AccueilL’université d’excellence en sciences sociales, l’université de développement

*  *  *

Publié le mardi 08 novembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

L’Université internationale des sciences sociales Hampâté Bâ à Abidjan (Côte d'Ivoire) organise des. journées portes ouvertes, sur le thème: « L’université d’excellence en sciences sociales, l’université de développement », les 16, 17, 18 & 19 novembre 2011.

Annonce

I CONTEXTE ET ENJEUX

1.1 PARADIGMES ET REFORME INSTITUTIONNELLE DE L’UNIVERSITE

Dans un contexte où l’on parle beaucoup de reforme institutionnelle de l’université, en Afrique subsaharienne, il apparaît essentiel de rappeler les paradigmes majeurs identifiés et valorisés par les conférences générales et les programmes de l’Unesco.

A quoi sert l’Université ?

Frederico MAYOR, Directeur Général de l’Unesco répondant à la question, lors d’un congrès international (Caracas, Avril 1991), déclare : « Une université sert à étudier les grands problèmes nationaux et à contribuer aux débats sur les grands thèmes de réflexion planétaire ; à collaborer avec les secteurs de l’industrie et des services de développement national ; à susciter des attitudes de compréhension et de tolérance ; à permettre aux gouvernements de prendre des décisions scientifiquement motivées dans des domaines vitaux, puisque l’on s’efforce de plus en plus de donner aux décisions politiques une base scientifique. La mission de l’université, c’est surtout la création, le développement de la recherche scientifique, l’innovation et l’invention. Je parle d’une université de qualité, qui ne se contente pas de décerner des titres souvent vides de contenu. D’une université vigilante, capable de voir au-délà du présent, vouée à la quête de nouvelles voies vers un avenir meilleur. »

Raisons et urgence de la reforme institutionnelle

Suivant l’Unesco, les mutations sociohistoriques conduisent à cette représentation de l’université du troisième millénaire, celle d’une « université qui devra pleinement s’intégrer à un monde caractérisé à la fois par des menaces de dimensions planétaires et par des potentialités immenses et s’adapter au rythme de la vie contemporaine et aux spécificités de chaque pays. »

Ainsi, « la reforme institutionnelle, comme celle de l’idée de l’Université, constitue un élément essentiel du changement global de la société qui apparaît comme à la fois légitime et urgente à l’aube du prochain millénaire » (F. MAYOR, 1991) »

1.2 SCIENCES SOCIALES, SOCIETES ET DEVELOPPEMENT

Au regard du paradigme de la nouvelle conception de l’Université, de la nouvelle idée de l’Université, comme « université de développement », les risques de la reforme institutionnelle impossible sont les plus grands là où manque le système des instruments ou ressources scientifiques de connaissance, d’exploration, d’analyse qu’est le système des sciences sociales rigoureuses.

En effet, « Si les défis de la société mondiale débordent de loin les sciences sociales, il n’ y a sans celles-ci, aucune chance de les relever… Aucun des domaines auxquels se rapportent les objectifs de développement pour le millénaire ne relève exclusivement des sciences sociales, mais sans celles-ci, aucun n’est pleinement intelligible ou accessible à l’action. » (Forum international sur les interfaces entre politiques et sciences sociales, MOST/Unesco, 2006)

II OBJECTIFS

  • Il faut déduire des raisons qui précèdent que l’université des sciences sociales, est par excellence, une « université de développement ». L’université internationale des sciences sociales HAMPATE BA (UISS HB), suivant la tradition européenne et américaniste d’université à dominante sciences sociales, présente un projet institutionnel de l’université de développement à faire davantage connaître.
  • En effet, la quête de reforme institutionnelle que porte l’histoire du mouvement d’africanisation de l’université, est restée une idée, rien qu’une idée à travers diverses conceptualisations de l’idée d’université africaine, « université des indépendances » (1960), « université de développement » (1970). Il apparaît donc essentiel pour les enjeux de progrès et de développement des sociétés africaines qu’enveloppe la reforme institutionnelle de l’idée de l’université, d’évaluer le projet UISS HB (culture institutionnelle, organisation académique, programmes) initialisé en octobre 2005.
  • L’histoire de cette jeune institution atteste de cette vocation d’université de développement : des publications (Université, sciences sociales et développement, 2006), des symposium (Enjeux du développement du capital humain en Afrique subsaharienne : action publique et sciences sociales, Mai 2006) et salons (sciences sociales, sciences de développement, septembre 2006 et août 2008), des colloques (Actualité de la recherche en sciences sociales, système LMD et Développement, Juillet/août 2009), la dynamique d’une école doctorale des sciences sociales du développement, de portée régionale avec des éditions de Doctoriales de sciences sociales (2008 et 2009)

III ACTIONS

L’organisation des Journées Portes Ouvertes offre un cadre de connaissance et d’évalution de l’Université HAMPATE BA avec les programmes :

Journée de l’innovation :

  • anticipation et créations institutionnelles

Journées de découverte :

  • formation et professionnalisation
  • recherche et développement
  • Lmd et reforme institutionnelle

Journée de valorisation :

Table Ronde et Dédicace d’ouvrage sur « Agriculture et protection de l’environnement en Côte d’Ivoire. »

IV RESULTATS ATTENDUS

Les résultats attendus de ces Journées sont les suivants :

  • Perception de l’Université internationale des Sciences Sociales HAMPATE BA (UISS HB) comme un exemple de la reforme institutionnelle attendue de l’idée de l’Université, suivant l’Unesco.
  • Valorisation de l’Université internationale des Sciences Sociales HAMPATE BA (UISS HB) comme un projet pilote de l’université de développement, en Afrique subsaharienne francophone
  • Adhésion sociale et institutionnelle aux missions et programmes de l’Université internationale des Sciences Sociales HAMPATE BA (UISS HB) Abidjan-Côte d'Ivoire.

V POPULATION CIBLE

  • Représentants de l’action publique
  • Etudiants, enseignants et chercheurs
  • Opérateurs et organismes nationaux de développement
  • Conseillers académiques et inspecteurs d’Orientation
  • ONG

VI ORGANISATION

Présidence :

  • patronage : Gouverneur du District d’Abidjan
  • parrainage : ASCAD

Conseil Scientifique :

  • KOUAKOU François, Président honoraire, Université de Bouaké
  • EHILE Etienne, Président honoraire, Université d’Abobo-Adjamé
  • ESSANE Séraphin, Directeur de Recherche de Sociologie
  • KOKOUA Alexandre, Professeur Titulaire de Médecine
  • DIOMANDE Isidore, Professeur Titulaire de Médecine
  • TRE YAVO Mireille, Maître de Conférence de Médecine
  • N’DA Lazare, Maître de Conférence de Psychologie sociale
  • ABBE Noel, Maître de Conférence de Sociologie

Comité de Coordination :

  • Agnissan Aubin, Maître Assistant, Responsable
  • Djakalidja Coulibaly, Maître Assistant
  • Kouakou Siméon, Maître Assistant, Responsable
  • Dr Atta Kouamé, Assistant
  • Dr Amani, Assistant
  • Dr Bouabré, Assistant
  • Dr N’Goran Gérard

Partenariat :

  • Département de Sociologie-Anthropologie, Université de Bouaké (Côte d'Ivoire)
  • ONG FILAO

PROGRAMME

16 NOVEMBRE 2011: JOURNEE DE l’INNOVATION

CEREMONIE DE RENTREE ACADEMIQUE : 8H30

ALLOCUTIONS d’OUVERTURE

LECON MAGISTRALE :

« Pour une approche holistique de l’Homme et de la Santé », par M. Alexandre KOKOUA, Professeur Titulaire de Médecine, Président de la Chaire Santé, Spiritualité et Bioéthique de l’Université HAMPATE BA

CHAIRE SANTE, SPIRITUALITE & BIOETHIQUE

ATELIERS : 10H30

Santé et Spiritualité

Animateurs : Isidore DIOMANDE, Professeur Titulaire de Médecine & Kone DRISSA, Professeur Titulaire de Médecine

Euthanasie et Ethique

Animateurs : Mireille TRE YAVO, Maître de Conférences de Médecine et François AKANI, Maître de Conférences de Médecine

Itinéraire thérapeutique du malade africain

Animateurs : François KOUAKOU, Professeur Titulaire d’Anthropologie & Amani N’GORAN, Professeur Titulaire de Médecine

PLENIERE & CLOTURE : 16H-17H30

JOURNEES DE DECOUVERTE : 17 & 18 NOVEMBRE 2011

LES FORMATIONS & LES METIERS : 17 NOVEMBRE 2011

Présidence Scientifique : M. Noel ABBE N’DOUMY, Maître de Conférences, Université de Bouake

LA RECHERCHE & LE DEVELOPPEMENT : 17 NOVEMBRE 2011

Présidence Scientifique : M. Séraphin ESSANE, Directeur de Recherche,
Université de Cocody & Université Hampate BA

LE LMD & LA REFORME DU SYSTEME UNIVERSITAIRE : 18 NOVEMBRE 2011

Présidence Scientifique : M. Etienne EHILE, Professeur Titulaire, Président Honoraire de l’Université d’Abobo-Adjamé

JOURNEE DE VALORISATION : 19 NOVEMBRE 2011

TABLE RONDE & DEDICACE D’OUVRAGE : 9H

Thème : Agriculture & Protection de l’Environnement en Côte d’Ivoire

Présidence Scientifique : M. François KOUAKOU N’GUESSAN, Professeur Titulaire de Sociologie-Anthropologie, Membre de l’ACADEMIE

Lieux

  • Boulevard Latrille (Cocody, 50 m de la Coopération Chinoise)
    Abidjan, Côte d'Ivoire

Dates

  • samedi 19 novembre 2011
  • mercredi 16 novembre 2011
  • jeudi 17 novembre 2011
  • vendredi 18 novembre 2011

Mots-clés

  • sciences sociales, université, développement, Côte d'Ivoire, sociétés

Contacts

  • Kabran Aristide DJANE
    courriel : djanekabran [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Kabran Aristide DJANE
    courriel : djanekabran [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’université d’excellence en sciences sociales, l’université de développement », Informations diverses, Calenda, Publié le mardi 08 novembre 2011, http://calenda.org/206050