AccueilLa ville des émotions

La ville des émotions

The city of emotions

Villes modernes et réactions aux transformations urbaines, XIXe et XXe siècles

Modern cities and people’s responses to urban transformations, XIXth and XXth century

*  *  *

Publié le jeudi 03 novembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

La session « la ville des émotions : villes modernes et réactions aux transformations urbaines, XIXe et XXe siècles » prendra place dans la onzième Conférence internationale d’histoire urbaine (EAUH) qui aura lieu à Prague du 29 août au 1er septembre 2012. La date limite pour les propositions est le 15 novembre 2011.

Annonce

English version

The city of emotions : Modern cities and people’s responses to urban transformations, xix and xx century.

Keywords: 19 and 20th century, emotion, urban space, urban history

Period: Modern / Contemporary

Argument

This session aims to study what we call the “city of emotions” : how cities, as they transit to modernity, are shown, represented, perceived, lived, experienced at emotional level;  how they are conceived and built as an emotional factor or a remedy to emotions. Transition to modernity, between the xix and the xx century, required a set of adaptations and responses to new and changing urban conditions, especially at the level of the everyday life which were not just operational and logistic but also emotional. At another level, transitional moment in modern cities have been strongly connotated and identified with emotions and set of emotional expectations. Paris, la “Ville Lumière”, “Swinging London“ of the mid 1960’s, the “Milano da bere“ of the early 1980’s, are only three examples of how emotions, whether expected, lived or represented, contributed to shifting and reconfiguring the experience of an individual city.

Urban modernity has proceeded through a large movement of social and physical standardisation that has interfered with city life (from hygienists to the “machine à habiter” of Le Corbusier).

We seek papers which inquire emotional responses, individual and collective, to the transformation of urban forms and structures.

Scholarly inquiries and debates on the role of emotions in history have been recently developing and becoming more sophisticated, however, little attention has been devoted to the urban dimension. We would like to introduce this debate, building on the vast tradition of texts who have inquired urban space from near perspectives, from Camillo Sitte, Kevin Lynch, and New Urbanism reaction against the rational city, to De Certeau city of footsteps, and to Simmel’s interpretation of modern metropolis as the space of a new blasè subjectivity.

Attention will be hold to:

  • mass media as vectors and witness of urban emotion; as headphones and spokesmen of the reactions to normalisations and rationalisations, of urban emotion(s).
  • urban theories and urban knowledge as catalogues of prescripts or anti-prescripts.
  • comparative papers where episodes and events where the interplay of emotions and urban space can be explored and interpreted.
  • The session is opened to academics from a large range of fields (history, history of arts, town planning, literary criticism, architecture, media, cultural studies …).

Submissions

Must be sent to Olivier RATOUIS (oratouis@club-internet.frDavide LOMBARDO (davide.lombardo@nyu.edu). Selection will be done by authors.) and 

Before 15th November 2011

Version française

La ville des émotions: villes modernes et réactions aux transformations urbaines, 19ème et 20 ème siècles

Argument

La session vise à étudier ce qui est ici appelé la “ville des émotions”, à savoir la manière dont les villes, tandis qu’elles cheminent vers leur modernité, sont montrées, représentées, perçues, vécues, expérimentées sur le plan émotionnel; comment elles sont conçues et construites en tant que facteur de déclenchement émotionnel ou bien à l’inverse comme remède aux émotions individuelles et sociales. La transition vers la modernité, entre les 19 et 20èmes siècles, a nécessité un ensemble d’adaptations et de réactions aux conditions urbaines nouvelles et changeantes, notamment en ce qui concerne la vie quotidienne, lesquelles ont certes été opérationnelles mais ont été également émotionnelles. D’ailleurs, le moment de transition vers la modernité a été fortement identifié avec le monde des émotions. Paris, la “Ville Lumière”, le “Swinging London” du milieu des années 1960, le “Milano da bere” du début des années 1980, figurent trois exemples simples de la manière dont les émotions, quand bien même attendues, vécues ou représentées, ont contribué à reconfigurer l’expérience et par suite l’identité de villes spécifiques.

Caractéristique majeure, la modernité urbaine s’est étendue via un large mouvement de standardisation sociale et physique qui a interféré avec la vie urbaine (depuis les hygiénistes jusqu’à la “machine à habiter” de Le Corbusier).

Si les enquêtes et les débats académiques se sont récemment développés sur le rôle des émotions dans l’histoire, la dimension urbaine a été quelque peu négligée. Nous souhaiterions introduire ce débat, en nous appuyant notamment sur une large tradition de textes qui ont enquêté sur l’espace urbain, des réactions contre la ville rationnelle de Camillo Sitte à Kevin Lynch ou au courant du Nouvel urbanisme, à la marche urbaine chez De Certeau, ou à l’interprétation par Simmel de la métropole moderne comme espace de la subjectivité du blasé.

L’attention pourra être plus particulièrement portée:

  • aux mass médias comme vecteurs et témoins des émotions de la ville, comme amplificateurs des réactions aux processus de normalisation et de rationalisation urbaines;
  • aux théories urbaines et aux savoirs urbains analysés comme des catalogues de prescriptions ou de contre-prescriptions;
  • aux approches comparatives montrant, à partir de cas, la manière dont les émotions et l’espace urbain interagissent.
  • La session est destinée à accueillir des approches très ouvertes sur le plan disciplinaire (histoire, histoire de l’art, aménagement, critique littéraire, architecture, médias, cultural studies, …).

Soumissions

Aux deux auteurs Olivier RATOUIS, (oratouis@club-internet.frDavide LOMBARDO (davide.lombardo@nyu.edu)) et 

La sélection sera effectuée par les organisteurs de la session.

Avant le 15 novembre

Catégories

Lieux

  • Prague (République Tchèque)
    Prague, République tchèque

Dates

  • mardi 15 novembre 2011

Mots-clés

  • émotions, espace urbain, histoire urbaine

Contacts

  • Olivier Ratouis
    courriel : oratouis [at] club-internet [dot] fr
  • Davide lombardo
    courriel : davide [dot] lombardo [at] nyu [dot] edu

URLS de référence

Source de l'information

  • Olivier Ratouis
    courriel : oratouis [at] club-internet [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La ville des émotions », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 03 novembre 2011, http://calenda.org/205955