AccueilFigures ethnoculturelles de la justice / Figures de la justice ethnoculturelle

Figures ethnoculturelles de la justice / Figures de la justice ethnoculturelle

La contribution des savoirs locaux (endogènes) à la pensée éthique, politique et juridique contemporaine

*  *  *

Publié le mardi 13 septembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Ces deuxièmes journées d’études s’inscrivent dans le cadre d’un projet de coopération scientifique interuniversitaire qui s'intéresse aux savoirs locaux et endogènes en tant qu’ils mettent en question certaines conceptions ou certains concepts établis dans la pensée éthique, juridique et politique contemporaine, ou en tant qu’ils l’enrichissent en faisant émerger d’autres compréhensions qui modifient ou étendent ces conceptions ou concepts. Plus spécifiquement, il s’agira, dans le cadre de ces deuxièmes journées d’études, d’analyser les contributions locales à la compréhension et à l’exercice de la justice dans les sphères sociales, politiques et juridiques

Annonce

Deuxièmes journées d’études sur la contribution des savoirs locaux (endogènes) à la pensée éthique, politique et juridique contemporaine

Du 29 novembre au 1er décembre 2011

Université du Burundi

Bujumbura, Burundi

Organisées par

  • L'Université du Burundi (Burundi)
  • L'Université du Québec à Rimouski (Canada)
  • L'Université catholique d'Afrique centrale (Cameroun)
  • L’Université de Kinshasa (RDC)

Avec le soutien de l'Agence universitaire de la francophonie

Appel à contribution 

Figures ethnoculturelles de la justice / Figures de la justice ethnoculturelle

Argumentaire

Le thème de la justice est sans doute l’un des plus féconds au regard de la question de la contribution des savoirs locaux à la pensée éthique, politique et juridique contemporaine. Il l’est, d’une part, si on considère la diversité des manières de dire la justice sur le plan pénal, sur celui de la médiation et de la réconciliation entre des parties en litige, sur la réhabilitation des délinquants, la réparation des préjudices, la restauration de l’ordre et du tissu social qui ont donné lieu à de nouvelles formes dans l’exercice contemporain de la justice : justice transitionnelle, commissions de vérité et de réconciliation, justice juvénile ou communautaire, médiation conjugale, médiation entre victimes et criminels, etc. Ce sont des figures ethnoculturelles de la justice.

D’autre part, la prise en compte de la diversité ethnique et des droits des minorités dans le droit et dans les institutions politiques, à travers notamment les politiques de quotas ethniques dans la représentation politique et une certaine « discrimination positive » dans la répartition des biens économiques, sociaux et politiques, constitue un autre domaine de la diversité des savoirs locaux dans l’exercice et l’application de la justice sociale et politique. Il s’agit de figures de la justice ethnoculturelle.

Ces deuxièmes journées d’études s’inscrivent dans le cadre d’un projet de coopération scientifique interuniversitaire qui s'intéresse aux savoirs locaux et endogènes en tant qu’ils mettent en question certaines conceptions ou certains concepts établis dans la pensée éthique, juridique et politique contemporaine, ou en tant qu’ils l’enrichissent en faisant émerger d’autres compréhensions qui modifient ou étendent ces conceptions ou concepts. L’expression « savoirs locaux » fait référence à des savoirs, autant théoriques, symboliques que pratiques, issus de stratégies d’adaptation des populations aux situations et aux problèmes rencontrés qui ont réussi. Il s’agit de savoirs non scientifiques, c’est-à-dire non systématiques et objectifs, dont la valeur repose sur le fait qu’ils ont permis de résoudre des problèmes pratiques. L’objectif est donc d’interroger la place des savoirs locaux immatériels et symboliques, dans une perspective à la fois descriptive et analytique, mais aussi normative. Plus spécifiquement, il s’agira, dans le cadre de ces deuxièmes journées d’études, d’analyser les contributions locales à la compréhension et à l’exercice de la justice dans les sphères sociales, politiques et juridiques selon trois axes :

  1. Questions théoriques
  2. Analyses et études de cas
  3. Bilan et évaluation de cas  

Modalités de participation

Ces journées d'études sont ouvertes à toutes les disciplines des sciences humaines et à la participation des chercheurs de différentes catégories (jeunes chercheurs et chercheurs seniors).

Les propositions de communication (environ 300 mots) doivent être envoyées,

au plus tard le 20 septembre 2011,

aux deux adresses suivantes:

Les auteurs des propositions retenues en seront informés le 30 septembre 2011.  

Pour tout renseignement complémentaire, s'adresser à l'un des organisateurs (adresses email ci-dessus).

Lieux

  • Université du Burundi
    Bujumbura, Burundi

Dates

  • mardi 20 septembre 2011

Mots-clés

  • savoirs locaux, justice ethnoculturelle, justice réparatrice, justice transitionnelle, représentation politique

Contacts

  • Ernest-Marie Mbonda
    courriel : mbondaer [at] yahoo [dot] com
  • Dany Rondeau
    courriel : dany_rondeau [at] uqar [dot] ca

Source de l'information

  • Dany Rondeau
    courriel : dany_rondeau [at] uqar [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Figures ethnoculturelles de la justice / Figures de la justice ethnoculturelle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 septembre 2011, http://calenda.org/205253