AccueilManagement responsable et création de valeur : de la valeur actionnariale à la valeur partenariale

Management responsable et création de valeur : de la valeur actionnariale à la valeur partenariale

Responsable management and the creation of value: from share value to partnership value

*  *  *

Publié le jeudi 10 novembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Le colloque proposera une réflexion sur une question inhérente au management responsable et à la gouvernance de l’entreprise : la création de valeur. Il proposera une réflexion centrée en particulier sur deux conceptions de la valeur : la valeur actionnariale et la valeur partenariale dont l’intérêt est d’associer les différentes parties prenantes .

Annonce

Le management responsable  et la création de la valeur : de la valeur actionnariale à la valeur partenariale, le 2 mars  2012

Présentation

Dans une économie mondialisée caractérisée par des marchés de capitaux de plus en plus compétitifs, et dans un contexte économique caractérisé par la succession des crises financières internationales de ces dernières années et la multiplication des scandales financiers ; la pertinence et la légitimité  des pratiques managériales dites « classiques » sont remises en cause. Et à l’instar des autres pays du monde le Maroc n’échappe pas à cette réalité internationale et s‘inscrit à son tour dans une dynamique de développement durable et de responsabilité sociétale en initiant un certain nombre de changements socioéconomiques et politiques.

En effet, les crises mondiales ont dévoilé  un relâchement complice dans l'éthique des actionnaires et des classes dirigeantes lié au puritanisme  et au rejet des valeurs sociales au sein de la sphère financière, matérialisé, entre autres, par l’explosion de la rémunération des dirigeants des grandes entreprises. Cela a amené les dirigeants à privilégier leurs intérêts à court terme au détriment des valeurs et objectifs à long terme de l’entreprise.

Aussi, l’introduction de nouveaux instruments financiers et de nouvelles techniques comptables a eu comme conséquence la manipulation des résultats de l’entreprise au gré d’une augmentation de la valeur des stocks options. Par ailleurs le stress envahissant l’ensemble de la classe salariale, qui se voit frustrée par les mécanismes de partage et de distribution de la valeur dont ils sont les principaux acteurs, interpelle sur l’équité des systèmes organisationnels actuels.

Si  cet environnement a  favorisé une vision homogène du management fondée sur la logique du marché financier ; la création de valeur actionnariale est devenue un objectif unique. Une telle vision  semble aujourd’hui contestable et incompatible avec l’influence grandissante prise ces dernières années  par les parties prenantes et la pression de l’opinion publique.

De ce fait, un basculement vers des pratiques managériales responsables s’impose par la prise en compte de l’importance de l’ensemble des parties prenantes dans le processus de la création et la distribution  de la valeur, entrainant ainsi le passage d’une vision moniste et restrictive centrée sur la relation dirigeant-actionnaire à une logique pluraliste et systémique de l’organisation.

 Dans ce contexte, le développement durable devient un impératif à la fois social,  environnemental et économique pour les actionnaires et les managers des entreprises. Ces derniers doivent s’efforcer d’intégrer une création de valeur financière immédiate pour les actionnaires (ou shareholders) et une création de valeur globale et durable pour les parties prenantes (ou stakeholders) de l’entreprise.

Désormais, toute pratique managériale doit être appréhendée selon sa contribution à la création et la distribution  de la valeur partenariale destinée à l’ensemble des stakeholders de l’entreprise et non plus uniquement la classe dirigeante et les shareholders.

Néanmoins, la recherche  d’une valeur partenariale pourrait rencontrer dans la pratique de nombreux obstacles dans les entreprises et les organisations. Ils pourraient ainsi  freiner le développement de la création de valeur et son élargissement à toutes les parties prenantes et partant  l’apparition d’un modèle de management responsable.

Notre réflexion sera centrée en particulier sur deux conceptions de la valeur : la valeur actionnariale et la valeur partenariale dont l’intérêt est d’associer les différentes parties prenantes de l’entreprise.

Notre problématique consiste à étudier les liens entre, d'une part, le management responsable et  la gouvernance de l’entreprise et d'autre part, la création de valeur.

Notre colloque propose une réflexion sur une question inhérente au management responsable et tente de répondre à la problématique suivante : Comment rendre durable la création de la valeur ?

Dans quelle mesure l’adoption des politiques RSE est en mesure d’insuffler une vision partenariale compatible avec un objectif de création de valeur et susceptible de jeter les bases d’un modèle management responsable ?

Nombre de thématiques peuvent alors être traitées en vue de répondre à cette problématique :

  • Quels sont les différents paradigmes de la valeur, en particulier la valeur partenariale et  la valeur actionnariale ? Pour qui crée-t-on de la valeur ?
  • Quelles sont les méthodes de mesure de la création de valeur économique ou financière ?
  • Comment assurer le passage de la valeur actionnariale à la valeur partenariale? Et quels sont les facteurs qui bloquent ce passage ?
  • Dans quelles mesures les approches actionnariale et partenariale de la valeur sont- elles conciliables ?
  • Quels sont les leviers sur  lesquels pourraient s’appuyer les dirigeants pour mettre en place une politique de gestion compatible avec un objectif de création de valeur?
  • Dans quelles mesures la revalorisation du capital immatériel au sein des entreprises constitue un objectif prioritaire des entreprises socialement responsables?
  • L’actionnariat salarié constitue-t-il le meilleur moyen de partage de la valeur au sein des entreprises ? Exerce t il une influence positive sur la création de valeur ?
  • Quels sont les fondements des Investissements Socialement Responsables ‘ISR’ et comment évaluer leur rentabilité financière et extra financière ?
  • Y a-t-il une ambivalence entre finance et éthique et dans quelles mesures peut t- on parler d’une finance éthique ?

De telles questions seront soulevées dans le cadre d’un colloque qui se tiendra le vendredi 2 mars  2012 au Campus ESIG Casablanca.

Le colloque invite les enseignants chercheurs, les doctorants mais également les gestionnaires, à croiser leurs regards dans des travaux présentant des avancées théoriques et empiriques sur le rôle d’un  management responsable dans la création et la distribution  de la valeur partenariale.

Des ateliers seront proposés et permettront d’approfondir les questions posées selon quatre axes :

  • Atelier 1 : Les paradigmes de la valeur et le processus de création de la valeur
  • Atelier 2 : Management durable des ressources humaines ou actionnariat salarial et création de valeur
  • Atelier 3 : Gouvernance des entreprises socialement responsables et la création de la valeur
  • Atelier 4 : Finance responsable et développement durable. 

Modalités de soumission et de sélection des propositions

Les propositions de communication, d’une page maximum, bibliographie comprise, doivent être adressées exclusivement par courriel à colloque@esigmaroc.com 

pour le 15 décembre 2011 au plus tard.

Elles doivent  être rédigées en français. Les auteurs devront préciser la problématique, l'objet, le type de méthodologie et le terrain qui caractérisent leur travail.

L’examen des propositions sera confié au comité scientifique du colloque.

La réponse sera envoyée aux auteurs des propositions pour le 31 décembre 2011.

Règles de soumission

Chaque proposition de communication devra obligatoirement comporter les éléments suivants :

  • Titre de la communication
  • Axe du colloque dans lequel la communication s’inscrit
  • Nom et prénom, adresse électronique, coordonnées postales et téléphoniques de l’auteur/des auteurs
  • Statut professionnel, institution de rattachement de l’auteur/des auteurs
  • Proposition de communication : 2500 caractères maximum (espaces compris), en langue française, précisant la problématique, le matériau d’enquête exploité (méthodes utilisées/données recueillies) ou l’analyse des contextes et cadres des expériences, le plan de l’intervention et quelques références bibliographiques (si besoin).

L a communication doit être rédigée en MS word, Times New Roman, taille 10, simple interligne. 2,3 cm de marge à gauche, 4,4 cm de marge à droite, 2,5 cm en haut et 3 cm en bas.

La communication ne doit pas dépasser 20 pages y compris les tableaux, figures et bibliographie

Diffusion des textes

Les candidats retenus devront adresser leur contribution écrite pour le 31 janvier 2012 au plus tard. Le nom du fichier doit être nommé de la façon suivante : Votre nom, suivi de la première lettre de votre prénom et de l'extension DOC

Les critères d’évaluation

  •  Les communications seront évaluées en fonction des critères suivants :
  • Pertinence (lien avec la thématique du colloque) ;
  • Cadre conceptuel et problématisation (cadre théorique, questions, objectifs, références-clés) ;
  • Démarches (recueil, corpus,  instruments, analyses) ;
  • Apports (résultats, constats, perspectives).

Comité Scientifique

Président du comité scientifique : Pierre GENSSE, Professeur à l’Université de Nice Sophia-Antipolis, IAE de Nice et directeur de l'IAE de Toulon et du laboratoire ERMMES (Etudes et recherches Méditerranéennes en Management des entreprises).

  • BALHADJ Said, Université Abdelmalek Essaadi, ENCG Tanger
  • BOUSSEDRA Faouzi, Université Bouchaib Doukkali, faculté polydisciplinaire, El Jadida
  • CHARAF Karim,  ISCAE Casablanca Centre de Recherche sur les Entreprises - Ecole Supérieure de Commerce de DIJON
  • FERHANE Driss, Université Abdelmalek Essaadi, ENCG Tanger
  • HAKAM Afifa, Université Mohammed V Agdal, Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales
  • IBENRISSOUL Abdelmadjid, Université Hassan II, Mohammedia, ENCG, Casablanca.
  • IBOURK Aomar, Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales, Marrakech
  • LAHLALI Mustapha, Directeur de la pédagogie et de la recherche à l’ESIG responsable du CERMO (Centre de Recherche en Management des Organisations)
  • LOULID Mohamed, Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Marrakech
  • MACHROUH Fouad, ISCAE Casablanca,  Laboratoire d'Analyse et de Prospective Economiques - Université de Limoges
  • MORCHID Ibrahim, Université Cadi Ayyad, Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales, Marrakech
  • MOUTMIHI Mohamed, Université Hassan II, Mohammedia, Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales
  • PASQUET Philippe maître de conférences à l'I.A.E. de Limoges.
  • RAHMOUNI Ahmed Fath-Allah, Université Chouaib Doukkali, ENCG, El Jadida
  • ROUGGANI Khalid,  Université Hassan 1er de Settat Faculté Poly disciplinaire de Khouribga
  • SABAR Mohammed,  ISCAE de Casablanca
  • SAHIB EDDINE Abdelhak, Université Chouaib Doukkali, ENCG, El Jadida
  • SALEHEDDINE Abdelmajid, professeur des universités, Université Hassan II, Ain chok, Faculté des sciences Juridiques Economiques et Sociales, Casa.
  • TOUNSI Said, Université Mohammed V Agdal, Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales
  • YANAT Zahir, Professeur HDR à l’Ecole de management de Bordeaux « BEM », Président d’Honneur de l’IAS et Vice Président de l’ADERSE

Comité d’organisation

Coordonateurs

  • El BOUAAMRI Nadia, Directeur ESIG-Casablanca
  • ELOUADI Sara, Professeur chercheur ESIG Casablanca
  • LAHLALI Mustapha, Directeur de la pédagogie et de la recherche, Groupe ESIG

Autres membres

  • AOUACHRIA  Charaf, Directeur de communication, Groupe ESIG
  • BENHADDOU Said, Professeur chercheur ESIG Casablanca
  • CHOUKAILI Kamal, Directeur ESIG-Rabat
  • FERRAHI Bouchaib, Directeur pédagogique ESIG Rabat
  • HAICHAR Mohammed, Professeur chercheur ESIG Rabat
  • KHRIBECH Salim, Professeur chercheur, ESIG Fès
  • HANNOUNI Mostafa, Directeur ESIG Marrakech
  • LAFRAXO Younes, Directeur pédagogique ESIG Rabat
  • RIFAR Abdenacer, Directeur ESIG-Fès
  • Rakhimi Adil, Directeur du système d’information, Groupe ESIG 

Calendrier

  • 1er novembre 2011  Lancement de l’appel à communication
  • 15 décembre 2011 Date limite de réception des intentions de communication
  • 31 décembre 2011 Réponse du comité scientifique : acceptation ou non des intentions de communication
  • 31  Janvier   2012 Date limite de réception des communications
  • 10 février Programme et modalités d'inscription

Contacts

  • Pour tout renseignement concernant le colloque, contacter LAHLALI Mustapha par courriel : colloque@esigmaroc.com  / Téléphone : 212 (0) 522335134  ou 35    Fax : 212 (0)522335698 ou 0522321969 / Campus ESIG Casablanca : Lotissement la colline 2, Sidi Maarouf Casablanca, Maroc / www.esigmaroc.com
  • Campus ESIG Casablanca Lotissement la colline 2, Sidi Maarouf Casablanca, Maroc / Tel : 0522335969 - 0522335985
  • Campus ESIG Rabat Avenue Med. Ben Hassan El Ouazzani,  Km 4- Souissi / Tel : 0537750201- 0537750306
  • Campus ESIG Fès   Route d’Immouzer, Km 3 / Tel :0535601139- 0535601037
  • Campus ESIG Marrakech /  Route de Targa , Km 5 / Tel :0524430709 - 0524430068

Catégories

Lieux

  • Lotissement la colline 2 (Sidi Maarouf, Campus ESIG Casablanca)
    Casablanca, Maroc

Dates

  • jeudi 15 décembre 2011

Mots-clés

  • RSE, management respondsable, cvréation de la valeur

Contacts

  • LAHLALI Mustapha
    courriel : mlahlali [at] esigmaroc [dot] com

Source de l'information

  • Mustapha Lahlali
    courriel : mlahlali [at] esigmaroc [dot] com

Pour citer cette annonce

« Management responsable et création de valeur : de la valeur actionnariale à la valeur partenariale », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 10 novembre 2011, http://calenda.org/206089