AccueilConvergences des différends

Convergences des différends

COMMposite, vol. 15, n°1

COMMposite, French Language Graduate Electronic Journal of Communication Studies Special Issue vol. 15, n°1

*  *  *

Publié le jeudi 08 septembre 2011 par Karim Hammou

Résumé

Ce numéro spécial de COMMposite, la revue électronique des jeunes chercheurs et chercheuses en communication, a pour thématique la « Convergence des différends » et vous invite à explorer les différentes dichotomies qui traversent notre champ disciplinaires. Articles et résumés doivent être soumis sur le site web de la revue avant le 15 novembre 2011. Une réponse sera remise à l’auteur vers le 15 janvier.

Annonce

COMMposite : Appel de textes

15e volume (1e numéro) – Printemps 2012

NUMÉRO SPÉCIAL
THÉMATIQUE : LA CONVERGENCE DES DIFFÉRENDS

« C’est l’enjeu d’une littérature, d’une philosophie, peut-être d’une politique, de témoigner des différends en leur trouvant des idiomes. »
(Lyotard, 1983, p.30)

Pour son prochain numéro, l’équipe de COMMposite lance un appel de texte sur la thématique de la convergence des différends dans les sciences de la communication.

Lyotard (1983) appelle différend le cas où un plaignant est dépouillé des moyens d’argumenter et devient une victime, incapable de défendre sa vision du réel grâce au procès des procédures d’établissement du référent. Devant l’impossibilité logique d’argumenter pour ou contre certaines notions, le chercheur en communication se trouve de plus en plus devant les paradoxes de la réflexivité de sa démarche, de la relativité de ses propos et du manque d’autorité de sa voix. Il devient une « victime », incapable de prouver le réel qu’il défend, s’enfermant dans des dilemmes du genre « ou ceci, ou cela ». Puisqu’une victime ne peut témoigner d’un tort (sinon elle n’en est plus une), le débat s’enferme donc dans une impasse : ou p ou non-p; si p, alors non-p.

Parmi les oppositions, ou différends, qui préoccupent notre champ d’études, soulignons, par exemple, celles :

  • du corps et du langage, etc.;
  • du contenu et de la forme;
  • du processus et de la structure;
  • du micro et du macro;
  • de la réification et de la fluidité;
  • de la convention et de la performance;
  • de la liberté et du déterminisme;
  • de la production et de la réception des messages médiatiques; o de la recherche fondamentale et de la recherche-action;
  • de la spécificité disciplinaire et de l’interdisciplinarité;

Le problème de ces dilemmes, c’est qu’ils dichotomisent le discours, empêchent de référer au « réel », et exigent le fardeau de la preuve, de la définition. Comme la plupart des systèmes de pensée univoques, ils peuvent également être l'occasion de sur-simplifier le réel au lieu d'en penser la complexité, l'étendue des jeux de langage, les multiples articulations des différentes strates du social. Et surtout, remarquons-nous, ces différends convergent, s’amalgament, et se fusionnent.

Se manifestent pourtant tout un ensemble d'initiatives de recherche, de perspectives qui tentent de dépasser les différends, les divorces institutionnels et épistémologiques et les discours incommensurables. Par exemple, cela passe par le dépassement des dichotomies micro/macro ou structure/processus dans la théorie de la structuration de Giddens (1984) ou les travaux sur le constructivisme post-structuraliste de Bourdieu (1987) qui, l'un comme l'autre, tentent de comprendre le monde dans la dynamique de sa construction, déconstruction et reconstruction permanente. Là, micro et macro ne sont que deux perspectives d'un même phénomène que seule la multiplication des approches, des regards et des méthodes peuvent permettre de saisir. La convergence des différends nécessite aussi un dépassement de l'utilisation exclusive de méthodes quantitatives ou qualitatives. Pensons enfin au renouveau des perspectives critiques au sein desquelles la connaissance fondamentale n'est qu'un prélude à l'action et l'intervention, les deux étant moments articulés et indissociables de l'action du chercheur (Keucheyan, 2010).

Cet appel de textes est donc préoccupé par les thématiques de l’heure qui caractérisent les sciences de la communication, vues par les jeunes chercheurs qui en constituent la relève. Nous sommes à la recherche de textes qui, en faisant le panorama des différends les plus actuels et de ceux cherchant à les dépasser en proposant une nouvelle forme de légitimité à la recherche, des modalités innovantes et inédites de comprendre le monde. Le panorama des différends pourra être fait àl'échelle de la discipline ou pour chacune de ses composantes institutionnelles. Dans un cas comme dans l'autre les contributions qui commentent, contournent et déboulonnent ces oppositions stériles, réparant ainsi le tort causé, seront les bienvenues.

***

Fondée en mai 1997, COMMposite est une revue scientifique publiée électroniquement par de jeunes chercheurs francophones dans le domaine de la communication. Elle se consacre exclusivement au développement et au rayonnement de la relève, tout en assurant la qualité des articles publiés grâce à un processus de révision par les pairs. COMMposite œuvre à faire connaître et reconnaître le dynamisme, la vitalité et la qualité de la recherche sur la communication des étudiants de maîtrise et de doctorat. Pour plusieurs de ces collaborateurs, il s’agit d’une première rencontre avec le monde de la publication, une occasion de se familiariser avec les exigences et les différentes étapes de cet aspect de la recherche universitaire. En ce sens, la revue innove en proposant une approche adaptée à la réalité des jeunes chercheurs tout en modelant de nouvelles façons de penser, produire et diffuser la recherche scientifique. Pour une diffusion élargie des connaissances, les recherches publiées dans COMMposite sont accessibles gratuitement par Internet.

Articles et résumés doivent être soumis sur le site web de la revue avant le 15 novembre 2011.

Une réponse sera remise à l’auteur vers le 15 janvier.

Les politiques éditoriales sont disponibles à l’adresse suivante :
 http://commposite.org/index.php/revue/about/editorialPolicies

Au plaisir de vous lire,

Le Comité éditorial

Références

Bourdieu, P. (1987). Choses dites. Paris : Minuit.
Giddens, A. (1986). The constitution of society – Outline of the Theory of Structuration. Berkeley : U. of California Press.
Keucheyan, R. (2010). Hemisphère gauche. Montréal : Lux.
Lyotard, J.F. (1983). Le différend. Paris : Les éditions de minuit.

Politique éditoriale

COMMposite accepte des articles, des notes de recherche ainsi que des notes de lecture. Les sujets concernent des domaines comme les médias et technologies de l'information et de la communication, la communication organisationnelle et interpersonnelle, la communication interculturelle et internationale, les théories de la communication. Les textes soumis sont susceptibles d'intéresser des spécialistes d'autres disciplines des sciences humaines et sociales comme les anthropologues, les économistes, les ethnologues, les historiens, les juristes, les linguistes, les littéraires, les philosophes, les politologues, les psychologues et les sociologues. Les approches adoptées dans les articles peuvent être à dominante théorique, méthodologique ou épistémologique ; il peut s'agir aussi d'analyses de terrain ou d'études de cas. Les notes de recherche font état des recherches en cours. Il peut s'agir de la présentation de résultats partiels de recherche ou d'une problématique. Les notes de lecture portent sur des ouvrages récents (datant de moins de deux ans) et comprennent un résumé des idées développées dans l'ouvrage ainsi qu'un commentaire critique.

Procédure d'évaluation

Pour soumission, les auteurs sont invités à transmettre si possible leur article ou notes de recherche ou note de lecture en s'inscrivant sur le site web de COMMposite à l'adresse suivante:

http://commposite.org/index.php/revue/user/register


Un accusé de réception électronique est envoyé en retour aux auteurs.
L'article est soumis à un comité de lecture, qui fait parvenir un rapport d'appréciation aux auteurs dans les cinq (5) semaines suivant la réception du texte. L'auteur, l'auteure, doit apporter les modifications, s'il y a lieu, dans les trois (3) semaines suivant la réception du rapport d'appréciation et faire parvenir la nouvelle version par courrier électronique. Après avoir effectué une dernière révision, le comité de lecture retourne pour approbation la version finale du texte à  l'auteur, l'auteure.
Le contenu des textes retenus n'engage que la responsabilité de leur auteur, auteure.

Format des textes

  1. Les textes soumis à COMMposite doivent être anonymes. Veuillez indiquer vos noms, coordonnées, biographie et toute autre information pouvant vous identifier dans votre profil d'usager sur notre site et/ou dans le formulaire de soumission.


  2. Les articles doivent comporter entre 30 000 et 40 000 caractères, espaces compris (soit approximativement entre 18 et 25 pages, interligne double, Times New Roman en 12 points, avec sauts de lignes entre les paragraphes). Les notes de recherche doivent comporter entre 20 000 et 30 000 caractères, espaces compris (soit approximativement entre 12 et 18 pages). Les notes de lecture doivent compter entre 10 000 et 20 000 caractères, espaces compris (soit approximativement entre 6 et 12 pages).

  3. Joindre un résumé d'environ 150 mots (1000 caractères, espaces compris) ainsi qu'une liste de 5 à 10 descripteurs (mots-clés) identifiant le contenu de l'article.


  4. Présenter le texte de façon structurée en utilisant des titres pour chaque partie ou sous-partie. Si possible, utiliser les fonctionnalités de « feuille de style » pour différencier les intertitres du reste du texte et les niveaux de titres entre eux le cas échéant (titres de parties, de sous-parties, etc.).


  5. Insérer les citations courtes (moins de quatre lignes) dans le texte en utilisant si possible les guillemets français (« »), séparés du texte qu'ils encadrent par des espaces insécables. Les citations longues (quatre lignes et plus) doivent être présentées sans guillemets, en retrait et à simple interligne. Indiquer une omission par trois points placés entre crochets [...].


  6. Afin de respecter une certaine cohérence dans la présentation, COMMposite a choisi de suivre la norme de citation de l'APA.
Une présentation de ces normes est disponible ici :

http://guides.bib.umontreal.ca/disciplines/20-Citer-selon-les-normes-de-l-APA


  7. Dans la mesure du possible, suggérez des ressources électroniques ou autres permettant d'approfondir le sujet de l'article.

Catégories

Lieux

  • Revue COMMposite, http://commposite.org/index.php/revue

Dates

  • mardi 15 novembre 2011

Contacts

  • Sarah Choukah
    courriel : sarah [dot] choukah [at] umontreal [dot] ca

URLS de référence

Source de l'information

  • Sarah Choukah
    courriel : sarah [dot] choukah [at] umontreal [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Convergences des différends », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 08 septembre 2011, http://calenda.org/205157