AccueilLa catégorie de « vieillissement actif » : genèse, apports et limites

La catégorie de « vieillissement actif » : genèse, apports et limites

The category of "active ageing": birth, contribution, limits

*  *  *

Publié le jeudi 08 septembre 2011

Résumé

Le Groupe des jeunes chercheurs en sciences sociales sur le vieillissement vous propose d’aborder et de questionner la catégorie du « vieillissement actif » ou « active ageing ». En mettant ce terme au cœur de nos échanges, il s’agit de se demander : quel usage en faisons-nous ? L’utilisons-nous en tant que catégorie issue d’un contexte socio-politique et économique particulier, en tant que notion ? Quelle pertinence représente-t-elle pour l’étude des vieillissements ? La journée s'organise en une matinée d’introduction de la notion et des débats qu’elle suscite et une après-midi de discussions entre les participants, à partir de communications courtes.

Annonce

Journée du Groupe Vieillissement du 4 octobre 2011 : La catégorie de vieillissement actif/Active Ageing : genèse, apports et limites (MSH Paris Nord, St Denis-La Plaine, 93 210)

Présentation

Au cours des années 1990, face aux constats de vieillissement de la population, plusieurs organisations internationales (ONU ; Banque Mondiale ; OCDE ; OMS ; Commission Européenne ; et plus récemment, BIT) se sont penchées sur les rapports entre politiques publiques et évolutions démographiques. Au cœur de leurs échanges, une notion va peu à peu se dégager : l’active ageing, traduit en français par le vieillissement actif est ainsi identifiée pour la première fois au sommet du G8 de Denver en 1997. En 2012, l’Europe s’apprête à promouvoir en 2012 l’Année européenne du vieillissement actif.

On distingue généralement deux acceptations de la catégorie : soit elle se limite à encourager la prolongation des carrières et différentes réformes allant dans ce sens ; soit, elle intègre cette dimension comme un élément parmi d’autres (la citoyenneté active, la participation sociale, l’intégration dans une communauté, etc.) en faveur d’une avancée en âge plus active et qui ne stigmatiserait pas les personnes plus âgées.

Cette catégorie de vieillissement actif émerge ainsi dans un contexte social, économique et politique particulier. Identifié majoritairement sous l’angle de son coût éventuel, le vieillissement démographique est en effet source d’inquiétudes pour les pouvoirs publics (du point de vue de la prise en charge de la perte d’autonomie et du financement des régimes de retraite notamment). On peut également se demander dans quelle mesure le vieillissement actif fait suite au développement des mesures de protection sociale dites « actives » (cf. notamment les travaux de Jean-Claude Barbier sur la question), des politiques dites « actives » de l’emploi et qui poursuivraient leur développement avec l’activation des personnes âgées, des « seniors » ?

Ainsi issue de la sphère politico-économique internationale, la catégorie s’est parallèlement diffusée dans le champ des sciences sociales. Dans l’espace anglo-saxon, elle a été particulièrement travaillée théoriquement, et défendue dans une conception « holistique » (c’est-à-dire qui pourrait concerner un ensemble de domaines de l’action publique : pension, travail, santé, participation citoyenne), s’appuyant sur l’empowerment (voir le texte de Walker annexé ainsi que celui de Ney). Dans l’espace francophone, cette notion se limite fréquemment à l’idée de prolonger les carrières et vise alors la transformation des politiques d’emploi, qu’il s’agisse des politiques publiques ou des politiques d’entreprise (voir l’article de Jolivet annexé). L’encouragement de « l’emploi des seniors », la promotion de nouveaux modes de management des âges sont alors autant de solutions présentées comme des « bonnes pratiques ».

Bibliographie de cadrage

  • Walker A., 2009, Commentary: The Emergence and Application of Active Aging in Europe, Journal of Aging & Social Policy, 21, 1, pp. 75-93.
  • Jolivet A., 2002, La politique européenne en faveur du vieillissement actif, Retraite et société, 36, pp. 140-157.
  • Ney S., 2005, Active aging policy in Europe: between path dependency and path departure, Ageing lnternational, 30, 4, pp. 325-342.

Autres references

  • Bowling A., 2008, Enhancing later life: How older people perceive active ageing?, Aging & Mental Health, 12, 3, pp. 293-301.
  • Chamahian A., 2009, Vieillissement actif et enjeux de la formation dans le temps de retraite, Lien social et politiques, 62, pp. 59-69.
  • Clarke A. et Warren L., 2007, Hopes, fears and expectations about the future: what do older people's stories tell us about active ageing?, Ageing & Society, 27, Jul, pp. 465-488.
  • Ervik R., Helgoy I. et Christensen D. A., 2006, Ideas and policies on active ageing in Norway and the UK, International Social Science Journal, 58, 190, Dec, pp. 571-584.
  • Kalache A. et Keller I., 1999, The WHO perspective on active ageing, Promotion & Education, 6, 4, December 1, 1999, pp. 20-23.
  • Manidi M. J., 2000, Facteurs psychosociaux à l'origine d'un vieillissement actif et en santé : état de la recherche, Science & Sports, 15, 4, pp. 198-206.
  • Moulaert T., 2010, L’outplacement après 45 ans en Belgique : du discours à la pratique, Recherches sociologiques et anthropologiques, XLI, pp. 115-133.
  • Piekkola H., 2006, Nordic policies on active ageing in the labour market and some European comparisons, International Social Science Journal, 58, 190, Dec, pp. 545-557.
  • Ranzijn R., 2010, Active Ageing-Another Way to Oppress Marginalized and Disadvantaged Elders? Aboriginal Elders as a Case Study, Journal of Health Psychology, 15, 5, Jul, pp. 716-723.
  • Walker A., 2002, A strategy for active ageing, International social security Review, 55, 1, pp. 121-139.
  • Walker A., 2006, Active ageing in employment: it’s meaning and potential, Asia-Pacific Review, 13, 1, pp. 78-93.

Textes d’organisations internationales

  • Organisation for Economic Cooperation and Development, 1998, Maintaining Prosperity in an Ageing Society, Paris, Les éditions de l’OCDE.
  • European Commission, 1999, Communication from the Commission, Towards a Europe for All Ages Promoting Prosperity and Intergenerational Solidarity, COM(1999) 221 final.
  • World Health Organization, 2002, Active ageing. A policy framework World Health Organization to the Second United Nations World Assembly on Ageing, Madrid, WHO.
  • World Health Organization, 2007, Global Age-friendly Cities: A Guide, Geneva, WHO.
  • International Labour Office, 2009, Employment and social protection in the new demographic context, Geneva, ILO.

Programme de la journée

Matinée « Quelques repères. Apports et limites de la notion d’active ageing - vieillissement actif »

10h : Accueil des participants autour d'un café

10h30 : Claire Lefrançois (doctorante en sociologie, Lille 3 Charles de Gaulle), Thibauld Moulaert (chargé de recherches au FNRS – postdoctorant Université Catholique de Louvain), Mélissa Petit (doctorante en sociologie, Paris 5 Descartes)
« L’histoire du active ageing / vieillissement actif : une notion à la croisée des grandes instances internationales et de la recherche anglo-saxonne sur le vieillissement »
 

11h00 : Annie Jolivet (économiste, IRES Institut de Recherches Economiques et Sociales)
« Le vieillissement actif en emploi ou comment la recherche et l’action politique se rencontrent »

12h30-14h00 : Repas

Après-midi « Échanges et discussions. Que désigne le vieillissement actif ? Dans quel contexte et comment l’utiliser ? Regards croisés sur nos recherches »

14h-17h15 : communications courtes des participants et échanges sur les interventions de la matinée

17h30-17h45 : Synthèse de la journée
Claire Lefrançois, Thibauld Moulaert , Mélissa Petit

Lieux

  • 4 rue de la croix Faron (Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord) - 4 rue de la Croix Faron
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • mardi 04 octobre 2011

Mots-clés

  • vieillissement actif

Contacts

  • Lucie Lechevalier Hurard
    courriel : l [dot] lechevalier [dot] hurard [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Lucie Lechevalier Hurard
    courriel : l [dot] lechevalier [dot] hurard [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La catégorie de « vieillissement actif » : genèse, apports et limites », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 08 septembre 2011, http://calenda.org/205144