AccueilComment vivre en société ? Individus et communautés dans l’espace public

Comment vivre en société ? Individus et communautés dans l’espace public

How to live in society? Individuals and communities within the public space

*  *  *

Publié le vendredi 24 juin 2011 par Karim Hammou

Résumé

Comment peuvent et doivent s’articuler les notions d’individu, de communauté et de société dans la pensée politique contemporaine ? L’objet de ces journées d’études est de se pencher sur la manière dont il est possible de penser l’articulation entre les singularités individuelles et les formes d’une vie politique commune : quelles institutions, quelles procédures, mais aussi quelles conceptions de la liberté, de l’égalité ou encore des valeurs devons-nous adopter à ce sujet ?

Annonce

Département de philosophie - Université Paris-Est Créteil

Journées doctorales, 13-14 Octobre 2011

Comment vivre en société ? Individus et communautés dans l’espace public

Appel à communications

Comment peuvent et doivent s’articuler les notions d’individu, de communauté et de société dans la pensée politique contemporaine ? L’objet de ces journées d’études est de se pencher sur la manière dont il est possible de penser l’articulation entre les singularités individuelles et les formes d’une vie politique commune : quelles institutions, quelles procédures, mais aussi quelles conceptions de la liberté, de l’égalité ou encore des valeurs devons-nous adopter à ce sujet ? Le débat s’est en effet déployé sur de nombreuses scènes dans les dernières décennies.
A la suite de la parution de A theory of justice du libéral John Rawls, en 1971, la philosophie politique américaine est devenue le centre d’un débat très vivant sur la justice, sur son rapport avec la morale et sur le rôle de l’individu dans la société. Cette discussion a souvent pris la forme d’un dualisme entre d’une part les libéraux et d’autre part les communautariens, présentant toutefois beaucoup des nuances et des points de passage qui permettent d’aller au-delà d’une logique purement binaire.
La circulation de ce dialogue joue différents rôles selon le pays d’adoption : en France, notamment, le communautarisme, ainsi que la notion de « communauté » a été souvent objet d’une interprétation partisane, voire faussée. De son coté l’équivocité du libéralisme en a fait – et en fait encore – le lieu d’affections sociales et de multiples critiques. En Europe et plus particulièrement en France, il est très souvent associé à l’économie politique libérale, le réduisant ainsi essentiellement au libéralisme économique – voire à un économisme – et à une doctrine politique conservatrice. Cela nous amène à réfléchir sur l’influence du contexte politique dans la formulation des théories concernant la place de l’individu dans la société, son rapport aux autres et la conjonction entre universalisme et pluralisme.
Dans une perspective de philosophie ou d’anthropologie comparée, on pourra étudier la façon dont la conception des rapports entre individu, communauté et société varie au sein des idéologies nationales. L’individualisme français, par exemple, insiste avant tout sur l’égalité des individus dans une société républicaine, et rejette fortement tout discours communautariste; il diffère en cela de l’individualisme allemand qui, à la suite de Herder, Goethe ou Nietzsche, insiste sur les singularités individuelles, et tend à les inscrire dans une communauté différenciée On pourra aussi se pencher sur les grands thèmes de l’individualisme américain, formulés notamment par Emerson, et repensés aujourd’hui par Cavell, ou encore sur les rapports entre individu et communauté chez des auteurs comme Taylor, Walzer, Sandel, MacIntyre ou Kymlicka.
Seront également explorés d’autres pans du débat sur l’articulation du particulier et du commun, du fonctionnel et de l’organique, concernant notamment la tradition socialiste telle qu’elle s’est développée depuis le XIXe siècle, les usages qu’elle fait des notions de communauté et de société et les façons dont les singularités humaines peuvent y prendre place.

Ces deux journées doctorales visent à réfléchir sur les enjeux de ce large débat au croisement entre la philosophie politique, la science politique, l’histoire et les sciences sociales. Nous serions donc heureux de recevoir des projets de communication portant notamment sur les axes de recherche suivants (liste non exhaustive):

  • Relativisme – universalisme au sein de l’espace public
  • Identité et différence dans les théories politiques (multiculturalisme, communautarisme, républicanisme, libéralisme, communisme, socialisme, etc.)
  • Démocraties libérales et cosmopolitismes : enjeux et débats du monde contemporain
  • Droits de l’Homme – droits des minorités, droits des peuples autochtones, études post-coloniales
  • Le rapport entre justice et morale : différentes conceptions du bien
  • La réception du débat entre libéraux et communautariens en France et en d’autres pays
  • Les critiques de l’Etat libéral
  • Le débat entre holisme et individualisme méthodologique

Les projets de communication (500 mots environ), comportant le nom et prénom du contributeur, le rattachement institutionnel et le titre de la communication proposée, sont à envoyer

avant le 25 juillet 2011 à l'adresse suivante : doctorales2011@gmail.com

Comité scientifique  

  • Magali Brailly
  • Monique Castillo
  • Frédéric Gros
  • Daniele Lorenzini
  • Adrien Louis
  • Camilla Pagani
  • Roberto Poma
  • Ariane Revel
  • Jérémy Romero
  • Nicolas Voeltzel

Lieux

  • 61 avenue du Général de Gaulle
    Créteil, France

Dates

  • lundi 25 juillet 2011

Mots-clés

  • individu, communauté, société, espace public, libéralisme, communautarisme, multiculturalisme, socialisme, relativisme, universalisme, droits de l’homme, études postcoloniales

Contacts

  • Daniele Lorenzini
    courriel : redazione [at] materialifoucaultiani [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Daniele Lorenzini
    courriel : redazione [at] materialifoucaultiani [dot] org

Pour citer cette annonce

« Comment vivre en société ? Individus et communautés dans l’espace public », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 24 juin 2011, http://calenda.org/204851