AccueilDu décrochage à la réussite

Du décrochage à la réussite

Expériences françaises et européennes : réfléchir et agir ensemble

*  *  *

Publié le mercredi 19 octobre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Le colloque international « Du décrochage à la réussite. Expériences françaises et européennes : réfléchir et agir ensemble », se tiendra les 24 et 25 Novembre 2011 au Havre.

Annonce

LE HAVRE  -  24 et 25 Novembre 2011

« Du décrochage à la réussite - expériences françaises et européennes

Réfléchir et agir ensemble »

Argumentaire

L’OBJECTIF majeur de ce rassemblement, supporté par le Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse, est de rendre particulièrement visible la convergence de vue et d’action des initiatives prises par les acteurs locaux, régionaux, nationaux, européens et internationaux et de disséminer les nouvelles perspectives ouvertes par l’Union Européenne.

Les initiatives se multiplient pour venir à bout des sorties prématurées du système scolaire. Praticiens, chercheurs, pouvoirs publics, élus  locaux et de région,  tous se mobilisent avec un outillage de plus en plus affiné mêlant législation et expérimentation, recherches et échanges de bonnes pratiques. Cette coopération interministérielle et interrégionale à l’échelle européenne a rencontré un nouvel élan avec, en France, la création du Haut Commissariat à la Jeunesse (HCJ) devenu le FEJ qui encadre des dizaines d’initiatives expérimentales et sur le plan international avec l’adoption des recommandations du Conseil et de la Commission Européenne sur l'abandon scolaire (COM(2011)18 et 19final, SEC(2011)96-97-98final).

Le colloque se tiendra au Havre, dans une région, la Normandie  où se réalisent plusieurs de ces expérimentations. Ce colloque s’inscrit dans l’expérimentation financée par le FEJ, AP1 N°408 : « Agir ensemble dans Le Pays Le Havre Pointe de Caux Estuaire : Expérimentation et consolidation globale. »

JUSTIFICATION : Après un débat public à la fin des années 1990 ayant donné lieu à maints colloques, enquêtes et publications, la compréhension et le chiffrage du décrochage scolaire ont semblé se stabiliser autour des défaillances du lycée et d’un seuil apparemment incompressible de 130 000 – 150 000 décrocheurs, alors qu’un recensement récent double brusquement cette estimation.

En dépit d’initiatives innovantes éparses et d’établissements expérimentaux ayant quelques difficultés à survivre, une certaine résignation semblait s’être installée. Elle a été endiguée depuis la création du Haut Commissariat à la Jeunesse en 2008 devenu depuis Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse. Une nouvelle phase de l’innovation a pris corps autour d’un appel à la mobilisation et d’expérimentations financées. Alors que les résultats et la viabilité de plusieurs centaines d’expérimentations en cours ne sont pas encore connus, la mobilisation d’acteurs de tous horizons est en soi un succès. Elle montre que la lutte contre les sorties prématurées de formation initiale est devenue une affaire d’insertion sociale et professionnelle et non seulement une affaire de défaillance de l’école. Le foisonnement des porteurs de projet et de leurs partenaires est révélé par la diversité des strates, services et établissements de l’Education Nationale (Rectorats, SAIO, MGI, lycées…) qui se sont investis, mais aussi des Régions, des communes, des représentations de Ministères tels que les DIRECCTE, les DRAAF, les ex-DRJS, des Missions Locales, des CFA, des associations. La nouveauté est sous nos yeux : le traitement du décrochage déborde désormais du lycée et de l’institution scolaire, il implique aussi les acteurs de la formation professionnelle initiale et continue, ceux de l’orientation et l’insertion sociale et ceux de l’insertion sur le marché de l’emploi.

Il est vrai que cet élan n’est pas exclusivement porté par un pur humanisme. La focalisation des agendas politiques sur la question de l’emploi a amené à une équation simple : 150 000 à 300 000 jeunes sans qualifications sur le marché de l’emploi chaque année pendant la durée d’un mandat quinquennal vont alimenter une noria de chômeurs de longue durée. La communication récente de la Commission Européenne est très explicite sur la liaison abandon scolaire-chômage : « Le fait de réduire de seulement un point de pourcentage le taux européen moyen d’abandon scolaire permettrait à l’économie européenne de disposer chaque année de presque un demi-million supplémentaire de jeunes travailleurs qualifiés potentiels ». Curieusement, les recommandations du Conseil aux membres de l’Union qui ont suivi  ne semblent pas avoir bénéficié d’un très grand écho.

C’est pourquoi ce colloque entend à la fois valoriser les initiatives prises autour des expérimentations du Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse et s’inscrire dans cet élan nouveau qui pourrait être pris sur le plan international, à la fois à la lumière des recommandations européennes et de l’expérience accumulée dans d’autres pays, au premier rang desquels le Québec, qui avait déjà joué un rôle précurseur dans le débat des années 1990.

Un premier axe porte sur la définition et les formes du décrochage : la focalisation de l’attention sur les décrocheurs semble avoir un double effet : un effet de grossissement en affinant les outils de recensement et un effet de réduction en suivant mieux les jeunes au fil de leur insertion. Un recadrage historique et sociétal est donc nécessaire pour saisir ce qui à une époque ou en certains lieux est pris pour une simple démobilisation et en d’autres une rupture ne devant donner lieu à aucune suite particulière du point de vue des politiques publiques.

Un deuxième axe porte sur la floraison de dispositifs qui présentent à la fois des points de convergence et de divergence. Dans leur hétérogénéité de projets, de cibles et d’échelles, ont-ils des chances d’agir de manière complémentaire ?

Un troisième axe porte sur l’évaluation de ces dispositifs : face à une demande prévisible de résultats quantitatifs, l’une des qualités de ces dispositifs n’est-elle pas de réunir autour d’un bien commun des acteurs transversaux aux ministères, aux services, aux secteurs privé et public ? C’est alors le partenariat et les acteurs qui ont des rôles d’interface constitueraient la principale innovation et le principal levier d’action.

Enfin, un quatrième axe porte sur la prise de décision et la gouvernance. Comment se jouent les partenariats de manière à durer ? On comprend bien que face à un phénomène aussi tenace, innover ne suffit pas, il faut aussi durer dans les institutions.

Chacun de ces axes donnera lieu à une table ronde. Elles seront encadrées par des conférences plénières :

  • en ouverture, pour dessiner le contexte dans lequel ces expérimentations se sont développées dans la perspective des institutions impliquées et d’une comparaison internationale.
  • en clôture, pour valoriser les expériences menées dans plusieurs pays, de longue date pour certaines.

Lien  pour le site du colloque : http://www.decrochagedesjeunes.adequatcom.fr/

Hormis les frais d'hébergement et les repas, l'accès au colloque est gratuit.

Programme

Jeudi 24 novembre

9 h : Ouverture

  • Camille GALAP, Président de l’université du Havre
  • Philippe ROSAY, Président du Conseil de développement Le Havre - Pointe de Caux -Estuaire
  • Didier SAMSON, Président de la Communauté de communes Caux Estuaire,  Maire d’Etainhus
  • Édouard PHILIPPE, Maire du Havre, Président de la Communauté de l’Agglomération Havraise
  • Marie-Danièle CAMPION, Madame Le Recteur de l’Académie de Rouen
  • Jeannette BOUGRAB, Secrétaire d’État chargée de la jeunesse et de la vie associative

10 h : Conférences plénières

  • Gérard BOUDESSEUL, Centre Céreq Caen, Comité scientifique du colloque
  • Hedi SAIDI, Institut social Lille Vauban-Université catholique de Lille, conférencier au Team Europe  
  • Claude SAUVAGEOT, Conseiller du directeur de la DEPP - Président du Groupe de Travail de l'OCDE sur les indicateurs de l'éducation.
  • Michèle GUIGUE, Professeure, PROFÉOR, Univ. Lille 3.

12 h 30 : Buffet avec expositions, diaporamas, etc.

Tables rondes en séance plénière, 30 à 40 mn de présentation puis 20 à 30 mn de débat avec la salle : Questions et thématiques abordées :

14 h : Table ronde n°1 : « Du problème scolaire au fait de société »,

animée par Armelle LEVY, Animatrice RTL spécialiste des questions d’éducation :

  • Anne-Marie COCULA, VP Conseil régional d’Aquitaine en charge de l’Éducation, de     l’Enseignement supérieur, de la Culture et de l’Apprentissage
  • Eric BRUNDU,   Chargé de mission Egalité des chances au cabinet du Recteur de Aix-Marseille, responsable académique de la MGI, chargé du suivi de l'Education prioritaire
  • Patrice CARO, Professeur ESO-Univ. Caen Basse-Normandie
  • Pierre-Yves BERNARD, CREN, Univ. Nantes
  • Franck ENJOLRAS, Psychiatre, praticien hospitalier. Doctorant en anthropologie

15 h 30 : Table ronde n°2 : « Dispositifs divers et effets convergents contre le décrochage»,

animée par Armelle LEVY, Animatrice RTL spécialiste des questions d’éducation

  • Mathieu VALDENAIRE, Coordinateur scientifique des évaluations du FEJ
  • Clotaire N’DAH, Directeur de mission Locale de l’agglomération havraise
  • Thierry DESLANDES, Proviseur du CLE de Hérouville St Clair
  • Vincent COSTES, Délégué général de l’Association La Bouture
  • Marie-Cécile BLOCH – Bernard GERDE, Fondateurs de la Bouture et du CLEPT
  • Bernard HILLAU, Céreq Marseille

17 h 30 : Table ronde n°3 : « Évaluation, transversalité et interface entre les acteurs »,

animée par Armelle LEVY, Animatrice RTL spécialiste des questions d’éducation

  • Emmanuelle ANNOOT, CIRTAI/UMR IDEES, Univ. du Havre
  • Laurent LESCOUARCH, Directeur Département Science de l’Education Univ. de Rouen
  • François AVENTUR, Sous Directeur des études et des évaluations de Pôle Emploi, Paris
  • Céline BLAN, Direction de la formation professionnelle - Région Centre
  • Karine ADAMCZYK, Chargée de projet Direction Coordination et Stratégie des politiques de Formation et d’Education – Conseil régional du Centre  
  • Thierry CHELOT, Coordinateur régional de lutte contre le décrochage scolaire désigné par le Préfet – Académie Orléans-Tours.

18 h 30 : Table ronde n°4 : Quelle gouvernance et quels partenariats face au décrochage,

animée par Armelle LEVY, Animatrice RTL spécialiste des questions d’éducation

  • Agathe CAHIERRE, Première Adjointe au maire du Havre
  • Antoine DESTRES, Inspecteur d’Académie de l’Allier
  • Thierry BERTHET, Céreq, Centre Emile Durkheim, Univ. Bordeaux

A partir de 19h30 : Accueil au « Magic Mirrors » pour Soirée festive

Vendredi 25 novembre

9h00 : Conférences plénières

  • Italie : Giulia Maria CAVALETTO, Univ. Turin,  Dept. de sciences sociales. Auteure d’un ouvrage sur les décrocheurs scolaires en milieu ouvrier.
  • Grande-Bretagne : Hilary STEEDMAN, Chargée de recherche au Centre for Economic    Performance de la London School of Economics and Political Science. Spécialiste en comparaison internationale européenne.
  • Canada : Pierre LAPOINTE,  Professeur agrégé. Responsable des programmes d'études supérieures M.A. et Ph.D. Faculté des sciences de l'éducation Département d'administration et fondements de l'éducation
  • Québec : Laurier FORTIN, Professeur titulaire et directeur du département de psychoéducation de l'Université de Sherbrooke, Co-auteur du LDDS (Logiciel de Dépistage du Décrochage Scolaire)
  • Suède : Börje EKSTRAND, Proviseur de l'ensemble scolaire de RINKEBY

11 h 30 : Synthèse du colloque effectuée par un grand témoin ayant suivi le colloque  sans    intervenir auparavant

  • Eric VERDIER, Sociologue et économiste, Directeur de Recherche au CNRS, LEST, Univ. de Provence

12 h 30 : Clôture  du colloque

  • Agathe CAHIERRE, Première Adjointe au Maire du Havre

Lieux

  • Quai Frissard (ISEL, Institut Supérieur d'Etudes Logistiques)
    Le Havre, France

Dates

  • jeudi 24 novembre 2011
  • vendredi 25 novembre 2011

Mots-clés

  • colloque , décrochage, expérimentations sociales,

Contacts

  • Laurence Lafitte
    courriel : laurence [dot] lafitte [at] unicaen [dot] fr
  • Jean-François Dumontier
    courriel : dumontierjf [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Laurence Lafitte
    courriel : laurence [dot] lafitte [at] unicaen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Du décrochage à la réussite », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 19 octobre 2011, http://calenda.org/205778