AccueilLa carte : démontrer, illustrer, comprendre

La carte : démontrer, illustrer, comprendre

The map: demonstrate, illustrate, understand

Deuxième édition de la Journée de la Cartographie

A day of cartography

*  *  *

Publié le vendredi 21 octobre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

L'objectif de cette journée d'étude est de mieux envisager le cadre de production des cartes, et d’interroger sur leur utilisation et l’impact de leur apport. Le spectre très large des applications de la cartographie aujourd’hui lui confère un rôle central dans nos échanges, quels qu’ils soient. La carte continue de nous guider, certes, mais bien au-delà, document pédagogique par excellence, elle reste un support de choix pour les recherches en sciences sociales, un outil efficace pour la diffusion d’information de tout ordre, entre enjeux commerciaux et intentions militantes. Aussi bien dans les travaux scientifiques que dans la presse, la carte s’impose dans notre quotidien pour nous permettre de lire le monde, dans ses moindres détails, sous toutes formes de représentation.

Annonce

À quoi sert la carte ? Pourquoi et comment l’utilisons-nous ?

Présentation

Cette journée s’inscrit dans le cadre des activités de la commission « Cartographie et Communication » du Comité Français de Cartographie/CFC - Association Cartographique Internationale/ACI.

Expériences, points de vue, valorisation de projets : quel que soit le domaine d’application considéré, les journées de la cartographie organisées par notre commission - chaque fois en partenariat avec une nouvelle université -, vous invitent à découvrir, comprendre et partager les applications que nous permettent les outils mis à notre disposition aujourd’hui.

L'objectif de cette journée d'étude est de mieux envisager le cadre de production des cartes, et d’interroger sur leur utilisation et l’impact de leur apport.

Le spectre très large des applications de la cartographie aujourd’hui lui confère un rôle central dans nos échanges, quels qu’ils soient. La carte continue de nous guider, certes, mais bien au-delà, document pédagogique par excellence, elle reste un support de choix pour les recherches en sciences sociales, un outil efficace pour la diffusion d’information de tout ordre, entre enjeux commerciaux et intentions militantes.

Aussi bien dans les travaux scientifiques que dans la presse, la carte s’impose dans notre quotidien pour nous permettre de lire le monde, dans ses moindres détails, sous toutes formes de représentation.

Les axes de la Journée

La carte, outil de précision, outil de décision et autres usages

La carte, représentation géométrique plane et conventionnelle d’un territoire défini, sur lequel un phénomène évalué et mesuré peut être modélisé, indique l’information à un certain niveau d’abstraction. Progressivement élaboré par le cartographe, ce niveau d’abstraction est déterminé par l’échelle de représentation des données, sur une projection et un format définis en fonction du sujet de la carte, du seuil utile de lisibilité de l’information caractéristique, du mode de diffusion et des conditions d’utilisation du document cartographique final.

La carte explore, renseigne, informe, éduque ; se repérer, s’orienter pour se déplacer, échanger, gérer l’espace… la carte permet également de stocker de l’information pour décrire, dégager des typologies... Outil de prospective et d’aide à la décision, enjeu de pouvoir, voire instrument de propagande, projection de toutes les convoitises du réel à l’imaginaire, nous faisons dire aux cartes ce que nous entendons et souhaitons dire du monde.

Une partie qui se joue aussi entre éditeurs, auteurs et utilisateurs de la carte

La qualité et la clarté d’une carte dépendent bien sûr de la qualité du travail de son auteur, mais elles dépendent aussi de la demande qui est faite à cet auteur, qui cadre ses conditions de travail. Et l’utilisateur de la carte joue aussi son rôle : c’est lui qui devra trouver l’information qu’il recherche, il est donc important qu’il puisse exprimer son exigence de qualité pour le document qu’il consulte.

Du public au privé, nombreux sont les intervenants qui entrent dans le processus de production et de diffusion des cartes. Cette production s’exécute aussi très loin du cadre universitaire et scientifique : quelles sont au juste les pratiques de notre métier ? Comment sommes-nous formés aujourd’hui pour garantir la plus juste information possible aux utilisateurs de nos cartes ? Comment se définit le rôle du cartographe au XXIe siècle ? Comment transmettons-nous aujourd’hui ce noble héritage que nous avons reçu ?

Des règles pour construire une carte : rôle et diffusion de la sémiologie graphique aujourd’hui

La carte est un langage qui se nourrit de ses propres codes, d’une grammaire et d’un vocabulaire précis. En apprendre quelques termes n’est pas compliqué, mais parler couramment ce langage est une autre affaire.

L’objectif du cartographe reste de transmettre à son lecteur l’information que celui-ci recherche : pour être efficace, il faudra trouver les formes et configurations intuitives « les plus justes », qui garantiront l’honnêteté de l’information représentée et sa compréhension instantanée.
Cette mise en valeur passe par la réflexion sur l’organisation, la hiérarchisation et la codification de chaque élément à rassembler pour construire la carte. Délivrer un message clair, lisible et structuré, induit l’utilisation d’un langage commun, celui de la « sémiologie graphique ». Mais où en sommes-nous aujourd’hui de son apprentissage ? Quels moyens nous donnons-nous pour produire l’outil de réflexion le mieux adapté au sujet qu’il faut exposer ? Où situons-nous au juste l’impact de l’utilisation d’une carte ? Comment garantir au lecteur de la carte le bien-fondé du message qu’elle lui délivre ?

À qui s’adresse cette journée ?

Largement ouverte aux étudiants, enseignants, enseignants-chercheurs ; aux journalistes, acteurs graphiques de la presse et autres professionnels de la communication.

Modalités

(1) Nous retiendrons 6 communications orales et 15 posters

(2) Le résumé de votre communication ou poster est à adresser au plus tard LUNDI 19 DÉCEMBRE 2011 à Armelle Couillet armelle.kaufmant-couillet@univ-fcomte.fr

(3) Les communications définitives seront à envoyer au plus tard LUNDI 27 FÉVRIER 2012
(30 000 signes maximum - figures comprises)

(4) Les actes de la Journée de la Cartographie seront publiés dans un prochain numéro de la revue du Comité français de cartographie : les versions définitives des textes des communications et résumés des posters devront être remises à l’issue de notre rencontre.

(5) Une participation de 10 €uros sera demandée pour le repas : un buffet sera servi sur place, dans la salle d’exposition des posters.

Direction / coordination :

  • Armelle Couillet armelle.kaufmant-couillet@univ-fcomte.fr - pour l’Université de Franche-Comté
  • Jasmine D. Salachas jasmine.d.salachas@wanadoo.fr - pour le CFC et les Cafés-cartographiques
  • Philippe Terrier-Hermann, enseignant, artiste - pour l’École régionale des Beaux-Arts de Besançon

Comité scientifique :

  • Armelle Couillet, cartographe UFR SLHS - Laboratoire ThéMA, UMR 6049 / CNRS - Université de Franche-Comté
  • François Pierre Tourneux, Maître de conférences UFR SLHS - Laboratoire ThéMA, UMR 6049 / CNRS - Université de Franche-Comté
  • Jasmine D. Salachas, cartographe CFC-Présidente de la Commission « Cartographie et Communication » - les Cafés-cartographiques
  • Sébastien Bourdin, doctorant en géographie CFC-Secrétaire de la Commission / CNRS, UMR IDEES - Université de Rouen
  • Élisabeth Habert, cartographe CFC, IRD
  • Luc de Golbéry, géographe-cartographe Université de Rouen

Lieux

  • École régionale des Beaux-arts de Besançon
    Besançon, France

Dates

  • lundi 19 décembre 2011

Mots-clés

  • cartographie, lire, comprendre, illustrer, sémiologie graphique, représentation graphique

Contacts

  • Armelle Couillet
    courriel : armelle [dot] kaufmant-couillet [at] univ-fcomte [dot] fr
  • Sébastien Bourdin
    courriel : sebastien [dot] bourdin [at] univ-rouen [dot] fr

Source de l'information

  • Sébastien Bourdin
    courriel : sebastien [dot] bourdin [at] univ-rouen [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La carte : démontrer, illustrer, comprendre », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 21 octobre 2011, http://calenda.org/205818