AccueilWitchcraft, Belonging and Citizenship in a Global World

Witchcraft, Belonging and Citizenship in a Global World

Séminaire international de recherche autour des travaux de Peter Geschiere

*  *  *

Publié le vendredi 29 juillet 2011 par Marie Pellen

Résumé

Les 8 et 9 décembre 2011, La LAAP (Centre d’Anthropologie Prospective) organise un séminaire international de recherche autour des travaux de Peter Geschiere (University of Amsterdam) : « Witchcraft, Belonging and Citizenship in a Global World ». Ce Séminaire International résidentiel s’organisera en deux journées. La première proposera une conférence inaugurale « Sorcellerie, intimité et confiance », donnée par Peter Geschiere. La seconde journée se présentera sous la forme d’un Workshop divisé en trois ateliers autour des thèmes principaux de ses travaux (modernité et sorcellerie, appartenances et autochtonie, politiques de développement et d’exploitation des ressources naturelles). Ce séminaire international permettra aux chercheurs sélectionnés d'exposer leurs travaux et d’être discutés sur le fond par Peter Geschiere.

Annonce

Les 8 et 9 décembre 2011, le Centre d’Anthropologie Prospective (LAAP) organise, à l’attention des doctorants et post-doctorants, un Séminaire International résidentiel de recherche autour des travaux de Peter Geschiere.

Cet anthropologue de renom a travaillé sur les thématiques de la sorcellerie, de la gestion des ressources naturelles et de la construction des appartenances (belonging) et de l'autochtonie, questionnant ainsi de façon transversale le politique, les notions de démocratie et de citoyenneté en Afrique et en Occident. Adoptant une posture épistémologique forte et originale, à travers cette dimension comparative, Peter Geschiere pose comme exigence la décolonisation de la pensée scientifique. Pour lui, cette déconstruction des catégories occidentalo-centrées est un gage de rigueur analytique et un impératif éthique.

Peter Geschiere est Professeur d’anthropologie africaniste à l’Université d’Amsterdam. Il est membre de l’Académie royale des Sciences des Pays-Bas et coéditeur de la revue internationale Ethnography. Il a notamment publié The Modernity of Witchcraft: Politics and the Occult in Postcolonial Africa (Virginia University Press); Globalisation and Identity: Dialectics of Flow and Closure (Blackwell – with Birgit Meyer); The Perils of Belonging: Autochthony, Citizenship, and Exclusion in Africa and Europe (Chicago University Press). Actuellement, il prépare un ouvrage sur Witchcraft, Intimacy and Trust: Africa in Comparison. Depuis 1971, il a entrepris des recherches historiques et anthropologiques dans différentes parties du Cameroun, de l’Afrique de l’Ouest et de l’Europe du Nord.   

Ce Séminaire International s’organisera en deux journées. La première proposera une conférence inaugurale « Sorcellerie, intimité et confiance », donnée par Peter Geschiere. Il sera discuté par les professeurs Pierre-Joseph Laurent (LAAP, UCL) et Jacinthe Mazzocchetti (LAAP, UCL).  La seconde journée se présentera sous la forme d’un Workshop divisé en trois ateliers, abordant les thématiques suivantes. Le premier atelier sera centré sur les liens entre modernité et sorcellerie. Le deuxième, sur la problématique des appartenances (belonging) et de l’autochtonie traversant la construction du politique. Le troisième, sur les politiques de développement et d’exploitation des ressources naturelles, et leur impact en termes de représentations et de gouvernances locales.

Occasion unique, ce Séminaire International permettra aux jeunes chercheurs sélectionnés d'exposer leurs travaux et d’être discutés sur le fond par Peter Geschiere en personne. Les exposés attendus pour les ateliers devront avoir un ancrage empirique fort. Le Workshop sera également l’occasion de débattre des défis épistémologiques soulevés par ces objets de recherche. 

Programme

Jeudi 8 décembre 2011 : 15h à 18h

Conférence inaugurale : Sorcellerie, intimité et confiance, Peter Geschiere (Professor, University of Amsterdam)  autour de son nouvel ouvrage Witchcraft, Intimacy and Trust: Africa in Comparison.

Discutants : Professeurs Pierre-Joseph Laurent (LAAP, UCL) et Jacinthe Mazzocchetti (LAAP, UCL)

Vendredi 9 décembre 2011 (9h – 16h30): International Workshop

 

Durant chaque atelier, les doctorants et les jeunes chercheurs auront l'occasion de présenter leur travail tout en discutant celui de Peter Geschiere. Peter Geschiere et les présidents des ateliers seront les premiers discutants des contributions, mais une participation active des autres communicants est vivement souhaitée afin d’engager des débats critiques et constructifs dans une atmosphère bienveillante. Les langues de travail du Workshop seront le français et l’anglais. Les contributions de qualité feront l’objet d’une publication ultérieure.

 

Le premier atelier « Sorcellerie, intimité et confiance »

Président : Pierre-Joseph Laurent (LAAP, UCL)

Au-delà d’un discours traditionnaliste, l’objectif de cet atelier est d’explorer comment une « modernité » de la sorcellerie - sa permanence dans des contextes nouveaux - marque les développements politiques de l'Afrique et est révélateur de la mise à mal des liens de confiance au cœur des sociétés contemporaines. L’hypothèse de Geschiere est qu’il existe une forte convergence entre la sorcellerie, qui exprime une ouverture relative de la communauté locale, et la globalisation, qui ouvre l’accès à de nouveaux horizons. En outre, pour lui, la sorcellerie participe d’un « ré-enchantement » du monde, qui n’est pas le propre d’une « Afrique de la magie et des ténèbres », artificiellement opposée à un « Occident de la science et de la transparence ». Son analyse soulève donc des questions épistémologiques importantes, mettant en tension approche dualiste et pluraliste.

Le deuxième atelier « Appartenances : autochtonie, citoyenneté et exclusion »

Présidente : Jacinthe Mazzocchetti (LAAP, UCL)

 En dépit du fait que nous vivons dans un monde globalisé, de plus en plus d’acteurs mobilisent leurs identités de façon à s’ancrer profondément dans le local. Ces revendications d’autochtonie – « les fils du terroir » – cherchent à établir un droit irréfutable et primordial d’appartenance et sont souvent employées dans des enjeux politiques afin d’exclure des acteurs construits comme « étrangers ». Cet atelier explorera les enjeux émotionnels forts et les ambigüités de la notion d’autochtonie, dus à son caractère, a priori naturel et évident, qui procède de dynamiques d’essentialisation. Ces questions seront abordées à partir de recherches empiriques menées tant en Afrique qu’en Europe.

Le troisième atelier « Ressources naturelles, gestions forestières et agricoles, politiques de développement »

Présidente : Marie Deridder (LAAP, UCL-FNRS)

 

La pression croissante sur les ressources naturelles soulève des enjeux politico-économiques et fonciers importants. Les projets d’exploitations à large échelle (forestières, agricoles, minières et énergétiques) sont de véritables nœuds gordiens mettant en tension tant les acteurs locaux, nationaux qu’internationaux (communautés locales, écologistes internationaux, exploitants nationaux et expatriés, bailleurs de fonds, politiciens…). La généralisation de ces grandes exploitations implique une transformation des modes de production locaux. Ce processus concoure à un remaniement profond des êtres au monde de ces sociétés et questionne les formes de gouvernementalités locales.

Par ailleurs, ces objets de recherche peuvent difficilement être appréhendés en dehors d’une  perspective interdisciplinaire qui interroge le positionnement des chercheurs au sein de leur propre discipline et communauté scientifique.  

Procédure de soumission

Les propositions de communication (300 mots maximum) sont à envoyer pour le 15 septembre 2011 aux adresses suivantes (réponse le 30 septembre 2011) :

marie.deridder@uclouvain.be; jacinthe.mazzocchetti@uclouvain.be

Les working papers (6000 mots maximum) devront être envoyés pour le 30 novembre 2011 afin de permettre à Peter Geschiere et aux présidents d’ateliers d’en prendre connaissance avant le Workshop. La participation à celui-ci demande un investissement conséquent des participants. Afin de préparer au mieux les ateliers, les jeunes chercheurs sélectionnés seront invités à lire des articles et chapitres d'ouvrage de Peter Geschiere, transmis pour le 30 septembre 2011.  

Peter Geschiere et les présidents des ateliers seront les premiers discutants des textes, mais une participation active des autres communicants est vivement souhaitée afin d’engager des débats critiques et constructifs dans une atmosphère bienveillante. Les contributions de qualité feront l’objet d’une publication.  

Participation aux frais

Les frais d’inscription à ce Séminaire International s’élèvent à 75 euros, payables après la notification d’acceptation. Sont inclus : la conférence inaugurale, le drink et le repas du 8 décembre 2011 ; le logement de la nuit du 8 au 9 décembre 2011 ; le Workshop, les pauses et le lunch du 9 décembre 2011. Les frais de transport sont à la charge des participants.

Comité scientifique

Marie Deridder (LAAP, UCL-FNRS), Peter Geschiere (University of Amsterdam), Pierre-Joseph Laurent (LAAP, UCL), Jacinthe Mazzocchetti (LAAP, UCL), Olivier Servais (LAAP, UCL), Michaël Singleton (LAAP, UCL), Anne-Marie Vuillemenot (LAAP, UCL). 

 

Comité d’organisation

Marie Deridder (LAAP, UCL-FNRS), Elianne Lallemand (UCL) et Jacinthe Mazzocchetti (LAAP, UCL).

 

Lieux

  • Louvain-la-Neuve, Belgique

Dates

  • mardi 15 novembre 2011

Mots-clés

  • witchcraft, belonging, citizenship, natural ressources, Africa, Europe

Contacts

  • Jacinthe Mazzocchetti (UCL) ~
    courriel : jacinthe [dot] mazzocchetti [at] uclouvain [dot] be
  • Marie Deridder
    courriel : marie [dot] deridder [at] uclouvain [dot] be

URLS de référence

Source de l'information

  • Jacinthe Mazzocchetti
    courriel : jacinthe [dot] mazzocchetti [at] uclouvain [dot] be

Pour citer cette annonce

« Witchcraft, Belonging and Citizenship in a Global World », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 29 juillet 2011, http://calenda.org/205071