AccueilPluralisme religieux dans les cimetières

Pluralisme religieux dans les cimetières

Religious pluralism in cemeteries

*  *  *

Publié le mercredi 09 novembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

À l'instar de tous les services publics, le cimetière communal est régi par le principe de laïcité et donc de neutralité. Or, la prise en compte des convictions religieuses des défunts se fait de plus en plus à l'aune du pluralisme religieux. Le pluralisme religieux dans les cimetières interroge profondément le régime juridique mis en place à la fin du XIXe siècle et l'objectif est ici d'envisager une évolution en la matière. Cette étude se fera à la lumière des expériences d'autres États européens et du point de vue des communautés religieuses sur ce sujet.

Annonce

Présentation

Depuis 1881, le cimetière communal est, à l’instar de tous les services publics, régi par le principe de laïcité et donc de neutralité. Il n’en demeure pas moins que l’appartenance religieuse des  défunts imprègne l’appréhension du décès par les autorités publiques compétentes, des cérémonies funéraires à l’inhumation proprement dite. Or, la prise en compte de ces convictions religieuses doit de plus en plus se faire à l’aune du pluralisme religieux qui caractérise l’appartenance confessionnelle aujourd’hui.

Le pluralisme dans les cimetières interroge profondément le régime juridique mis en place à la fin du XIXe siècle, au point que les rares circulaires qui jusqu’à présent régissaient cette question semblent ne plus suffire à répondre à l’impératif de mise en oeuvre de la liberté religieuse. L’objectif est donc ici de retracer la genèse de ce régime juridique et d’envisager, dans une logique prospective, les formes que pourraient revêtir une évolution en la matière. Afin d’interroger encore ladite spécificité française en matière de relations Religions-État, il importe de situer ces travaux dans une perspective comparative et de se tourner vers les expériences étrangères.

La mise en oeuvre d’un régime juridique des cimetières cohérent dépend aussi de sa réception. Aussi, le point de vue des communautés religieuses sera étudié à travers, notamment, l’analyse des droits internes des religions et la place qu’y occupent les cimetières. Tous ces éléments sont à considérer au sein d’une réflexion sur une évolution possible de la gestion des cimetières au regard des exigences de liberté et de pluralisme contenues dans le principe de laïcité, aux côtés de la neutralité.

Programme

Colloque « Pluralisme religieux dans les cimetières » (Lundi 21- Mardi 22 novembre 2011) MISHA – Salle des conférences

1ère journée

10h00 – 12h30

Accueil et présentation :

  • Michel Deneken (Premier-vice président de l’Université de Strasbourg)
  • Francis Messner (Directeur de recherche au CNRS, PRISME-SDRE (CNRS/Université de Strasbourg)

Introduction : Anne Fornerod (Chargée de recherche au CNRS, PRISME-SDRE (CNRS/Université de Strasbourg) 

Première session : L’assise juridique du pluralisme religieux dans les cimetières

Président de séance : Jean-Marie Woehrling (Président de Tribunal Administratif, PRISME-SDRE)

  • Le respect dû au mort en droit européen et international : valeur universelle ou pluralisme limité ? Louis-Léon Christians, Professeur à l’Université Catholique de Louvain
  • Le régime juridique contemporain des cimetières en France Anne Fornerod
  • Le statut particulier des cimetières en droit local alsacien-mosellan, Francis Messner

Questions et discussion

14h00-17h30

Deuxième session : Statut des cimetières en Europe : expériences étrangères

Président de séance : Louis-Léon Christians

  • La mort multiculturelle en Belgique, Gérald Tilkin, Doctorant à l’Université Catholique de Louvain
  • Le pluralisme religieux dans les cimetières : le cas espagnol, Miguel Rodriguez-Blanco, Professeur à l’Université d’Alcala, Madrid
  • Religious pluralism in cemeteries: the Dutch case, Tymen van der Ploeg, Professeur à l’Université Libre d’Amsterdam

Questions et discussion

15h45- 16h00 Pause

  • La mort multiculturelle en Grande Bretagne, Nada Afiouni, Maître de conférences à l’Université du Havre-GRIC
  • Pluralismes interne et externe dans les cimetières d'Europe centrale : un aperçu de droit comparé, Gérald Tilkin

Questions et discussion 

2ème journée

9h00-12h30

Troisième session : Le pluralisme du point de vue des cultes

Président de séance : Marc Aoun (Professeur à l’Université de Strasbourg, Prisme-Sdre)

  • Approche des cimetières en droit hébraïque, Claude Heymann, Rabbin
  • Le statut des cimetières en droit canonique, Jean-Luc Hiebel, Professeur à Université de Strasbourg, Prisme-Sdre
  • Cimetières protestants ou cimetières des protestants ?, Pierre-Yves Kirschleger, Maître de conférences à l’Université Paul-Valéry Montpellier III

Questions et discussion

10h45-11h00 Pause

  • Les cimetières en Islam, Atmane Aggoun, Docteur en sociologie, CNRS-GSRL
  • Pratiques funéraires des chinois en France , Caroline Gyss, Chargée de recherche au CNRS, GSRL

Questions et discussion

Lieux

  • 5 allée du Général Rouvillois (Maison Interuniversitaire des Sciences de l'Homme - Alsace)
    Strasbourg, France

Dates

  • lundi 21 novembre 2011
  • mardi 22 novembre 2011

Mots-clés

  • Cimetières, pluralisme, religions, droit, laïcité, liberté religieuse, neutralité

Contacts

  • Anne Fornerod
    courriel : anne [dot] fornerod [at] misha [dot] fr

Source de l'information

  • Anne Fornerod
    courriel : anne [dot] fornerod [at] misha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pluralisme religieux dans les cimetières », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 09 novembre 2011, http://calenda.org/206039