AccueilL'ennemi en regard(s)

L'ennemi en regard(s)

The enemy in the gaze

Constructions et recompositions dans les discours historico-littéraires en Europe, du XVIIIe au XXIe siècle

Constructions and recompositions in historico-literary discourse in Europe, from the 18th-21st century

*  *  *

Publié le mercredi 05 octobre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Ce colloque propose une approche interdisciplinaire de la généalogie et des fonctions des images de l'ennemi en Europe du XVIIIe au XXIe siècle ; on s'interrogera à partir de textes historiques et littéraires sur les modes de construction et de recomposition, la circulation et l'instrumentalisation de ces images et des notions corrélées (guerre civile, barbare, etc.). La perspective est centrée sur la France, l'Allemagne et la Russie, en trois temps forts : la seconde moitié du « long XVIIIe siècle », la période charnière 1870-1918 et l'âge des totalitarismes.

Annonce

Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Centre de Recherches Pluridisciplinaires Multilingues (CRPM – EA 4418), Colloque international interdisciplinaire :

L’ENNEMI EN REGARD(S), Constructions et recompositions dans les discours historico-littéraires en Europe, du 18e au 21e siècles

Les 24 et 25 novembre 2011, Salle des Conférences, Bâtiment B

Comité scientifique

  • Annette BECKER, Professeur à Paris Ouest Nanterre (Histoire contemporaine),
  • Karen HADDAD-WOTLING, Professeur à Paris Ouest Nanterre (Littérature comparée),
  • Marie-Claire HOOCK-DEMARLE, Professeur émérite à Paris VII (Etudes germaniques),
  • Vera MILTCHINA, Professeur (Institut de hautes études en sciences humaines de l'Université russe en sciences humaines, Moscou),
  • Alain MONTANDON, Professeur émérite à Clermont-Ferrand (Littérature comparée),
  • Marie-Pierre REY, Professeur à Paris I (Histoire contemporaine, Russie),
  • Alexandre STROEV, Professeur à Paris III (Littérature comparée)

Présentation

Après la chute du mur de Berlin, certains commentateurs ont annoncé que la fin de la guerre froide et de l’opposition entre « systèmes ennemis » laissait espérer une période de paix globale. Vingt ans après, force est de constater que la construction des images de l’ennemi – ennemi public, ennemi héréditaire, ennemi naturel, ennemi de classe, ennemi de l’intérieur – figure encore et toujours dans l’ « outillage mental » sous la forme du couple ami/ennemi qui permet de « penser » la coexistence des diversités humaines. Quant au processus de diabolisation de l’Ennemi qui, depuis un siècle environ, caractérise les grands conflits internationaux, il n’a rien perdu de sa force mobilisatrice.

Ce colloque propose une approche interdisciplinaire de la généalogie et des fonctions des images de l’ennemi en Europe du 18e au 21e siècle ; l’objectif est de s’interroger, à partir de textes historiques et littéraires, sur les modes de construction et de recomposition, la circulation et l’instrumentalisation de ces images et des notions corrélées (guerre civile, conspiration, propagande, croisade, barbare, rival, etc.). L’ennemi, en effet, « ne va pas de soi ».

On abordera ainsi les variations des stratégies identitaires qui président à la construction des images et des stéréotypes de l’ennemi. Face aux évolutions historiques et sociales, les groupes élaborent de nouvelles images et de nouveaux référents dans le processus créateur de « l’invention de la tradition » (E. Hobsbawm) et du « bricolage » entre répétition et création (C. Lévi-Strauss). L’ « ennemi » met à jour les clivages internes au sein de chaque culture (M. Jeismann). Par ailleurs, émetteurs et récepteurs d’images et de représentations n’évoluent pas dans un espace vide, ce qui suppose la prise en compte des médiateurs et des réseaux. Le travail sur les mots, les discours joue un rôle essentiel : les « agents mobilisateurs » trouvent les « mots recruteurs », la rhétorique qui exalte ou dévalorise, et ce faisant, assure la mobilisation de la communauté.

La perspective du colloque est centrée sur la France, la Russie et l’Allemagne ; trois temps forts sont envisagés :

  • 1er moment : la deuxième moitié du « long 18e siècle » jusqu’aux guerres de libération contre Napoléon, qui constituent un temps fort dans le processus de « construction identitaire » amorcé en Russie et en Allemagne ; il se décline en « variantes nationales » de l’acculturation à la modernité (L. Dumont).
  • 2e moment : la période charnière 1870-1918 où pour les Français, l’Allemagne des doux rêveurs peinte par Mme de Staël se transforme en ennemi héréditaire. Dans ce rôle, le « Prussien », figure de la force opposée au droit, remplace désormais l’Anglais. Un rapprochement s’esquisse puis se concrétise avec la Russie.
  • 3e moment : l’âge des « totalitarismes » qui voit l’élargissement du concept (l’ennemi du genre humain, la guerre des « systèmes ennemis ») et des images de l’ennemi (le Bolchévique au couteau entre les dents, le slawisches Untermenschentum, la « féminisation de l’ennemi », etc.)

Programme

Jeudi 24 novembre 2011

9h30 : Ouverture du colloque par Madame Bernadette MADEUF, Présidente de l’Université Paris Ouest

  • 9h45 : Sergueï SAKHNO (Université Paris Ouest)
    L'image de l'ennemi à travers les termes de différentes langues (données de sémantique historique)
  • 10h15 : Vladislav RJEOUTSKI (Université de Bristol)
    Le précepteur français en Russie : construction de l’image de l’ennemi (18e- 19e siècles)
  • 10h45 : Alexandre STROEV (Université de Paris III)
    L'ennemi de mon ennemi est mon ami : les visées russes sur Bonaparte en 1797-1798

Pause

  • 11h30 : Marie-Claire HOOCK-DEMARLE (Université de Paris VII)
    De l'Allemagne de Germaine de Staël ou l'art d'« impatroniser » l'ennemi en France
  • 12h : Pascale COHEN-AVENEL (Université Paris Ouest)
    Ecraser l’Ennemi pour sauver l’Humanité : la Querelle des Germains et des Romains à la veille des guerres de libération en Allemagne

12h30 : Table ronde

Déjeuner

  • 14h15 : Véra MILTCHINA (Institut de hautes études en sciences humaines de l'Université russe en sciences humaines, Moscou)
    Image de l'ennemi comme moyen de parvenir: le cas de l'espion Baquié
  • 14h45 : Alexandre TCHOUDINOV (Institut d'histoire universelle, Académie des sciences de Russie, Moscou)
    L'Image de Napoléon dans la culture populaire de la Russie au XIXe siècle
  • 15h15 : Marie-Pierre REY (Université Paris I)
    L’image de l’ennemi dans la campagne de 1812, étude croisée France-Russie

Pause

  • 16h : Brigitte KRULIC (Université Paris Ouest)
    Nos ancêtres les Ennemis : Gaulois, Romains, Francs et Germains
  • 16h30 : Marie-France DAVID de PALACIO (Université de Brest)
    « Les Reptiles » : le fantasme de l’espion allemand dans le roman français entre 1870 et 1918

17h : Table ronde

Vendredi 25 novembre

  • 9h30 : Charles BRION (Université de La Rochelle)
    L'inimitié franco-allemande : galerie des stéréotypes et espérances de dépassement dans quelques oeuvres traitant de la première guerre mondiale.
  • 10h : Anne KWASCHIK (Frankreichzentrum, Freie Universität, Berlin)
    (Des)apprendre de l’autre? Les références étrangères des universitaires, France-Allemagne
  • 10h30 : Alain MONTANDON (Université de Clermont-Ferrand)
    La « fabrique de l'ennemi » chez Barrès et Vercors

Pause

  • 11h15 : Claire ASLANGUL (Université Paris IV-Sorbonne)
    L’image de l’Allemand dans la littérature « populaire » et la propagande pendant la période de la collaboration en France

11h45 : Table ronde

Déjeuner

  • 14h : Katja SCHUBERT (Université Paris Ouest)
    L'ennemi et la fureur poétique: Sarah Kofman et Ingeborg Bachmann
  • 14h30 : Laurence GUILLON (Université Paris Ouest)
    Les figures multiples de l’ « ennemi » dans les discours juifs de RFA et de RDA

Pause

  • 15h15 : Bernd ZIELINSKI (Université Paris Ouest)
    L'image de l'ennemi : enjeu central de la concurrence des systèmes entre RFA et RDA
  • 15h45 : Anna AKIMOVA-LOUYEST (Université Paris Ouest)
    L'image de l'ennemi dans la Russie au XXIe siècle (littérature et cinéma)

16h15 : Table ronde et clôture du colloque

Lieux

  • 200 avenue de la République (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, salle des conférences, Bâtiment B)
    Nanterre, France

Dates

  • jeudi 24 novembre 2011
  • vendredi 25 novembre 2011

Mots-clés

  • images et stéréotypes de l'ennemi, construction et stratégie identitaires, approches comparatistes interdisciplinaires

Contacts

  • Brigitte Krulic
    courriel : krulicbrigitte [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Brigitte Krulic
    courriel : krulicbrigitte [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'ennemi en regard(s) », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 05 octobre 2011, http://calenda.org/205465