AccueilAlfred Schütz aujourd’hui ?

Alfred Schütz aujourd’hui ?

Alfred Schütz today ?

*  *  *

Publié le mercredi 13 juillet 2011 par Karim Hammou

Résumé

Notre intention pour cette journée d'études sera de faire un premier état de recherches en information-communication qui font un usage spécifique et reconnu des concepts et méthodes introduites par Schütz. Pour ce faire, nous posons la question suivante à nos collègues intéressés à participer : Comment l’œuvre de Schütz contribue-t-elle, ou pourrait-elle contribuer, pour vous à la compréhension des phénomènes info-communicationnels ?

Annonce

Alfred Schütz aujourd’hui ?

Journée d'étude du 6 octobre 2011

Dans le cadre de la réflexion initiée en 2008[1] sur les fondements épistémologiques des Sciences de l’Information-Communication, l’équipe de recherche INDEX, sous la responsabilité de Madjid Ihadjadene et Pierre Quettier, ouvre un cycle de séminaires sur la thématique :

« Information-Communication et construction du sens, vers une compréhension subjective des phénomènes »

Notre intention est d’interroger ainsi les sources et les usages des modèles phénoménologiques (Schütz, Garfinkel, etc.), pragmatiques (Mead, Goffmann, Birdwhistell, etc.) et constructivistes (Bateson, Watzlawick, etc.) aujourd’hui au regard de nos objets de recherche et d’en projeter, autant que possible, de nouvelles. Nous entamerons ce cycle avec un des initiateurs majeurs de la phénoménologie sociale, Alfred Schütz, en présence de l’un des spécialistes et traducteurs de son œuvre, Thierry Blin.

Présentation de la thématique

Les travaux d’Alfred Schütz (1899 – 1959), phénoménologue et sociologue, constituent une ressource indéniable pour les sciences humaines et sociales mais leur valorisation effective relève plus souvent d’un « coup de chapeau au passage » que d’un usage et d’une référence précise aux concepts et méthodes novateurs qu’il a très tôt proposés. Schütz a développé une phénoménologie sociale comme « théorie et méthode de modélisation du monde social » qui est à la base du constructivisme social. Il s’est inspiré notamment des travaux d’Husserl en phénoménologie (comme science de l’expérience des phénomènes, de la conscience et de la conscience de soi), de Scheler en anthropologie culturelle, de James en psychologie, et de Parsons et Weber en sociologie. Schütz fut l’un de ceux qui posèrent le problème de la qualité de l’observateur, le principal instrument de mesure en sciences humaines, qui est lui-même un acteur social. Schütz a défini les deux fondations de l’action chez un acteur social : le monde pris pour allant de soi (taken for granted), celui où l’acteur n’approfondit pas l’analyse des éléments qui l’entourent, et ce, jusqu’à nouvel ordre (Schütz 1967, p.74) ; et une situation biographiquement déterminée par un ensemble d’expériences unifié dans un moment : cette situation serait le point de départ d’une projection dans l’« agir » (Schütz, 1962, p.76).

Les traductions françaises, initiées par Thierry Blin dans les années 90 (Blin, 1995, 1998, 1999), ont vu un regain d’intérêt ces dernières années (Schütz, 2007a, 2007b). Bien qu’il soit très difficile de résumer l’œuvre de Schütz en quelques lignes, nous osons synthétiser sa problématique ainsi : « Comment le sens émerge dans l’action ? Qu’est-ce-qui « fait sens » pour l’acteur ? Comment la compréhension mutuelle est-elle substantivée dans le monde-de-la-vie ? ». 

Schütz peut être considéré comme un pré-cogniticien lorsqu’il traite avec précisions du processus interprétatif et du stock de connaissances de sens commun (& Luckmann, 1973, 1989), comme un méthodologue des sciences sociales lorsqu’il questionne la rationalité scientifique, comme un pré-cybernéticien lorsqu’il dit devoir s’intéresser autant aux causes – l’étiologie – qu’aux objectifs de l’action – la téléologie (Pharo & Quéré, 1990), comme anthropologue de la communication lorsqu’il développe sa théorie du tuned-in relationship (2007b)…

…Force est de constater que les propositions schützéennes se sont diffusées, peut être même diluées parfois, au sein de disciplines très diverses : sa théorie de la pertinence a été utilisée en sciences de la documentation (Saracevic, 2006), son modèle sémiotique de l’organisation sociale et de la réalité a fondé le constructivisme social de Berger et Luckmann (1986), sa « thèse générale des perspectives réciproques » a participé à l’élaboration du « tournant social » des sciences de l’information, du courant du Computer Supported Cooperative Work (Crabtree, 2003 ; Munro et al., 1999) et de l’approche située des interactions homme-machine (Suchman, 1987), ses réflexions sur le raisonnement sociologique pratique est aux fondements de l’ethnométhodologie (Garfinkel, 1967) et contribuent à l’approche cognitive en ergonomie (Theureau, 2006). 

Notre intention pour ce séminaire de recherche sera de faire un premier état de recherches en information-communication qui font un usage spécifique et reconnu des concepts et méthodes introduites par Schütz. Pour ce faire, nous posons la question suivante à nos collègues intéressés à participer :

Comment l’œuvre de Schütz contribue-t-elle, ou pourrait-elle contribuer, pour vous à la compréhension des phénomènes info-communicationnels ?

Axes de réflexion

  • Théories et concepts
  • Terrains et méthodes
  • Objets et usages

Bibliographie

Construction sociale de la réalité

Schütz, A. (1962). Collected papers, Vol. I. The problem of social reality. The Hague: Martinus Nijhoff.

  • « Common-sense and scientific interpretation of Human Action » (1953), p.3-47.
  • « Choosing Among Projects of Action » (1951), pp.67-96.
  • « Husserl’s importance for the Social Science » (1959), pp.140-149.
  • « On Multiple Realities » (1945), pp. 207-259.
  • « Symbol, Reality, and Society » (1955), pp.287-356.

Berger, P. & Luckmann, T. (1986). La construction sociale de la réalité (1966). Paris : Méridiens-Klinsksieck.

Blin T. (1995). Phénoménologie et sociologie compréhensive : sur Alfred Schütz. Paris, L’Harmattan.

Blin, T. (1999). Phénoménologie de l’action sociale : à partir d’Alfred Schütz. Paris, L’Harmattan.

Schütz, A. (1998). Eléments de sociologie phénoménologique (trad., T. Blin). Recueil d’articles. Paris : L’Harmattan.

Garfinkel, H. (1967). Studies in ethnomethodology. Englewood Cliffs: Prentice-Hall Inc.

Systèmes d’information

Crabtree, A. (2003). Designing collaborative systems. A practical guide to ethnography. Londres: Springer.

Munro A. J., Höök, K. & Benyon, D. (1999). Social Navigation of Information Space. London : Springer-Verlag.

Saracevic, T. (2006). Relevance: A review of the literature and a framework for thinking on the notion in information science. Part II. In D.A. Nitecki, & E. Abels, Advances in librarianship (pp.3-71). London: Emerald Group Publishing. 

Suchman L. A. (1987). Plans and situated actions. The problem of human machine communication. New York : Cambridge University Press.

Socio-sémiotiques et phénoménologies sociales

Cicourel, A. V. (1974). Cognitive sociology: language and meaning in social interaction. Penguin Education.

Lemke, J. L. (1990). Talking science: language, learning, and values. Greenwood Publishing Group.

Pharo P. & Quéré L. (eds.) (1990). Les formes de l’action, Paris, EHESS. 

Theureau J. (2006). Le cours d’action. Méthode développée, Toulouse, Octarès Editions.

Schütz, A. (1966). Collected papers, Vol. III. Studies in phenomenological philosophy. The Hague: Martinus Nijhoff.

Schütz, A. (1967). The phenomenology of the Social World (1932). London: HEB.

Schütz, A. & Luckmann, T. (1973). The structures of the Life-World, Volume I. Evanston, IL: Northwestern University Press.

Schütz, A. & Luckmann, T. (1989). The structures of the Life-World, Volume II (1983). Evanston, IL: Northwestern University Press.

Anthropologie et psychologie sociale

Schütz, A. (1964). Collected papers, Vol. II. Studies in social theory. The Hague: Martinus Nijhoff.

·         « The Well-informed Citizen: An essay on social distribution of knowledge » (1946), pp.120-134.

·         « Making Music Together » (1951), pp.159-178.

Schütz, A. (2003). L’étranger et l’homme qui rentre au pays (trad. B. Bégout). Paris : Editions Allia.

Schütz, A. (2007a). Essais sur le monde ordinaire (trad., T. Blin). Recueil d’articles. Paris : Le Félin Poche.

Schütz, A. (2007b). Ecrits sur la musique (trad., B. Gallet et L. Perreau). Recueil d’articles Editions MF.

Informations pratiques

Participation

Envoyez vos proposions de contribution avant le 1er septembre 2011 à l’adresse mél suivante :

index[at]paragraphe.info

Direction et organisation

Equipe INDEX (Laboratoire Paragraphe EA349) : Madjid Ihadjadene, Pierre Quettier, Claire Noy, Hakim Hachour, Safia Abouad

Lieu

Pôle Universitaire de Gennevilliers  ZAC Barbanniers, 1, avenue Marcel Paul, 92230 Gennevilliers, France.
http://maps.google.com/maps/ms?msid=203753780491535312281.00045c4b48f4f95b28319&msa=0

Pré-inscription des auditeurs

Audition libre. Le nombre de places étant néanmoins limitée, les auditeurs sont priés de s’inscrire à l’avance sur https://spreadsheets.google.com/viewform?hl=fr&formkey=dDFfX3E1MUo2c2x3dlBBNVJHNmVaSUE6MQ#gid=0 .

Le programme définitif leur sera communiqué par courriel courant septembre.

[1] Colloque « Contribution ethnométhodologique à la Science de l’Information-Communication » de novembre 2008. http://colloques.ethnomethodologie.net/

Catégories

Lieux

  • 1 avenue Marcel Paul (IUFM de Gennevielliers)
    Gennevilliers, France

Dates

  • jeudi 01 septembre 2011

Mots-clés

  • Schutz, information, communication

Contacts

  • Pierre Quettier
    courriel : pierre [dot] quettier [at] univ-paris8 [dot] fr
  • Hakim HACHOUR
    courriel :

URLS de référence

Source de l'information

  • Pierre Quettier
    courriel : pierre [dot] quettier [at] univ-paris8 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Alfred Schütz aujourd’hui ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 13 juillet 2011, http://calenda.org/204958