AccueilSociété civile et monde associatif en Russie aujourd’hui

Société civile et monde associatif en Russie aujourd’hui

Civil society and the associative world in Russia today

*  *  *

Publié le mercredi 09 novembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

A l'occasion de ses cinquante ans, l'association née dans l'émigration russe en France ACER - Russie organise avec le CERCEC (CNRS/EHESS) les 25 et 26 novembre 2011 deux journées de colloque sur la société civile et le monde associatif en Russie. De l'histoire de la dissidence aux nouvelles formes de mobilisations sur internet, chercheurs et praticiens s'interrogeront sur les évolutions d'une notion et de sa mise en pratique par les acteurs sociaux. Une table ronde réunira journalistes et témoins le 25 novembre au soir au Collège des Bernardins.

Annonce

Colloque ACER-RUSSIE/CERCEC/CERI, 25-26 novembre 2011

Société civile et monde associatif en Russie aujourd’hui

Introduction

Aujourd’hui, alors que le paradigme autoritaire affleure à chaque évocation de la Russie, le monde associatif russe n’en continue pas moins d’exister et d’agir dans la société russe. Si les conditions de son action sont souvent contraintes par des barrières politiques et bureaucratiques, il demeure un facteur de transformation de la société et du pouvoir par le bas. Vingt ans après la disparition de l’URSS, un regard rétrospectif sur la société civile en Russie s’impose pour comprendre les pratiques associatives et militantes élaborées au fil d’une transformation politique et sociale aux conséquences souvent imprévues. Une analyse historique et sociologique peut permettre de mieux évaluer les changements intervenus depuis la disparition de l’URSS et les formes spécifiques prises par la société civile dans ce pays. Dans ce contexte, ce colloque cherchera à répondre à plusieurs questions : comment s’inscrivent les associations actuelles dans l’histoire du mouvement protestataire en URSS/Russie ? Quelle est aujourd’hui la place des différentes associations dans la société russe ? Quelles modalités de coopération élaborent-elles avec l’administration russe ? Comment s’organisent leurs relations avec leurs partenaires internationaux ? Quel rôle ont joué les ONG occidentales et les églises occidentales dans leur consolidation ? Comment la religion trouve-t-elle place dans le paysage associatif russe ? Quel rôle ont joué l'État et l'Église dans l’apparition et le fonctionnement des associations ?  Peut-on dire que la Russie a réussi à composer un modèle qui lui est propre, notamment dans le secteur caritatif ? Pour répondre à ces questions, chercheurs et responsables associatifs se réuniront autour de sessions thématiques.

Les organisateurs

Ce colloque est organisé à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’ACER-RUSSIE. Fondée en 1961, elle a soutenu les prisonniers politiques en URSS et contribué à la diffusion de littérature interdite dans ce pays jusqu’à la perestroïka. En 1990, l’association s’est engagée dans l’appui au mouvement associatif et caritatif naissant. Des actions d’aide sociale et humanitaire aux côtés d’organisations comme Médecins du monde ou le Secours catholique ont notamment été entreprises. L’ACER-RUSSIE soutient aujourd’hui encore environ vingt-cinq projets par an en Russie (aide aux sans-abri, aux enfants en difficulté, aux orphelins, aux femmes de Tchétchénie…).

À l’occasion de son cinquantième anniversaire, l’ACER-RUSSIE souhaite réfléchir sur les formes et les enjeux de l’action associative en Russie aujourd’hui. Pour mener à bien cette réflexion, un partenariat a été établi avec les chercheurs du Centre d’étude des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC/EHESS-CNRS) et le Centre d'études et de recherches internationales de Sciences Po (CERI-CNRS) qui travaillent sur la Russie contemporaine. Le CERCEC est un centre de recherches pluridisciplinaires regroupant des historiens, des sociologues et des politistes travaillant sur l’espace russe, soviétique et post-soviétique. Le CERI se consacre à l'analyse du monde contemporain et à la recherche sur le système politique international.

Vendredi 25 novembre

CERI, 56 rue Jacob, 75006 Paris

9h30 Accueil et introduction : Alain Blum, CERCEC/EHESS-CNRS, Christian Lequesne, CERI, Cyrille Sollogoub, ACER

10h00-12h00

Session I : Des mouvements dissidents aux associations non-gouvernementales

Dans les années quatre-vingt-dix en Russie émergeaient des mouvements associatifs et caritatifs. Ces mouvements sont-ils nés de volontés concertées ou isolément ? Pourquoi des dissidents ont-ils choisi de s'investir dans ce mouvement ? Des germes existaient-ils dans la société soviétique ? L'ACER-RUSSIE, expérience occidentale particulière, a-t-elle eu un impact dans ce mouvement ? Cette première session sera consacrée à une mise en perspective historique des pratiques protestataires en URSS et hors de ses frontières et à leur influence sur la structuration des mouvements associatifs indépendants à partir de la perestroïka.

Intervenants

  • Catherine Gousseff, CERCEC, Fédérer la Russie en exil. L’expérience associative dans la France de l’entre-deux guerres
  • Michel Sollogoub, ACER, Histoire de l’ACER-RUSSIE (1961-2011)
  • Alexandre Podrabinek, ancien dissident et journaliste, Histoire de la dissidence en Union soviétique
  • Cécile Vaissié, U. Rennes II, Les soutiens occidentaux aux dissidents de Russie : pas seulement une « armée d’étudiants et de ménagères » …

Discutant : Michel Eltchaninoff, ACER

12h00-13h30 : Pause déjeuner

13h30-15h30

Session II : Les associations, entre la société et l’État

En Russie aujourd’hui, les associations à but non lucratif sont nombreuses et présentes sur l’ensemble du territoire. Elles doivent en permanence composer entre les besoins de la population et les attentes du pouvoir. Quelles sont aujourd’hui leurs activités et leur ancrage dans la société ? Comment coopèrent-elles avec les autorités locales et fédérales ? Comment s’organise au quotidien l’action sociale des associations ? Quelles sont les justifications et les projets politiques qui portent cette action ? Quels en sont les résultats ? Comment s'articule l'action sociale entre logique caritative et revendications sociales ? Quels sont les processus de substitution ou de coopération qui se nouent avec le pouvoir ? Incarnent-elles des formes de compromis ou de compromission ? Dans un contexte marqué par le déclin du pluralisme politique et l’affaiblissement de l’institution parlementaire, comment les associations sont-elles reconnues par les autorités locales, l’administration, le pouvoir politique ? Quel est le rôle des institutions d’expertise issues de la société civile comme la Chambre sociale (Obchtchestvennaïa palata) ou les Conseils civils (Obchtchestvennye sovety) ?

Intervenants

  • Père Alexandre Stepanov, fondateur de la fraternité Sainte-Anastasie de Saint-Pétersbourg, L'expérience de la fraternité Sainte-Anastasie
  • Françoise Daucé, U. Blaise-Pascal/CERCEC, Les associations face à l'administration : les voies de l'intercession
  • Agnès Blais, doctorante, U. Laval/CERCEC, Les coopérations locales de l’organisation NAN (Non à l’alcoolisme et la toxicomanie) : entre compromis étatiques et réformes sociales

Discutante : Anne Le Huérou, CERCEC

15h30-16h00 : Pause

16h00-18h00

Session III : Les effets intérieurs de la présence internationale

Si les organisations internationales se sont massivement investies dans le soutien aux associations russes au début des années quatre-vingt-dix, leur présence est aujourd’hui de plus en plus réduite. Elles ont en effet contribué à façonner la société civile dans ces années mais ont été dénoncées par le pouvoir russe dans les années 2000. Quel est le bilan de l’action internationale en Russie ? Un modèle associatif russe, autonome et viable est-il apparu ? Dans quelle mesure les fondations russes se substituent-elles aux organisations internationales aujourd’hui ? De quels relais internationaux disposent encore les associations russes ?

Intervenants

  • Alexandre Eltchaninoff, directeur de l’ACER-RUSSIE, L’ACER-RUSSIE, une expérience originale
  • Maxime Egorov, président de Notchlejka, Notchlejka, vingt années de lobbying social sans compromission politique
  • Serguei Kovalev, ancien prisonnier politique et dissident, membre fondateur de Memorial

Discutant : Michel Sollogoub

Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, 75005 Paris  20h30

Les nouvelles formes de protestation et d’entraide en Russie aujourd’hui

Au-delà des associations au sens strict, des formes alternatives de protestation ou d’entraide existent dans la société russe actuelle. À travers des actions originales ou par l’usage des nouveaux médias, des mobilisations significatives émergent. Ces initiatives seront questionnées à l’occasion d’une soirée ouverte à la presse sous forme d’une table ronde. L’engagement citoyen passe-t-il encore par l’association ou par les nouveaux vecteurs de communication : Facebook, blogs, … ? Quel usage le mouvement associatif fait-il de ce nouveau média ? Quelles nouvelles formes d’entraide et de solidarité se développent dans la société ? À quelles échelles (locales, régionales, fédérales) ?

Participants à la table ronde 

Galia Ackerman, écrivain et journaliste, Alexis Prokopiev, Greenpeace-Russie, spécialiste des mouvements écologistes en Russie, Zoïa Svetova, journaliste, Alexandre Podrabinek

Modératrice : Marie Jégo (journaliste)

Samedi 26 novembre

EHESS, salle Lombard, 96 boulevard Raspail, 75006 Paris

9h30-11h00

Session IV : Les relations du monde associatif avec l’Église

En Russie, l’émergence d’associations indépendantes au début des années quatre-vingt-dix a été concomitante de la reconnaissance de la liberté de croyance. Dans ces années, l’engagement religieux des acteurs associatifs a été un pivot dans la création des associations. Comment s’articulent aujourd’hui l’engagement associatif et l’engagement religieux ? L'Église est-elle un soutien ou une entrave au développement des ONG ? Peut-on considérer que les ONG ou les fraternités et paroisses répondent aux mêmes objectifs ? Quelle collaboration existe-t-il entre elles ? Le passage à la professionnalisation a-t-il été réussi ? 

Intervenants

  • Nikolay Mitrokhin, historien, Center for the Study of Eastern Europe, Bremen, Les réformes du patriarche Kirill et le rôle dévolu aux laïcs dans l’Église
  • Alexandre Kirlejev, chercheur, Commission synodale biblique et théologique de l’Église orthodoxe russe, Les dimensions laïques et religieuses de l’activité sociale en Russie
  • Olga Sibireva, sociologue, Centre Sova, Moscou, Les organisations sociales orthodoxes dans la période post-soviétique : l’exemple de l’éparchie de Riazan

Discutante : Kathy Rousselet (CERI)

11h00-11h15 : Pause-café

11h15-12h30

Session V : Conclusion

Quelles sont les perspectives de développement pour les associations en Russie ?

Coordonnées des salles

Vendredi 25 novembre

  • 9h30-18h00 : CERI, 56 rue Jacob, 75006 Paris
  • 20h30-22h30 : Collège des Bernardins, 20 rue de Poissy, 75005 Paris

Samedi 26 novembre

  • 9h30-12h30 : EHESS, salle Lombard, 96 boulevard Raspail, 75006 Paris

Entrée libre

Inscription obligatoire dans la mesure des places disponibles

colloque.acer-russie@acer-mjo.org ou au 01 42 50 53 46

Lieux

  • 25 novembre au CERI 56 rue Jacob 75006 - 25 novembre au soir au College des Bernardins 20 rue de Poissy, 75005 - 26 novembre, EHESS 96 bd Raspail
    Paris, France

Dates

  • vendredi 25 novembre 2011
  • samedi 26 novembre 2011

Contacts

  • ACER Russie
    courriel : colloque [dot] acer-russie [at] acer-mjo [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Anne LE HUEROU
    courriel : anne [dot] lehuerou [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Société civile et monde associatif en Russie aujourd’hui », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 09 novembre 2011, http://calenda.org/206057