AccueilL'Arctique en transition : enjeux régionaux et équations géopolitiques

L'Arctique en transition : enjeux régionaux et équations géopolitiques

The Arctic in Transition: Regional Issues and Geopolitics

*  *  *

Publié le vendredi 29 juillet 2011 par Karim Hammou

Résumé

L'Arctique est généralement perçu comme une frontière éloignée et monolithique. Pour certains, il s'agit d'une région à découvrir et exploiter, une zone vulnérable à protéger contre toute activité économique. Pour d'autres, l'Arctique est destiné à devenir un lieu de conflits où pays arctiques et/ou non-arctiques se livreront la « bataille des glaces » pour les richesses naturelles qui abondent dans le Grand Nord. Face aux images qu'évoque cette évolution, comment définir l'Arctique ? Plus précisément, quels sont les enjeux qui préoccupent les régions des huit États circumpolaires, leurs populations locales et nationales ? Quelles sont les régions visées et les acteurs impliqués ? Enfin, ces défis peuvent-ils avoir des répercussions sur l'ensemble de la planète et, dans ce cas, comment les pays et les populations non-Arctiques sont-ils concernés ? En réunissant politologues, juristes, géographes, historiens et géophysiciens, ce colloque vise à discuter, d'une part, des enjeux socio-économiques, politiques et sécuritaires des régions de l'Arctique et, d'autre part, les relations de ces peuples et territoires avec la géopolitique internationale. La priorité sera accordée à l'analyse des sécurités régionales.

Annonce

Colloque organisé par l'Observatoire de géopolitique de la Chaire Raoul-Dandurand (UQAM), dans le cadre des 24e Entretiens Jacques Cartier (France), en collaboration avec ArcticNet (Université Laval, Québec) et le Northern Research Forum (University of the Arctic; University of Lapland, Finlande).

PROGRAMME CI-DESSOUS

L'Arctique est généralement perçu comme une frontière éloignée et monolithique. Pour certains, il s'agit d'une région à découvrir et exploiter, une zone vulnérable et fragile, ou encore un désert blanc et vierge à protéger contre toute activité économique. Pour d'autres, l'Arctique est destiné à devenir un lieu de conflits où pays arctiques et/ou non-arctiques se livreront la « bataille des glaces » pour les richesses naturelles qui abondent dans le Grand Nord. De fait, l'effet préoccupant du réchauffement climatique engendre une prolifération d'images, d'appréhensions et d'enjeux potentiels qui façonnent le regard mondial au sujet de l'Arctique. Conséquence de ce processus : une vision détachée des dynamiques politiques, économiques et sociales des régions circumpolaires. En réalité, l'Arctique est une immense zone hétérogène constituée de frontières politiques établies, d'un Océan international, d'espaces maritimes plus facilement accessibles que d'autres, des populations en pleine évolution (indigènes et non-indigènes), des climats et des écosystèmes diversifiés ... Bref, des territoires, des peuples et des économies aujourd'hui en pleine mutation.

Face aux images qu'évoque cette évolution, comment définir l'Arctique ? Plus précisément, quels sont les enjeux qui préoccupent les régions des huit États circumpolaires, leurs populations locales et nationales ? Quelles sont les régions visées et les acteurs impliqués ? Enfin, ces défis peuvent-ils avoir des répercussions sur l'ensemble de la planète et, dans ce cas, comment les pays et les populations non-Arctiques sont-ils concernés ? En réunissant politologues, juristes, géographes, historiens et géophysiciens, ce colloque vise à discuter, d'une part, des enjeux socio-économiques, politiques et sécuritaires des régions de l'Arctique et, d'autre part, les relations de ces peuples et territoires avec la géopolitique internationale. La priorité sera accordée à l'analyse des sécurités régionales. Trois régions circumpolaires seront abordées : a) l'Arctique Nord-Américain (États-Unis (Alaska), Canada (Territoires-du-Nord-Ouest, Yukon, Nunavut, Nunavik) et Groënland); b) l'Arctique du bassin Pacifique-Nord (Alaska, Extrême-Orient russe, mers de Beaufort/des Tchouktches); et c) la région Euro-arctique de la mer de Barents (pays nordiques – Islande, Norvège, Suède, Finlande et Russie). Le colloque de Montréal a pour objectif d'approfondir et de préciser les enjeux régionaux de l'Arctique soulevés lors du colloque Arctique 2010 des Entretiens Jacques-Cartier (Arctique : enjeux et équations géopolitiques au XXIe siècle) qui s'est déroulé à Lyon en novembre 2010. Les communications et webcast du colloque de 2010 se retrouvent ici

Programme (en date du 28 juin 2011)

•8h00 – Inscriptions, Agora Hydro-Québec, 175 Ave. Président-Kennedy, Montréal (Métro Place des Arts)

•8h45 – Discours d'ouverture (à venir)

Lundi 3 octobre

Table ronde A – 9h00. Les relations transfrontalières dans le Grand Nord européen          

  • L'Union européenne face à l'Arctique. Steffen WEBER, Secrétaire général du Forum arctique de l'UE et premier conseiller du rapport UE-Arctique, Bruxelles, Belgique
  • La politique européenne pour l'Arctique : défis internes et externes. Cécile PELAUDEIX, Chercheure associée, PACTE-IEP, Membre du Centre d'études canadiennes, Grenoble, France
  • La Chine dans la zone arctique : repenser la géopolitique de l'Arctique. Danila BOCHKAREV, Chercheur, East-West Institute, Bruxelles, Belgique

10h30 – Pause café

Table ronde B – 10h45. L'Arctique russe en mutation                     

  • L'Arctique russe : un enjeu géopolitique. Gleb YAROVOY, Professeur associé, Petrozavodsk State University, Petrozavodsk, Russie
  • La zone arctique dans la culture stratégique russe : continuités et évolutions. Katarzyna ZYSK, Professeure associée, Norwegian Institute for Defence Studies, Oslo, Norvège
  • Extraction de ressources naturelles dans l'Arctique russe : les défis humains. Florian STAMMLER, Chercheur senior, Arctic Center, Rovaniemi, Finland and Scott Polar Research Institute, University of Cambridge, Grande-Bretagne

12h15-13h55 – Dîner  

Table ronde C – 14h00. Ressources énergétiques existantes et potentielles dans la zone arctique : Évaluations stratégiques et scénarios d'avenir 

Focus Recherche/Science 1: Changements climatiques et perspectives d'exploitation des ressources énergétiques : quels impacts sur les ressources biologiques de la zone arctique ? Louis FORTIER, Biologiste et Directeur scientifique, ArcticNet, Université Laval, Québec

  • Le point sur le potentiel pétrolier et gazier de la zone arctique. Lars KULLERUD, Président, University of the Arctic, Norvège
  • La géopolitique des ressources énergétiques de l'Arctique. Charles EMMERSON, Chatam House U.K., Senior Fellow, Energy, Environment and Development Program, Londres, Grande-Bretagne
  • Le boom Arctique : un Eldorado construit. Petra DOLATA-KREUTZKAMP, Professor, King's College University, Londres, Grande-Bretagne

15h30 – Pause café

Table ronde D – 15h45. L'Arctique maritime et la gouvernance 

Focus Recherche/Science 2: Fonte des glaces : un état des lieux des dernières projections. Jérôme WEISS, Géophysicien, CNRS-Université Grenoble 1

  • Passages et mers arctiques : les enjeux du transport maritime dans une perspective de commerce international. Frédéric LASSERRE, Professeur au département de géographie, Université Laval, Chercheur associé à l'Observatoire de géopolitique, Chaire Raoul-Dandurand, Québec, Canada
  • Le droit de la mer et la sécurité maritime. Suzanne LALONDE, Professeure à la Faculté de droit, Université de Montréal, Canada.
  • Les nouveaux défis de la gouvernance maritime dans l'Arctique circumpolaire. Timo KOIVUROVA, Professeur-chercheur et Directeur du Northern Institute for Environmental and Minority Law, Arctic Center, Rovaniemi, Finlande

Mardi 4 octobre

8h45 – Discours d'ouverture (TBA)

Table ronde E – 9h00. L'Arctique nord-américain : une frontière vulnérable ? 

  • Les dimensions stratégiques de l'Arctique: une evaluation américaine. Heather A. CONLEY, Chercheure senior, Center for Strategic and International Studies (CSIS), Washington, D.C., États-Unis
  • Le dilemme de sécurité canadien en Arctique. Rob HUEBERT, Professeur associé, Center for Military and Strategic Studies, University of Calgary, Canada
  • Sécurité humaine à la frontière arctique : une approche inuit du développement des ressources. Jessica SHADIAN, Chercheure senior, High North Center at the Bodø Graduate School of Business, University of Nordland, Bodø, Norvège

10h30 – Pause café 

Table ronde F – 10h45. La place du Canada et des États-Unis dans le monde circumpolaire   

  • La continentalisation du discours sécuritaire nord-américain. Stéphane ROUSSEL, Professeur-titulaire au départment de science politique et Directeur de l'Observatoire de la politique et la sécurité de l'Arctique (OPSA) à l'UQAM, Canada
  • Démarche de souveraineté et de sécurité : comprendre les relations Canada-États-Unis dans les contraintes circumpolaires. P. Whitney LACKENBAUER, Professeur associé, St-Jerome's University (University of Waterloo), Canada
  • La "géopolitique naturalisée" et le monde circumpolaire. Heather NICOL, Professeure associée, Trent University et Président de l'Association for Borderland Studies, Canada

12h15-13h55 – Dîner

Table ronde G – 14h00. Perspectives et particularités régionales   

  • La dynamique socio-économique de l'Arctique québécois : le Nunavik sous la loupe. Pita AATAMI, Président de la Société Makivik du Nunavik, Montréal, Canada
  • L'extraction des ressources énergétiques dans l'Arctique canadien : défis et opportunités pour les Inuits. Udloriak HANSON, Conseillère spéciale de la présidente de l'Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), Ottawa, Canada
  • Alaska: dernière frontière américaine sous pression climatique. William L. Iggiagruk HENSLEY, Président, First Alaskans Institute Board of Trustees, Anchorage, Alaska, États-Unis

15h30 – Pause café

Table ronde H – 15h45. L'Arctique, la globalisation et les relations internationales    

  • Intérêts des puissances tierces: le cas de l'Allemagne. Franz THÖNNES, MP, Bundestag, Berlin, Allemagne
  • Intérêts des puissances tierces: le cas de la France. Joël PLOUFFE, Doctorant au département de Science politique et chercheur à l'Observatoire de géopolitique, Chaire Raoul-Dandurand, membre de l'Observatoire sur la politique et la sécurité de l'Arctique, Université du Québec à Montréal, Canada
  • La globalisation du monde circumpolaire. Lassi HEININEN, Professeur au département de Science politique, Lapin yliopisto (Université de Laponie), Rovaniemi, Finlande

17h15 – Discours de clôture

Informations supplémentaires: plouffe.joel@uqam.ca

Lieu du colloque

Agora Hydro-Québec
Complexe des sciences Pierre Dansereau
175, avenue Président-Kennedy MONTRÉAL
Métro Place-des-Arts

Inscription en ligne préalable

L'inscription au colloque est ouverte à tous mais l'entrée est payante.

Tarif général: 25$ par jour, 50$ pour les deux journées

Gratuit pour les étudiant (sur présentation de la carte étudiante)

L'admission est payable sur place en argent comptant, par carte de crédit ou par débit.

  • S'inscrire à la journée du lundi 3 octobre 2011
  • S'inscrire à la journée du mardi 4 octobre 2011

Transport et tourisme à Montréal

 De l'aéroport au centre-ville

  • Aérobus 747 Express Bus : le bus 747 relie l’aéroport au centre-ville (l’arrivée se fait à la station centrale d’autobus, 505 boul. de Maisonneuve Est, à côté de l’UQAM et de certains hôtels). Les billets sont en vente au bureau de change, au niveau des arrivées internationales, et le tarif est de 8 $ (carte valable 24h pour le bus 747 et pour tout le réseau de métro et bus de la ville de Montréal) ou de 16 $ (carte valable 3 jours  pour le bus 747 et pour out le réseau de métro et bus de la ville de Montréal). La liste des arrêts se trouve ici
  • Taxi : Il y a un tarif fixe de l’aéroport au centre-ville: 38 $
  • Limousine : Il y a un tarif fixe de l’aéroport au centre-ville: 49,50 $

Publications récents sur la géopolitique de l'Arctique

  • Sous la direction de Frédéric Lasserre, Passages et mers arctiques. Géopolitique d'une région en mutation, Québec : Presses de l'Université du Québec, collection Géographie contemporaine, 2010.
  • Lassi Heininen, co-directeur avec Chris Southcott, Globalization and the Circumpolar North, 2010.
  • Éric Canobbio, Géopolitique d'une ambition inuite. Le Québec face à son destin nordique, Septentrion, 2010.

Chaire Raoul-Dandurand  chaire.strat@uqam.ca

Lieux

  • 175, avenue Président-Kennedy (Agora Hydro-Québec Complexe des sciences Pierre Dansereau, Métro Place-des-Arts)
    Montréal, Canada

Dates

  • lundi 03 octobre 2011
  • mardi 04 octobre 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Arctique, éopolitique, régions, droit de la mer, énergie, sécurité, populations autochtones

Contacts

  • Joel Plouffe
    courriel : plouffe [dot] joel [at] uqam [dot] ca

Source de l'information

  • Cécile Pelaudeix
    courriel : cec38 [at] upmf-grenoble [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'Arctique en transition : enjeux régionaux et équations géopolitiques », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 29 juillet 2011, http://calenda.org/205049