AccueilLes aspects socioprofessionnels des transferts artistiques

*  *  *

Publié le vendredi 14 octobre 2011 par Julien Gilet

Résumé

Le programme de recherche « Transferts et circulations artistiques dans l’Europe à l’époque gothique (XIIe-XVI siècle) », commun à l’INHA et aux universités de Liège et Toulouse, réunit un réseau de chercheurs européens autour de la question de la circulation des artistes et des œuvres en Europe du XIIe au début du XVIe siècle. La deuxième journée d'étude se déroulera le 2 décembre 2011 à Toulouse, à la bibliothèque d’études méridionales de l'Université de Toulouse 2-Le Mirail.

Annonce

Argumentaire

Le constat de l’ampleur et de l’importance de la mobilité des artistes et des oeuvres dans l’Europe médiévale a déjà été fait et cette mobilité constitue un objet de recherches pour les historiens de l’art depuis plusieurs années. Cependant, les questions soulevées par ces déplacements appelaient une première tentative de synthèse visant à dépasser le simple repérage du parcours des hommes et des oeuvres et à en examiner les effets et les conséquences sur la production artistique des espaces concernés. Partant de ce constat, l’Institut national d’histoire de l’art, l’université de Liège et l’université de Toulouse se sont associés depuis 2009 autour d’un programme de recherche intitulé Transferts et circulations artistiques dans l’Europe de l’époque gothique (XIIe-XVIe siècle).

Ce projet vise à appréhender ces circulations d’artistes, d’oeuvres ou de modèles dans le rapport dynamique et dialectique qu’elles entretiennent avec leurs milieux d’accueil et de réception : quelles peuvent être les conditions et modalités de ces transferts d’artistes ? Quelles peuvent être

leurs conséquences sur la carrière de l’artiste, sur le réseau de la commande ? Quelle signification peut être liée à l’emploi d’un artiste exogène, loin de son milieu d’origine ? Quelles ont été les conditions et contraintes statutaires, réglementaires, techniques, fiscales que ces artistes ont dû remplir ? Les techniques et savoir-faire locaux ou importés cohabitent-ils, s’imbriquent-ils ? Quelle a été la place assignée à ces oeuvres dans leur système de réception et, par effet retour, le système d’origine a-t-il été touché par des reconfigurations particulières à l’issue de ces transferts ? Toutes ces questions, et bien d’autres, sont celles que soulèveront trois journées d’études organisées entre 2010 et 2012 qui constitueront les jalons de la réflexion collective :

  • Les transferts techniques et technologiques dans l’Europe gothique (13 décembre 2010 – Institut national d’histoire de l’art, Paris)
  • Les aspects socioprofessionnels des transferts artistiques (2 décembre 2011 – Université de Toulouse II-Le Mirail, umr 5136-framespa)
  • Les transferts iconographiques et stylistiques à l’époque gothique (16 novembre 2012 – Université de Liège, Transitions-Centre d’études du Moyen Âge tardif et de la première Modernité)

Programme - 2 décembre 2011

9h accueil des participants

9h20 ouverture de la journée d’étude

  • 9h30-9h50 Déplacements professionnels et plan de carrière : l’exemple d’Hélion l’Auvergnat dans la Provence du XV e siècle, Philippe Bernardi, (CNRS UMR 8589 LAMOP)
  • 9h50-10h10 Les stratégies migratoires des artistes face aux grands programmes urbains en France à la fin du Moyen Âge, et leur impact sur la création : l’exemple du pont Notre-Dame à Paris vers 1500, Etienne Hamon (université de Picardie)

10h10 Discussion

10h30-11h Pause

  • 11h-11h20 La mobilité des artistes de la construction dans les chantiers portugais au Moyen Âge, Arnaldo Sousa Melo (université du Minho, Braga) ; Maria do Carmo Ribeiro (université du Minho, Braga)
  • 11h20-11h40 Transformation des artistes exogènes en artistes locaux : l’exemple de la famille Parler en Bohême, 1360-1420, Klàra Benešovskà (Institut d’Histoire de l’Art de Prague)

11h40-12h Discussion

12h-14h30 Déjeuner

  • 14h30-14h50 On the Origin of Artisans Active among the Genoese Colonies in the Late Medieval Black Sea Area, Rafal Quirini-Poplawski (université Jagellon, Cracovie)
  • 14h50-15h10 La carrière et l’activité des artistes exogènes à Cologne, l’exemple de Stefan Lochner (v. 1410-1451), par Julien Chapuis (Bodemuseum, Berlin)

15h10 Discussion

15h30-15h40 Pause

  • 15h40-16h La ville de Bruges des années 1460-1490 comme melting-pot des artisans du livre au XVe siècle, Hanno Wijsman (CNRS – Institut de recherche et d’histoire des textes)
  • 16h-16h20 Trasferte e trapianti di scultori nell’Italia del centro-nord fra Due e Trecento, Clario Di Fabio (université de Gênes)
  • 16h20-16h40 À la conquête d’un marché de l’art, la filière flamande à Londres à la fin du Moyen Âge, Sophie Cassagnes (université de Toulouse 2-Le Mirail)

16h40-17h00 Discussion

17h-17h30 Conclusion

Les vidéos des communications sont maintenant consultables ici:

http://www.dailymotion.com/user/INHA-France/1

Catégories

Lieux

  • 56, rue du Taur (Université de Toulouse 2-Le Mirail, Bibliothèque d’Etudes méridionales)
    Toulouse, France

Dates

  • vendredi 02 décembre 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire de l'art, Moyen Âge, transferts artistiques

Contacts

  • Annamaria Ersek
    courriel : tranferts [at] inha [dot] fr

Source de l'information

  • Annamaria Ersek
    courriel : tranferts [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les aspects socioprofessionnels des transferts artistiques », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 14 octobre 2011, http://calenda.org/205712