AccueilFranz Boas, le travail du regard

Franz Boas, le travail du regard

Franz Boas, the work of the gaze

*  *  *

Publié le mardi 25 octobre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Colloque organisé par Michel Espagne et Isabelle Kalinowski (CNRS, Equipe « Transferts culturels », École normale supérieure, Paris). En collaboration avec le département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly. Le colloque « Franz Boas, le travail du regard » aura pour but d’interroger les images, au sens le plus large, que Boas a construit des Indiens d’Amérique du Nord : images constituées à partir d’une pratique du terrain et d’une intimité avec des indigènes, comme son informateur et ami George Hunt ; photographies, dessins, représentations géographiques ; images du mythe et de la mémoire, consignées dans des recueils de légendes et des installations muséographiques ; enfin, images rituelles de l’art, masques, totems et autres objets qu’il contribua à faire découvrir, aux États-Unis et dans des collections privées et publiques européennes.

Annonce

Présentation

Grande figure de l’émigration scientifique allemande, pionnier de l’ethnographie de terrain et père fondateur de l’anthropologie américaine, Franz Boas (Minden, 1859 ; New York, 1942) fait l’objet, depuis quelques années, d’une redécouverte, aux Etats-Unis mais aussi en Europe. Les méthodes originales de recherche qu’il promut au début du XXe siècle, confrontant les apports allemands de la tradition linguistique issue de Wilhelm von Humboldt et des frères Grimm, de la tradition géographique ouverte par Alexander von Humboldt et poursuivie par Adolf Bastian, et les données d’enquêtes de terrain menées auprès des Indiens d’Amérique du Nord (les Kwakwak’awak en premier lieu), n’ont pas épuisé aujourd’hui toute leur fécondité. Les travaux de Boas et ses élèves sur les langues indiennes, sur les structures sociales et religieuses, sur l’art et ses motifs décoratifs, sur les mythologies, sur les modalités des échanges culturels et économiques (potlatch), leurs innovations iconographiques (usage de la photographie et du dessin) commencent à être réévalués dans toute leur richesse et leur inventivité.

Le colloque « Franz Boas, le travail du regard » aura pour but d’interroger les images, au sens le plus large, que Boas a construit des Indiens d’Amérique du Nord : images constituées à partir d’une pratique du terrain et d’une intimité avec des indigènes, comme son informateur et ami George Hunt ; photographies, dessins, représentations géographiques ; images du mythe et de la mémoire, consignées dans des recueils de légendes et des installations muséographiques ; enfin, images rituelles de l’art, masques, totems et autres objets qu’il contribua à faire découvrir, aux Etats-Unis et dans des collections privées et publiques européennes.

Programme

Vendredi 18 novembre

9h30 Introduction, par Anne-Christine Taylor (directrice du département de la recherche et de l’enseignement du musée du quai Branly)

Matin - De Berlin à New York (1)

  • 10h Carlo Severi (Laboratoire d’Anthropologie Sociale, Paris) : Boas entre Semper et Pitt-Rivers : morphologie et anthropologie
  • 10h45 Gildas Salmon (CNRS) : Forme et variante: Franz Boas dans l'histoire du comparatisme

11h30 Pause

  • 11h45 Michel Espagne (Laboratoire Transferts, ENS, Paris) : Franz Boas et la pensée géographique

12h30 Pause déjeuner

Après-midi : De Berlin à New York (2)

  • 14h00 Chloé Laplantine (CNRS) : Boas linguiste. Le Handbook of American Indian languages
  • 14h45 Céline Trautmann-Waller (Université Paris III) : Boas et le regard anthropométrique

15h30 Pause

  • 15h45 Rainer Hatoum (Ethnologisches Museum, Berlin) : The Boas-Northwest Coast-Collection at the Ethnology Museum in Berlin – A new reading against the backdrop of the emerging Humboldt-Forum
  • 16h30 Claude Imbert (Ecole Normale Supérieure, Paris) : Collecter, classer, dessiner, exposer

Samedi 19 novembre

Matin : Terrains américains

  • 9h30 Camille Joseph (Université Paris VIII): Boas et la photographie ethnologique
  • 10h15 Aaron Glass (Bard College, New York) : Drawing on Museums : Early Visual Fieldnotes by Franz Boas and the Native Recuperation of the Archive

11h00 Pause

  • 11h15 Florence Weber (Département de Sciences Sociales, ENS, Paris) : Franz Boas et George Hunt. Relation d'enquête, droit d'auteur et transaction marchande
  • 12h00 Emmanuel Désveaux (EHESS, Paris) : L'anthropologie américaine avant et après Boas

12h45 Pause déjeuner

Après-midi : Boas et l’art

  • 14h30 Marie Mauzé (Laboratoire d’Anthropologie Sociale, Paris) : Boas et la construction de l’objet « art de la côte Nord-Ouest »
  • 15h15 Aldona Jonaitis (University of Alaska, Fairbanks) : Gender Equality: Franz Boas and Women's Art

16h00 Pause

  • 16h15 Isabelle Kalinowski (Laboratoire Transferts, ENS, Paris) : Franz Boas et les masques

Lieux

  • 218 rue de l'Université (musée du quai Branly)
    Paris, France

Dates

  • vendredi 18 novembre 2011
  • vendredi 18 novembre 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • ethnographie, langues indiennes, états-unis, Jesup, Kwakiutl, Tsimshian, structures sociales indiens du nord

Contacts

  • Anna Gianotti Laban
    courriel : anna [dot] laban [at] quaibranly [dot] fr

Source de l'information

  • Anna Gianotti Laban
    courriel : anna [dot] laban [at] quaibranly [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Franz Boas, le travail du regard », Colloque, Calenda, Publié le mardi 25 octobre 2011, http://calenda.org/205849