AccueilE-science. Moyens, enjeux, éthique

E-science. Moyens, enjeux, éthique

E-science. Resources, issues, ethics

*  *  *

Publié le mercredi 20 juillet 2011

Résumé

À l’intention des chercheurs, des enseignants, des étudiants qui veulent trouver des conseils pratiques pour gérer la prolifération des données, des méthodes et des outils, le bilan et les perspectives de l'e-science seront présentés par des chercheurs venues de différentes disciplines.

Annonce

Le néologisme e-learning est apparu avec l’e-mail dès les premiers outils de gestion de l'information comme le drapeau symbolisant l'irruption de l'électronique dans l'apprentissage. Drapeau qu'il a fallu à tout prix défendre, combattre ou tout simplement observer. Avec la démocratisation de l'informatique et de l'ingénierie des connaissances, l'e- a pris les formes d'autres néologismes pour fédérer les débats autour de l'e-gouvernement, l'e-démocratie, l'e-journalisme...

A l’origine de ces néologismes, la science n'a pas échappée à cette prolifération de l'e-. Développer des infrastructures standardisées pour faciliter les échanges communicationnels des projets de recherche internationaux a été le but initial de l’e-science. Assister les coopérations multidisciplinaires nationales et internationales en créant des plates-formes structurées de stockage de données et de documents pour répondre aux besoins de fouille et de mise en relation des données avait pour objectif de « changer dynamiquement la façon dont la science est menée ».

Que peut-on en dire dix ans après le lancement des premières infrastructures. Quels sont les bouleversements entraînés par ces nouvelles pratiques scientifiques ? L’analyse des modifications en cours en termes de construction et partage est indispensable et les usages doivent pouvoir être observés pour être interprétés. Quels cadres alors mettre en place ? Quels problèmes spécifiques émergent de la mise à disposition de grandes quantités d’information (BigData), de la création de corpus ou plus globalement des “Humanités digitales” ?

Axes

Les méthodes, les langages les outils : standards pour la pratique scientifique.

Une standardisation des pratiques scientifiques permettant une automatisation de l'interopérabilité entre disciplines scientifiques indépendamment du langage naturel et des points de vue, n'est-elle pas une condition nécessaire à l'émergence d'une e-science ? Voir par exemple la TEI (Text Encoding Initiative) en lien notamment avec la science e-collaborative, la description du génome, la cartographie du ciel, etc.

L'interprétation au cœur de l'e-science

Une société de la connaissance rend de plus en plus importante la place de l'interprétation. Pour des chercheurs qui n’utilisent plus uniquement des données en directe mais des modèles qui construisent des représentations, peut-on concevoir une e-science sans mettre au cœur de sa pratique la dimension interprétative ?

Jouer sérieusement à l'e-science

Le design d'information amène chaque jour une prolifération des cartographies sémantiques. Celles-ci proposent un nouveau « terrain de jeux » collectif permettant d'organiser la connaissance et d'explorer les possibles scientifiques.

L'e-science comme cartographie des écosystèmes de savoirs

Situer les chercheurs, leur domaine de compétence et plus globalement la place d'une information par rapport à une connaissance, cette nécessité de cartographier pour optimiser la navigation à l'intérieur de la science n'est-elle pas la problématique fondamentale de l'e-science ?

L'e-science de nouvelles opportunités d'écriture

Que reste-il des espaces collaboratifs et comment ont-ils été utilisés ? La promesse implicite des nouvelles opportunités d’écriture a-t-elle été tenue ? Quel bilan tirer des premières initiatives de l’e-science en termes d’usages par les domaines touchés ?

Comité scientifique

Sous la direction d'Imad Saleh

  • Michel Arnaud, Professeur en sciences de l'information et de la communication, Université Paris Ouest
  • Bruno Bachimond, Directeur à la Recherche, Université de Technologie de Compiègne
  • Claude Baltz, Professeur en science de l’information et de la communication, Université Paris 8
  • Yolaine Bourda, Professeur, Chef du Département Informatique, Directrice E3S "Supélec Sciences des Systèmes", Supélec
  • Evelyne Broudoux, Maitre de conférences en Sciences de l'information et de la communication, DICEN, CNAM
  • Stéphane Chaudiron, Professeur en Sciences de l'information et de la communication, Directeur du Laboratoire GERiiCO, Université de Lille 3
  • Hakim Hachour, Maitre de conférence en Science de l’information et de la communication, Université Paris 8
  • Henri Hudrisier, HDR, Maitre de conférence en Science de l’information et de la communication, Université Paris 8
  • Pascal Lardellier, Professeur de sciences de l’information et de la communication à l’Université de Bourgogne
  • Miora Mugur Schachter, Professeur de Physique Théorique à l’Université de Reims, Fondatrice et directrice du Laboratoire de Mécanique Quantique & Structures de l’Information
  • Majid Ihadjadene, Professeur en science de l’information et de la communication, Université Paris 8
  • Manuel Zacklad, Professeur en science de l’information et de la communication, Directeur du laboratoire DICEN, CNAM

Coordination de l'ouvrage

  • Imad Saleh, Professeur en science de l’information et de la communication, Directeur du laboratoire Paragraphe, Université Paris 8
  • Samuel Szoniecky, laboratoire Paragraphe, Université Paris 8

Modalités de participation

  • Envoyer un résumé (une page) accompagné d’une bibliographie à escience.hermes@gmail.com
  • Texte complet de 40 000 à 50 000 signes.

Calendrier

  • 15 septembre 2011 : réception des résumés

  • 31 janvier 2012 : remise du texte final
  • 31 mars 2012 : réponses et recommandations pour les auteurs
  • 15 mai 2012 : remise de la version définitive
  • Publication prévue fin juin 2012.

Contact organisation

Catégories

Lieux

  • Laboratoire Paragraphe - 2 rue de la Liberté
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • jeudi 15 septembre 2011

Mots-clés

  • e-science, sic

Contacts

  • Samuel Szoniecky
    courriel : samuel [dot] szoniecky [at] univ-paris8 [dot] fr
  • Samuel Szoniecky
    courriel : samuel [dot] szoniecky [at] univ-paris8 [dot] fr

Source de l'information

  • Samuel Szoniecky
    courriel : samuel [dot] szoniecky [at] univ-paris8 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« E-science. Moyens, enjeux, éthique », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 20 juillet 2011, http://calenda.org/204992