AccueilConstruction d'un observatoire des effets territoriaux des dessertes en eau en PACA

Construction d'un observatoire des effets territoriaux des dessertes en eau en PACA

The construction of an observatory for the territorial effects of water provision in south-eastern France

Contrat doctoral en géographie

*  *  *

Publié le jeudi 07 juillet 2011 par Marie Pellen

Résumé

L’UMR ESPACE 6012 site d’Avignon, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et la Société du Canal de Provence proposent une bourse de doctorat sur le sujet : « Construction d’un observatoire des impacts territoriaux des dessertes en eau brute de la Société du Canal de Provence pour la compréhension des dynamiques territoriales et l’aide à la décision dans l’aménagement et le développement de la région PACA. »

Annonce

L’accès à l’eau est un enjeu essentiel dans le développement de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) où la répartition de la ressource est inégale dans le temps et dans l’espace. Afin d’assurer cet accès à l’eau pour tous et tout au long de l’année, la Société du Canal de Provence (SCP) est créée en 1957 pour acheminer une eau brute  prélevée dans les gorges du Verdon et dans la Durance. Cette Société d’Aménagement Régional (SAR), régie par les règles de droit privé, assure une mission de service public concédée par l’Etat en 1963 et transférée à la Région PACA en 2008.

En distribuant de l’eau destinée à l’irrigation sur 80 000 ha de terrains agricoles, la SCP participe au développement de l’agriculture, à la mise en forme du paysage provençal et à l’attractivité touristique du territoire, mais aussi à la défense contre les incendies. Elle alimente par ailleurs 400 entreprises, dont une trentaine de grandes industries et plus de 100 communes, en totalité ou en secours.

Si les impacts des dessertes SCP sur le secteur agricole sont relativement bien connus (cf. les effets sur le maintien et la mutation de cultures à moyen terme), ceux sur la structuration et les dynamiques du territoire au sens large restent mal évalués. La raison tient essentiellement au fait que les projets d’infrastructures sont quasiment exclusivement évalués au regard d’analyses économiques de type coût-bénéfice qui n’intègrent pas les possibles effets territoriaux dans le processus d’évaluation. Ainsi, malgré la hauteur des investissements en jeu, de très nombreuses questions concernant les effets induits des dessertes SCP sur le développement urbain et/ou la recomposition des territoires ruraux restent posées. Comment l’accès à l’eau SCP est-il intégré dans les stratégies de localisation des ménages, des entreprises ou encore des activités touristiques ? Comment et à quelle échéance est-il pris en compte dans les projets d’aménagement et de développement des collectivités, notamment dans l’élaboration de leurs documents d’urbanisme ? etc.

Consciente de l’importance potentielle des impacts territoriaux liés à ses dessertes en eau brute et soucieuse que la poursuite de ses activités de distribution d’eau et leurs conséquences soient en cohérence avec une vision du devenir des territoires partagée par tous les acteurs du développement et de l’aménagement, au premier rang desquels figure la région PACA, la SCP souhaite mieux connaître et mieux penser son rôle et sa place dans la construction du territoire pour assurer un meilleur pilotage stratégique de ses activités à moyen et court terme.

Un premier travail réalisé en 2010 sur la zone test de la Haute Vallée de l’Arc a mis en regard, grâce à des analyses SIG, l’évolution spatio-temporelle des infrastructures de la SCP (développement des canaux), l’évolution de l’occupation du sol (développement ou recul de l’agriculture, développement de l’urbanisation et de la périurbanisation) et l’analyse des documents d’urbanisme (POS/PLU). Si des impacts simples ont pu être mis à jour, par exemple le fait que les terrains des particuliers reliés à l’eau SCP sont  quasi-systématiquement beaucoup plus vastes que les autres, il est surtout apparu qu’il était difficile d’établir des relations de causalité simple et mécanique entre l’arrivée de l’eau et telle ou telle dynamique territoriale. Les effets territoriaux de l’arrivée de l’eau SCP et leur temporalité semblent en effet dépendre de multiples facteurs : site et situation de la commune, type d’occupation du sol, projets des collectivités (notamment en termes de développement agricole) et inscription de ce projet dans la durée, rôle et poids des autres acteurs de l’aménagement etc…

Le rôle et le poids de chaque facteur pris individuellement, leurs différentes combinaisons, leurs variations spatiales à l’échelle de la région PACA et leurs possibles évolutions dans le temps, restent donc à être mieux maîtrisés.

Ainsi, l’objectif du projet consiste en la « Construction d’un observatoire des impacts territoriaux des dessertes en eau brute de la Société du Canal de Provence pour la compréhension des dynamiques territoriales et l’aide à la décision dans l’aménagement et le développement de la région PACA. » 

Plus précisément, il s’agit de :

  • réaliser un diagnostic formalisant les effets territoriaux complexes des dessertes et des aménagements de la SCP, et au-delà de ce cas particulier, de mieux appréhender le poids de l’eau dans la construction des territoires, dans un contexte où la ressource en eau fait l’objet de nombreuses investigations économiques, politiques et sociales, comme en témoigne le Forum Mondial de l’Eau de 2012 qui se tiendra à Marseille. Cette phase de diagnostic consistera à identifier et à quantifier les facteurs influençant la nature et la force des impacts territoriaux de la desserte en eau et leurs variations spatiales. Il permettra de savoir où, quand et comment se matérialisent ces effets, qui peuvent être structurants, développeurs ou accélérateurs. Dans cette phase une réflexion sur la mobilisation et la construction d’indicateurs à différents niveaux d’échelle (de la commune à la région) sera à conduire. Parallèlement aux données quantitatives, largement disponibles, sur les infrastructures SCP, les POS/PLU, l’occupation du sol etc… des données qualitatives seront à collecter par un travail de terrain et d’enquêtes auprès des acteurs locaux (collectivités, élus, entreprises, particuliers). Les enquêtes consisteront en des entretiens libres, semi-directifs ou directifs pour récolter des informations nécessaires à la compréhension des stratégies des acteurs et du rôle qu’y joue l’accès à l’eau.
  • Construire un référentiel permettant d’accompagner le processus interne de décision pour le pilotage des activités de desserte de la SCP en se basant sur les résultats du diagnostic réalisé dans la première phase. Cet outil, pouvant par exemple s’inscrire dans la logique des systèmes expert, permettra de dire que «l’arrivée de l’eau dans tel territoire, caractérisé par telles variables, avec telle(s) caractéristique(s) en termes de jeux d’acteurs liés à l’aménagement peut produire tel(s) effet(s) ».

Le travail portera sur les territoires alimentés en eau brute par la SCP. Cependant, pour apporter des éléments de comparaison et mettre en valeur les effets spécifiques des dessertes SCP sur les dynamiques territoriales, le terrain d’étude pourra être élargi à certains territoires de la région PACA, ou même d’autres régions, non alimentés, afin de bénéficier de «sites témoins » permettant la mise en perspective des observations.

Le pilotage de la recherche sera réalisé conjointement par l’UMR ESPACE site de l’Université d’Avignon (Loic Grasland, Cyrille Genre-Grandpierre et un comité de thèse à constituer) et par le Service Aménagement et Environnement de la Société du Canal de Provence situé à Aix-en-Provence (Florence Malerbe). Le doctorant sera hébergé dans les locaux de l’UMR ESPACE à Avignon, mais des réunions et journées de travail régulières auront lieu à Aix-en-Provence selon les besoins.

Les candidats doivent posséder une large culture géographique sur la construction et le fonctionnement des territoires, être familiarisés aux méthodologies de l’analyse spatiale et sensibilisés aux enjeux politiques et sociaux de l’aménagement du territoire.

Le dossier de candidature, à envoyer par mail à cyrille.genre-grandpierre@univ-avignon.fr avant le 15 juillet 2011, se compose :

  • d’un curriculum vitae
  • d’une lettre de motivation manuscrite (scannée pour l’envoi numérique)
  • du relevé des notes de master 2 (professionnel ou recherche)
  • du résumé du mémoire de master 2

Catégories

Lieux

  • 74 rue Louis Pasteur (Université d'Avignon)
    Avignon, France

Dates

  • vendredi 15 juillet 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • observatoire, politique de l'eau, impacts territoriaux

Contacts

  • Cyrille Genre-Grandpierre
    courriel : cyrille [dot] genre-grandpierre [at] univ-avignon [dot] fr

Source de l'information

  • Cyrille Genre-Grandpierre
    courriel : cyrille [dot] genre-grandpierre [at] univ-avignon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Construction d'un observatoire des effets territoriaux des dessertes en eau en PACA », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le jeudi 07 juillet 2011, http://calenda.org/204937