AccueilMémoire heureuse, héritages douloureux : des lieux, des arts et des jeux

Mémoire heureuse, héritages douloureux : des lieux, des arts et des jeux

Memories of happiness and painful legacies: places, arts and games

*  *  *

Publié le vendredi 28 octobre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Colloque international organisé par Barbara Glowczewski (CNRS, LAS) et Aïda Kanafani-Zahar (CNRS, LAS) au musée du quai Branly, salle de cinéma, les 13 et 14 décembre 2011. À partir de situations de guerre, de désastre, de dépossession, d’enfermement, nous examinerons différentes modalités de transmission de la mémoire collective : film, photo, littérature, peinture, théâtre, serious games en ligne. Nous verrons comment ces productions recréent les « lieux témoins » et peuvent faire émerger une mémoire heureuse.

Annonce

« Mémoire heureuse, héritages douloureux : des lieux, des arts et des jeux »

Musée du quai Branly, salle de cinéma

13-14 décembre 2011

Colloque international organisé par Barbara Glowczewski et Aïda Kanafani-Zahar

pour l’équipe « Anthropologie de la Perception » du Laboratoire d’Anthropologie sociale, le GDRI « Anthropologie et Histoire des Arts » et le Réseau TransOceanik

PROGRAMME

Mardi 13 décembre

  • 10h Anne-Christine Taylor, Directrice du GDRI et du Département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly.
  • 10h10 Barbara Glowczewski, Directrice de recherche, CNRS, Directrice de l’Equipe « Anthropologie de la perception » du LAS et du Réseau TransOceanik.
  • 10h20 Aïda Kanafani-Zahar, Anthropologue, photographe et réalisatrice, CNRS, LAS.

Session 1.  10.30h – 13h : Représenter et écrire la mémoire

  • 10h30 Arnaud Sauli, Historien et cinéaste, France : « Entendre et voir un ‘après génocide’ : essai filmique au Rwanda (History happens, 20’) »
  • 11h Stéphanie Latte Abdallah, Historienne et politologue, CNRS, IREMAM, Aix-en-Provence : « Visibilités et histoire. Regards palestiniens sur l'exil et le territoire ».

11h30 Pause café

  • 11h45 Iman Humaydan,  Ecrivain et chercheur, Liban : « Narrating fragmented memories: An experience in writing war memory ».

12h15 Discussion animée par Aïda Kanafani-Zahar.

13h-14.30h Déjeuner

Session 2. 14h.30-16h.30 : Dynamiques de re-création des lieux

  • 14h30 Jean-Claude Carpanin Marimoutou,   Professeur en langue et littérature françaises à l’Université de La Réunion : « Héritages complexes, mémoire heureuse : les littératures vernaculaires réunionnaises entre conflits et négociations de sens ».
  • 15h Anne Lescot, Anthropologue, cinéaste, conceptrice de projets culturels, anime le Collectif 2004 Images et le Réseau Culture Haïti : « La champ de la vie : comment créer une dynamique de création après le séisme de Haïti » (avec extraits de film).

15h30-16h30 Discussion animée par  Françoise Vergès, Présidente du Comité pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage, Consulting Professor Goldsmiths College, University of London.

Pause 16.30h – 17.00h

Session 3. 17h-18h45  : Art et jeux face aux désastres

  • 17h Chihiro Minato, Professeur, Information Design, Institute for Art Anthropology, Tama Art University, Tokyo : « Activity against Radioactivity ».
  • 17h30 Sophie Pène, Directrice de recherche à l’École nationale supérieure de création industrielle (ENSCI) : « Serious games et épreuves historiques : médiations émotionnelles dans les réseaux sociaux ».

18h-18h45 Discussion animée par Barbara  Glowczewski.

Mercredi 14 décembre

Session 4. 10h – 12h30 : Comment sortir de l’enfermement ?

  • 10h Arnaud Morvan, Anthropologue, Chargé de Cours à l’Université de Bordeaux : « Massacres, sédentarisation forcée, et innovations artistiques et rituelles chez les Kija, Australie de l’ouest ».
  • 10h30 Lise Garond, Anthropologue, LAS/EHESS et James Cook University, Australie :  « Subjectivité et souvenirs ambivalents de la vie dans la réserve aborigène de Palm Island, ‘sous la Loi’ : comment interpréter l'ambivalence, sans la réduire ?  ».
  • 11h Vanessa Castejon, Maître de conférence à l’Université Paris 13, Civilisation anglophone et études postcoloniales, « Egohistoire: étude de l’Autre, étude de Soi. Politique aborigène, Guerre civile espagnole et ghettos français: mémoire interculturelle du conflit ».

11h30 Discussion animée par Lucienne Strivay, Anthropologue, Université de Liège et Université de Louvain.

12h30-14h Déjeuner

Session 5.  14h-16h : Quels retours sur la mémoire et les « lieux témoins » ?

  • 14h Daniel Friedmann, Sociologue et cinéaste, Centre Edgar Morin, IIAC, EHESS : « Au bord du gouffre, voies du salut… » (extraits du film Mieux vaut tard que jamais, sur la thérapie transculturelle d’une famille hutue-tutsie).
  • 14h30 Adoram Schneidleder, Anthropologue, LAS/EHESS, Israël : « Théâtre et mémoire collective dans les villages détruits de Galilée: les exemples d'Iqrit et de Bir'em ».

15h-16h Discussion animée par Rémi Korman, Historien, auteur du site www.rwanda.hypotheses.org et débat final avec Aïda Kanafani-Zahar et Barbara Glowczewski.

Lieux

  • 37 quai Branly (musée du quai Branly, salle de cinéma)
    Paris, France

Dates

  • mardi 13 décembre 2011
  • mercredi 14 décembre 2011

Fichiers attachés

Mots-clés

  • mémoire, transmission, art, lieux, serious games, Australie, Liban, Palestine, Israël, Rwanda, Ile de la Réunion, Haïti, Japon

Contacts

  • Barbara Glowczewski
    courriel : b [dot] glowczewski [at] college-de-france [dot] fr
  • Aïda Kanafani-Zahar
    courriel : aida [dot] kanafani-zahar [at] college-de-france [dot] fr

Source de l'information

  • Barbara Glowczewski
    courriel : b [dot] glowczewski [at] college-de-france [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mémoire heureuse, héritages douloureux : des lieux, des arts et des jeux », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 28 octobre 2011, http://calenda.org/205903