AccueilConnoisseurship. L’ œil, la raison et l’instrument

Connoisseurship. L’ œil, la raison et l’instrument

Rencontres internationales de l'École du Louvre

*  *  *

Publié le mercredi 21 septembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Les 20, 21 et 22 octobre 2011, l'École du Louvre organise de nouvelles rencontres internationales en partenariat avec la Fondation Gulbenkian (Lisbonne) : « Connoisseurship. L'œil, la raison et l'instrument. » Trois jours de communications pour s'interroger et débattre sur la part qui, dans le jugement d'attribution ou d'expertise, mais aussi plus largement dans le discours sur l'œuvre d'art, revient à l'œil. Comment l'œil, sa mémoire, ses intuitions, sa culture, prennent-ils place par rapport aux connaissances acquises d'une manière plus académique, par le truchement des disciplines historiques ou scientifiques ?

Annonce

Argumentaire

Les 20, 21 et 22 octobre 2011, l'École du Louvre organise de nouvelles rencontres internationales en partenariat avec la Fondation Gulbenkian (Lisbonne) : Connoisseurship. L'œil, la raison et l'instrument.  Trois jours de communications pour s'interroger et débattre sur la part qui, dans le jugement d'attribution ou d'expertise, mais aussi plus largement dans le discours sur l'œuvre d'art, revient à l'œil. Comment l'œil, sa mémoire, ses intuitions, sa culture, prennent-ils place par rapport aux connaissances acquises d'une manière plus académique, par le truchement des disciplines historiques ou scientifiques ?     Le connoisseurship se donne dès le XVIIe siècle comme une pratique de l'expertise qui se définit elle-même comme un art, au sens de mise en œuvre concrète de règles, ou comme une science, certes expérimentale mais dotée d'un appareil cognitif complet.   Au XXe siècle, une nouvelle capacité est définie, une "intelligence immergée dans une pratique", la métis, qui met en œuvre "le flair, la sagacité, la précision, la souplesse d'esprit, la feinte, la débrouillardise, l'attention vigilante, le sens de l'opportunité, des habiletés diverses, une expérience longuement acquise". Ainsi Detienne et Vernant, tout comme Michel de Certeau, caractérisent-ils ce savoir ineffable qui cerne l'œuvre d'art et met en place des procédures d'investigations conduisant au jugement. Le colloque se donne comme objet d'étude cette approche de l'œuvre assez éloignée des pratiques universitaires et des constructions herméneutiques, et se déploiera en trois parties : les institutions et pratiques du connoisseuship seront envisagées, avec des études de cas et de réseaux, avant que ne soient étudiées ses méthodes et paradigmes, pour finir sur un éclairage fourni par les sciences cognitives contemporaines.     Les Rencontres se dérouleront à l'Ecole du Louvre, le jeudi 20 octobre après-midi, les vendredi 21 et samedi 22 octobre 2011. Les Rencontres seront précédés d'un forum des jeunes chercheurs (jeudi 20 octobre au matin), organisé en partenariat avec l'Institut national d'histoire de l'art (INHA).

PROGRAMME

20 octobre 2001

MATIN (AMPHITHÉÂTRE MICHEL-ANGE)

FORUM DES JEUNES CHERCHEURS, ORGANISÉ AVEC L’INSTITUT NATIONAL D’HISTOIRE DE L’ART

9H00: PRÉSIDENTE DE SÉANCE: Chantal Georgel,conservatrice en chef du patrimoine, conseiller scientifique à l’INHA

  • De l’influence de la recherche documentaire en matière de connoisseurship : le cas des deux « Giovanni di Francesco » dans la Florence du milieu du Quattrocento, Neville Rowley, docteur, université de Paris 4-Sorbonne
  • Du Couronnement de la Vierge d’Enguerrand Quarton au Peintre de la Pietà d’Avignon : enjeux et méthode de l’attribution chez Charles Sterling, Marie Tchernia-Blanchard, doctorante, université de Nancy 2 et Ecole du Louvre
  • L’œil à l’épreuve des documents. La difficile redécouverte de la Mise au tombeau (Londres, National Gallery) et ses spéculations méthodologiques, Valentina Hristova, doctorante, université de Grenoble 2-Pierre-Mendès-France
  • Découvertes « archéologiques » : une nouvelle quadreria dans la péninsule
    Raffaella Fontanarossa, historienne de l’art, professeur « a contratto » de muséologie, università di Roma 2 Tor Vergata
  • L’œil au service du connoisseurship : la genèse du premier catalogue raisonné de l’œuvre de Rembrandt dans la première moitié du XVIIIe siècle, Aude Prigot, doctorante, université de Provence Aix-Marseille 1
  • À la croisée des regards. Zanetti et Mariette ou la genèse d’une amitié professionnelle
    Valentine Toutain-Quittelier, doctorante, université de Paris 4-Sorbonne
  • Corrège ou Parmesan ? Réflexions autour d’une erreur d’attribution commise par Pierre-Jean Mariette, Valérie Kobi, doctorante, université de Neuchâtel
  • À propos de Louis-Rolland Trinquesse (1746-1800) : questions pour un catalogue raisonné, Clara Dudézert, doctorante, université de Lille 3-Charles-de-Gaulle,
  • « Curieux idolâtres et acheteurs de statues ». Le marché de la sculpture sous la Révolution et l’Empire à Paris, Cécilie Champy, conservatrice du patrimoine chargée des sculptures, musée du Petit palais, Paris

APRÈS-MIDI (AMPHITHÉÂTRE MICHEL-ANGE)

14H30: Ouverture du colloque, Philippe Durey, conservateur général du patrimoine, directeur de l’Ecole du Louvre, Nuno Vassalo e Silva, directeur adjoint du musée Calouste Gulbenkian, Lisbonne

INSTITUTIONS ET PRATIQUES DU CONNOISSEURSHIP. ÉTUDES DE CAS ET DE RÉSEAUX (1)

PRÉSIDENT DE SÉANCE: Patrick Michel, professeur, université de Lille 3-Charles-de-Gaulle

  • Sir Joshua Reynolds expose sa collection : le catalogue de la « Ralph’s Exhibition » (avril 1791) Jan Blanc, professeur, université de Genève
  • L’exposition du Musée rétrospectif organisée par l’Union centrale des Beaux-arts appliqués à l’industrie au palais de l’Industrie en 1865, Olivier Gabet, conservateur du patrimoine, chargé des arts décoratifs, Agence France-museums/Louvre-Abou Dabi
  • Mascarades de désintéressement : connoisseurship et les instruments de la salle des ventes, Christian Huemer, managing editor, project for study of collecting and provenance, the getty research institute, Los Angeles
  • The Vibrant Eye of William Randolph Hearst, Mary L. Levkoff, curator and department head, sculpture and decorative arts, National gallery of art, Washington

21 octobre 2011, école du louvre

Matin (amphithéâtre Michel-Ange)

Institutions et pratiques du connoisseurship: études de cas et de réseaux (2)

9H30: Président de séance: Pierre Rosenberg, de l’académie française, président-directeur honoraire du musée du Louvre

  • Dessin et connoisseurship : problèmes spécifiques, Louis-Antoine Prat, chargé de mission, département des arts graphiques, musée du Louvre
  • L’usage et la réception du dessin chez Jean de Jullienne, Isabelle Tillerot, maître-assistante, université de Lausanne
  • Le manuscrit de l’Akbarnama conservé au Victoria and Albert Museum, Susan Stronge, senior curator, asian department, Victoria and Albert Museum, Londres
  • A Taste for the Peculiar : Excellence and Aberration in 18th Century Japanese Painting, James T. Ulak, senior curator of japanese art, Freer gallery of art and the Arthur M. Sackler gallery, Smithsonian institution, Washington
  • Curieux et antiquaires (XVIe siècle), médecins et Jésuites (XVIIIe siècle) : les tribulations du connoisseurship numismatique, François de Callataÿ, directeur d’études, école pratique des hautes études, paris, responsable des collections patrimoniales, bibliothèque royale, Bruxelles

Après-midi (amphithéâtre Michel-Ange)

Méthodes et paradigmes: la réflexion théorique sur les connoisseurship jusqu’à nos jours (1)

14H30: Président de séance Pascal Griener, professeur, université de Neuchâtel

  • Il conoscitore di maioliche in Italia dal XIX secolo ad oggi, Esempi di collezionismo tra pubblico e privato nelle terre di Pesaro ed Urbino, Claudio Paolinelli, professeur, università degli studi di Urbino « Carlo Bo »
  • « Kunstforschers », Connoisseurs and the attribution of Michelangelo’s drawings. Language, traditions, institutions (1836-1953), Golo Maurer, professeur, université de Vienne
  • A Corpus of Rembrandt paintings as a test case for connoisseurship, Gary Schwartz, historien de l’art
  • La connaissance d’un artiste méconnu : les catalogues raisonnés de l’œuvre gravé de Rembrandt, 1751-1821, Christian Rümelin, conservateur en chef, cabinet d’arts graphiques, musée d’art et d’histoire, Genève

22 octobre 2011, école du louvre

Matin (amphithéâtre Michel-Ange)

Méthodes et paradigmes: la réflexion théorique sur les connoisseurship jusqu’à nos jours (2)

9H30: Président de séance: Nuno Vassalo e Silva, directeur adjoint du musée Calouste Gulbenkian, Lisbonne

  • The Limits of Connoisseurship. A consideration of Roman Baroque Silver, Jennifer Montagu, honorary fellow of the warburg institute, University of London,
  • à la recherche des boîtes en or du XVIIIe siècle : les fabricants parisiens et les imitations suisses et allemandes, Lorenz Seelig, conservateur en chef honoraire, Bayerisches Nationalmuseum, Munich
  • Les grands instruments à archet et leur expertise, Claude Lebet, maître-luthier
  • De la « Kunstkammer » au musée : les ivoires africains de l’époque des Grandes Découvertes (XVIe-XVIIe siècles) et leur étude, Jean-Michel Massing, professeur, fellow of King’s College, university of Cambridge
  • Jean de Bologne après Jean de Bologne. Un cas de connoisseurship des copies baroques, d’après les petits bronzes du XVIe siècle, Dimitrios Zikos, historien de l’art, musée du Bargello, Florence

Après-midi (amphithéâtre Michel-Ange)

Le connoisseurship à la lumière des sciences cognitives contemporaines

14H30: Président de séance: Jean-Pierre Changeux, membre de l’institut, professeur honoraire au collège de France et à l’institut Pasteur, Paris

  • Le dialogue entre l’art et les sciences cognitives : la leçon du XIXe siècle, Pascal Griener, professeur, université de Neuchâtel
  • Le regard, Alain Berthoz, membre de l’institut, professeur honoraire au collège de France, Paris
  • L’ombre dans le tableau, Philippe Walter, directeur de recherche, CNRS, co-directeur du laboratoire, du centre de recherche et de restauration des musées de France
  • Physiologie autobiographique du collectionneur, Jean-Pierre Changeux,
    membre de l’institut, professeur honoraire au collège de France et à l’institut Pasteur, Paris.

Lieux

  • Ecole du Louvre (Palais du Louvre, Aile de Flore, Porte Jaujard)
    Paris, France

Dates

  • jeudi 20 octobre 2011
  • vendredi 21 octobre 2011
  • samedi 22 octobre 2011

Mots-clés

  • connoisseurship, oeil, expertise, historiens de l'art

Contacts

  • Françoise Blanc
    courriel : francoise [dot] blanc [at] ecoledulouvre [dot] fr

Source de l'information

  • Françoise Blanc
    courriel : francoise [dot] blanc [at] ecoledulouvre [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Connoisseurship. L’ œil, la raison et l’instrument », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 21 septembre 2011, http://calenda.org/205342