ce colloque vise à réaliser l’état de l’art le plus pluridisciplinaire possible sur « Les oiseaux chanteurs ». Il s’agir d’un colloque prospectif.

S’inscrivant à la croisée des sources et des regards scientifiques, ce colloque cherche à mettre en présence des chercheurs issus d’horizons disciplinaires fort divers et éloignés, tant des sciences humaines et sociales que des sciences de la vie, intéressés par les différentes définitions des « chants » des oiseaux, en vue de construire un objet de recherche commun.

L’objectif est de faire dialoguer dans l’interdisciplinarité anthropologues, ornithologues, éthologues, archéologues, environnementalistes, littéraires, linguistes, philologues, historiens, historiens de l’art, psychologues de la musique et de la cognition, musicologues.

Deux axes thématiques

Le colloque sera consacré à 2 axes thématiques :

  • 1er axe de définition du sujet : « Savoirs scientifiques et savoirs communs d’hier et d’aujourd’hui ».

  • 2e axe : « Des oiseaux chanteurs et des sociétés : les liens sociaux dans le temps et les espaces »

1er axe : « Savoirs scientifiques et savoirs communs d’hier et d’aujourd’hui ».

  • a) Comment, dans le temps et dans l’espace, les « cris » des oiseaux ont-il été définis? 
    • Par quels vecteurs (écrits, images, objets) et sous quelles formes les définitions ont-elles été transmises dans la longue durée et dans les différents milieux sociaux ?
    • Comment les oiseaux chanteurs ont-ils été nommés dans le temps, les régions, selon les catégories sociales (par ex : la toponymie).
    • Comment, aujourd’hui, les spécialistes (biologistes, ornithologues, linguistes, etc.), à leur tour, les définissent-ils? 
    • Et à partir de la transmission et de la confrontation des savoirs, peut-on établir quels oiseaux « chantent » et pourquoi « chantent »-ils ?
  • b) Quels enseignements fournissent les recherches en éthologie ?
    • Selon quels critères leur chant est-il considéré comme un « chant » ?
    • Quelles propriétés (physiologique, acoustique, biologique, esthétique, etc.) permettent d’intégrer les « cris » des oiseaux dans le registre musical ?
    • Comment les percevons-nous comme un chant ?
  • c) Les espaces géographiques : élaborer l’identification spatiale et géographique des vocables propres à chaque langue dans le temps historique.
  • d) Quels sont les rapports entre le chant « naturel » et le chant « appris » ?
    • Les questions de l’adressage et de l’imitation
    • Les oiseaux ont-ils toujours chanté la même chanson selon les régions et les époques ?
    • puisqu’ils ne chantent pas par ars, par raison, chantent-ils par usus, par réflexe, par instinct « naturel » ?
  • e) Quels sont les rapports entre le langage, la nature et le chant des oiseaux ?
    • à partir du chant des oiseaux, la question de l’origine du langage humain et/ou animal peut-être posée : les oiseaux se situent-ils à la source d’un langage prosyntaxique ?
    • les éléments mélodieux des chants des oiseaux ont-ils une signification, un sens ?
    • qu’est ce qui distingue les apparences linguistiques du chant « naturel », des articulations vocales et rationnelles humaines ?
  • f) Comment les perceptions des chants des oiseaux sont-elles nommées selon les époques et les champs disciplinaires ?
    • Comment et pourquoi l’oiseau imite-t-il les mélodies des hommes et les « bruits » de la nature ?
    • les mélodies des oiseaux peuvent-elles être conçues comme une imitation de la beauté de la nature ? 
  • g) Quelle définition chaque champ disciplinaire (ornithologue, musicologue, etc.) donne aux termes « cri » et « chant » dès lors  qu’ils sont rapportés aux oiseaux ?

2e axe « Des oiseaux chanteurs et des sociétés : les liens sociaux dans le temps et les espaces »

  • a) Quelles pratiques les sociétés, ou les groupes sociaux, ont-ils organisé dans le temps et dans l’espace en fonction des chants des oiseaux ?
  • b) Comment les hommes ont-ils exprimé par l’écrit et par la musique, figuré par l’image, façonné par les objets, leurs modes de représentations des oiseaux et de leurs chants au cours des siècles, et à quelles fins ?
  • c) Les transformations sociales des oiseaux sur la longue durée et d’un milieu social à l’autre :
    • comment des oiseaux chanteurs rares, présents dans les milieux aristocratiques (XIVe-XVIIIe) sont-ils passés aux couches populaires et quand ?
    • y-a-t-il des oiseaux « passeurs de frontières » présents dans plusieurs milieux ou groupes sociaux (spécialisés professionnellement ou autres), mais aux statuts différents ?
    • dans l’engouement pour tel ou tel oiseau chanteur, ou au contraire dans son discrédit, n’entrerait pas la question de la couleur du plumage : n’y-a-t-il pas une relation entre chant et couleur du plumage ?
    • le traitement des oiseaux chanteurs, leur entretien : n’y-a-t-il pas une connaissance empirique qui a été formalisée bien plus tard par les ornithologues et les éthologues.
  • d) Les liens sociaux dans le temps, les espaces, selon les disciplines (éthologie, ornithologie, histoire, archéozoologie, littérature, linguistique, psychologie de la musique)les formes et les modes de communication entre hommes et oiseaux chanteurs
    • L’imitation et la reproduction des chants par les  humains dans la musique : à la lumière de ce que savent les ornithologues quand ils se forment à reconnaître les oiseaux par leur chant, comment les humains ont-ils transcrit ces chants ?
    • Catégories, pratiques et transformations sociales autour des oiseaux chanteurs

Le principe retenu est la mise en commun des termes, des conceptions, des perceptions, et des problématiques à la fois transversales au sujet, et propres à chacune des disciplines, afin de privilégier les échanges et les collaborations scientifiques entre les chercheurs, entre les disciplines, entre les universités et les centres de recherches des différents pays.

Organisation, date et lieu

Le colloque se tiendra en Bourgogne, sur 3 jours les 4-5-6  avril 2012, sur l’un des sites de l’UMR ARTeHIS, au Centre Archéologique Européen de Bibracte à Glux-en-Glenne (Nièvre). Les frais d’hébergement et de repas des intervenants seront pris en charge, sauf les frais de transport.

Des conditions particulières sont réservées aux doctorants. Leurs frais seront pris en charge. La durée de chaque communication sera de 30 minutes avec la discussion. Le lieu en pleine nature, ainsi que les 3 journées consécutives laisseront du temps pour échanger et discuter.

Pour favoriser les découvertes, un concert et une conférence du soir autour des oiseaux chanteurs, ainsi qu’une balade ornithologique dans les bois du Morvan sont prévus.

Modalités de candidature

Les propositions de communication sont à envoyer à : Corinne Beck : cbeck16@wanadoo.fr et Martine Clouzot : martine.clouzot@wanadoo.fr. Elles comprennent :

  • titre de la communication, résumé de 300 mots, 5 mots-clés
  • bio-bibliographie : identité, court CV, publications principales

avant le 15 octobre 2011

Comité scientifique

  • Corinne Beck
  • Emmanuel Bigand
  • Martine Clouzot
  • Bruno Faivre
  • Jean-Marie Fritz
  • Jean-Pierre Garcia
  • Michel Kreutzer

Calendrier de l’appel à communications :

  • L’appel porte aussi bien sur des communications que sur des posters de présentation.
  • du 5 juin au 30 juin 2011 : information sur le colloque de 2012
  • du 30 juin au 15 octobre 2011 : ouverture des propositions (titre de la communication, résumé de 300 mots, 5 mots-clés et bio-bibliographie : identité, court CV, publications principales)
  • fin novembre 2011 : réponses du Comité scientifique

Publication

La publication des actes du colloque est prévue. Les posters seront intégrés en article, au même titre qu’une communication.

Lieux

  • Centre Archéologique Européen de Bibracte
    Glux-en-Glenne, France

Dates

  • samedi 15 octobre 2011

Mots-clés

  • oiseaux, musique, archéozoologie, cognition, environnement

Contacts

  • Corinne Beck
    courriel : cbeck16 [at] wanadoo [dot] fr
  • Martine Clouzot
    courriel : martine [dot] clouzot [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Brigitte Colas
    courriel : brigitte [dot] colas [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les oiseaux chanteurs. Sciences, pratiques sociales et représentations en Europe du Moyen Âge à nos jours », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 15 juin 2011, http://calenda.org/204716