AccueilLa protection sociale dans l'espace urbain

*  *  *

Publié le jeudi 08 septembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Conformément au souhait formulé par le Comité d’histoire de la sécurité sociale et sur l’avis de son conseil scientifique, un colloque particulier a été réservé dans le programme du cent-trente-septième congrès annuel des sociétés historiques et scientifiques, organisé par le Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) qui aura lieu à Tours du 23 au 28 avril 2012 sur le thème général « Composition(s) urbaine(s) ». À cette fin a été élaborée avec nos représentants auprès du CTHS une problématique pour un thème spécifique: « La protection sociale dans l'espace urbain. Lieux, usagers, métiers. »

Annonce

Argumentaire

L’objectif est de rendre visibles les différents lieux de présence du système de protection sociale dans la ville : Caisses primaires de la SS, caisses d’allocations familiales, dispensaires, PMI, crèches, maisons de retraite ….

Faire une cartographie avec une représentation dynamique des implantations et une mise en relation avec la division sociale de l’espace urbain.

La distribution dans l’espace urbain témoigne-t-elle d’une logique en conformité avec la fonction redistributive des dispositifs de protection sociale qui amènerait à privilégier une implantation auprès des populations les plus démunies, les plus déshéritées ? Ou répond-elle à une stratégie plus administrative en se regroupant autour des services administratifs ?

Le deuxième objectif est de dresser le profil des usagers selon les lieux et leurs fonctions, de mesurer la fréquentation, sa fréquence et de mettre en évidence les pratiques sociales. Cette seconde thématique sera plutôt couverte par une approche microsociale ou une observation participante.

La troisième proposition thématique est de faire une étude des métiers de la protection sociale dans la ville. Donnent-ils à ces organismes un caractère populaire comme la Poste jusqu’aux années 1980 ? Y aurait-il une rupture similaire dans l’administration de l’Etat social et dans les méthodes de recrutement des agents ? Des études pourraient par exemple porter  sur les agents des allocations familiales qui montaient dans les étages des immeubles pour verser à chaque femme le montant des allocations familiales, en espèces. Les réceptionnistes qui ont un rôle important car beaucoup de migrants étrangers sont analphabètes ; le personnel des centres, des dispensaires  et des laboratoires.

Modalités pratiques

INSCRIPTION AU CONGRES

DATE LIMITE D'INSCRIPTION : 1er OCTOBRE 2011

Vous pouvez :

  • soit vous inscrire en ligne sur cths.fr (paiement sécurisé); si vous proposez une communication, vous pourrez la saisir dans le formulaire d'inscription.
  • soit envoyer un courrier portant:
  1. vos nom,
  2. adresse postale,
  3. adresse électronique,
  4. numéro de téléphone,
  5. fonction,
  6. proposition de communication (le cas échéant),
  7. avec un chèque du montant des frais d'inscription à l’ordre de : ASCSHS - Association de soutien aux congrès des sociétés historiques et scientifiques).

En cas d'annulation de la part du congressiste, les frais d'inscription seront remboursés sur appel téléphonique au 01 55 95 89 64 ou message électronique à congres@cths.fr jusqu'à 15 jours avant le congrès.

Les intervenants doivent envoyer leur proposition de communication, titre et résumé de 500 signes (10 lignes), au Conseil scientifique du Comité d’histoire de la Sécurité sociale, Pièce M5063, 14 avenue Duquesne, 75350 PARIS O7 SP qui se prononcera sur leur recevabilité.

Le Comité d’histoire communiquera ensuite leur proposition au Comité des travaux historiques et scientifiques qui enverra un dossier d’inscription à l’ensemble du congrès.            

FRAIS D’INSCRIPTION

  • Intervenant : 30 euros
  • Co-intervenant : 20 euros
  • Auditeur : 70 euros
  • Membres de l’Association des amis du CTHS et des sociétés savantes : 30 euros
  • Accompagnateur (2 au maximum pour une personne): 40 euros
  • Étudiants non salariés (joindre une photocopie de la carte d’étudiant) et chômeurs : gratuit
  • Membres des sociétés savantes de la région Centre : gratuit

LES COMMUNICATIONS

Les intervenants proposeront au maximum deux communications, se rapportant à des thèmes différents.

Le résumé, de 1000 signes (espaces compris) au maximum, devra refléter la structure du projet d’exposé et contenir dans le corps du texte les mots-clés nécessaires.

La commission de sélection du congrès étudie toutes les propositions de communications. L’inscription d’une communication à l’ordre du jour du congrès est soumise à l’approbation du Comité, qui peut écarter toute proposition ne lui paraissant pas convenir, sans avoir à motiver sa décision.

Les communications acceptées par la commission seront visibles sur le site cths.fr, page « programme du congrès », à partir de janvier 2012.

Temps de parole

Pendant les séances de travail du congrès, le temps de parole est fixé à 20 minutes par communication, de manière à laisser place ensuite aux débats.

Équipement des salles

Les salles sont équipées d'un rétroprojecteur et d'un vidéoprojecteur. L'intervenant devra apporter ses fichiers sur une clé USB ou un CD.

Pour tout autre appareil nécessaire, réservez-le impérativement au secrétariat du CTHS, au plus tard un mois avant le congrès : congres@cths.fr ou 01 55 95 89 64.

Lieux

  • Site des Tanneurs (université de Tours François-Rabelais)
    Tours, France

Dates

  • samedi 01 octobre 2011

Mots-clés

  • protection sociale, profil des usagers, division sociale de l'espace urbain, métiers de la protection sociale

Contacts

  • elisabeth de smet
    courriel : elisabeth [dot] desmet [at] sante [dot] gouv [dot] fr
  • SERE Dominique
    courriel : dominique [dot] sere [at] sante [dot] gouv [dot] fr

Source de l'information

  • elisabeth de smet
    courriel : elisabeth [dot] desmet [at] sante [dot] gouv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La protection sociale dans l'espace urbain », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 08 septembre 2011, http://calenda.org/205213