AccueilVieillesses, dépendance, démence etc. : de quoi parlons nous ?

Vieillesses, dépendance, démence etc. : de quoi parlons nous ?

Old age, dependancy, dementia, etc: what are we talking about?

Réflexions sur les catégories, leurs usages et leurs implications

Reflections on categories, their uses and implications

*  *  *

Publié le jeudi 10 novembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Pour cette troisième séance de travail du Groupe vieillissement du Réseau des jeunes chercheurs Santé et société, nous vous proposons une réflexion sur les catégories de la vieillesse, qui permettent aux acteurs de terrain et aux chercheurs de qualifier et de quantifier la vieillesse et les « problèmes » qui lui sont associés. La réflexion sur ces catégories s’impose dès que nous cherchons à définir nos objets d’étude : de quelle population parlons-nous ? De quels problèmes souhaitons-nous traiter ?

Annonce

Présentation

Journée proposée par Aude Béliard, Martha Gilson, Lucie Lechevalier Hurard, Audrey Ralay-Ranaivo

Lieu : Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord / salle C

12 décembre 2011, 10h-18h

Inscriptions jusqu’au 21 novembre auprès de Lucie Lechevalier Hurard, lucielh@yahoo.com

Les catégories de la vieillesse sont nombreuses : elles peuvent désigner les phases du vieillissement (« troisième âge » « quatrième âge ») les populations dont il est question (« personnes âgées », « seniors »), les problèmes qui se posent à elles (« dépendance », « démence », « Alzheimer »), ou encore la façon de mesurer ces problèmes (catégories des tests d’évaluation des fonctions cognitives, items de la grille AGGIR).

Consolidant la vieillesse comme un problème social ou de santé le plus souvent, les catégories de la « vieillesse » induisent des comportements et participent notamment au développement de services publics et privés de prise en charge, d’accompagnement, de soins aux personnes. Dès lors, déconstruire ces catégories permet de mieux analyser les multiples activités menées dans le champ de la vieillesse et leurs impacts sur les populations qu’elles ciblent.

Le rapprochement entre nos travaux peut-il permettre d’avancer dans une meilleure connaissance de la construction et des agencements des catégories de la vieillesse ? Nous tenterons de dresser un inventaire de ces catégories et de leurs articulations, selon les lieux et les époques.

  • Nous évoquerons d’abord les catégories visant les populations vieillissantes sous l’angle de la généalogie de leur apparition et tenterons de repérer leur émergence, leurs trajectoires et ainsi d’éclairer les problèmes qu’elles circonscrivent.
  • Nous interrogerons également les univers sociaux dans lesquelles les catégories sont construites et utilisées. Elles sont mobilisées de façon différenciée par de multiples acteurs (qui se répartissent principalement entre professionnels/profanes, institutions/usagers, social/médical, privé/public, local/national). Comment rendre compte des tensions qui apparaissent dans la mobilisation de ces catégories et leurs significations ?
  • Enfin nous proposons d’engager une réflexion sur le rapport que nous entretenons avec ces catégories. L’enjeu n’est pas seulement de choisir la catégorie la plus appropriée pour désigner nos objets de recherche. Comment utiliser et étudier les catégories rencontrées sur nos terrains de recherche ? Les prenons-nous comme entrée ou comme objet d’étude? Les utilisons-nous dans notre analyse ou les contournons-nous ?

Proposition de programme et appel à contributions

Au cours de la matinée, nous lancerons la discussion en présentant plusieurs façons d’aborder ces questions : nous évoquerons les catégories auxquelles nous nous confrontons dans nos travaux de thèse respectifs, les pistes d’analyse, les solutions d’écriture que nous mettons en œuvre et les références théoriques sur lesquelles nous nous appuyons.

  • Martha Gilson : « Du vieillard indigent au retraité actif et à la grande dépendance, évolutions des représentations, évolutions des prises en charge »
  • Lucie Lechevalier Hurard et Audrey Ralay-Ranaivo : « L'apparition de la maladie d'Alzheimer dans la prise en charge des personnes (très) âgées : quelles solutions et quels nouveaux problèmes fait émerger la médicalisation du vieillissement ? »
  • Aude Béliard : « Autour de la maladie d’Alzheimer et des troubles de la ‘mémoire’. Comment parler des définitions ‘profanes’ de la situation ? »

L’après-midi sera consacrée à des échanges collectifs, à partir de réflexions que nous invitons tous les participants à initier à partir de leurs propres travaux de recherche en cours. Chaque table ronde, à laquelle prendra part l’ensemble des personnes présentes, sera introduite par un intervenant, qui assurera la fluidité des débats.

N’hésitez pas à nous faire part de vos propositions (catégories à aborder, références à ne pas oublier) en amont de la séance, si vous souhaitez qu’elles figurent spécifiquement dans le programme.

Pour les échanges collectifs, nous proposons de partir des questions suivantes.

1) Les « catégories » de la vieillesse : enjeux de connaissance et d’action

Il s'agira ici d'interroger les jeux d’acteurs (professionnel/profane, médical/social, privé/public) ainsi que les jeux d'échelles entre le local et le national (voire international) qui sous tendent la production et les usages des catégories de la vieillesse.

  • Comment les catégories politico-administratives (dépendance, Alzheimer, etc.) se déclinent-elles sur le terrain et comment sont-elles investies par les acteurs (professionnels, familles, politiques, administrations, associations, etc.) ? Sont-elles sources de confrontation, de rapports de force?
  • Les catégories émanent-elles toujours des professionnels ? Y a-t-il une circulation des idées et des concepts entre les profanes et les professionnels, entre les « secteurs » d’actions (médical/social, privé/public)? Existent-ils des « forums » de réflexion, des « arènes » où se rencontrent les différents « mondes » de la vieillesse ?

2) S’appuyer sur les catégories existantes ou les déconstruire ?

Comment éviter de se laisser enfermer dans les catégories de qualification de la vieillesse utilisées par les acteurs sur nos différents terrains d’enquête ?

  • Quelles stratégies d’enquête ? Où placer l'observation, quelles sources mobiliser, qui aller voir, comment interroger les personnes et les sources pour ne pas imposer nous-mêmes certaines catégories ?
  • Quelles stratégies théoriques ? Quelles références, quels concepts, mais aussi quelles comparaisons avec d'autres types de terrains peuvent nous aider à ne pas rester « prisonniers » d’une catégorie ?
  • Quelles stratégies d'écriture ? Comment désigner les réalités que ces catégories qualifient et dont nous voulons aussi parler ? (Les personnes concernées, les troubles ou pathologies). Faut-il reprendre certaines catégories existantes en précisant la définition ou élaborer des concepts spécifiques ?

Lieux

  • 4 rue de la Croix Faron
    Saint-Denis, France

Dates

  • lundi 12 décembre 2011

Mots-clés

  • catégories, vieillesse, vieillissement, démence, Alzheimer, troisième âge, quatrième âge, dépendance, séniors

Contacts

  • Lucie Lechevalier Hurard
    courriel : l [dot] lechevalier [dot] hurard [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Lucie Lechevalier Hurard
    courriel : l [dot] lechevalier [dot] hurard [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Vieillesses, dépendance, démence etc. : de quoi parlons nous ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 10 novembre 2011, http://calenda.org/206082