AccueilTransmettre

Transmettre

Biennale internationale de l'éducation, de la formation et des pratiques professionnelles (2012)

International Biennial on Education, Formation and Professionnal practices

*  *  *

Publié le mardi 18 octobre 2011 par Karim Hammou

Résumé

La biennale reprend. S’inscrivant dans l’esprit d’ouverture de la manifestation créée par Jacky Beillerot en 1992, une nouvelle association a été fondée : L’Association de la biennale internationale de l’éducation, de la formation et des pratiques professionnelles. Jean-Marie Barbier, professeur et directeur du Centre de recherche sur la formation au Cnam est le président de l’Association biennale. En partenariat avec le Conservatoire national des arts et métiers, elle se propose d’élargir le champ de l’éducation et de la formation aux pratiques professionnelles et plus généralement à la construction des identités. Elle a choisi dans cette perspective pour l’édition 2012 la thématique très large de la transmission.

Annonce

Appel à communications de recherche et à communications professionnelles

1. La transmission : thématique centrale de la Biennale 2012

Notre époque apparaît comme celle de toutes les ruptures : géopolitiques, économiques et sociales, professionnelles, scientifiques et techniques, identitaires.

Faut-il dès lors s’étonner que les thématiques de la transmission prennent une place centrale dans le débat public, déclinées de multiples façons : transmission des entreprises, transmission du patrimoine, transmission des cadres de pensée et de langage, transmission des pratiques, compétences, expériences, transmission des savoirs, des croyances et des techniques. Ainsi, toutes les générations sont concernées simultanément et différemment acteurs sur les lieux où la transmission opère.

A l’analyse, quel que soit le lieu de ce débat, ces thématiques se caractérisent par une remarquable convergence et unité : elles ne séparent pas social et subjectif, action et pensée, environnement et sujet, personnes et activités. Elles croisent délibérément aspects professionnels, culturels et identitaires de la transmission.

La nouvelle Biennale Internationale de l’Education, de la Formation et des Pratiques Professionnelles, qui étend ses préoccupations au-delà des systèmes d’éducation et de formation a choisi pour l’édition 2012 de mettre au travail ces thématiques sous des formes diverses : débats, colloques, conférences, ateliers, communications de recherche et communications professionnelles…

2. Les communications

Le présent appel sollicite deux sortes de contributions :

Les communications de recherche :

Elles analysent à partir d’un ensemble conceptuel cohérent des faits ou des phénomènes relevant de la transmission au sens large. Elles seront jugées à partir de la qualité de la construction de la recherche et de l’originalité des savoirs produits.

Les communications professionnelles :

Elles sont relatives à la présentation d’expériences, de pratiques, de nouveaux dispositifs ou de nouvelles politiques en lien avec la transmission et ayant donné lieu à explicitation et formalisation rigoureuse sous forme de récits, de témoignages, d’échanges et de bilans d’expérience.

3. Les milieux de recherche et les milieux professionnels

Il concerne les milieux de l’éducation, de la formation, de l’accompagnement, de la communication, des ressources humaines et plus généralement tous les milieux s’inscrivant dans des perspectives de professionnalisation, de développement de compétences et de construction des sujets en situation d’action.

4. Les questions posées

Seront abordées notamment les questions suivantes

  • La transmission est-elle forcément corrélée à la tradition ?
  • S’inscrit-elle dans une fonction de socialisation ?
  • Est-elle un élément central dans une perspective de construction identitaire ?
  • Les rites sont-ils à la fois occasion de rupture et de transmission ?
  • Faut-il distinguer transmettre et intention de transmettre ?
  • Transmettre a-t-il le même sens pour celui qui transmet et pour celui à qui on a l’intention de transmettre ?
  • Quel sens peut avoir la transmission dans une situation d’altérité (handicap, maladie, interculturalité…) ?
  • L’expérience et les compétences peuvent-elles se transmettre ?
  • Transmettre est-il l’équivalent de communiquer ?
  • Peut-on distinguer transmission des savoirs, transmission des activités, transmission des cultures et transmission des valeurs ?
  • Peut-on transmettre autre chose que ce que l’on est ?

Ces questions et d’autres, conjuguant enjeux scientifiques et enjeux sociétaux en lien avec les thématiques de la transmission pourront être abordées dans les différents champs que couvre la biennale : monde éducatif, monde de la formation des adultes, monde de la construction de l’expérience, du développement des personnes dans la vie quotidienne et monde des médias anciens et nouveaux.

5. Modalités de présentation des contributions

Les communications comporteront de 35 000 à 40 000 signes espaces compris  (notes et bibliographie incluses) accompagnés d’un résumé (120 mots) ainsi que de 5 mots clés.

Pour les témoignages, partages et bilans d’expérience professionnelle, les communications pourront compter de 20 000 à 40 000 signes.

Seuls les dossiers complets seront examinés. Vous devez faire parvenir :

  • texte complet (police Times new roman, taille 12, interligne simple) incluant le résumé et les mots clés avant le corps du texte lui-même
  • résumé et texte complet à enregistrer ensemble sous format pdf
  • dépôt des communications et formulaire d’information auteur sur le site : http://labiennale.cnam.fr

6. Conditions de dépôt, d’examen et de réalisation des communications

Calendrier 

  • Envoi du texte complet (35 000 à 40 000 signes espaces compris) avant le :                                 

5 mars 2012

  • Confirmation définitive de communication : 15 avril 2012
  • Biennale: du 3 au 6 juillet 2012

Les propositions de communication seront examinées par les membres du comité de lecture de la biennale. Si votre projet est retenu, vous recevrez des informations précises pour la mise en page de votre communication.

Si votre projet n’est pas retenu, vous pourrez bénéficier de votre inscription pleine et entière à la biennale au tarif en vigueur.

Tarifs :

L’inscription donne accès à tous les événements de la Biennale du 3 au 6 juillet 2012.

  • Inscription individuelle : 100 €
  • Inscription étudiant (avec justificatif) : 50 €
  • Inscription institutionnelle : 500 €
  • Communicants à la Biennale : 75 €

Pour toute question complémentaire, vous pouvez vous adresser à Angélique Cayot, chargée de mission pour la Biennale Internationale de l’Education, de la Formation et des Pratiques Professionnelles : labiennale.2012@cnam.fr

Comité de pilotage

  • Jean-Marie Barbier
  • Claude Cohen
  • Françoise Cros
  • Huguette Desmet 
  • Marcel Jaeger
  • Philippe Meirieu
  • Jean-Michel Pajot
  • Jean-Pierre Pourtois
  • Jean-Claude Ruano-Borbalan
  • Gilles Schildknecht
  • Michèle Sellier
  • Moy Taillepied
  • Marie-Laure Vitali

Lieux

  • 292 Rue Saint-Martin
    Paris, France

Dates

  • lundi 05 mars 2012

Mots-clés

  • biennale, éducation, formation, pratiques professionnelles

Contacts

  • Angélique Cayot
    courriel : angelique [dot] cayot [at] cnam [dot] fr

Source de l'information

  • Angélique Cayot
    courriel : angelique [dot] cayot [at] cnam [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Transmettre », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 18 octobre 2011, http://calenda.org/205048