AccueilMéxico en las migraciones internacionales, perspectivas mediterráneas

*  *  *

Publié le mardi 20 septembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Le colloque est co-organisé par le Centre d’études mexicaines et centraméricaines de Mexico (CEMCA), le Laboratoire d’économie et de sociologie du travail (LEST), l'Institut de recherche pour le développement (IRD), la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) d'Aix-en-Provence, via le réseau MIMED (Lieux et territoires des migrations en Méditerranée) XIX-XXIe siècle, qui regroupe des équipes de recherches de quatre UMR (TELEMME, LAMES, IREMAM, IDEMEC), la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, avec le partenariat de l'Université de Provence, du CNRS, et de l’Institut des Amériques (IDA).

Annonce

Colloque International

Argumentaire

México en las migraciones internacionales, perspectivas mediterráneas

Les migrations internationales sont l’un des enjeux fondamentaux, tout à la fois politiques, sociaux, économiques, culturels, du monde contemporain. La circulation accrue des personnes renvoie tant aux formes complexes de globalisation des mondes du travail, aux profondes inégalités de développement au sein desquelles ces mouvements s’inscrivent, qu’aux formes de transnationalisation des familles, des liens, des cultures, que les flux génèrent.

En même temps que les migrations s’accroissent (plus de 200 millions de migrants internationaux dans le monde contemporain) et se diversifient (elles se féminisent, touchent diverses générations, des enfants aux grands--‐parents, concernent toutes les régions de l’oecumène, ...), les sociétés tout à la fois s’enrichissent en devenant plus cosmopolites, et s’interrogent sur la gestión et les implications de ces flux.

En témoignent les nombreuses marques de crispations identitaires observées dans différents espaces d’immigration (en Europe ou aux Etats--‐Unis), les débats sur les fermetures des frontières, l’érection de murs et la restriction des circulations de personnes engagées au prix de nombreuses vies humaines.

En témoignent aussi les enjeux fondamentaux liés au mode de développement des pays d’origine des migrants, et les réflexions sur la construction d’un codéveloppement.

Le Mexique, à l’honneur dans ce colloque, est tout à la fois un très grand pays de départ, de transit, et d’arrivée dans la migration internationale.

A la porte des Etats-Unis, il a vécu, depuis la fixation de sa frontière nord au milieu du XIXe siècle, des vagues d’émigration continuelles, rythmées par les évolutions des conjonctures économiques, politiques ou juridiques des deux côtés de la frontière.

Ces mouvements ont contribué à des processus de transnationalisation puissants, des échanges et des transformations culturelles tant au Mexique qu’aux Etats‐Unis («en Mexamérique»).

L’ampleur de la migration a favorisé l’émergence d’une réflexion précoce sur le lien migration/développement, l’utilisation des remises ayant donné lieu à des programmes publics novateurs de soutien à leur investissement productif.

La militarisation de la frontière, ses modes de contrôle et de contournement, le dynamisme de l’économie formelle et informelle  qu’elle génère, en font un espace emblématique des ruptures et des passages nord/sud.

En même temps, sa position d’interface a converti le Mexique en un espace de transit vers le nord, et d’immigration pour ses voisins du sud (notamment centraméricains).

Nous souhaitons ici partir de ces grands enjeux de société et des nombreuses recherches menées dans les Amériques sur ces thématiques, pour les mettre en perspective avec l’espace méditerranéen.

Construit sur des dynamiques migratoires pluriséculaires, recomposées à l’ère coloniale puis post‐coloniale, le bassin méditerranéen est axe de circulation, voie de passage mais aussi frontière, d’autant plus accrue à l’heure de la construction d’une Europe engagée dans une politique de sécurisation de ses frontières externes.

De part et d’autre de ce qui a aussia à voir avec un Rio Grande euro-africain, se juxtaposent aux flux sud/nord de nouvelles dynamiques des anciens pays d’émigration devenus d’immigration, tant sur la rive nord (Espagne, Grèce) que sur la rive sud (Maghreb connaissant une forte immigration d’Afrique subsaharienne) ou orientale (migrations africaines en Egypte, Israël, Liban).

Les inégalités à différentes échelles, les dynamiques économiques d’interdépendance, les enjeux d’éducation et de formation, les regroupements familiaux comme les séparations, alimentent les circulations des hommes, des femmes, des jeunes.

Les cosmopolitismes se renouvellent, les cultures transnationales se consolident, en même temps que les enjeux identitaires et sécuritaires se font politiquement plus violents, souvent au mépris des droits de l’homme, comme la crise migratoire actuelle issue des révolutions maghrébines de l’hiver dernier nous le rappelle brutalement. Marseille, ville carrefour, porte du sud emblématique de cette rive nord-méditerranéenne, est un lieu signifiant pour discuter ces enjeux migratoires et poursuivre une mise en perspective qui s’inscrit dans le cadre d’une démarche de décloisonnement des aires culturelles et repose sur le pari de la fécondité d’un dialogue transdisciplinaire, au delà même de la sphère académique.

L’accueil de l’événement par l’hôtel de Région et le soutien de la Région PACA à cette initiative permettent à ce colloque scientifique de rencontrer la société civile et politique, et d´initier des discussions portées par l’organisation des tables rondes, mais aussi de dialoguer avec le monde culturel et artistique, grâce aux manifestations musicales, poétiques, et aux expositions qui accompagnent les rencontres scientifiques.

Cette démarche répond à un souci de cohérence thématique autour de la notion de «migration» envisagée sous différents angles et par différents medias; et à un souci d’ouverture de la recherche scientifique à un public plus large par le biais d’expositions et d’écritures poétiques (Ces rencontres entre culture et sciences sociales, tout comme ce dialogue entre Amérique latine et Méditerranée, ont été initiés à Aix en Provence lors du premier colloque « Sud à Sud, Rencontres latino américaines en Méditerranée », en 2006, déjà soutenu par la Région PACA (publiés sous le titre Sud à Sud, dynamiques sociales et spatiales, Amérique latine / Méditerranée, Baby-Collin V., Mercier D. (dir.), 2008, Aix en Provence, Presses de l’Université de Provence, coll. Mondes contemporains, 314 p.)

Dynamique du colloque

Sessions (durée  2h30):

Ces sessions présentent des communications scientifiques en vis à vis sur le Mexique/la Méditerranée, qui sont discutées dans le débat.

Format: Une conférence de 20 minutes; un débat collectif d’une heure avec la salle; une synthèse du commentateur pour conclure.

Tables rondes (durée 2h):

Ces sessions présentent une table ronde de discussion thématique avec des acteurs de la société civile et politique et des chercheurs, la thématique étant ouverte par une conférence d’un chercheur mexicain.

Format : Une conférence de 20 minutes par un chercheur mexicain, suivie d’une table ronde rassemblant chercheurs mexicains et “méditerranéens”, membres de la société civile et politique.

  • Session 1: Vagues  migratoires, perspectives historiques.
  • Session 2: Travail et migration dans la globalisation
  • Session 3: Table ronde Publications récentes
  • Session 4: Cultures transnationales
  • Session 5: Education, savoirs et migrations.
  • Session 6: Table ronde Migrations, développement  et co-développement
  • Session 7: Murs, frontières, traversées
  • Session 8: Table ronde Migrants, droits de l’homme, clandestinités

Programme

LE MEXIQUE DANS LES MIGRATIONS INTERNATIONALES. MISES EN PERSPECTIVE MEDITERRANEENNES

DATES : 17-­‐18-­‐19 OCTOBRE 2011

LIEU : HOTEL DE REGION, MARSEILLE

Un dispositif de traduction Espagnol/Français sera disponible durant toute la durée du colloque.

LUNDI 17 OCTOBRE 2011

8h30 Accueil du colloque–Café

9h Ouverture du colloque avec les institutions partenaires

9h30 Conférence inaugurale Javier Perez Siller, Benemerita Universidad Autónoma de Puebla: La migration des Français au Mexique, une histoire et un regard en construction

10H15-13H

SESSION 1 – VAGUES MIGRATOIRES, PERSPECTIVES HISTORIQUES.

  • Jorge Durand, Universidad de Guadalajara Phases et profils de la migration Mexique / Etats‐Unis
  • Céline Regnard, Aix-­‐Marseille Université,  UMR Telemme, L’émigration vers l’Amérique latine au départ de Marseille dans la seconde moitié du XIXe siècle.

11h-­‐Pause café

Caravane des Suds, « L’autre rive », musique imaginaire du bassin méditerranéen.

  • Mohamed Charef, Université d’Agadir, L’immigration marocaine en France au miroir du Protectorat 1912-­‐1956
  • Karima Dirèche, CNRS, UMR Telemme, L'immigration algérienne en France: pour en finir avec les idées reçues

Modérateur: Stéphane Mourlane, Ecole Française de Rome, UMR Telemme.

Discutant: Yvan Gastaut, Université de Nice, UMR URMIS

Déjeuner libre

15H–17H30

SESSION 2 TRAVAIL ET MIGRATION DANS LA GLOBALISATION

  • Rubén Hernández-­‐León, University of California, los Angeles, L'industrie de la migration
  • Michel Peraldi, CADIS, CNRS/EHESS, Paris, Commerce à la valise et informalité en Méditerranée
  • Delphine Mercier, CEMCA, Déréglementations et nouvelles formes de travail migrant,
  • Jean Papail, IRD, Migrations internationales et investissements productifs au Mexique.

Modératrice : Annie Lamanthe, CNRS-­‐UMR LEST

Discutante: Swanie Potot, CNRS UMR URMIS

Pause café

18-­‐20H

SESSION 3: TABLE RONDE - PUBLICATIONS RECENTES

« La famille transnationale dans tous ses états » (Autrepart, N°57-­‐58, IRD, 2011)

« Vertigo migratorio » (Trace, N°60, CEMCA, 2011)

  • Présentation de Vertigo migratorio : Delphine Prunier, Université Paris VII, CEMCA,
  • Présentation de La famille transnationale dans tous ses états : Elodie Razy, ULG (Liège, Belgique).

Modérateur : Hubert Mazurek, IRD-­‐LPED.

Discutants :

  • Efren Sandoval, CIESAS Monterrey.
  • Kamel Doraï, CNRS-­‐ UMR Migrinter.

Dîner au restaurant avec les intervenants invités du colloque

MARDI 18 OCTOBRE 2011

9h-­‐ Accueil- Café

9h30-­‐12h

SESSION 4 CULTURES TRANSNATIONALES

  • Patricia Arias, Universidad de Guadalajara, Migration et Célébration, Le sens nouveau des fêtes patronales au Mexique
  • Laura Velasco Ortiz, El Colegio de la Frontera Norte Migrations indiennes mexicaines aux Etats-­‐Unis : Ethnicités transnationales

Caravane des Suds, « Champ Rararumi», textes et musiques autour du film d’Alexandre Sauvaire

  • Virginie Baby-­‐Collin, Aix-­‐Marseille Université UMR Telemme, Pratiques festives et recompositions culturelles transnationales ; les Boliviens entre Amériques et Méditerranée.
  • Frédéric Saumade, Aix-­‐Marseille Université, UMR IDEMEC Les jeux d'arènes en Californie, ou les tensions du transnationalisme sur la frontière des Etats-­‐Unis et du Mexique

Modératrice: Naïk Miret, Université de Poitiers, UMR MIGRINTER

Discutante: Françoise Lestage, Université Paris VII, UMR URMIS

Buffet (déjeuner sur place)

14h30-­‐17h

SESSION 5 EDUCATION, SAVOIRS ET MIGRATIONS / EDUCACIÓN, SABERES Y MIGRACIÓN

  • Víctor Zúñiga, Universidad de Monterrey Les enfants que nous partageons (du Mexique vers les États-­‐Unis ; des États-­‐ Unis vers le Mexique)
  • Sylvie Mazzella, CNRS – UMR LAMES, Mobilités et migrations étudiantes Sud-­‐Nord et Sud-­‐Sud en Méditerranée
  • Jean-­‐Baptiste Meyer, IRD-­  UMR LPED, Migrations et circulations des savoirs : le miroir Maroc-­‐Mexique.

Modératrice : Françoise Lorcerie,  CNRS-­‐UMR IREMAM

Discutant : Patrick Perez, Aix-­‐Marseille Université, UMR LAMES

Pause café

17h30-­‐ 19h 30

SESSION 6. Table ronde : MIGRATIONS, DEVELOPPEMENT ET CO-­‐DEVELOPPEMENT / MESA REDONDA : MIGRACIONES, DESARROLLO Y CODESARROLLO

Conférence: Silvia E. Giorguli Saucedo, El Colegio de Mexico, Migrations internationales Mexique / Etats-­‐Unis et développement local : réflexions sur la conjoncture économique et politique actuelle.

Président modérateur: André Quesnel, IRD

Invités:

  • Mohamed Charef, Université d’Agadir
  • Geneviève Cortes, Université de Montpellier, UMR ART-­‐DEV
  • Hervé Domenach, Aix-­‐Marseille Université.
  • Mustapha El Miri, Aix-­‐Marseille Université, UMR LEST
  • Jean Papail, IRD
  • Responsable politique Conseil Régional PACA

Soirée libre

MERCREDI 19 OCTOBRE 2011

9h-­‐accueil café

9h 30 – 12 h

SESSION 7 MURS, FRONTIERES, TRAVERSEES / MUROS, FRONTERAS, CRUCES

  • David Spener, Trinity University, Les passeurs et les barrières à la mobilité humaine imposés par les Etats‐Nations ; Le cas des mexicains et centraméricains vers les Etats-­‐Unis.
  • Cédric Parizot, CNRS-­‐ UMR IREMAM Entrepreneurs du contournement et dispositifs de contrôle « à la frontière ». Le cas d’Israël et des territoires palestiniens occupés.

Caravane des Suds, « Doce campanadas», musique sur le poème d’Hugo Plascencia

  • Nestor Rodriguez, University of Texas, Austin, Morts des migrants à la frontière: dimensions éthiques et humaines d’une stratégie états-­‐unienne.

Modératrice : Geneviève Cortes, Université de Montpellier 3, UMR ART-­‐DEV

Discutante : Marie-­‐Carmen Macias, CEMCA

12h-­‐14h – Cocktail- Buffet

Remise des prix

Gérard Bodinier,Conseil Régional PACA, et Caroline Perrée, CEMCA.

Anthologie de poésie bilingue

Marseille / Mexico

Concours « Nouvelle noire entre Mexico et Marseille »

Livre sur les migrations barcelonnettes

14h30-­‐16h30

SESSION 8 TABLE RONDE : MIGRANTS, DROITS DE L’HOMME, CLANDESTINITES

Conférence : Primitivo Rodríguez, DIF, Le bon, la bête et le truand dans la nouvelle loi migratoire mexicaine

Présidente modératrice :  Béatrice Mésini, CNRS-­‐UMR Telemme

Invités :

  • Lisa Anteby-­‐Yemini, CNRS-­‐UMR IDEMEC
  • Paul Bouffartigue, CNRS-­‐UMR LEST
  • Joël Canapa, Conseiller régional délégué au sport, Vice-­‐président de la commission formation continue et apprentissage
  • Assaf Dahdah, Aix-­‐Marseille Université, UMR Telemme
  • Alain Fourest, président de l’association « Rencontres tziganes »
  • Laurence Pillant, Aix-­‐Marseille Université, UMR Telemme
  • Laetitia Tura, artiste

17h– 18h

Clôture

  • Gérard Bodinier, Conseil Régional PACA
  • Jorge Durand, Université de Guadalajara
  • Mustapha El Miri, Aix-­‐Marseille Université, UMR LEST
  • Victor Zuniga, Universidad de Monterrey

Caravane des Suds, « Passages», forme d’expression musicale, visuelle et poétique

Institutions organisatrices

Le colloque est co‐organisé par le Centre d’Etudes Mexicaines et Centraméricaines de Mexico (CEMCA), le Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail (LEST), l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH) d'Aix-en-Provence, via le réseau MIMED (Lieux et territoires des migrations en Méditerranée 19-21e siècle, qui regroupe des équipes de recherches de quatre UMR-TELEMME, LAMES, IREMAM, IDEMEC), la Région Provence‐Alpes-Côte d'Azur, l'Université de Provence, avec le partenariat du CNRS, de l’Institut des Amériques (IDA), du Ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, du Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, de l’Institut Français. Il s’inscrit au sein d’une quinzaine mexicaine, organisée à Aix‐en-Provence et Marseille du 15 au 30 octobre 2011, qui articule différents événements scientifiques et culturels consacrés au Mexique.

Comité organisateur

  • Delphine Mercier (CEMCA--‐UMIFRE N°16, Mexico)
  • Virginie Baby-Collin (Université de Provence, TELEMMe)
  • Jean Baptiste Meyer, IRD-LPED
  • Jocelyne Martinière - Responsable Colloque LEST‐UMR 6123
  • Laurence Massé – Secrétaire Générale du LEST--‐UMR 6123
  • Marie Carmen Macias – Chercheur CEMCA–UMIFRE N°16
  • Joelle Caramella – Région PACA (communication logistique)
  • Pascale Bonnin Cariou – Région PACA (enseignement supérieur recherche)
  • Carine Navarro – Région PACA (protocole)
  • Amira Khellaf – Université de Provence, Service des relations internationales.
  • Assaf Dahdah – Doctorant Université de Provence, TELEMMe UMR 6570
  • Laurence Pillant – Doctorante Université de Provence – TELEMMe UMR 6570
  • Delphine Prunier – Doctorante Université Paris VII – CEMCA
  • Céline Jacquin – Doctorante Université Paris Est – CEMCA
  • Annabelle Sulmont – Doctorante Université de Paris I Panthéon Sorbonne‐CEMCA

Comité scientifique

  • Delphine Mercier (CEMCA--‐UMIFRE N°16, Mexico)
  • Virginie Baby-Collin (Université de Provence, Telemme, MIMED)
  • Victor Zuñiga (Université de Monterrey)
  • Jorge Durand (Université de Guadalajara)
  • Jean--‐Baptiste Meyer (IRD--‐LPED)
  • Ariel Mendez (Université de la Méditerranée, LEST--‐UMR 6123)
  • Marie Carmen Macias (CEMCA--‐UMIFRE N°16, Mexico)
  • Cédric Parizot (MMSH--‐IREMAM)

Lieux

  • Hotel de Region
    Marseille, France

Dates

  • lundi 17 octobre 2011
  • mardi 18 octobre 2011
  • mercredi 19 octobre 2011

Mots-clés

  • migrations, frontières, travail, globalisation, éducation, développement,

Contacts

  • Delphine Mercier
    courriel : delphine [dot] mercier [at] univmed [dot] fr
  • Annabelle Sulmont
    courriel : annabelle [dot] sulmont [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Olga Saavedra
    courriel : cemca [dot] difusion [at] francia [dot] org [dot] mx

Pour citer cette annonce

« México en las migraciones internacionales, perspectivas mediterráneas », Colloque, Calenda, Publié le mardi 20 septembre 2011, http://calenda.org/205221