AccueilLol – rire aux éclats

Lol – rire aux éclats

LOL - Laugh out loud

Rire et provocation

Laughter and provocation

*  *  *

Publié le mercredi 26 octobre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Avant de concerner la technologie et le numérique, « rire et provocation » concernent d’abord l’affirmation d’une disposition qui consiste à défier sans intention sérieuse, à faire mouche sans être armé. Cette forme d’idiotie consiste à être expert dans l’art de la pirouette, et semble être la seule voie possible pour inscrire et rendre remarquable son action dans le champ de l’espace public au delà des conventions du monde de l’art. Pour autant, cette attitude ne doit pas être considérée comme une dissolution de l’engagement politique de l’artiste, comme une bêtise gratuite, un geste pyrotechnique, juste pour voir.

Annonce

Université Rennes 2

Equipe d’accueil n° 3208 – APP (Arts : Pratiques et Poétiques)
Thème général du séminaire 2011-2012 : Rire et Provocation

Journée d’étude du vendredi 13 janvier 2012

Coordonnée par

  • Pierre Braun,
  • Joël Laurent,
  • Nicolas Thély (département Arts plastiques)
  • Bruno Bossis (département Musique)

Lol – Rire aux éclats

Argumentaire

Avant de concerner la technologie et le numérique, « rire et provocation » concernent d’abord l’affirmation d’une disposition qui consiste à défier sans intention sérieuse, à faire mouche sans être armé. Cette forme d’idiotie consiste à être expert dans l’art de la pirouette, et semble être la seule voie possible pour inscrire et rendre remarquable son action dans le champ de l’espace public au delà des conventions du monde de l’art. Pour autant, cette attitude ne doit pas être considérée comme une dissolution de l’engagement politique de l’artiste, comme une bêtise gratuite, un geste pyrotechnique, juste pour voir. Elle doit au contraire concentrer et cristalliser une énergie, une puissance d’action et de revendication qui n’a rien à voir avec l’inertie mais qui tente de répondre aux constats d’impuissance face au spectacle offert par les puissants qui gouvernent les affaires du monde. Cette attitude se veut politique au sens où elle exprime une volonté de transformation des regards et des sensibilités que les disciplines artistiques portent indéniablement en elles. Comment faire bouger les lignes de partage ? Comment faire tomber les frontières imaginaires entre les individus ? Comment porter un regard neuf sur ce qui va de soi ? Par le rire. Par la provocation.

Face au processus de technologisation des activités et de numérisation programmée des objets du monde, les artistes ont depuis la deuxième moitié du XXe siècle souvent répondu par la dérision et l’ironie, sans céder à un enchantement angélique de la technique. De la machine à sourire de George Maciunas aux impostures des Yes Men en passant par les robots faussement déglingués de Norman White, c’est cette histoire qu’Anne-Marie Duguet a retracée en 2006 dans l’exposition Smile Machine à la Transmediale de Berlin. Mais à côté de cet humour volontairement irrespectueux se développe depuis l’apparition d’Internet une culture légère et irrévérencieuse à l’image de ces petits acronymes espiègles comme « Lol » qui viennent ponctuer chaque phrase sur les messageries instantanées. « Lol » pour « Laughing out loud », ce qui peut se traduire par « rire aux éclats ». Symptôme d’une époque qui cherche son centre de gravité et de réelles perspectives, « Lol » est bien plus qu’un simple gimmick, c’est une forme sémantique du rire et de la provocation dans l’espace numérique qui doit nous interpeller sur le contexte bien curieux dans lequel artistes, amateurs et geeks développent aujourd’hui leurs propres imaginaires et produisent des formes, des signes et des dispositifs.

Dans le cadre de cette journée d’étude, à côté de l’intervention d’Anne-Marie Duguet qui reviendra sur sa conception de la relation entre art, humour et technologie, nous aimerions aborder plusieurs points :

  • Revenir sur la manière dont les médias et les technologies garantissent aux provocateurs et aux humoristes une large audience et leur permettent d’occuper une place qui dérange.
  • Recenser et questionner les figures à l’œuvre : pitre, franc-tireur, artificier du rire, pince-sans-rire, mariolle, pirate…
  • Identifier et questionner les formes produites (chronique, billet, rumeur, fake, désorientation, parodie etc.)
  • Analyser les processus imaginés et mis à l’œuvre (art de la programmation, dispositif interactif).
  • Identifier et analyser les cibles (personnes, pratiques, etc.) qui sont l’objet du rire et de la provocation.
  • Interroger l’idiotie collective et anonyme qui sévit sur Internet à travers de soudaines poussées fiévreuses de vidéos et photos virales (Mashup, Johannsoning, etc.).
  • Poser la question du rire pour le rire, d’un rire simple et innocent qui se suffit à lui-même et dont la simple perspective serait de débusquer un interdit.
  • Interroger la distance et la proximité des corps et leurs rapports aux œuvres ; la manière également dont le corps de l’artiste, du spectateur et de l’internaute sont bousculés, travaillés, augmentés, transformés ou clonés.
  • Sonder ces rires à la fois familiers et inquiétants qui sont aussi ceux de machines…

C’est à partir d’exemples précis pris aussi bien dans le cinéma, le théâtre, la musique ou les arts plastiques, que nous tenterons d'analyser, au regard des évolutions technologiques, cette tension entre le rire et la provocation.

Consignes :

Les propositions de communication doivent faire un maximum de 2000 signes espace compris : elles doivent intégrer le titre provisoire de la communication, l’argumentaire et le corpus. Elles seront accompagnées d’une notice bio-bliographique de l’auteur.

Elles devront être adressées à

pour le mardi 29 novembre 2011 au plus tard.

L’avis sera rendu le lundi 5 décembre 2011.

Lieux

  • Place du recteur Henri Le Moal, CS 24307 (Université Rennes 2, Campus Villejean UFR Arts, Lettres, Communication (ALC))
    Rennes, France

Dates

  • mardi 29 novembre 2011

Mots-clés

  • provocation, rire, internet, art, humanités numériques, amateur

Contacts

  • Joël Laurent
    courriel : joel [dot] laurent [at] univ-rennes2 [dot] fr
  • Pierre Braun
    courriel : pierre [dot] braun [at] univ-rennes2 [dot] fr

Source de l'information

  • Nicolas Thély
    courriel : nicolas [dot] thely [at] univ-rennnes2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Lol – rire aux éclats », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 26 octobre 2011, http://calenda.org/205861