AccueilUne mobilisation algérienne : Nanterre et le 17 octobre 1961

Une mobilisation algérienne : Nanterre et le 17 octobre 1961

An anti-war demonstration: Nanterre and 17 October 1961

*  *  *

Publié le mardi 13 septembre 2011 par Karim Hammou

Résumé

Le 17 octobre 1961 se produisait à Paris et dans les communes de banlieue avoisinante un fait exceptionnel dans l’histoire des mobilisations politiques en France. Dans le cadre de la lutte pour l'indépendance, environ 20 000 Algériens et Algériennes défilent dans les rues de la capitale à la nuit tombée pour protester contre le couvre feu mis en place par le préfet de police Maurice Papon le 5 octobre 1961, à l’encontre des seuls « Français musulmans d’Algérie ». La répression policière est d’une violence inédite et cause la mort de plusieurs dizaines d’Algériens. Si l’évènement suscita l’effroi des observateurs et une véritable campagne de protestation dans les jours suivants, il fut cependant rapidement occulté et resta longtemps un point aveugle de l’histoire de France. Ce colloque, organisé par la mairie de Nanterre, l’association Les Oranges, la Société d’histoire de Nanterre, le MRAP, l’Université Paris-Ouest Nanterre la Défense et la Bibliothèque internationale de documentation contemporaine (BDIC), se propose de revenir, à l’occasion du cinquantenaire de la manifestation, sur ces évènements et leurs traces dans la France d’aujourd'hui.

Annonce

UNE MOBILISATION ALGÉRIENNE : NANTERRE ET LE 17 OCTOBRE 1961

Colloque organisé pour la commémoration du cinquantenaire de la répression de la manifestation 

Le 17 octobre 1961 se produisait à Paris et dans les communes de banlieue avoisinante un fait exceptionnel dans l’histoire des mobilisations politiques en France. Dans le cadre de la lutte pour l'indépendance, environ 20 000 Algériens et Algériennes défilent dans les rues de la capitale à la nuit tombée pour protester contre le couvre feu mis en place par le préfet de police Maurice Papon le 5 octobre 1961, à l’encontre des seuls « Français musulmans d’Algérie ». La répression policière est d’une violence inédite et cause la mort de plusieurs dizaines d’Algériens.

Si l’évènement suscita l’effroi des observateurs et une véritable campagne de protestation dans les jours suivants, il fut cependant rapidement occulté et resta longtemps un point aveugle de l’histoire de France.

Ce colloque, organisé par la mairie de Nanterre, l’association Les Oranges, la Société d’histoire de Nanterre, le MRAP, l’Université Paris-Ouest Nanterre la Défense et la Bibliothèque internationale de documentation contemporaine (BDIC), se propose de revenir, à l’occasion du cinquantenaire de la manifestation, sur ces évènements et leurs traces dans la France d’aujourd'hui.

Le nouveau documentaire de Yasmina Adi sera projeté pour l’ouverture du colloque, le vendredi soir, qui permettra de mettre des mots et des images sur les évènements et de lancer un premier débat avec le public.

Le samedi 15 octobre, une première session sera consacrée à l’état de la recherche sur l’évènement 17 octobre. Plusieurs spécialistes interviendront pour décrire la situation des « Français musulmans d’Algérie » en métropole pendant la guerre d'Algérie, l’appareil policier à l’origine de la répression et le rôle du Front de libération nationale (FLN) dans l’organisation de la manifestation.

Le deuxième panel reviendra sur l’émergence tardive d’une mémoire collective, et les acteurs de cette reconnaissance. Longtemps confiné à une mémoire militante d’extrême-gauche, le souvenir de la répression du 17 octobre a connu un renouveau depuis les années 1990, et bénéficie aujourd'hui d’une reconnaissance institutionnelle croissante. Les acteurs de ce combat et des chercheurs reviendront sur ce processus.

Enfin, une dernière partie sera composée de témoignages, dont celui Monique Hervo qui partageait alors le quotidien des habitants des bidonvilles de Nanterre. Ceux-ci abritaient une très importante population algérienne qui prit part à la manifestation.   

Les intervenants :

Première partie, « Contexte : l’Automne 1961 en région parisienne »

Animée par Sylvie Thénault, chargée de recherches au CNRS

  • Emmanuel Blanchard, maître de conférences à l'UVSQ et chercheur au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP), auteur d’une thèse intitulée « Encadrer des citoyens diminués. La police des Algériens en région parisienne, 1944-1962. », Université de Dijon, 2008.
  • Neil macMaster, maître de conférences honoraire à l'Ecole d'études politiques, sociales et internationales de l'université d'East Anglia (Royaume-Uni), co-auteur de Paris 1961, les Algériens, la terreur d’Etat et la mémoire, Tallandier, 2008.
  • Daho Djerbal, maître de conférences à l’université d’Alger-Bouzareah, directeur de la revue Naqd.

Deuxième partie, « Les mémoires du 17 octobre 1961, du local au national »

Animée par M’Hamed Kaki, président de l’association Les Oranges

  • Medhi Lallaoui, co-réalisateur du Silence du fleuve, 1991 et de Un siècle d’immigration en France, 1997, président de l’association Au nom de la mémoire.
  • Mohamed Harbi, historien, auteur de FLN, mirage et réalité, Jeune Afrique, 1980 (sous-réserve).
  • Victor Collet, doctorant à l’Université Paris-Ouest Nanterre la Défense. Thèse en cours : « Mémoire de l'immigration et luttes immigrées à Nanterre. Contribution à l'analyse des redéfinitions de l'espace militant (1935-2010) ».
  • Jean-Luc Einaudi, auteur de La Bataille de Paris, 17 octobre 1961, Seuil, 1991 ; Octobre 1961, Seuil, 2001 et Scènes de la guerre d’Algérie en France, Automne 1961, Cherche Midi, 2009.

Troisième partie, « Témoins et acteurs à Nanterre »

Animée par Marie-Claude Blanc-Chaléard, professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris-Ouest Nanterre la Défense

  • témoignage de Monique Hervo, établie au bidonville de la Folie à Nanterre entre 1959 et 1971.
  • témoignage de Nicole Rein, avocate de plusieurs membres du FLN à l’époque de la guerre d’indépendance algérienne.
  • projection du film Octobre à Paris, de Jacques Panijel, 1961, 70 minutes. 

Un espace sera dédié au recueil de témoignages des manifestants ou témoins qui souhaiteraient laisser une trace. Ces archives audiovisuelles seront déposées à la BDIC et à la Société d’histoire de Nanterre.

Contact : colloque17octobre-mairieNanterre@hotmail.fr

Le colloque se tiendra à la Maison de la Musique de Nanterre, les 14 et 15 octobre 2011

Maison de la musique: 8, rue des Anciennes mairies, 92000 Nanterre (à 2 minutes du RER A Nanterre-Ville)

Lieux

  • 8, rue des anciennes Mairies
    Nanterre, France

Dates

  • vendredi 14 octobre 2011
  • samedi 15 octobre 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • immigration algérienne, guerre d'Algérie, mobilisation

Contacts

  • Muriel Cohen
    courriel : murielcohen_c [at] hotmail [dot] com
  • Muriel Cohen
    courriel : murielcohen_c [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Muriel Cohen
    courriel : murielcohen_c [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Une mobilisation algérienne : Nanterre et le 17 octobre 1961 », Colloque, Calenda, Publié le mardi 13 septembre 2011, http://calenda.org/205236