AccueilVal de Loire, patrimoine mondial : identité, protection, valorisation

Val de Loire, patrimoine mondial : identité, protection, valorisation

Loire Valley, World Heritage. Identity, protection, valuation

*  *  *

Publié le lundi 04 juillet 2011

Résumé

Le colloque, organisé par le Laboratoire Collectivités Territoriales se tiendra à l'Université d'Orléans les 7 et 8 décembre 2011. Il traitera, à l’heure de la rédaction du plan de gestion pour le Val de Loire, d'un sujet au cœur de l'actualité : « Val de Loire, patrimoine mondial 2000-2010 : identité, protection, valorisation ». À l’occasion de ces deux journées, il s’agira de s’interroger sur les patrimoines du Val de Loire constitutifs de ce « paysage culturel » reconnu par l’UNESCO depuis 2000 et sur les enjeux juridiques de protection et de valorisation de ce territoire.

Annonce

Au terme des 10 années de labellisation, dans le contexte de l'adoption de la Charte pour la gestion des biens français inscrits sur la Liste du Patrimoine Mondial le 20-9-2010 par l'Etat, de la rédaction d'un plan de gestion pour 2010-11 et de la vérification des valeurs de l'inscription par l'UNESCO à venir pour le Val de Loire en 2012, il apparaît que ce site constitue depuis une décennie à l'échelle française un terrain privilégié d'appréhension des enjeux patrimoniaux pour les territoires, et un formidable lieu d'expérimentation et de réflexion autour des problématiques de protection, de valorisation patrimoniale.
Par l'étendue du périmètre considéré (280 km de long) qui fait du Val de Loire le plus imposant site français inscrit au Patrimoine Mondial et réunit une multiplicité de collectivités territoriales d'échelon divers, par la diversité des patrimoines concernés à l'échelle du site et des outils juridiques mobilisés, par la singularité des innovations introduites telles que l'institution de la Mission Val de Loire ou l'élaboration d'un plan de gestion à l'échelle du val, le site du Val de Loire constitue également un révélateur des atouts et limites des outils juridiques patrimoniaux français existants à ce jour et des difficultés spécifiques de la gestion d'un grand site.
Qui plus est, à la veille de la définition de la « Valeur Universelle Exceptionnelle » du site pour son utilisation lors de l'application de la Convention du patrimoine mondial en conformité avec les volontés exprimées par le Comité du Patrimoine Mondial lors de sa 28e session, et en tenant compte des critères retenus pour la labellisation du site, il apparaît intéressant de s'interroger sur tous les patrimoines remarquables de ce territoire et leur valorisation d'ensemble.

Au regard de cette expérience décennale locale et en comparaison avec des expériences internationales comparables en Europe, en Amérique du nord…, les journées d'échanges de ce colloque souhaitent être l'occasion de souligner l'état d'avancement, les progrès et les difficultés actuelles de la valorisation patrimoniale à l'échelle des grands sites et la nécessité d'émergence d'outils nouveaux et de procédés de concertation rénovés des acteurs du patrimoine et des citoyens, au regard des deux axes d'étude proposés :


1/ L'extension et la diversification patrimoniales et leur impact en termes d'image du territoire
Au-delà du « Val des châteaux » et des paysages ligériens, de nouveaux patrimoines sont-ils à même de compléter et amender l'image traditionnelle du territoire du Val de Loire ? Les grands ensembles tels que celui-ci, classé par l'UNESCO comme paysage culturel au regard de ses qualités paysagères et architecturales (critères i, ii, iv des orientations guidant la mise en œuvre de la convention), n'échappent pas à l'extension actuelle du champ patrimonial, qui sélectionne des éléments du passé ou de la nature jugés indispensables pour l'avenir, (patrimoines immatériel, naturel, paysager et végétal, rural, artisanal, industriel, fluvial, militaire et hospitalier…) et fait évoluer l'identité des territoires. De nouveaux processus de patrimonialisation se font jour, du fait de la conjonction d'une demande sociale de patrimoine plus forte, d'une décentralisation accrue et de l'impact des procédures supranationales de l'Union Européenne ou du programme Patrimoine Mondial.
En l'absence d'une conception juridique explicite du « patrimoine culturel » par les textes français, face à une définition éclatée par les différents outils patrimoniaux classiques mis en œuvre et les documents ayant vocation à gérer l'espace public ou l'environnement, face à des Inventaires encyclopédiques et à une politique patrimoniale diversifiée, il s'agira de s'interroger sur l'articulation à concevoir entre ces différents patrimoines et sur leur contribution à l'identité du territoire du Val de Loire. Au regard des formes patrimoniales traditionnellement reconnues et des éléments moins connus ou plus récemment mis en avant, il s'agira également de questionner les modes de valorisation, les modalités d'appropriation par les populations au regard des outils du tourisme, de l'offre pédagogique et des différentes formes de sensibilisation des habitants et visiteurs à ces marqueurs identitaires du territoire.

2/ La définition d'outils juridiques pertinents et la définition de la politique patrimoniale
A l'échelle des grands sites particulièrement, au regard des enjeux de protection récents tels que le paysage mais aussi au vu de la diversité des outils juridiques combinés et en l'absence d'une reconnaissance du concept de Patrimoine Mondial en droit français, se posent les questions de prise en compte effective du patrimoine dans les politiques et actions menées par les collectivités publiques et les acteurs privés. Dans le contexte d'une multiplicité d'acteurs institutionnels appelés à intervenir et de leur coresponsabilité, qui font de la politique patrimoniale un domaine partagé , il convient de s'interroger dès lors sur 1/la combinaison des outils juridiques et les échelles de protection du patrimoine, 2/l'équilibre à établir entre règles impératives et schémas d'orientation, plans de gestion ou chartes de bonnes conduites constitutives de « droit mou », 3/les passerelles à construire entre le patrimoine naturel et le patrimoine culturel dans une même optique de valorisation au regard du droit du patrimoine (législation des monuments historiques, ZPPAUP et futures AVAP…), du droit de l'urbanisme (les Directives Territoriales d'Aménagement révolues, les documents d'urbanisme…), du droit de l'environnement (chartes des Parcs Naturels Régionaux, documents de gestion du risque inondation, documents de gestion de la ressource en eau, etc…). Sans parler de « démocratie participative », il s'agira également de réfléchir sur le schéma institutionnel à adopter pour associer au mieux les acteurs directs et les habitants du site aux enjeux en cause dans le cadre d'une politique publique qui renouvelle les modes de gestion des territoires et obéit à une stratégie partagée. L'examen de ces outils et politiques devrait être à même de révéler encore la singularité du Val de Loire comme les points de convergence avec des sites équivalents en France ou à l'international et de valoriser le savoir-faire acquis.

PROGRAMME PROVISOIRE

7 decembre 2011. PATRIMOINES ET IDENTITE DU VAL DE LOIRE

8 h 30 :     Accueil par le Président de l’Université . Mot d’accueil du Doyen de la Faculté de Droit, Economie, Gestion

Matinée L’identification des patrimoine.Patrimoines notoires, patrimoines complémentaires du Val de Loire

Pdce : Ph. TANCHOUX MCF Université d’Orléans

1/ Rapport introductif : Les enjeux sociaux de la patrimonialisation, de la connaissance et de la démolition, Vincent VESCHAMBRE, Professeur, ENS d’Architecture de Lyon

2/ Géo-typicité des éléments patrimoniaux culturels et naturels en Val de Loire, F. AUBANTON ABF Loiret Sylvie SERVAIN COURANT MCF ENS Nature et Paysage de Blois / Laura VERDELLI MCF Université de Tours

3/ Le complément du patrimoine archéologique, industriel en Val de Loire, V. SERNA, Conservateur SRA DRAC Centre / Delphine LE ROUX, Ingénieur d’études CRHIA projet NEOPAT Nantes

10 h 45 : Pause

4/ Patrimoines immatériels gastronomique, littéraire… : de l’indifférence à la complémentarité ? Christian HOTTIN Conservateur du Patrimoine, DG Patrimoines

5/ « Les Valeurs Universelles Exceptionnelles » du paysage culturel du Val de Loire, Louis Marie COYAUD Professeur émérite Université de Tours

12h :             Discussion

12 h 30 :      Déjeuner

14 h Après midi La valorisation des patrimoines. Valorisation, appropriation, indifférence envers les patrimoines

Pdce : N. VERDIER, chargé de recherches CNRS

6/ Incontournables, oubliés et nouvelles valeurs de l’offre patrimoniale touristique en Val de Loire, Jean René MORICE, MCF ITBS d’Angers

7/ L’offre pédagogique patrimoniale en Val de Loire : un projet à construire, Rémi DELEPLANCQUE Chargé de mission Culture-Education, Mission Val de Loire

8/ La sensibilisation au « petit » patrimoine par le biais de la Fondation du Patrimoine, B. VELLA délégué Fondation du Patrimoine, Loiret, Nicolas DIAS, apprenti M2 GLPC 2011

15 h 30 : Pause

9/ Le tourisme durable, Jean-Marie BRETON, Professeur Université des Antilles et de la Guyane

10/ Regard comparé : « L’intégrité commémorative de Parcs Canada » préalable aux mesures de protection des territoires, André CHARBONNEAU, Conseiller Services historiques Agence Parcs Canada, Professeur associé à l'Université Laval, Québec

16 h 45 : Discussion

8 décembre 2011 . OUTILS DE PROTECTION ET POLITIQUE PATRIMONIALE EN VAL DE LOIRE 

9 h Matinée Institutions et outils juridiques. Démultiplication, élargissement territorial des protections, juridicité des labels,

Pdce J. MORAND DEVILLER, Professeur émérite Université Paris 1

1/ Rapport introductif : La Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel : vertus et limites du « droit souple », S. DUROY, Professeur Université Paris-Sud 11

2/ Les défis de la protection : diversité des procédures, éparpillement des acteurs, F. PRIET,  Professeur Université d’Orléans

3/ Le rôle de l’intercommunalité dans les procédures de planification et de gestion du patrimoine, P. LE LOUARN, Professeur Université de Nantes 10 h 30 : Pause

4/ L’adaptation des outils juridiques de protection paysagère aux grands espaces, J. MAKOWIAK, MCF Université de Limoges

5/ Un exemple parallèle : la singularité des Conservatoires des Espaces Naturels, Michel DUROUSSEAU Directeur du CREN d’Alsace

11 h 30 : Discussion

12 h 00 : Déjeuner  

13 h 45 Après midi La gestion des grands espaces patrimoniaux

Pdce F. PRIET Professeur Université d’Orléans 

6/ Le plan de gestion adapté au Val de Loire : enjeux et méthode, Thierry MOIGNEU  DREAL Centre, Département Aménagement Durable du Territoire

7/ Comparaison européenne : le cas du Danube à Budapest, Hongrie

8/ Comparaison nord américaine : l’exemple du Canal Rideau, Alan LATOURELLE, Directeur Général, Agence Parcs Canada

15 h 15 : Pause  

15 h 30 : Table ronde : Quelles politiques pour les patrimoines culturel et naturel du Val de Loire de demain et la pérennité de la labellisation UNESCO ?

  • M. CAMUX Préfet de la Région Centre,
  • Y. DAUGE Sénateur d’Indre-et-Loire,
  • Cl. BOURDIN Maire de Beaugency,
  • J.-M. MARCHAND Président du PNR Loire-Anjou-Touraine,
  • I. LONGUET Directrice de la Mission Val de Loire,
  • J.-C. VAN DAM DRAC Centre,
  • N. FORRAY DREAL Centre

Lieux

  • Faculté de droit, économie, gestion, campus d'Orléans La Source - rue de Blois
    Orléans, France (45)

Dates

  • mercredi 07 décembre 2011
  • jeudi 08 décembre 2011

Mots-clés

  • Val de Loire, patrimoine culturel, naturel, mondial, monuments, paysage, droit, UNESCO, image, identité, territoire

Contacts

  • Laurence SALLE
    courriel : laurence [dot] salle [at] univ-orleans [dot] fr

Source de l'information

  • Philippe Tanchoux
    courriel : philippe [dot] tanchoux [at] univ-orleans [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Val de Loire, patrimoine mondial : identité, protection, valorisation », Colloque, Calenda, Publié le lundi 04 juillet 2011, http://calenda.org/204861