AccueilL'objet-milieu

L'objet-milieu

Numéro 9 de la revue Philotope

*  *  *

Publié le mardi 18 octobre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Le laboratoire Gerphau-Lavue (umr 7218) prépare le n° 9 de sa revue scientifique, le Philotope (RST Philau), sur la notion d’objet-milieu. Ce numéro du Philotope explorera les nouvelles démarches de création dans le design – entendu comme la pratique de projet, à différentes échelles- à travers l’analyse d’objets qui renouvellent autant leur statut que la place du designer comme médiateur entre les objets et le milieu. Ce nécessaire élargissement d'activités du concepteur (designer, architecte, ingénieur) et les modalités de création dans un contexte culturel, politique, économique et institutionnel de plus en plus sensible aux thèmes écologiques sera l'objet central de cette publication. Les articles attendus questionneront cette expression objet-milieu - son apparition, sa définition et les implications dans le design –selon trois axes : éco-techniques, milieux et statuts du designer. Le résumé de la proposition est attendu pour le 1er décembre.

Annonce

Présentation du thème exploré

dans le n° 9 du Philotope, Revue scientifique du laboratoire Gerphau-Lavue (umr 7218)

L'objet-milieu

Ce numéro du Philotope questionne les nouvelles démarches de création dans le design à travers l’analyse d’objets qui renouvellent autant le statut de l’objet dans le design que la place du designer comme activateur d’interaction entre les objets et le milieu.
L’ objet-milieu, son apparition, sa définition et les implications dans le domaine de la production du design seront d le centre de cette recherche.

Dans un contexte plus large, cette préoccupation de l’échange et du dépassement de l’objectualité du monde a été mise en évidence dans plusieurs domaines en soulignant l’importance du milieu et d’une lecture écologique des objets. Ainsi, les trois thèmes explorés en relation avec la recherche sont :

  • le souci du milieu
  • la transformation des techniques en éco-techniques
  • la figure de l’acteur/auteur dans ce nouveau contexte.

Dans un arc temporel très restreint, le design a connu une évolution saisissante. En moins d'un siècle, l'objet artisanal s'est transformé en objet industrialisé dont les seules contraintes étaient techniques et, depuis vingt ans, il a été chargé de significations qui vont au-déla de sa conception et le posent comme un élément porteur de poétique et souvent de critique du système.

Problématique soulevée par l'étude

La problématique abordée dans cette étude de l'objet-milieu est la définition d'une méthodologie de recherche propre au design et l'interaction possible avec, d'une part, les Ecoles d'art et Architecture à travers des expérimentations pédagogiques (transmission du savoir) et, d'autre part, les milieux professionnels (le savoir-faire).

C'est dans le champ, presque impossible à délimiter, du design qu'il faut situer les « objets » qui nous intéressent. Ces objets-milieux mobilisent ainsi d'autres notions, celles d'espace et milieu, qui renvoient immédiatement à une ouverture vers d'autres problématiques, notamment la nécessité d’une transformation du régime de production, du rationnel au « raisonnable ».

L'objet milieu dépasse son échelle matérielle et s'impose comme facteur de sociabilité, dans un contexte de préoccupation écologique (écologie de la société tant que de l'environnement).
Et sa définition se révèle d’autant plus nécessaire que, devant ce terrain mouvant, on préfère différer le moment de la réflexion en se contentant d’une définition de Design d’espace qui varie selon l’institution ou le professionnel qui la pratique et se cantonne à des problèmes de représentation.

La définition de l'objet-milieu guidera donc notre parcours de recherche dont le but est de proposer une plate-forme de réflexion ouverte, capable d’accueillir des créateurs prêts à répondre aux questions posées par le monde post industriel.

Cette relecture, à la fois de l’objet et de la techné qui l’a engendré, se concrétise par la naissance de nouveaux objets qui substituent à l’usage (uniforme) leur pratique, comme le suggère Stiegler. Cet objet, à la fois influencé par et influant sur son contexte, est un objet-milieu qui porte aussi à réinterroger le rôle du designer et de l'institution dans l'accompagnement de la création.

Sa lecture invite à l’exploration de trois strates qui renouvellent la création dans le design :

  1. une strate liée au souci du milieu, entendu comme environnement et société. La conception s’inscrit dans une relation objet-sujet (art, architecture) tandis que dans le domaine du design le sujet (le créateur ou l’usager) a été souvent occulté par des objectifs fonctionnels préétablis. Le décloisonnement qui s’opère depuis deux décennies dans la création de design ouvre à d’autres pratiques, se soucie davantage du milieu de vie et amène à une ré interrogation de la création face à ce nouveau statut de l’objet qui est analysé dans la state ontologique.
  2. une strate liée à la transformation des techniques en éco-techniques. La techné a été accablée par les accusations d’aplatissement de la création ; une relecture de cette notion permet de voir son potentiel en tant que « révélateur du milieu ». La manière même de concevoir les objets, par plate-forme collaborative, permet de revenir sur une idée trop restreinte de la technique (cantonnée à la technologie) et invite à réfléchir sur l’échange entre savoirs différents.
  3. le nouveau statut de l'auteur/acteur est influencé par ces objets nouveaux, déclencheurs de nouvelles sociabilités. Ainsi, la figure du designer est plus que jamais celle d’un pivot qui arrive à relationner la demande qui émerge de la société, la production d’objets utiles et la nécessité de créer un objet qui fasse sens.

L’analyse du contexte socio-économique du design révèle des influences profondes sur les aspects créatifs des concepteurs (designers, architectes, ingénieurs…).

Numéro coordonné par

Antonella TUFANO, Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Nancy, chercheur Gerphau

Comité éditorial

  • Michel BOUISSON, chargé des relations avec les Ecoles au VIA (Valorisation de l’Innovation de l’Ameublement)
  • Christian DEBIZE, Directeur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Nancy
  • Jacqueline FEBVRE, Directrice de l’Ecole Supérieure d’Art et Design d’Orléans
  • André GUILLERME, professeur au CNAM, directeur du
  • Chris Younés, Professeur à l’ENSAPLV, directrice du GERPHAU-LAVUE

Modalités de soumission et de sélection

Un résumé de 1000 signes, accompagné d’une courte notice biographique, est attendu

avant le 1er décembre.

Les résumés seront examinés par le comité éditorial (A. Tufano, C. Younès, J. Febvre, A. Guillerme, M. Bouisson) au mois de décembre et une réponse sera donnée aux auteurs avant le 15 décembre.

Les articles définitifs ne devront pas dépasser les 15000 signes et seront accompagnés d’une bibliographie.
Date d’envoi des articles : 15 mars 2012

Les textes sont à envoyer à : antonella.tufano@ensa-nancy.fr

Les porteurs institutionnels du projet

GERPHAU – LAVUE UMR CNRS/MCC 7218, dirigé par Chris YOUNES

Programmes et axes de recherche

Le Gerphau est un des cinq sites de l’UMR 7218 MCC/CNRS – LAVUE (Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement). A ce titre, les différents sites coopèrent au travail de recherche décliné selon les trois programmes suivants :

  • Des mutations sociales aux territoires urbains
  • Villes, compétences, démocratie
  • Articulations des échelles spatiales et temporelles dans le contexte du développement durable

Le laboratoire Gerphau accueille des chercheurs venant d’horizons disciplinaires différents (architectes, urbanistes, philosophes, paysagistes, sociologues, écologues, etc.) Ils se retrouvent autour d’objets de recherche communs mais partagent aussi une culture collective d’interpellation qui constitue la marque de fabrique du laboratoire, sa spécificité.
Cette attitude commune permet à chaque chercheur d’élargir son propre champ disciplinaire de référence, d’assumer un relativisme méthodologique, constatant, face à la complexité des situations contemporaines, qu’aucune méthode n’assure une scientificité absolue, théorique ou pratique.
Si l’on veut décoder finement les réalités contemporaines, des questionnements épistémologiques sont nécessaires, des cultures hybrides sont à inventer pour appréhender la multidimensionnalité d’enjeux qui risquent sinon de rester hors de portée.
Ouverte à l’intuition, aux sensibilités et sensorialités actuelles, l’interpellation philosophique ébauche aussi des concepts pour décrypter la nouveauté du contemporain et anticiper ses possibles : elle cherche alors à en restituer la puissance de signification. Ne proposant pas, a priori, de synthèse, de finalité ou de totalité, elle fonctionne par questionnements et interroge des horizons prospectifs.
Les activités du Gerphau se définissent autour de 3 axes de recherche (Milieux, Expériences, Projets) et 2 transversalités (Habiter, Représentations)

Site internet : www.gerphau.archi.fr

Réseau Scientifique Thématique PhilAU (Philosophie Architecture Urbain)

Il s’agit d’un Réseau international Philosophie Architecture Urbain entre écoles nationales supérieures d’architecture et universités habilité en 2006 par le Ministère de la Culture et de la Communication (DGP, BRAUP) pour 4 ans dans le cadre des réseaux scientifiques thématiques (RST). Ce RST PhilAU, animé par Chris Younès, est administrativement rattaché au laboratoire Gerphau-Lavue. Il pilote un programme scientifique associant organisation de colloques et publications sur les rapports et correspondances entre philosophie, architecture et urbain. Ce réseau est ouvert à des universitaires, des chercheurs, des praticiens, des institutionnels, des enseignants et des étudiants des écoles nationales supérieures d’architecture et d’autres établissements d’enseignement supérieur.

Le réseau Philosophie Architecture Urbain cible, dans la dynamique scientifique de la construction de l’espace européen de la recherche, les objectifs suivants :

  • développer des problématiques spécifiques et innovantes par des relations interdisciplinaires entre philosophie, architecture et urbain et animer une plate-forme d’échanges scientifiques et d'échanges d'informations aux niveaux national, européen et international.
  • assurer la diffusion/publication de la production scientifique collective du réseau avec la revue du Philotope
  • contribuer à la valorisation des écoles et des formations doctorales par la mise en place et la mise à jour d’un recensement et d’une cartographie des écoles doctorales à l’échelle du réseau, par la constitution d’un centre de ressources documentaires (productions doctorales et publications des membres du réseau), par le montage d’une collection éditoriale diffusant les productions doctorales remarquables par rapport aux orientations du réseau.
  • développer les articulations entre recherche, pratiques pédagogiques et enjeux professionnels par l’expérimentation de l’interdisciplinarité croisant, dans des journées d’étude et des workshops, les champs de la philosophie, de l’architecture et de l’urbain.

Site Internet : http://www.philau.archi.fr

Lieux

  • Laboratoire gerphau lavue (umr 7218)
    Paris, France

Dates

  • jeudi 01 décembre 2011

Mots-clés

  • design, conception, projet, milieu, technique, technologie, architecture, écologie

Contacts

  • antonella tufano
    courriel : antonella [dot] tufano [at] ensa-nancy [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • antonella tufano
    courriel : antonella [dot] tufano [at] ensa-nancy [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'objet-milieu », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 18 octobre 2011, http://calenda.org/205709