AccueilLes écologies politiques aujourd’hui en Amérique Latine

Les écologies politiques aujourd’hui en Amérique Latine

Political Ecologies Today in Latin America

Revue Écologie & politique

Journal Écologie & politique

*  *  *

Publié le vendredi 14 octobre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Après les numéros spéciaux consacrés aux « écologies politiques aujourd’hui » en France (1), en Amérique du Nord (2) et en Afrique (3), la revue Écologie & Politique poursuit sa série sur les écologies politiques à travers le monde. Le prochain numéro portera sur l’Amérique Latine. Date limite de soumission des résumés : 16 décembre 2011. Date limite de soumission des articles : 16 mars 2012. Écologie & Politique : http://www.ecologie-et-politique.info/

Annonce

« Les écologies politiques aujourd’hui. 4. Amérique Latine »

Coordinateurs : Denis Chartier (maître de conférence - Université d’Orléans) et Michaël Lowy (Directeur de recherche émérite au CNRS).

Argumentaire

Près de 40 années après la conférence de Stockholm sur l’environnement humain, le discours environnemental semble s’imposer dans l’action politique sans réussir à transformer les trajectoires de développement des sociétés contemporaines. Le capitalisme global poursuit son développement historique, malgré l’accumulation des preuves de la dimension destructive de cette expansion et en dépit de la diversité des expériences à travers le globe qui montrent l’importance d’intégrer socialement la question écologique.

Après les résultats pour le moins mitigés des dernières conférences internationales en matière de réchauffement climatique ou de biodiversité, qui dénotent encore une fois l’incapacité du système politique et économique globalisé à amorcer une refondation en profondeur, les réflexions et les engagements au croisement de l’écologie et du politique sont plus que jamais interpellés pour répondre aux enjeux présents et à venir.

Afin de participer à la réflexion liée à ces enjeux, la revue Écologie & Politique a entrepris une série de dossiers sur les écologies politiques aujourd’hui dans le monde.

La série de dossiers vise à proposer un panorama international des différents domaines de ce qu’on peut appeler les écologies politiques, en portant une attention particulière aux spécificités locales, nationales, régionales ou continentales.

L’objectif est de contribuer au rapprochement et au dialogue de ces différentes écologies politiques, afin de défricher, à travers ces échanges, les lignes de force et les perspectives futures d’une véritable politique de l’anthropocène.

Pour ce faire, la série de dossiers s’intéresse notamment aux questions suivantes :

  • Quelles sont les spécificités des trajectoires locales, nationales, régionales ou continentales dans le champ multiforme de l’écologie politique ? Quelles ont été les relations entre ces trajectoires et les autres expériences historiques ?
  • Quels sont, à ces échelles, les courants ou les écoles de pensée qui ont participé au développement d’une réflexion associant écologie et politique ? La dénomination générique d’« écologie politique » a-t-elle un sens dans ces différents contextes ?
  • Quels ont été les liens entre ces champs de réflexion et l’engagement public, au sens large d’un investissement depuis l’action directe jusqu’à l’action politique institutionnelle en passant par l’engagement artistique, culturel, social, etc. ?
  • Quels bilans tirer des quarante dernières années de productions scientifiques, d’expérimentations et d’actions dans les différents domaines de l’écologie politique ?
  • Quels sont les perspectives et les horizons de pensée et d’action de ces écologies politiques ? Quelles réponses apportent-elles à la crise contemporaine ?

La série de dossiers sera organisée par continents, mais les propositions d’articles peuvent traiter indifféremment de tout type d’ensemble régional, dans la mesure où ils couvrent les questions énoncées ci-dessus sur l’état de la recherche des écologies politiques et sur les potentialités futures. De la même manière, différents champs de recherche, d’engagement ou d’alternatives peuvent être abordés en gardant la perspective d’ouverture proposée ici.

Modalités de soumission

Les articles pourront être rédigés en français, en anglais, en portugais ou en espagnol et seront traduits en français par la revue.

Les articles ne devront pas dépasser 35 000 signes (espaces et bibliographie compris).

Les recommandations aux auteurs sont consultables sur :

http://www.ecologie-et-politique.info/?Recommandations-aux-auteurs/

Pour le numéro 45 (parution en octobre 2012), consacré à l’Amérique Latine, les dates limites de soumission sont les suivantes :

  • Résumés : 16 décembre 2011.

  • Articles : 16 mars 2012.

Les résumés et les articles doivent être envoyés à redaction@ecologie-et-politique.info

The articles can be written in French, English, Portuguese or Spanish, and will be translated into French by the journal editors.

Articles should be no more than 35 000 characters (or 5000 words) in length, including spaces and bibliography.

The guidelines for authors can be downloaded here:

http://www.ecologie-et-politique.info/?Recommandations-aux-auteurs/

  • Deadline for abstract: December 16, 2011.

  • Deadline for manuscript submissions: March 16, 2012.

Abstracts and manuscripts must be sent to redaction@ecologie-et-politique.info

Os artigos poderão ser redigidos em francês, espanhol, português ou ingles e serão vertidos em língua francesa pela revista.

Os artigos não poderão exceder 35 000 signos (incluídos espaços e bibliografia).

As orientações aos autores podem ser consultadas em:

http://www.ecologie-et-politique.info/?Recommandations-aux-auteurs/

Para o número 45 (publicação em outubro de 2012) dedicado à América Latina, as datas-limites de submissão são as seguintes:

  • resumos: 16 de dezembro de 2011

  • artigos: 16 de março de 2012

Os resumos e os artigos devem ser enviados à redação: redaction@ecologie-et-politique.info

Los artículos podrán ser redactados en francés, inglés, portugués o español  y serán traducidos al francés por la revista.

Los artículos no deberán contener más de 35 000 signos (contando espacios y bibliografía).

Las recomendaciones a los autores son consultables en la página:

http://www.ecologie-et-politique.info/?Recommandations-aux-auteurs/

Para la edición 45 (publicada en octubre del 2012),  dedicada a América Latina, las fechas límites de entrega son las siguientes:

  • Resumen: 16 de diciembre del 2011

  • Artículos: 16 de marzo del 2012

Los resúmenes y los artículos deberán ser enviados a redaction@ecologie-et-politique.info

Modalité d’évaluation des articles

Envoi de chaque article pour évaluation à un membre du CR ou du CS, et à deux referees extérieurs compétents dans le domaine concerné.

Le comité de lecture est composé des membres du comité de rédaction et scientifique ainsi que d’une liste de chercheurs ou enseignants-chercheurs sélectionnés en fonction de leurs compétences dans les domaines abordés dans la revue. Cette liste est pluridisciplinaire.

Liste des personnalités composant le Comité scientifique et le Comité de rédaction.

Directeur de publication :

JEAN-PAUL DELÉAGE (Professeur émérite des universités)

Rédacteurs en chef :

DENIS CHARTIER (géographe, maître de conférence à l’université d’Orléans), ESTELLE DELÉAGE (sociologue, maître de conférence à l’université de Caen, JEAN-PAUL MARÉCHAL (économiste, maître de conférence à l’université de Rennes), ESTIENNE RODARY (géographe, Chargé de recherche à l’IRD).

Secrétaire de rédaction :

MATHIAS LEFÈVRE (docteur en économie de l’environnement).

Comité de rédaction :

  • Nathalie Blanc (géographe, directrice de recherche, CNRS-Ladyss),
  • Frédéric Brun (inspecteur général de l’Agriculture, France AGRIMER),
  • Christophe David (philosophe, maître de conférences, université de Rennes),
  • Cyria Emelianoff (géographe, maître de conférences, université du Maine),
  • Florence Faucher-King (politologue, directrice de recherche, Fondation des Sciences Po Paris), Laurent Garrouste (ingénieur, ministère de l’Équipement, Paris),
  • Frédérick Lemarchand (sociologue, maître de conférences, université de Caen),
  • Alice Le Roy (écologie urbaine, enseignante, Paris 13),
  • Nathalie Lewis (sociologue de l’environnement, professeur, université du Québec),
  • Michael Löwy (sociologue, chercheur émérite au CNRS),
  • Thomas Pughe (littérature anglaise, professeur, université d’Orléans),
  • Grégoire Vanbalberghe (cartographe),
  • Franck-Dominique Vivien (économiste, maître de conférences HDR, université de Reims)

Conseil scientifique :

  • Bernard Barraqué (directeur de recherche au CNRS, LATTS–École nationale des ponts et chaussées),
  • Jean-Paul Besset (journaliste spécialiste des questions environnementales, ancien rédacteur en chef du journal Le Monde),
  • Michel Blay (philosophe, professeur à l’ENS Ulm, directeur de recherches au CNRS),
  • Dominique Bourg (philosophe, professeur ordinaire à l'université de Lausanne - UNIL),
  • Christian G. Caubet (juriste, professeur émérite des universités brésiliennes, Florianópolis, Brésil)
  • Isabel do Carmo (docteur en médecine, directrice de la Clínica Universitária de Endocrinologia), Diabetes e Metabolismo, Lisbonne, Portugal),
  • Yves Dupont (sociologue, professeur émérite à l’université de Caen),
  • Françoise Gollain (docteure en sociologie, chercheuse indépendante),
  • Michel Grésillon (géographe, agrégé, professeur émérite des universités),
  • Jacques Grinevald (philosophe et historien, professeur à la Faculté des sciences économiques et sociales, université de Genève),
  • Daniel Hémery (historien, université Paris 7),
  • Pierre Juquin (germaniste, agrégé, ancien élève de l’ENS ULM),
  • Catherine Larrère (philosophe, professeur à l’université Paris 1),
  • Raphaël Larrère (directeur de recherches à l’INRA émérite),
  • Christian Laval (sociologue, université Paris X),
  • Joan Martinez Alier (économiste catalan, professeur d'économie et d'histoire économique à la Universidad Autónoma de Barcelona),
  • Philippe Minard (historien, professeur université Paris 8, DR EHESS),
  • Edgar Morin (philosophe et sociologue, chercheur émérite à l’EHESS),
  • James O’Connor (économiste, professeur d’économie et de sociologie à l’université de Californie, Santa Cruz),
  • François Ost (philosophe, juriste, professeur à l’université de Louvain, Belgique),
  • René Passet (économiste, professeur émérite des universités),
  • Martine Rémond-Gouilloud (juriste, professeur émérite des universités),
  • Giovanna Ricoveri (économiste, directrice de la revue Ecologia politica, Rome, Italie),
  • Jorge Riechmann (psycho-sociologue, traducteur, poète, professeur à l’université autonome de Barcelone, Espagne),
  • Guillaume Sainteny (politologue, maître de conférences à Sciences Po. Paris),
  • Louise Vandelac (sociologue, professeur titulaire de l’Institut de l’environnement de l’université du Québec à Montréal).

Dates

  • vendredi 16 décembre 2011

Contacts

  • Mathias Lefevre
    courriel : redaction [at] ecologie-et-politique [dot] info

URLS de référence

Source de l'information

  • Denis Chartier
    courriel : denis [dot] chartier [at] univ-orleans [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les écologies politiques aujourd’hui en Amérique Latine », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 14 octobre 2011, http://calenda.org/205611