AccueilLa vie quotidienne pendant le communisme. Histoire, mémoire, oubli

La vie quotidienne pendant le communisme. Histoire, mémoire, oubli

Everyday life under communism. History, memory, oblivion.

*  *  *

Publié le mercredi 09 novembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Le Musée du Paysan Roumain est à la recherche de contributions pour son prochain numéro de la revue Martor 17/2012. Le thème du numéro est « La vie quotidienne pendant le communisme. Histoire, mémoire, oubli ». Martor est une revue académique fondée en 1996, qui s’intéresse à l’anthropologie sociale et à la muséologie. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site web de la revue : http://martor.memoria.ro/?location=archive&action=details&id=6

Annonce

Argumentaire

L’instauration du régime communiste, dans les pays d’Europe Centrale et du Sud-Est, a déterminé des rapports sociaux parmi les plus dynamiques et profonds. La migration de la population du village vers la ville, le changement du régime de la propriété, par les mesures de nationalisation et de collectivisation, ont imposé des formes nouvelles d’habitat et de vie, et la survivance, en même temps, de certaines pratiques anciennes, « traditionnelles » (D. Kideckel, 2006; T. Slama-Cazacu, 2004: 110-117). Au niveau culturel, les changements ont été, aussi, très importants à cause de l’apparition d’une élite nouvelle et de la disparition de l’élite ancienne ou/et par l’adaptation de cette dernière aux nouveaux contextes (A. Neculau, 2004: 87-109). Les stratégies de la survivance, mais aussi les stratégies de la réussite, de l’accès aux fonctions du haut niveau, dans le système, ont été extrêmement diverses, autant pour les individus que pour les groups.    

La vie quotidienne pendant le communisme. Histoire, mémoire, oubli propose une réflexion sur la dynamique sociale survenue, une fois le régime totalitaire instauré, une réflexion sur les réactions individuelles et collectives, de la révolte, la résistance jusqu’à la servitude volontaire ; des pratiques absurdes et grotesques qui, dans le cas de la Roumanie, ont atteint des sommets pendant la dictature de Nicolae Ceausescu.

Ce numéro devrait être, une occasion de « revisiter » le passé récent à partir de l’analyse des biographies, des récits de vie, des documents et des mémoires, afin de mieux comprendre à la fois les formes de la reproduction symboliques des hiérarchies et les rapports de pouvoir (Al. F. Platon, 2004: 25-34).

L’appel s’adresse aux scientifiques des divers domaines des sciences sociales et humanistes qui s’intéressent à la vie quotidienne pendant le communisme, au rapport entre la mémoire et l’identité, et entre la mémoire et l’histoire.

Les problèmes qui pourraient être abordés sont les suivants, sans exclure les autres sujets liés au thème qui sont les bien venus:  

  1. Les stratégies de la survivance et les stratégies de la réussite ; l’accès aux ressources, aux fonctions et aux privilèges;
  2. Le privé et le public dans les expériences personnelles;
  3. Les rôles et les états sociaux (entre le public et le privé) : enfant versus élève et membre des organisations des pionniers et de l’Union des jeunes communistes (UTC) ; femme, mère, épouse versus ouvrière (ou intellectuelle, fonctionnaire etc.), membre du Parti, ou/et activiste ; homme, père, époux versus ouvrier...
  4.  
  5. La vie communautaire (à la campagne, dans la ville) ; les voisins et les voisinages ;
  6. L’habitat et l’habitation ; le rôle de la maison dans le processus d’affirmation sociale ; la maison comme l’image de soi ; les relations entre les anciens propriétaires et leurs colocataires, dans le cas des habitats nationalisés ;
  7. Le système d’organisation : syndicats, organisations du parti, des femmes, des jeunes, des pionniers, des enfants de l’école maternelle (şoimii patriei) ;
  8. Le travail dans le système socialiste ;
  9. Les loisirs ;
  10. L’économie socialiste ; l’économie informelle, générée par la pénurie alimentaire des années 1980;
  11. La religion et l’idéologie ; les fêtes familiales et les fêtes  publiques (imposées) ;
  12. L’école et le système éducatif ;
  13. Le système médical ; 
  14. La vie quotidienne dans la propagande du parti ; le rôle de la famille, de l’homme, de la femme et de l’enfant dans les documents officiels ;
  15. La législation de la famille, du système médical, du système éducatif etc. ;
  16. Les stratégies de la remémoration ; représentations, expositions, musées, événements, lieux de mémoire ;
  17. Les trajectoires de vie ; biographies marquées du régime, linéaires, perverses, ambivalentes etc. ;         

Modalités de soumission et de sélection

Les textes doivent être rédigés en français, en anglais ou en roumain. Le nombre de signes peut varier entre 35000 et 60 000. La date limite pour la soumission des textes est le

1er mai 2012.

Les images de haute qualité doivent être accompagnes d’une description et du nom de l’auteur du cliché.

Nous vous prions d’envoyer vos propositions, vos textes et toute question concernant le thème et les conditions de publication à Maria Mateoniu (mariamateoniu@hotmail.com), Mihai Gheorghiu (mihaigheorghiu@gmail.com) et Simina Badica (siminarb@gmail.com

Coordonnateurs du Martor 17/2012 :

Dr. Mihai Gheorghiu, Dr. Maria Mateoniu

Editor / Directrice de publication

Dr. Ioana Popescu

Managing editor / Rédactrice en chef:

Simina Bădică

Associate editor / Rédactrice associée:

Dr. Mihai Gheorghiu, Dr. Maria Mateoniu

Assistant editors / Secrétaires de rédaction:

Dr. Anamaria Iuga, Raluca Minoiu 

Editorial Board / Comité scientifique :

Dr. Șerban Anghelescu (Muzeul Național al Țăranului Român), Prof. Dr. Marianne Mesnil (Université Libre de Bruxelles), Prof. Dr. Vintilă Mihăilescu (Școala Națională de Studii Politice și Administrative), Prof. Dr. Arh. Ana Maria Zahariade (Universitatea de Arhitectură și Urbanism “Ion Mincu”)

Lieux

  • 3 Kiseleff, Bucarest 1 (Musée du Paysan Roumain)
    Bucarest, Roumanie

Dates

  • mardi 01 mai 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • communisme, vie quotidienne, mémoire, histoire, oubli

Contacts

  • Maria Mateoniu
    courriel : mariamateoniu [at] hotmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Maria Mateoniu
    courriel : mariamateoniu [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La vie quotidienne pendant le communisme. Histoire, mémoire, oubli », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 09 novembre 2011, http://calenda.org/205960